• 2013, sous le soleil de l'Hérault

    Voici quelques photos d'un séjour passé dans l'arrière pays Héraultais. Compte tenu de la présence d'une belle Lune gibbeuse génante pour le ciel profond et du beau temps annoncé j'ai décidé d'orienter mes observations vers notre astre diurne, c'est à dire le Soleil.

    La première journée de balade nous offre de beaux paysages à commencer par les gorges de l'hérault et son pont du diable. 

     

                                                       Le pont neuf vu depuis le pont du Diable.

    Ces gorges conduisent au joli village typique de Saint-Guilhem le Désert et son abbaye de Gellone construite à partir de l'an 804.

    Non loin du village se trouve également la spectaculaire grotte de la Clamouse creusée par l'action de l'eau dans un massif de karst dolomitique. Ses galeries souterraines sont parsemées de magnitfiques cristalisations de calcite et d'aragonite. Grâce à son optique ouverte à 2,8 le Panasonic Lumix FZ200 a fait des merveilles pour immortaliser stalagtites et stalagmites car dans la grotte les flashes sont interdits.

    Au retour de balade un petit coup d'oeil au Soleil avec le PST et je découvre une grande protubérance qui mérite bien un dessin. Celle-ci n'est pas très lumineuse mais elle est très étalée.

     

                                                      Protubérance  solaire observée le 22 avril à 18h45HL 

    Pour le second jour de visite nous prenons le chemin du cirque de Navacelles. Ce dernier présente une structure dont l'aspect ressemble pas mal à un cratère d'impact avec de hauts remparts globalement circulaires et un piton central. En fait il ne s'agit pas d'une marque d'impact météoritique mais d'une formation géologique calcaire érodée par une rivière (la Vis) qui serpente entre les causses du Larzac et de Blandas. 

     

    Le village en contrebas ne manque pas de charme non plus. Il longe le cours de la Vis dont les rives verdoyantes offrent de belles ères de pique-nique.

    Le chemin du retour nous fait passer par le lac artificiel du Salagou et le village abandonné de Celle.

    Comme au retour le ciel est encore dégagé je ressors le PST. La grande protubérance de la veille a perdu en hauteur, elle semble en train de retomber vers la surface solaire. Par contre une autre rectiligne s'élève comme un geyser, elle est tout à fait intéressante.

                                             Protubérances solaires observées au PST le 23 avril.

    « 46ème RAGBR : des astrams au beau fixe47ème RAGBR : Le bonheur est dans le pré »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :