• Courte sortie improvisée à Pichauris

    Depuis quelques jours l'été est enfin arrivé en Provence, mais comme les prévisions météorologiques ne sont pas très optimistes pour le week-end, j'ai décidé de ne pas attendre samedi pour observer et de faire un petite sortie improvisée dans les collines de Pichauris.

    Mars et Spica forment un joli duo coloré dans les lueurs de la fin du crépuscule vers l'ouest.

    En cette saison la température nocturne est des plus agréable. Cela fait du bien d'observer sans avoir à enfiler la combinaison de ski et l'anorak polaire ! Autour de moi la nature est en éveil, les senteurs de la garrigue provençale et les harmonieuses stridulations des grillons donnent le ton des nuits estivales, leur chant est seulement perturbé par les grognements lointains de quelques sangliers fouineurs. L'ambiance est au top, comme un merveilleux avant goût de vacances attendues avec impatience, jusqu'à ce qu'une armada de moustiques me repère et me choisisse comme "casse croûte" pour la soirée ... Mais bon, je ne me laisse pas faire et avec l'aide d'une pipistrelle qui tourne au dessus de ma tête nous parvenons progressivement à nous débarraser d'eux !

    Pour commencer la nuit j''effectue la collimation du Travel Dobson Sumerian Optics de 254 mm avec mon nouveau laser autocentreur d'Otech, celui-ci présente l'avantage d'avoir une bague qui s'élargit pour se serrer dans le porte oculaire en centrant parfaitement le faisceau laser. Le résultat est vraiment efficace, l'alignement des miroirs est optimal.

    Ma première cible de la soirée est l'amas globulaire M4 du Scorpion. A 125x la vision est vraiment intéressante car l'amas apparaît relativement bien résolu malgré sa faible hauteur par rapport à l'horizon. Je remarque surtout une grande barre d'étoiles plus lumineuses (10 à 11m) qui coupe l'amas en deux du nord au sud. Cette barre avait déjà été observée avec la lunette de 80 mm lors d'une observation précédente de M4 mais elle était évidemment moins bien résolue.

    M4 globular cluster

    L'amas globulaire M4 dans le Scorpion
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 125x (Ethos 10 mm)
    Pichauris (13)

    Alors que je finalise le dessin du bel amas globulaire M4 un voile de nuages monte par l'ouest et commence à couvrir en partie le ciel ... alors que rien de tel n'était prévu ! Décidemment il est bien difficile de trouver une nuit parfaitement claire pour observer... Le zénith étant encore bien dégagé je décide de partir rendre visite à une autre star du ciel d'été : La nébuleuse planétaire M57 de la Lyre.

    M57 est un grand classique du ciel mais cela fait bien longtemps que je ne l'ai pas dessiné. Avec l'expérience qui grandit au fil des années d'observation cela vaut le coup de se pencher sur des cibles que l'on a dessiné 10 ou 15 ans auparavant, généralement on note une bonne progression dans la perception des détails les plus subtils. Et bien m'en a pris de la pointer car la transparence près du zénith est très bonne et la turbulence est très réduite. De ce fait l'image de la nébuleuse est très belle et contrastée. 

    La structure annulaire de M57 est parfaitement définie, elle apparaît clairement ovalisée et moins contrastée dans ses extensions NE et SO. L'anneau comporte des renforcements lumineux dans les quarts nord et sud. La surprise dans cette observation est venue de la perception récurrente en vision décalée d'une petite condensation lumineuse au centre de la nébuleuse ... L'étoile centrale de cette nébuleuse planétaire est faible (autour de 15m), j'ai plusieurs fois tenté de la percevoir dans mon télescope de 381 mm sans succès, je suis donc étonné de distinguer quelquechose dans le 254 mm ! Pourtant à chaque fois que j'étudie la position d'une étoile pour la placer sur mon dessin cette petite tache centrale dans l'anneau me titille le coin de l'oeil. C'est donc sûr, il y a bien un détail au centre de l'anneau. Est-ce la centrale, peut-être ?

    M57 planetary nebula

    La nébuleuse planétaire M57 dans la Lyre
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 208x (Ethos 6 mm)
    Pichauris (13)

    Ces deux objets très détaillés m'ont finalement bien occupé puisque je découvre à ma montre qu' il est déjà minuit. Le fin rideau de nuage a fini par migrer vers l'est, ils sont désormais légèrement éclairés par la Lune qui est encore sous l'horizon mais qui ne va pas tarder à se lever. Il est temps pour moi de rentrer !

     

    « Le Soleil assure le spectacle !RAGBR 60 : on a retrouvé le ciel bleu de Provence ! »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    BONIN Chantal.
    Jeudi 24 Juillet 2014 à 07:53

    Bonjour Laurent,

    il me semblerait que vos"connaisseurs"aient pris la route des vacances!!

    je ne peux rester insensible à la description "bucolique"de votre champ d'observation.

    j'espère pouvoir "observer",dans un coin perdu d'Ardèche M4 et M57....une nuit?

    toutes ses merveilles,je les ai vues,avec mes amis...l''été dernier,cette année .la météo ne nous facilite pas le

    spectacle!!et on n'y peut pas grand chose...reste l'espérance et la patience.

    Pour compenser,il y a les "blogs"passionnants et instructifs d'un connaisseur fort sympathique,son nom:Laurent F.

    à qui j'adresse ,remerciements et amitiés sincères.

    Bon été Laurent.

    Chantal BONIN.

    2
    Jeudi 24 Juillet 2014 à 20:49

    Bonjour Chantal !

    Merci pour vos messages toujours aussi sympas :-) C'est vrai que certains de mes camarades d'observation ont profité de leur congés pour aller observer aux estivales de webastro. Mais avec ceux qui restent nous nous sommes donnés rendez-vous ce week-end à Rians, en espérant que le temps soit au rendez-vous et qu'il n'y ait pas d'orages !

    Je vous souhaite à mon tour de bonne vacances, le ciel de l'Ardêche est magnifique et je pense que vous allez vous régaler !

    Amitiés,

    Laurent 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :