• 47ème RAGBR : Le bonheur est dans le pré

    Samedi après-midi ces 47ème RAGBR ne s'annonce pas très bien, les sites météos prévoient du mauvais temps, des passages de nuages et des orages tout autour du site de Rians sont au programme. Si les observations semblent compromises, la perspectives des retrouvailles, de la bonne humeur et il faut bien le dire du curry d'agneau de Benjamin ont convaincu tout le monde d'essayer quand même.

    A mon arrivée quelques instruments sont en place mais comme le ciel est couvert ils sont un peu délaissés, les astronomes eux ont investi les transats.

    Malgré la météo peu encourageante les observateurs arrivent petit à petit, les instruments fleurissent, et pour cette cession un constat s'impose : les RAGBR se dobsonisent ! Deux Obsessions de 457 mm et de 381 mm, un Sumerian Optic de 450 mm, deux Skyvisions de 400 mm, un Orion de 350 mm, deux Lightbridges de 300 mm et j'en oubli.

                                                         Jean-Luc et Denis devant le Skyvision de Michel

    Le seul instant où nous verrons le Soleil se produit au moment où il tire sa révérance. On n'aura pas pu l'observer mais au moins le ciel semble se trouer.

    Il est désormais temps de passer aux choses sérieuses ! Observer ? non pas encore ... Je voulais parler de l'apéro et du curry d'agneau !

    Tout le monde trinque à cette nouvelle soirée de retrouvaille et aussi à Denis qui fête ses 40 ans ! Bon anniversaire ! Olives et clairette à la pêche nous mettent en appétit et nous arrivons au moment où le chef d'oeuvre de Benjamin entre en scène : Le mythique curry d'agneau !

              Les astrams attendent leur ration de potion magique, merci au grand druide Benjaminix !

    Les papilles sont au paradis, un véritable délice dont nous ne laisserons pas une miette.

    Le dessert est du même niveau, un browkie (mélange de brownie et de cookie !) purement divin.

    Les estomacs sont à la fête, et l'espoir renaît car au dessus de nos têtes le voile nuageux se déchire. Des trouées apparaissent alors rapidement et nous filons retrouver les instruments. La soirée astronomique peut commencer !

    Les conditions ne sont pas vraiment optimales, l'humidité est bien présente, des bancs de cirrus parsèment le ciel et reflètent la lumière des alentours, d'ailleurs le SQM ne dépassera pas 21,15 ce soir. Les nuages nous oblige à changer régulièrement de cible en fonction des trous qu'ils veulent bien nous laisser, mais bon on s'en accommodera, compte tenu de la météo qui était annoncée on est tout de même bien content de pouvoir en profiter.

    Au menu astronomique je commence par un discret amas globulaire perdu parmi les nombreuses galaxies de la Vierge, il s'agit de NGC 4147 (10,4m). Celui-ci est rarement visité, à tord car au 381 mm à 285x il s'est révélé plutôt intéressant avec un pourtour finement poudroyant et quelques étoiles périphériques directement perceptibles.   

    ngc4147 globular cluster

                                                        NGC 4147 - Amas globulaire dans la Chevelure de Bérénice
                                                         Télescope Obsession de 381 mm à 285x (Ethos de 6 mm)
                                                                          Rians la Verdière (04) - SQM 21,15

    Je comptais pointer quelques galaxies de l'amas Virgo mais les nuages en on décidé autrement, du coup je suis obligé de me décalé un vers l'est et part rendre visite à une galaxie que je n'avais pas pointé depuis longtemps : NGC 5248 (10,0m) du Bouvier.

    ngc 5248 galaxy

                                                                          NGC 5248 - Galaxie dans le Bouvier
                                                        Télescope Obsession de 381 mm à 171x (Ethos de 10 mm)
                                                                          Rians la Verdière (04) - SQM 21,15

    Malheureusement les nuages vont par la suite se densifier et les fenêtres de ciel dégagé se raréfier. Je me suis donc vu contraindre d'arrêter là les dessins. Entre temps j'en ai quand même profiter pour aller voir Saturne dans le 457 mm de Jean-Bernard et l'amas globulaire NGC 5466 du Bouvier chez Benjamin.

    Même si la météo n'a pas vraiment été de notre côté pour ce coup-ci, cette soirée d'échange fut une nouvelle fois enrichissante et très agréable, et pour la vingtaine de participant une chose est sûre, le bonheur était dans le pré ! 

    « 2013, sous le soleil de l'Hérault2013, les géants de Stellarzac »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :