• C/2019 Y4 ATLAS, la prochaine belle comète ?

    C/2019 Y4 ATLAS, voilà un nom qui va faire l'actualité de l'astronomie amateur durant ce printemps 2020 ! Cette comète fut découverte par le programme "Asteroid Terrestrial-Impact Last Alert System" (ATLAS) le 28 décembre 2019 alors qu'elle était à la magnitude 19,6. Les calculs de ses éléments orbitaux ont permis de mettre en évidence une similitude avec la trajectoire de la grande comète de 1844 (C/1844Y1) qui brilla à cette époque à la magnitude 1, ce qui permit aux observateurs de l'époque de l'étudier facilement à l'oeil nu. Les astronomes pensent que C/2019 Y4 ATLAS pourrait être un fragment de C/1844Y1, à moins que toutes les deux soient des fragments d'une ancienne comète plus grande. C/2019 Y4 ATLAS sera t'elle aussi brillante que son illustre prédécesseuse ? C'est toujours très difficile à établir compte tenu que l'activité intrinsèque d'une comète reste très variable mais nous ne sommes pas à l'abri d'une bonne surprise. Ce que ses paramètres orbitaux permettent de définir c'est que sa trajectoire va l'amener à seulement 0.262 UA du Soleil (soit 39.2 millions de kilomètres), à l'intérieur de l'orbite de Mercure !  Les estimations d'éclat actuelles prévoient qu'elle pourrait atteindre 4m, voir même 3m au périhélie, ce qui pourrait nous permettre de faire de belles observations alors qu'elle se trouvera au dessus de l'horizon juste après le coucher de Soleil.

    Trajectoire de la comète autour du périhélie. Credit: NASA/JPL

    La comète ATLAS a une orbite très longue qui l'amène à effectuer une révolution en près de 5500 ans ! Comme la grande comète C/1844Y1 elle passe la majorité du temps très loin au delà de l'orbite de Neptune. Nous ne serons donc pas près de la revoir. Espérons donc qu'elle nous offre un spectacle intéressant car les années 2010 à 2020 ont été particulièrement pauvres en comètes visuellement spectaculaires. Il faudra également croiser les doigts pour qu'elle survive à son passage près du Soleil et qu'elle ne se fasse pas vaporiser à l'instar de feu la comète ISON ! Le suspens est donc complet et il va être très intéressant de la suivre au fil des semaines.

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir la carte PDF imprimable

     

    Observation en mars

    La première bonne nouvelle offerte par C/2019 Y4 ATLAS c'est l'accroissement soudain de son activité. Ainsi elle a gagné rapidement en éclat fin février. Elle reste pour le moment encore loin de nous, au delà de l'orbite de Jupiter et son éclat (proche de 13m) la réserve aux observateurs les mieux équipés.

    Courbe de prévision d'éclat en rouge (Seiichi Yoshida)

    Durant le mois de mars la comète se déplace dans la constellation de la Grande Ourse, elle devrait rester tout au long du mois à une magnitude proche de 10 (les dernières estimations du 19 mars l'annoncent à 9m, elle continue d'être plus active que prévue !). Notons que le 16 mars elle passera à 3° au sud de la galaxie M81 et qu'à la fin mars notre petit corps glacé deviendra circumpolaire pour les observateurs européens, c'est à dire que la comète ne descendra pas sous-l'horizon au cours de la nuit. Les astronomes de l'hémisphère nord sont donc favorisés pour pouvoir la suivre.

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir la carte PDF imprimable

     

    Dessin de la comète ATLAS réalisé à la mi-mars avec un télescope de 508 mm.

    C/2019 Y4 ATLAS

    C/2019 Y4 ATLAS - Comète dans la Grande Ourse
    Télescope Taurus de 508 mm à 107x (SWA 20 mm)
    Riboux (83) - SQM 20,70

     

    Observation en avril

    Durant le mois d'avril C/2019 Y4 ATLAS traverse cette fois-ci la constellation de la Girafe. Le 3 avril elle passera à moins de 3° de la brillante galaxie NGC 2403 (8,2m - 23,4'x11,8'). A partir du 15 avril la comète devrait devenir plus brillante que la magnitude 7 et commencer à être intéressante à observer dans les petits télescopes.

    Mise à jour du 6 avril : Alors que les estimations du 2 avril l'annonçaient à 7m, depuis le 4 avril l'éclat apparent de la comète est retombé à 9m. Les astronomes soupçonnent un début de fragmentation du noyau ce qui n'est pas une très bonne nouvelle pour la suite du spectacle. Les observations des prochains jours nous en apprendront plus sur la réalité de la situation.

    Mise à jour du 12 avril : la dislocation du noyau de la comète est confirmée et sa chute inexorable de luminosité aussi. malheureusement nous n'aurons pas droit à notre prochaine belle comète ...

    Comme la Girafe est une constellation plutôt insignifiante je vous propose d'abord une carte avec un champ large et quelques étoiles repères comme omicron de la Grande Ourse à gauche ou delta du Cocher en en bas.

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir la carte PDF imprimable

    Voilà une carte un peu plus précise :

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir la carte PDF imprimable

     

    Observation pour la première quinzaine de mai

    Durant la première moitié du mois de mai C/2019 Y4 Atlas quitte la Girafe pour entrer dans la constellation de Persée. Le 2 mai elle se trouvera à 2°E de l'étoile Bêta Cam (4,03m). Le 15 mai au matin la comète s'approche de l'amas ouvert NGC 1545 (6,2m - 12'), elle devait initialement approcher une magnitude comprise entre 2 et 5 selon son niveau d'activé mais le noyau de la comète s'étant disloqué au mois d'avril nul ne sait ce qu'il restera d'elle à observer au mois de mai ...

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir la carte PDF imprimable

     

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir la carte PDF imprimable

    Le 24 mai C/2019Y4 ATLAS sera au plus près de la Terre à 0.781 UA, mais comme elle se situera alors quasiment entre notre planète et le Soleil elle sera difficilement observable à ce moment là. A moins qu'elle devienne suffisamment brillante pour être perçue dans les lueurs du crépuscule ! Ce serait une belle surprise ... Le périhélie interviendra quant à lui le 31 mai, la comète passera à seulement 0.262 UA du Soleil (soit 39.2 millions de kilomètres) de notre étoile.

    « Belle soirée d'observation avec le dobson Taurus 508 mmPetite nuit étoilée à Riboux avant le confinement »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Mars à 11:45

    La comète est passée fin février à proximité de M108 et M97, voici une image de David Blanchard :

    https://spaceweathergallery.com/full_image.php?image_name=David-Blanchard-20200226_C2019_Y4_1582929381.jpg

     

    2
    Lundi 2 Mars à 21:23

    Hello ! Je vais attendre -2 Mag pour la photographier !!! yes

    ISON, quelle déception ! Je suis allé au Maroc pour assister à sa pulvérisation ! frown

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Lundi 2 Mars à 21:27

    Taille du noyau ??

    Similitude avec Hale-Bopp ?  wink2

    4
    Lundi 2 Mars à 23:31

    Salut Jean-Pierre !

    Il ne s'agit pas à priori d'une comète géante comme Hale Bopp, la comète originelle dont est issue C/2019Y4 ATLAS l'était peut-être mais elle s'est fragmentée et ce n'est qu'un de ses morceaux qui nous rend visite cette année.

    On peut quand même espérer une belle activité car avec sa longue période orbitale elle n'est à priori pas trop usée par les passages répétées près du Soleil comme le sont les périodiques ( Wirtanen et compagnie) qui au final ne ressemblent qu'à de grosses boules diffuses. 

    En plus si la comète ATLAS est bien un fragment d'une comète plus grosse il est possible que certaines de ses faces exposent de la glace toute fraiche au Soleil. Il est aussi possible que son corps présente des fissures ou d'autres points fragiles capables de créer une activité importante. Par contre ces fragilités peuvent également causer une dislocation de la comète.

    Le suspens est complet !

    5
    Vendredi 6 Mars à 16:55

    La courbe d'éclat de la comète a encore changé, elle devrait atteindre 1m au périhélie !! A la mi-mai nous pourront espérer l'observer à 4m ou 5m au raz de l'horizon.

    6
    Vendredi 6 Mars à 21:27

    Merci Laurent pour tes infos ! Alors espérons une belle chevelure… smile Et de belles prises de vue… Je reste à l'affut !!

    7
    Dimanche 15 Mars à 17:34

    Salut ! J'ai pu observer la comète ATLAS hier soir, elle est devenue bien lumineuse, facile à voir dans le T508. Elle présentait un noyau lumineux et une coma large, ronde et diffuse. Sa magnitude doit déjà tourner autour de 9 m, ce qui est plus brillant que la courbe prévue. Cette comète est de plus en plus prometteuse !

    Voilà une belle photo prise lors de la conjonction avec M81 et M82 :

    https://spaceweathergallery.com/indiv_upload.php?upload_id=159964

    8
    Jeudi 19 Mars à 17:40

    La comète continue a gagné rapidement de la luminosité, les estimations l'annoncent entre +1m et -5m au périhélie ! Si elle continue comme çà elle devrait commencer à ce voir à l'oeil nu sous un bon ciel dès le début avril.

    9
    Trygve Prestgard
    Mardi 31 Mars à 13:00

    Bonjour Laurent, super article ! Par contre, l'image que tu as mis en liens est celle de C/1843 D1 (Grande Comète de 1843), une comète du groupe Kreutz observé de Fevrier à Avril, 1843.

    10
    Mardi 31 Mars à 13:58

    Salut Trygve ! Merci, j'espère qu'on aura droit à un beau spectacle, en espérant aussi qu'on puisse sortir pour en profiter ! Pour la comète de 1843 tu as raison, j'ai supprimé le lien car le ne trouve pas d'illustration pour celle de 1844 ... De nombreux sites qui parle de la comète ATLAS ont eux aussi mis en illustration celle de 1843.

    11
    Lundi 6 Avril à 22:59

    Malheureusement la comète ATLAS connait un coup de mou ces derniers jours, les spécialistes soupçonnent un début de fragmentation ... Sa magnitude est subitement retombée à 9m alors qu'elle approchait 7m fin mars - début avril :

    https://www.spaceweather.com/images2020/06apr20/lightcurve.png

    12
    Mardi 7 Avril à 00:02

    Voilà une image où l'on perçoit l'allongement du noyau de la comète :

    13
    Alexandre49
    Vendredi 10 Avril à 00:48

    Bonjour à tous les cométeux et en particulier à toi Laurent !

    Observation ce soir avec mon TN 250 à 50x pendant le court créneau entre la fin du crépuscule et le lever de la brillante Lune, le tout durant 1/4 d'heure chrono sachant qu'il faut la pointer dans une zone céleste fort mal pourvu d(étoile significative et bien visible. Conséquence il faut faire vite ! Etant donné qu'elle faiblissait, j'ai opté pour un T 250 plutôt que le T 120 ou L 90 qui m'avait servit avant la gêne de la Lune.

     

    Résultat des courses : elle était pas trop mal visible mais au début, à faible grossissement, j'ai pensé qu'elle avait un noyau stellaire assez présent en plus de sa coma fort diffuse. En fait, je me suis rendu compte que c'était une modeste étoile (de mag 11,5) et non un noyau en grossissant un peu  et en suivant son déplacement. La comète forme en fait une boule bien diffuse (dc = 2) de 1' d'arc de diamètre environ, avec en + une queue pas difficile bien rectiligne et relativement contrastée par rapport à sa coma, longue de 3 à 4' d'arc environ vers pa 95°.

    Avec le filtre c2, la comète est mieux visible mais pas autant que les observations faites 2 semaines à 1 mois avant.

     

    Au final, elle faiblit bien 11 à 11,5 ce soir (mesure incertaine car l'étoile à côté gênait bcp), contre 8,8 mesuré le 26 mars avec un T 120 et 10,2 mesuré le 12 mars. Comme en + pour moi elle se dirige vers le nord-ouest, la zone la moins favorable depuis mon site (de campagne et de confinement), il est fort à parier que je ne l'a verrais de moins en moins... Ce n'est pas la première comète que je verrais se désintégrer...balayant les pronostics des plus optimistes !

    Demain, aucune étoile ne gênera et le créneau de nuit propice entre la fin du crépuscule et le lever de la Lune grandit. Profitez-en avant le retour d'une météo plus incertaine et avant qu'elle se désintègre plus encore.

    NB : Bonne nouvelle Laurent. Ma tendinite au bras guérit certes tout doucement, mais suffisamment pour que je prenne le tube de mon T250 dans les bras pour l'installer dehors. De bonne augure pour la lunaison à suivre avec mon plus gros télescope, toujours confiné chez moi bien sûr.

    14
    Vendredi 10 Avril à 10:51

    Salut Alexandre !

    Merci pour le partage de ton observation qui confirme je que j'ai pu aussi constater de mon côté malgré des conditions d'observation pas top du tout.

    Par rapport à mon ciel citadin j'ai bien l'impression que l'observation de la comète ATLAS du 5 avril était la dernière ... Hier soir j'ai refait une tentative et même en insistant et en utilisant le filtre Swan Band je n'ai rien vu avec certitude. Je confirme que la comète a visiblement encore faibli. Je referai une tentative quand il n'y aura plus la Lune et que le ciel sera moins laiteux.

    Après ISON, Elenin et d'autres encore, ATLAS ne deviendra pas la belle comète tant espérée ...

    Sinon je suis content que la santé de bras s'améliore, tu sera fin prêt pour la prochaine nouvelle Lune :)

    15
    Alexandre49
    Samedi 11 Avril à 01:08

    Salut laurent !

    Voilà les nouvelles du soir :

    - C/2019 Y4

    Assez différente en brillance et aspect général par rapport à l’observation de la veille !

    Avec un T 250x50 à 20h40tu, mesurée à m1 = 10,3 (M), dc 2, dia 2’1/4. La coma est mieux visible que la veille avec par contre une queue plus faible mais aussi plus longue (bien faible à 50 fois mais plus évidente à 115 fois). La veille, la queue était plus évidente, ce n’est pas le cas ce soir. La coma a une centre peu dense (dc =2) mais ce dernier a l’air un petit peu allongé tandis que le bord Ouest (opposé à la queue) est plus contrasté, à moins que cet aspect corresponde à un aspect fuselé de la coma, contrastée d’un côté et plus diffuse de l’autre correspondant à la queue. Coma mieux visible avec filtre C2.

    La comète a été vue aussi le même soir avec une L 90x30 comme une boule ronde très moyennement visible et surtout peu contrastée car bien diffuse. Mesurée aussi à mag 10,3.

    Pour voir la différence d’aspect et de brillance, relisez le croa de la veille posté le 10 à 0h41 sur http://www.astrosurf.com/topic/133098-comète-c2019-y4-atlas-0-mag-brille-omg/?page=2

     

    - C/2017 T2

    Plus brillante et plus contrastée que la première. Avec une L 90x30 à 21h10tu, mesurée à m1 = 9,1 (M), dc 4, dia 2’ d’arc. Observée aussi avec T 250x80 à 21h30tu, dc 5 et dia 2,5’ d’arc. Mieux vue avec filtre C2.

     

    Bien qu’elle soit beaucoup plus basse (il faut préférentiellement l’observer en fin de nuit), j’ai jeté un coup d’oeil sur la comète C/2019 Y1 dans Cassiopée. Vue dans la L 90x30, de brillance intermédiaire aux 2 autres et de bon contraste. Trop basse pour faire de bonnes mesures de brillance.

    16
    Dimanche 12 Avril à 11:18

    Salut Alexandre !

    Comme tu arrives encore à l'observer du m'as redonné envie de faire une tentative :)

    Le ciel était bien plus transparent hier soir, finalement j'ai réussi à la revoir avec le T254 sur mon balcon, mais cen 'était pas facile car il y avait encore une petite étoile génante juste à côté. Le halo diffus est toujours détectable avec le filtre Swan Band, et le noyau et la queue mieux vue sans filtre. Elle est toujours là malgré sa dislocation mais désormais c'est du faiblard, elle doit être de 10 ou 11m ...

    17
    Lundi 13 Avril à 23:43

    la dislocation du noyau de la comète ATLAS est malheureusement confirmée :

    18
    Alexandre49
    Mercredi 15 Avril à 12:23

    Salut Laurent !

    Allez je vais te tenter encore avec la suite : Les toutes dernières nouvelles de la comète C/2019 Y4 depuis chez moi la nuit dernière.

    Elle maintient sa magnitude vers 10-10,5 depuis plusieurs jours (mesurée à mag m1 = 10,3 le 10/4). Hier soir, dans un T 250x50 à 20h40tu, une étoile de mag 10,3 interférait trop pour faire une mesure plus précise de sa mag). Sa forme ovalisée (3’x2’) était très atypique d’autant que sa condensation centre allongée (dc 2/3) montre bien qu’il se passe qq chose dedans ; elle est en cours de désintégration.

    Observée dans un T 560x110 à 21h15tu, la comète est facile avec son aspect vu précédemment. En plus, on perçoit le reste de sa queue (long d’au moins 5’ d’arc vers pa 90°) très peu contrastée et vite très faible, dans l’axe du centre très allongé.Ce centre est intéressant à fort grossissement. Ainsi à 370 fois, très allongée et plus dense, il forme un chapelet difficile à résoudre. On sent que ce n’est pas un trait diffus continu mais un chapelet avec 1,2 ou plus de nodosités minuscules dont s’extirpe une plus stellaire en avant côté Ouest. Malheureusement, la turbulence assez forte, alliée avec un vent assez fort faisait de petites vibrations qui limitait la résolution. Avec un vent pareil en début de nuit, je me croyait dans le Sud !... 

    Comme quoi, il n'y a pas qu'en photo que l'on voit des détails de sa désintégration. Ces détails doivent être à la portée d'un T 300 grossissant assez fortement dans de bonnes conditions. Qui s'est peut-être avec ton Sumerian depuis ton balcon.

    Observation de plusieurs comètes cette nuit dont ATLAS C/2019 N1 avec mon T 560 : c’est ma 299 ème comète en visuel depuis ma première, l’extraordinaire IRAS-Araki-Alcock en mai 1983… Je compte les périodiques une seule fois (46 P/Wirtanen vue à 5 passages différents).

    Bientôt la 300 ème..

    19
    Mercredi 15 Avril à 12:41

    Salut Alexandre !

    Merci pour tes comptes rendus toujours aussi précis ! j'aurais aimé pouvoir sortie le T508 pour scruter les détails de son noyau, j'ai vu d'ailleurs un dessin très détaillé de Uwe Glahn montrant les fragments :

    http://www.deepsky-visuell.de/Zeichnungen/Atlas_200411.htm

    De mon côté j'ai pu observer pour la première fois C/2019 Y1 ATLAS hier soir avec le T254, c'est ma 88 ème, je suis encore très loin de ton incroyable palmarès :)

    Je mets mes observations et dessins de comètes au balcon dans un autre article :

    http://splendeursducielprofond.eklablog.fr/observation-des-cometes-du-moment-depuis-marseille-a184652760

    20
    Alexandre49
    Mercredi 15 Avril à 14:27

    Bien Laurent pour le lien pour le dessin de Uwe. merci.

    C'est vrai qu'il m'a semblait voir aussi que ce chapelet n'était pas tout à fait rectiligne aussi...

    Avec ton 508, ta météo plus favorable que chez moi et ton plus jeune âge, qui sait, arriveras-tu aussi à voir autant de comètes ?

    Je vais voir tes dessins.

    Amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :