• Allauch 2014 : Rayon vert et faux Canigou dans la brume

    C'est un rendez-vous qui attire toujours plus de curieux chaque année : le coucher du Soleil derrière le massif pyrénéen du Canigou vu depuis Marseille. Le lieu de vision du phénomène est cette fois-ci le parvis de la chapelle Notre-Dame du Château à Allauch. Le temps est au beau fixe dans la cité phocéenne mais la chaleur inhabituelle pour la saison génère beaucoup de brumes et de pollution.

    Dans ces conditions la vision du phénomène n'est pas assurée du tout. Mais nombreux sont ceux qui viennent tenter le coup donc j'ai décidé de me rendre assez tôt à la chapelle afin d'être certain d'avoir une vision dégagée en direction du coucher du soleil. J'en profite pour jeter un coup d'oeil aux quelques petites taches solaires visibles à la surface de notre astre du jour.

    La tache solaire la plus visible au centre est AR 2202.

    Une conférence donnée dans la chapelle par Alain Origné - le spécialiste de l'observation du Canigou - s'achèvent et les nombreuses personnes qui y ont assisté s'affairent désormais sur l'esplanade avec le secret espoir de pouvoir vérifier de leurs propres yeux que ce qu'on leur a raconté n'est pas une galéjade marseillaise.

    Alain, en bon chef d'orchestre, nous donne depuis une fenêtre les dernières nouvelles des conditions météorologiques localisées au niveau du Canigou lui même et les informations ne sont pas très optimistes, le massif semble couvert de nuages. Quant à la brume locale qui barre l'horizon, elle est épaisse et relativement opaque, elle finit par m'obliger a enlever le filtre solaire. 

    Sans le filtre notre étoile demeure parfaitement photographiable et l'espoir de percevoir la silhouette noire du pic du Canigou reste possible. Mais avant qu'il n'atteigne l'horizon le Soleil m'offre le magnifique spectacle fugace d'un rayon vert. Rien que pour cela j'ai bien fait de venir !

    La suite des observations reste une grosse interrogation quant aux détails qui ont pu être perçus. En effet, nous observons le Soleil disparaître derrière un rideau nuageux lointain, probablement celui qui est localisé au niveau du massif du Canigou. Mais la forme des volutes de nuages rappellent celle du profil de notre ensemble montagneux avec ses pics et ses creux ... Les nuages accrochés aux reliefs nous offriraient-il un "moulage" du massif ? Rien n'est moins sûr ...

    Un dernier petit rayon vert pour la route !

    Que penser de ces pics de nuages, s'élèvent-ils au dessus des vrais reliefs ?

    Une chose est sûre, si l'observation du Canigou se détachant en ombre chinoise devant le Soleil passionne tant les provençaux c'est en partie dû au fait que la réussite de la vision du phénomène est rare, toutes les conditions doivent être réunies que se soit l'alignement avec le Soleil, la météo qui doit être favorable sur l'ensemble du Golfe du Lion ou encore la transparence de l'atmosphère qui doit être optimale.  Pour sûr les fadas du Canigou seront encore de sortie pour de nombreuses tentatives !

    « 25 octobre 2014 : Occultation de Saturne dans le crépusculeSursaut d'éclat de la comète C/2014Q3 Borisov »

  • Commentaires

    1
    bruno
    Samedi 8 Novembre 2014 à 13:33

    pas de Canigou visiblement ce 2 Novembre mais un joli rayon vert  par contre le 6 je l'ai vu une video ici:


    Video du Coucher de Soleil sur le Canigou depuis la chaîne de l'étoile 06 11 2014 | Flickr - Photo Sharing!


    le 7 aussi mais beaucoup moins bien

    2
    Samedi 8 Novembre 2014 à 14:09

    Ah oui ! Magnifique galerie ! superbe.

    3
    Dimanche 9 Novembre 2014 à 14:16

    Depuis le Chiran et Lure c'est fort quand même ! bravo !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    bruno
    Dimanche 9 Novembre 2014 à 14:22

    oui Merci il y a une personne(pas moi)  qui a fait un petit film du chiran lien ici:

    Madrés et Canigou depuis le Chiran | Flickr - Photo Sharing!

    j'ajoute qu'on peut le voir de la Barre des écrins à 412 km d'écart de la Meije aussi du pic de Bure

    et de bien d'autres sommets des alpes du sud

    5
    Lundi 30 Mars 2015 à 17:20

    C'est un phénomène vraiment exceptionnel que nous offre la nature.
    Même si le phénomène n'était pas "totalement" au rendez-vous à Allauch, le Canigou donne de superbes clichets.
    De mémoire, en 2012, il était exceptionnel depuis Allauch. Vraiment hâte de pouvoir assister au prochain.


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :