• 2017 : Baptême d'aurores boréales à Trondheim en Norvège

    Cette semaine j'ai eu l'opportunité de passer quelques jours à Trondheim, dans la province du Sør-Trøndelagen en Norvège. Ce petit séjour dans le nord de l'Europe va être l'occasion de découvrir cette jolie ville universitaire située au milieu du pays et même si en ce début de mois décembre les conditions météorologiques sont assez mauvaises, j'ai également le secret espoir de profiter d'une éclaircie nocturne pour partir chasser les aurores boréales.

    Le trajet aérien me fait arriver tardivement à l'aéroport de Vaernes. En plus de la fatigue du voyage j'ai la désagréable surprise de découvrir que ma valise n'a pas fait le trajet jusqu'à Trondheim, elle est restée à Amsterdam où j'ai fait escale quelques heures plus tôt. La durée du transit de seulement 45 minutes était visiblement trop courte pour que mon bagage soit transféré sur le second vol ... Avis à ceux qui seront tentés de prendre un vol avec une escale très courte, le risque de vous retrouver sans bagage à votre arrivée est réel ! Heureusement pour moi j'avais pris des vêtements chauds en bagage à main au cas où.

    trondheim

     

    Après une bonne nuit de sommeil, le jour tarde à se lever. En effet, à 63°25' de latitude nord la durée du jour se réduit fortement au début du mois de décembre, la période de clarté s'étend de 10h à 15h. Pour mon premier jour à Trondheim je vais me balader à pied le long du bord de mer en profitant de la promenade pour essayer de repérer un coin sans éclairage qui pourra me servir de point d'observation pour les aurores le soir venu.

    Face à moi s'étend le magnifique trondheimsfjord qui s'étire sur 130 km de long !  Il s'agit du troisième fjord le plus long de Norvège. La petite île de Munkholmen se distingue face au port de Trondheim, elle abrite une forteresse qui servit de monastère ou de prison.

    Dos à la mer j'admire le quartier de Illa installé à flanc de colline. Le paysage tout enneigé est très dépaysant pour un Marseillais !

    trondheim

    Je profite du peu de temps de lumière solaire qui m'est offert pour aller visiter le centre ville. Certains quartiers sont vraiment très jolis avec leurs maisons colorées, en plus il y a très peu de voitures et les rues sont très calmes. C'est une ville très agréable à découvrir pour les touristes piétons.

    Le plus beau quartier de la ville est certainement celui de Bakklandet qui longe la Nidelva.

     

    Sur le chemin du retour je regarde régulièrement l'état du ciel qui reste désespérément gris ... Il faut dire qu'une dépression nuageuse dense et pluvieuse remonte lentement du sud de la Norvège, du coup le Soleil se fait particulièrement rare et mon espoir d'essayer d'observer des aurores boréales devient mince.

    Mais deux sites internet vont me redonner de l'espoir. Pour préparer ma chasse aux aurores j'ai choisi de consulter le site aurora forecast de l'UAF que je trouve formidable car il prédit avec beaucoup d'exactitude l'intensité et l'étendue de l'ovale auroral plusieurs jours à l'avance. Pour ce jeudi soir il prédit une activité de niveau 3 ce qui n'est pas trop mal compte tenu que le Soleil est particulièrement calme en ce moment. Je rappelle que se sont les flots de particules émis par l'activité du Soleil qui sont à l'origine de l'apparition des aurores, d'où l'importance de surveiller ses éjections de matières pour connaître la possibilité de voir ou non ces phénomènes lumineux.

    Le ovale auroral descend à mi chemin entre Tromso et Oslo, là où se trouve Trondheim

    Le second site que j'ai trouvé très utile s'appelle "northern lights", il est proposé par le site visitnorway.com. Ce dernier est très bien fait, il détaille jour par jour et par tranche de trois heures la possibilité d'observer les aurores en tenant compte du niveau d'activité et de la météo locale. Les prévisions sont établies pour de nombreuses villes de Norvège.

    Ce soir vers 21h tout les voyants pour Trondheim sont au vert ! Par la fenêtre de la chambre je remarque que le ciel laisse entrevoir quelques trouées, elles sont étroites mais je décide de tenter quand même ma chance. Malgré les trottoirs verglacés je déambule tant bien que mal jusqu'au bord de mer afin d'essayer de m'éloigner autant que possible de la pollution lumineuse de la ville.

    Une fois parvenu jusqu'à la marina, mon regard est intrigué par une drôle de lueur allongée qui n'a pas la même brillance et le même mouvement que le reste de la couverture nuageuse. Par curiosité je prends une première photo avec le Sony A7s équipé d'un objectif Porst de 28 mm et je découvre sur le cliché une belle bande verte derrière les mats des bateaux ! Il y a bien des aurores ce soir !!

    Mais il faut absolument que je parvienne à m'extirper des lampes de la côte et je me hâte de rejoindre un petit promontoire isolé que j'avais repéré le matin même. Depuis cet endroit j'ai une vue bien dégagée sur le fjord et je me retrouve face à une belle bande lumineuse qui me semble légèrement verdâtre à l’œil nu. Sur les images par contre il n'y a aucun doute, la bande est bien verte ! A ce moment là je peste intérieurement contre la compagnie aérienne qui ne m'a pas livré ma valise car elle contient mon trépied photo qui me fait cruellement défaut pour effectuer des poses longues ... J'essaye donc d'installer le Sony A7s comme je peux sur un rocher de la digue qui paraît à peu près plat.

    northern lights in trondheim

    Par moment l'aurore devient très intense puis elle se calme pour ensuite se développer dans une autre direction. C'est une observation fascinante ! Je m'aperçois quand même que j'ai de la chance car la seule région du ciel qui reste dégagée c'est justement celle où se trouve l'aurore, sur une étroite bande qui surplombe la rive nord du Tromdheimsfjord.

    Je continue à lancer des poses photos en surveillant l'évolution de l'aurore en visuel et sur l'écran LCD de l'appareil photo. Durant une pose de 8 secondes à 5000 iso je suis surpris par un énorme bruit sourd qui se produit dans l'eau juste à quelques mètres de la digue où je me suis installé, comme si un gros objet était tombé à la mer. En consultant ma photo je découvre qu'un animal bioluminescent s'est discrètement approché de moi et à laissé une trace sur le cliché en faisant une apparition à la surface ! Je distingue une forme qui ressemble énormément à un gros calamar, il a dû être attiré par la lumière de l'écran de mon reflex ! Après avoir effectué des recherches sur internet j'ai découvert que le trondheimsfjord est réputé pour abriter une population de calamars géants (architheutis dux) car il est très profond. Il semblerait donc que je me sois fait attaquer par une version miniature du kraken !

    Le calamar est visible en bas à gauche de l'image. En médaillon en bas à droite un zoom du céphalopode

    Je me remets doucement de mes émotions et je reprends mes observations. Maintenant les lueurs vertes se décalent en direction de l'ouest vers le village illuminé de Trolla et le massif montagneux de Bymarka.

    Petit à petit la couverture nuageuse s'étend et la bande de ciel clair se réduit à une peau de chagrin. A ce même moment l'intensité de l'aurore semble diminuer, je sens malheureusement que l'observation touche à sa fin.

    Je suis quand même très heureux d'avoir pu effectuer mon baptême d'aurore boréale malgré des conditions météorologiques peu optimales ! J'en avais déjà vu une au raz de l'horizon nord en Provence en 2004 à l'occasion d'une activité solaire exceptionnellement puissante (indice maximal de niveau 9) mais elle était très différente en aspect et en couleur. Je garde dans mon souvenir la vision de colonnes blanches qui ondulaient sur un fond diffus rougeâtre au dessus des collines. Cette fois-ci à Trondheim j'ai donc pu admirer ma première aurore de couleur verte.

    Les jours suivants le ciel va malheureusement rester obstrué par une couverture nuageuse épaisse et homogène. Impossible de repartir à la chasse aux aurores dans ces conditions. Je vais donc profiter du temps qu'il me reste à découvrir la ville norvégienne dont je vous propose encore quelques images.

    Parmi les monuments de Trondheim à ne pas rater citons la cathédrale de Nidaros construite à partir du 11ème siècle.

    cathédrale Nidaros

    Et bien sûr au mois de décembre il faut profiter du marché de Noël dont les illuminations compensent chaleureusement le manque de lumière du jour.

    « Le Poil 2017 : Splendeurs des longues nuits d'automne3200 Phaéton à 10,4 millions de kilomètres de la planète bleue »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    matakiterangui
    Mardi 12 Décembre 2017 à 19:22

    Bonsoir L'Astronome Baroudeur !

     

    Magnifique ce voyage en Norvège, à la poursuite de... la "luminescence", et quel heureux hasard de la découvrir

    dans le ciel "pseudo"nocturne, très "haute latitude Nord "oblige ! : 63°20' Whaouh, "tu tutoies les Lapons", presque...

    et... la luminescence d'un Calamar géant dans la Mer !!!!

    Comme quoi, la Nature est maîtresse en beautés toujours inatendues !

    En plus, je pense qu'en étant astronome (amateur et même plus dans ton cas puisque tu es animateur) que tu dois ressentir

    au plus profond de ta conscience de parfaitement te situer, par rapport au globe terrestre que tu as bien en mémoire,

    au (privilège) d'être au beau milieu de la "couronne" autour du Pôle Nord,où ont lieu les "irréelles"aurores Boréales !

    Quel poisse impensable le non suivi par la Cie aérienne de ta valise de à une escale très courte !

    Bravo pour ce beau voyage dépaysant et de le faire partager à toutes et tous sur ton site toujours bien "actualisé" !

    Amicalement   JB.

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 00:13

    Salut JB !

    Oui se fut un beau voyage malgré les péripéties des vols aller et retour ... A l'aller les bagages manquants et au retour le vol vers Marseille annulé puis reporté à cause d'une tempête de neige sur l'aéroport d'Amsterdam où on a fait escale.

    Mais au final on oublie les contraintes et on ne garde en mémoire que les belles choses. çà faisait longtemps que j'avais envie d'aller voir les aurores dans le grand Nord, et même si ce voyage à Trondheim a été organisé pour d'autres raisons, je suis content d'avoir pu en profiter pour réaliser l'un de mes rêves. Pourtant les conditions n'étaient pas vraiment réunies avec une période de minimum solaire, une météo exécrable et la pollution lumineuse de la ville. Mais comme tu l'as si bien dit, il suffit de savoir bien s'orienter pour savoir vers où regarder et connaître les bons sites internet pour surveiller l'activité solaire et prévoir quand se présenteront les bonnes opportunités d'apparition du phénomène.

    Après, au delà de se qui est préparable, il y a l'imprévu, la surprise qui fait le sel des voyages, comme l'apparition de ce gros calamar bioluminescent qui m'a rendu visite (et qui m'a bien fait sursauter !).

    J'espère que de ton côté tout va bien, çà fait longtemps qu'on ne s'est pas vu !

    Au plaisir de nous retrouver sous les étoiles prochainement !

    Amitiés

    Laurent

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :