• Ce soir la Lune est en phase pleine, elle se trouve en position orbitale de périgée c'est à dire qu'elle se situe au plus près de la Terre. Résultat : elle est 14% plus grand qu'à l'ordinaire, mais aussi 36% plus brillante. C'était l'occasion rêvée pour l'immortaliser.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Voici un bilan de mes observations de cette belle comète du printemps 2013. Celle-ci sera longtemps restée basse sur l'horizon et s'est distinguée par sa pauvreté en gaz et sa richesse en poussière. Je retiens également son énorme antiqueue perçue au moment où elle commençait à vraiment s'éloigner de la Terre.

    Observation des comètes

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Cette comète est très brillante (estimée à -1m !) mais sa faible élongation solaire oblige à la rechercher dans un ciel encore lumineux. Son noyau est compact et très contrasté, sa coma est petite et très brillante, sa queue perceptible à l'oeil nu et difficile à suivre car le fond du ciel plein de cirrus est assez diffus. On note dans le départ de la queue deux renforcements situés sur les deux bordures de la queue. (PS : cette comète a offert un superbe spectacle pour les observateurs de l'hémisphère sud dans les semaines qui ont suivie.)

    C2006-P1-Mc-Naught-L60-md.jpg

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • 4 janvier 2005, sous le ciel noir du site de Mirabeau (84) la comète Machholz se révèle parfaitement à l'oeil nu ! On la repère assez facilement comme une tache diffuse dans le Taureau, sous l'amas des Pléiades. J'ai estimé sa magnitude à 3,6m.

    C2004-Machholz-Q2-wide-taureau.jpg

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • 2004 est une année plutôt faste pour les comète. Voilà la Bradfield tout juste partie que la comète C/2001 Q4 NEAT arrive !

    Lors d'une soirée d'observation le 5 mai à Riboux (83) nous parvenons à l'observer début mai au dessus de l'horizon sud-ouest en direction de la constellation de la Poupe. Dès que le ciel s'assombrit suffisamment on la perçoit à l'oeil nu comme une toute petite tache diffuse. Dans les instruments elle apparaît proche des amas ouverts M47 et M46 lorsqu'on l'observe à grand champ.

    NEAT-Q4---M47---M46.jpg

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Avec quelques membres de l'Astroclub Aubagnais nous nous donnons rendez-vous sur le terrain d'observation de Riboux (83) tôt le matin du 26 avril 2004 afin de guetter dans les lueurs de l'aube la prometteuse comète C/2004 F4 Bradfield.

    Les observations matinales ne sont jamais évidentes car il faut trouver le courage de se lever très tôt mais ce matin là le temps est dégagé, se serait donc dommage de ne pas en profiter. Je charge vite fait le Nexstar 5 et m'en vais rejoindre mes compagnons. Le temps de monter l'instrument et de fixer le Canon 300D en parallèle et le ciel commence déjà à s'éclaircir.

    En scrutant l'horizon est nous finissons par la repérer, elle n'est pas visible à l'oeil nu car le fond du ciel est déjà éclairci  mais elle se révèle assez brillante et esthétique au télescope. A l'oculaire elle présente une coma peu étendue (2' d'arc) dans laquelle luit un petit noyau bien contrasté, par contre elle possède une queue magnifique très allongée. On peut la suivre sur près de 30' d'arc vers PA=300°.  Sa magnitude est estimée à 3,5m - 4,0m.

    C2004 F4 Bradfield T127 md new

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Tout les ans lors de la nuit du 18 novembre la Terre passe sur la trajectoire poussiéreuse de la comète Tempel Tuttle. Les poussières rencontrées vont se consumer en traversant à grande vitesse l'atmosphère de notre planète en laissant dans le ciel de fugaces petites traînées lumineuses, il s'agit des étoiles filantes.


    Cette année la Terre va traverse un sillon dense de la trajectoire de 55P/Tempel Tuttle ce qui nous promet une pluie d'étoiles filantes spectaculaire,on nous annonce près de 3000 météores à l'heure !


    Pour profiter de ce sursaut d'activité de l'essaim des Léonides nous nous donnons rendez-vous en deuxième partie de nuit sur notre terrain de Riboux. Malgré l'heure d'observation incongrue nous sommes assez nombreux à vouloir immortaliser l'évènement. Les appareils photos montés sur trépied ou sur des montures motorisées sont équipés d'objectifs offrant un grand champ qui permettent de couvrir une zone du ciel plus large.


    Par chance quelques étoiles filantes sont passées dans la zone que j'ai photographié autour de la constellation du Lion, là où se trouve le radiant de l'essaim.

    léonides 2002

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Juillet 1994, les médias s'emballent pour un évènement astronomique inédit : Les fragments d'une comète vont s'écraser sur la planète géante Jupiter ! C'est la première que l'on va pouvoir observer une collision d'une telle ampleur.

    Jupiter SL9 impact T114 new

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique