• La Lune est de retour dans le ciel du soir. En la regardant j'ai eu envie de sortir ma lunette de 80 mm histoire d'explorer ses reliefs et d'observer un peu. Bien que l'image était assez turbulente j'ai poussé le grossissement à 151x avec l'Ethos de 3,7 mm pour voir un peu mieux ses cratères. Evidemment j'ai rapidement éprouvé le besoin d'aller chercher un crayon et de me lancer dans un dessin. J'ai jeté mon dévolu sur le grand cratère Clavius (225 km) car j'aime bien l'enchaînement de petits cratères qui le parsème et qui dessinent une sorte de grand "fer à cheval". Notons également que sa muraille est perforée par les cratères Porter (52 km) au nord-ouest et Rutherfurd (48x54 km)au sud-ouest. Le plus petit craterlet perçu est Clavius JA, il mesure environ 7 km.

     

    Le cratère Clavius (Lune)
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 151x (Ethos SX 3,7 mm)
    Marseille (13)

    drapeau UK   This is a sketch showing the crater Clavius (225 km of diameter), is situated in the southern hemisphere of the moon. The skech was made in one hour of work with a 80 mm refractor at a magnification of 151x.


    5 commentaires
  • Ce soir la Lune avait rendez-vous avec la planète Vénus. Un beau spectacle offert vers l'ouest, dans les lueurs du crépuscule.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • En cette période de Lune je me replonge dans les dessins réalisés lors de mon dernier voyage au Chili en 2012. Je vous propose cette fois-ci une belle nébuleuse planétaire de la constellation du Centaure, il s'agit de NGC 3918. A 305x elle est apparue très brillante, son disque nébuleux a révélé une forme circulaire au premier abord et irrégulière avec de l'attention. En effet, en vision décalée deux extensions latérales ont été décelées. Notez également sa belle teinte turquoise.

    NGC 3918 - nébuleuse planétaire dans le Centaure
    Télescope de 406 mm à 305x (Ethos de 6 mm)
    La Canelilla, Chili - SQM 21,75


    votre commentaire
  • Ce soir dans les lueurs du crépuscule le croissant de Lune croisait la planète Saturne, non loin de la brillante Vénus. Voici une photo de la conjonction prise avec mon Lumix FZ200 :


    votre commentaire
  • Le 9 septembre au matin vers 4h la planète Mars va traverser le brillant amas ouvert M44 (la Crêche) dans la constellation du Cancer. Avec un diamètre apparent de seulement 4" d'arc la planète rouge sera difficile à détailler mais son passage dans l'amas devrait donner l'occasion de faire de belles images.

     

    drapeau UK  September 9 in the morning Mars will cross the bright open cluster M44 (beehive) in the constellation of Cancer. With an apparent diameter of only 4 arcsecond the red planet will be difficult to detail but its passage through the cluster should provide an opportunity to make beautiful images.


    3 commentaires
  • Une brillante nova a été découverte le 14 août par l'astronome amateur japonais Kochi Itagaki. Située dans la partie nord de la constellation du Dauphin et dans l'alignement des étoiles principales de la Flèche elle n'est pas très difficile à localiser. Actuellement l'éclat de Nova Delphini 2013 atteind 5,0m après être monté à près de 4,5m il y a quelques jours, sa magnitude décroit donc légèrement au fil des jours.

    Pour une localisation plus précise consulter aussi cette carte réalisée par Sky and Telescope. Notez que la Nova ne se trouve qu'à 0,7° de la belle nébuleuse planétaire NGC 6905 .

    Courbe d'éclat de la nova réalisée par l'AAVSO : 

     

    drapeau UK   A bright nova was discovered on August 14 by Japanese amateur astronomer Kochi Itagaki. Located in the northern part of the constellation of the Dolphin and in the alignment of the main stars of the arrow it is not very difficult to locate. Note that actually the nova Delphini 2013 shines at 5.0 m and is visible to the naked eye under good sky.


    6 commentaires
  • Voici un dessin du Soleil réalisé le 31 juillet vers 13h10 avec la lunette PST. Notez sur le bas du dessin l'énorme filament gazeux détaché de la surface du Soleil et qui s'élance vers l'espace. Le spectacle solaire en lumière H-alpha est vraiment intéressant ce moment.

      


    2 commentaires
  •  

    FER 4 est une sérieuse candidate au rang de nébuleuse planétaire. J'ai découvert cet objet en étudiant les vieilles plaques photographiques du Digitized Sky Survey compilées sur le site Sky-map.org. Sur ces images on ne perçoit de la nébuleuse qu'une petite tache bleutée entourant une étoile centrale qui se révèle très brillante sur les images UV prises par le satellite Galex (rayonnement typique des naines blanches).

    Grace à mon ami Matthias Kronberger et Di Harmer de l'Observatoire américan de Kitt Peak (NOAO) la candidate FER 4 a pu être photographiée au mois de juin à l'aide d'un télescope de 2,1 mètres ! Le résultat est de toute beauté et l'aspect de l'objet confirme bien l'idée qu'il s'agit d'une réelle nébuleuse planétaire, même si on attend toujours le spectre de confirmation pour une validation définitive.

    drapeau UK   FER 4 is an object that looks like a planetary nebula. I found this object on the old Digitized Sky Survey images where we could see just a small hazy patch surrounding a central star. Thanks to Mathhias Kronberger and Di Harmer, FER 4 was photographed with the 2.1 m telescope of the Kitt Peak Observatory (NOAO) in the United States. The result is very interesting, FER 4 really looks like a planetary nebula. It remains to make a spectrum of the object to confirm this status.

      


    votre commentaire
  •   

     

    Samedi en préparant des cartes pour la soirée d'observation à Rians, j'arpentais les champs stellaires de la constellation de l'Aigle à partir du site Sky-map.org et je suis tombé par hasard sur une petite tache diffuse localisée à quelques minutes au sud d'une petite galaxie vue par la tranche (PGC 63471). Cette tache m'a intrigué de part sa forme circulaire tranchée et j'ai voulu en savoir plus, je suis allé sur le site du CDS et j'ai consulté les bases de données "Simbad" et "NED" et je n'ai rien trouvé. Après d'autres vérifications dans divers catalogues d'objets récemment catalogués, l'objet est resté non répertorié. Il n'en fallait pas plus pour que je transmette l'information à Agnès Acker, spécialiste des nébuleuses planétaires, et elle l'a retenu comme possible candidate sous le nom de FER 5.

    Son aspect général semble être celui d'une nébuleuse planétaire mais on ne pourra se faire une idée précise de sa nature véritable qu'après une étude spectroscopique.

     FER 5 est localisée aux coordonnées suivantes : 19h39m05s et +08°44'35". Elle mesure 32" d'arc.

     

    drapeau UK  I found in the images of the Digitized Sky Survey a small nebulosity unlisted in the professionnal catalogs. This object looks like a planetary nebula and was selected as the possible candidate named FER 5 by the astrophysicist Agnes Acker. It's necessary to make a spectroscopic analysis of this object to know its true nature.


    2 commentaires
  • Depuis la frénésie de son apparition crépusculaire du mois de mars la comète Panstarrs était quelque peu tomber dans l'oubli car elle s'éloigne inéxorablement de nous et perd progressivement en éclat. Pourtant elle mérite toujours le coup d'oeil car pour qu'on ne l'oublie pas trop vite elle s'est mise à déployer des atouts assez inédits. En effet, jetez y un coup, la comète présente actuellement une antiqueue assez impressionnante à la fois fine et longue qui s'étale sur plusieurs degrés telle un rayon laser ! Voyant les splendides images des photographes je me suis décidé à retourner la voir alors qu'elle se déplace haut dans le ciel dans la constellation de la Petite Ourse.

    Malheureusement à cause du fort mistral qui sévit dans le sud j'ai dû me contenter de l'observer depuis mon balcon à Marseille avec ma fidèle lunette Skywatcher Equinox de 80 mm. La piètre qualité du ciel urbain fait que la comète m'a donné du fil à retordre et pour saisir ses plus fins détails j'ai dû rester scotché à l'oculaire plus d'une heure alors que sous un bon ciel je serais arrivé au même résultat en quelques minutes ... Mais je suis content de l'avoir tenté malgré tout, j'ai pu découvrir sa région centrale et sa queue courte avec l'Ethos de 10 mm, tandis que sa longue et très pâle antiqueue ne s'est révélée qu'à faible grossissement avec l'Uwan 28 mm.

                                                          La comète C/2011 L4 Panstarrs 
                       Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 20 et 56x (Uwan 28 mm et Ethos 10 mm)
                                                                    Marseille (13)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique