• 2010 : Coucher de Soleil derrière le Canigou

    Deux semaines par an se produit un phénomène qui passionne les Marseillais, il s'agit du passage du Soleil derrière le massif du canigou. Ce qui rend cette observation exceptionelle c'est que le massif du Canigou ne se trouve pas en Provence mais à l'extrémité orientale des Pyrénées ! Normalement, si nous traçons une ligne droite entre Marseille et le Canigou celle-ci passe sous le niveau de la mer à cause de la rotondité de la Terre. Mais grace aux couches d'air de l'atmosphère l'image est redressée et celle-ci va nous apparaître au raz de l'horizon.

    Pour réussir à profiter du phénomène les conditions sont drastiques : Il faut qu'il fasse beau temps à Marseille, sur le Golfe du Lion, mais aussi sur la massif du Canigou. Ce soir du 6 février 2010 les prévisions des sites météos semblent confirmer que les conditions sont réunies pour tenter une observation. L'information circule entre les membres de l'Astroclub Aubagnais et de l'Association Andromède et nous finissons par nous donner rendez-vous sur les hauteurs de la cité phocéenne, à la Batarelle.

    Sur une bute caillouteuse les lunettes et autres gros téléobjectifs fleurissent, et les astronomes attentifs surveillent la chute du Soleil vers l'horizon ouest.

     

    Au départ je suis le Soleil à travers la lunette de 80 mm équipée d'un filtre solaire. J'admire ses déformations dûes à la traversée des couches denses et turbulentes de l'atmosphère jusqu'à ce qu'un relief commence à se dessiner en ombre chinoise sur la partie inférieure de notre étoile. Il s'agit des reliefs des Tres Vents et du Roc Negre qui se situent à l'est du Mont Canigou.

    mont canigou tres vents

    Puis il semble que l'ensemble du massif se distingue même sans l'aide de l'éclairage d'arrière plan du Soleil, du coup je retire le filtre solaire, et parviens à réaliser une belle vue générale de ces reliefs des Pyrénées orientales avec, cerise sur le gateau, un beau rayon vert apparu au moment où le Soleil à tiré sa révérance ! 

    Les conditions d'observation sont tellement bonnes que le massif continue à être visible bien après le couché du Soleil, sur le fond rougeoyant du crépuscule ! Nous voilà comblés.

    Avant de nous quitter nous jetons un regard à un fin croissant de Lune qui conclut cette cession d'observation très réussie.

    « 2009 : Une petite éclipse pour le réveillon !2010, Turquie, Bodrum »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 17 Mars 2014 à 08:55

    Bonjour. Alors là je suis scotchée, je ne savais pas que c'était possible !

    Impressionnant !

    Je ne connaissais pas ce blog, j'ai vu le lien dans le forum Eklablog.

    Bonne semaine. Dani

    2
    Lundi 17 Mars 2014 à 17:36

    Bonjour !

    Merci pour votre sympathique commentaire. C'est vrai que ce phénomène du coucher de Soleil derrière le Canigou est très étonnant compte tenu de la distance qui sépare Marseille de ce massif. Cette vision est rendue possible grace à la réfraction atmosphérique qui joue le rôle de redresseur d'image et contrecarre la rotondité de la Terre. Sans l'intervention de l'atmosphère le Massif du Canigou est censé être sous l'horizon !

    Deux fois par an nous avons ce rendez-vous qui passionne les photographes du coin, cela tombe en février et en octobre.

    PS : sympa aussi votre blog sur les chats, mes parents en ont eu jusqu'à 5 à la maison il y a quelques années ! J'aime beaucoup ces animaux.

    Bonne semaine,

    Laurent

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :