• Images du ciel profond

    Au cours de toutes ces années de pratique je n'ai fait que très peu de photos du ciel profond surtout lorsqu'on compare au grand nombre de dessins que j'ai pu réaliser jusqu'à présent. Mais j'ai décidé de m'y remettre et de ce fait j'ai fais mûrir un projet basé sur l'astrophotographie nomade grand champ qui s'est concrétisé par l'aquisition d'une monture Astrotrac et de téléobjectifs. Cette monture légère et peu encombrante est très pratique, elle me permet notamment de faire quelques images tout en observant à côté avec mon instrument.

     

     

    Les images prises au téléobjectif Sigma 400 mm apo 

     

    Les images que je vous propose ont été réalisées avec mon boîtier Canon EOS 500D installé sur l'Astrotrac. Cliquez sur les images pour les voir en bonne résolution.  

     

     

     

    Le bel amas globulaire M4 forme un joli duo avec la flamboyante étoile Antarès du Scorpion. Notez également à droite de notre étoile rouge (sur le bord haut du cliché) la présence du faible amas globulaire NGC 6144. 

     

      

    L'amas globulaire M13 d'Hercule (3x20s à 1600 iso) un soir de lune gibbeuse. Mon premier essai de l'Astrotrac avec le 400 mm. L'amas commence à être résolu et on perçoit même faiblement la petite galaxie NGC 6207 (en haut à gauche de M13) malgré la très courte pose.

     

     

    Joli duo situé dans la constellation du Sagittaire constitué du petit amas ouvert  M18 et la belle nébuleuse M17. J'avais peur que mon 500D non défiltré soit peu sensible au rouge et donc mauvais pour faire ressortir les nébuleuses, mais sur celle-ci je dois dire que je suis content du rendu.

     

     

    Impressionnant nuage stellaire, particulièrement riche en étoiles. M24 englobe plusieurs objets plus petits comme le compact amas ouvert NGC 6603 (visible en haut du cliché comme une petite condensation brillante) et  deux nébuleuse obscures nommée Barnard 92 et 93 (localisée à droite de NGC 6603).

     

    Le petit anneau bleuté de la nébuleuse planétaire de la Lyre (M57). 2x30s de pose à 1600 iso le même soir que M13. Les conditions de prise de vue ne sont pas optimales (pollution lumineuse et Lune), la mise au point est perfectible, mais je suis satisfait de mes premiers images.

     

    Les images prises au Chili avec le zoom Sigma 28-105 mm réglé sur 105 mm

     

    La nébuleuse de la Carène NGC 3372 avec l'amas NGC 3532, très dense et très riche, forment un magnifique duo. L'amas épars sur le bord gauche en bas est IC 2602 que l'on nomme aussi les "Pléiades Australes". 

     

    Les brillants amas ouverts M6 et M7 du Scorpion se détachent sur une région du centre galactique où se mellent des nuages obscurs de poussières et de vastes nuages stellaires brillants.

    La région du ciel qui environne la supergéante rouge Antarès est très colorée. On y trouve des nuages de poussières reflétant les rayons orangés de la vieille étoiles (IC 4606) et en même temps des nuages bleutés illuminés par les ultraviolets de jeunes étoiles (IC 4603-4). Ces zones colorées sont entrecoupées de nébuleuses obscures dessinant de grands filaments sombres. Notons également la présence de l'amas globulaire M4 en haut à gauche d'Antarès.

     

    La nébuleuse obscure de la "Pipe" (B78 et 59) se détache sur les nuées stellaires du centre galactiques. Sur le bord de l'image à droite on retrouve l'amas ouvert M6.

     

    Au niveau de la queue du Scoprion se trouve une série d'amas ouverts (notamment NGC 6231 et Collinder 316) accompagnés d'une nébuleuse d'hydrogène ionisé (région HII) nommée IC 4628. Cet ensemble très lumineuse apparaît comme une tache diffuse étirée à l'oeil nu, ce qui lui a valu le surnom de "fausse comète".

     

     

    L'amas globulaire NGC 6397 de la constellation de l'Autel photographié avec l'objectif Sigma 28-105 mm réglé sur 105 mm.