• La comète NEOWISE, reine de la nuit dans le Verdon

    Après avoir observé à maintes reprises la magnifique comète NEOWISE dans la périphérie de Marseille, j'attendais avec impatience de pouvoir la découvrir sous un ciel bien noir. C'est donc avec un enthousiasme débordant que je me hâte de rejoindre les copains dans notre repère du Verdon, loin de la civilisation et de sa pollution lumineuse, afin de profiter pleinement du spectacle offert par la belle chevelue.

    Malgré une météo particulièrement capricieuse et un début de soirée marqué par de nombreux passage nuageux, nous sommes fidèles au poste, les télescopes sont installés et nous guettons la moindre trouée pour admirer la précieuse.

    Et elle se fait désirer, les nuages s'écartent par-ci par-là pour laisser entrevoir des pans de ciel étoilé mais jamais au bon endroit. Les nerfs sont mis à dure épreuve ... Puis vers 23h je miracle arrive enfin, là voilà, énorme et évidente à l'oeil nu, j'ai d'un coup l'impression de rajeunir et de revenir en 1997 quand j'observais avec émerveillement la fabuleuse comète Hale Bopp. Depuis le temps que j'attendais de revivre un tel moment, je savoure l'instant.

    La queue de la comète est tellement longue que je suis obligé de retirer l'objectif de 135 mm pour le remplacer par le Pentacon de 50 mm afin d'obtenir un plus grand champ. Sur l'écran du Sony A7s j'admire la fine queue ionique bleuté qui s'étire sur près de 30°. A l'oeil nu c'est surtout la large queue de poussière qui impressionne.

    Après l'avoir photographié je passe sur le dobson Taurus 508 mm pour détailler les environs de son noyau. Bien sûr la comète est beaucoup trop grande pour rentrer dans le champ de l'oculaire, c'est pour cette raison que les copains préfèrent l'observer aux jumelles. Mais il ne faut surtout pas bouder les télescopes car le noyau de NEOWISE émet un sorte de jet spiralé bien visible en grossissant. Malheureusement il y a des voiles nuageux devant la comète ce qui me fait renoncer à effectuer un dessin, je retenterai ma chance demain en espérant que les conditions de visibilité s'améliore.

    Dans la région du Cygne le ciel s'est bien dégagé. Du coup j'en profite pour faire un peu de ciel profond. Je lance quelques poses photographiques sur la zone de la Voie lactée située entre Deneb et la constellation de Céphée. On y trouve quelques belles nébuleuses obscures dont le vaste "Sac à charbon du nord" aussi nommé Le Gentil 3.

    Image du "Sac à charbon du Nord" réalisée en 3x25s avec le Sony A7s et un objectif de 50 mm

    Puis je repasse sur le télescope de 508 mm pour pointer la belle nébuleuse planétaire NGC 6905 (11,1m - 1,2') du Dauphin, aussi connue sous le surnom de "blue flash nebula". Voilà un objet intéressant qui montre un beau disque nébuleux lumineux et bien visible sans filtre. En grossissant à 358x elle révèle de pas mal irrégularités de structure, toujours sans filtre. Je note des bords renforcés à l'est et à l'ouest, ainsi qu'une mince zone brillante qui relie les deux bords. L'aspect général ressemble à une sorte de mini M27. Son étoile centrale de 13,5m est également visible.

    ngc 6905 planetary nebula

    NGC 6905 - nébuleuse planétaire dans le Dauphin
    Télescope Taurus de 508 mm à 358x (Ethos 6 mm)
    Le Poil (04)

    Je descends maintenant en direction du Sagittaire pour dessiner la célèbre nébuleuse trifide M20 (6,3m - 20'x20'). Malgré un ciel qui n'est pas au top de sa transparence, la nébuleuse est magnifique à l'oculaire. Tout un réseau de veines sombres serpente dans la partie la plus lumineuse du nuage de gaz, cette structure est difficile à décrire par les mots donc je laisse parler le dessin. Au coeur de la masse d'hydrogène ionisé se trouve une belle étoile triple nommée HN 40. C'est l'un des membres du trio, HD 164492 (7,22m), un astre bleu et très chaud de type O6 qui illumine la nébuleuse. La partie qui ne brille que par réflexion est également visible, elle entoure une étoile de 7,33m.

    M20 trifid nebula

    M20 - nébuleuse dans le Sagittaire
    Télescope Taurus de 508 mm à 165x (SWA 13 mm)
    Le Poil (04)

    Malheureusement une grosse masse de nuages rappliquent par le sud, la vision de la trifide à l'oculaire se brouille. Petit à petit le rideaux opaque grignote le ciel et progresse jusqu'à le recouvrir dans sa presque totalité. A partir de là la voute céleste va rester voilée pendant un moment et c'est ainsi que la soirée d'observation s'est achevée prématurément.

     

    Le samedi 

    La journée est ensoleillée, idéale pour le traditionnel barbecue des RAGBR, car chez nous astronomie rime toujours avec gastronomie.

    L'après-midi rien de tel qu'une petite marche sur les hauteurs du village ruiné du Poil pour la digestion. Cet endroit paisible et sauvage ne nous lassera jamais, il offre une grande bouffée d'oxygène aux citadins contraints que nous sommes.

    De là haut nous avons une vue imprenable sur le massif du Chiran.

    Le village est petit à petit retapé par l’association "les amis du Poil", grace à leurs efforts il retrouve sa splendeur d’antan.

    La nuit approche, nous retournons au gîte préparer les instruments d'astronomie.

    Vincent est affairé à la collimation de son dobson de 300 mm.

    Jean-Luc prépare son set-up photo pour immortaliser la comète.

    Mon dobson Taurus de 508 mm est prêt pour détailler comète et nébuleuses.

    Mais ce soir encore les nuages nous jouent un mauvais tour, alors que le Soleil s'est couché et que l'obscurité envahit la vallée des voiles épais s'amassent pile dans la direction nord-ouest où se trouve la comète NEOWISE. Nous allons rester plus d'une heure à attendre qu'une trouée se produise au bon endroit quand enfin la récompense arrive ! Cette fois-ci nous parvenons à observer la comète plus haute et sur un fond de ciel plus transparent. Dans le Sony A7s équipé de l'objectif Pentacon de 50 mm elle révèle toute sa beauté :

    Avec l'objectif de 28 mm et un champ plus large on prend vraiment conscience de l'étendue de cette comète. Sur l'image ci-dessous le rectangle de la casserole (Grande Ourse) est visible en haut à gauche. NEOWISE est largement plus grande !

    Dans le Taurus 508 mm à 165x la comète montre un meilleur aspect que la veille. Le noyau présente toujours son jet spiralé qui est projeté vers l'avant. Cette zone est clairement jaunâtre mais le bord de la coma apparaît quant à lui plutôt verdâtre. La structure constituée de deux grands jets qui était bien visible la semaine dernière s'est énormément estompée, je n'en distingue qu'un discret reliquat. Je note également que ce soir la coma de NEOWISE se trouve à proximité de l'étoile brillante Talitha (iota Ursae Majoris de 3,12m).

    C/2020 F3 NEOWISE

    C/2020 F3 NEOWISE - comète dans la Grande Ourse
    Télescope Taurus de 508 mm à 165x (SWA 13 mm)
    Le Poil (04)

    Des voiles nuageux continuent de zébrer le ciel et comme nous ne sommes pas assurés que l'éclaircie va durer je décide de changer un peu de cible et de commencer sans plus attendre les observations du ciel profond. Comme l’atmosphère me paraît assez stable ce soir je choisis de pointer une petite nébuleuse planétaire du Dauphin répertoriée sous le nom de NGC 6891 (10,5m - 21"). Je pousse le grossissement à 581x pour dévoiler la structure de cette petite bulle gazeuse issue de la mort d'une étoile. Je la perçois comme un disque nébuleux assez contrasté présentant une double coquille, un halo extérieur légèrement ovalisé et une région centrale annulaire plus lumineuse et étirée dans le sens SE/NO. La naine blanche centrale de 12,4m est également bien visible.

    ngc 6891 planetary nebula

    NGC 6891 - nébuleuse planétaire dans le Dauphin
    Télescope Taurus de 508 mm à 581x (Ethos 3,7 mm)
    Le Poil (04)

    Les craintes se sont confirmées au fil du temps, le ciel a fini par se voiler dans sa quasi totalité. Seule Jupiter et son éclat puissant assure encore le spectacle. J'en profite pour la pointer avec le Taurus 508 mm, je n'avais jusque là pas encore eu l'occasion de voir les planètes dans ce gros dobson. Et bien je n'ai pas été déçu, avec un ciel à peu prêt stable je parviens à saisir pas mal de détails dans la région équatoriale de la géante gazeuse. J'imagine ce que çà donnerait s'il n'y avait pas de turbulence du tout et que Jupiter était plus haute dans le ciel. C'est prometteur en tout cas.

    Jupiter 19-07-2020

    Jupiter
    Telescope Dobson Taurus de 508 mm à 215x (Ethos de 10 mm)
    Le Poil (04)

    Cette seconde soirée d'observation prend fin prématurément elle aussi, mais ce n'est pas grace, l'important ce week-end était de savourer le spectacle offert par la comète sous un bon ciel et sur ce point là nous n'avons pas été déçu ! NEOWISE va certainement rester comme une "comète remarquable" dans le souvenir collectif des astronomes amateurs au même titre que nos désormais lointaines Hale-Bopp (1997) et Hyakutake (1996) et pour paraphraser une publicité automobile de leur époque : NEOWISE, " elle a tout d'une grande " !

    « C/2020 F3 NEOWISE, de plus en plus belle au fil des joursL'opposition 2020 de la planète Jupiter »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Laurent II
    Samedi 25 Juillet à 10:54
    coucou Laurent,

    cette comète m'a fait remettre l'oeil à l'occulaire après sans doute plus de 4 ans...Elle magnifique, même si j'ai lutté contre les cirus et les arbres et spot dejardin qui ont poussés dans le voisinage. Sympa de voir que la petite bande a l'air de bien se porter. Faudra que je revienne observer avec vous!
    Amitiés.
    Laurent.
    2
    Samedi 25 Juillet à 11:04

    Salut Laurent !

    çà me fait vraiment plaisir de te lire après tout ce temps ! Merci à NEOWISE si elle t'as permis de retrouver le chemin des étoiles, j'espère que tu vas bien ? En tout cas tu es le bienvenue à nos sorties, çà nous fera un grand plaisir de te revoir, justement on se disait le week-end dernier que çà faisait un bon moment qu'on ne t'avais pas vu.

    Amitiés

    3
    Laurent II
    Samedi 25 Juillet à 14:11
    vous allez toujours à Rians? il semble qu'il y ait un reguin d'intérêt pour Riboux. Et le site RAGBR ne semble plus être le point de départ des sorties...sinon j'ai eu un bug sur mon tel et je crains d'avoir perdu pas mal de numéro.
    Au plaisir de se revoir!
    Il semble d'ailleurs qu'il ne faille pas trainer avant de possibles nouvelles limitations.
    4
    Samedi 25 Juillet à 15:54

    Salut, Non on ne va plus trop à Rians, le ciel de ce site ne motive plus grand monde quand on le propose. Riboux c'est surtout pour les sorties rapides. Aux nouvelles Lunes on va dans le Verdon autour du massif du Montdenier, là bas le ciel y es bien meilleur, tu as les propositions de sorties dans la section privée, tu y étais inscrit normalement.

    5
    Laurent II
    Samedi 25 Juillet à 16:07
    c'est dans les sorties ou une autre rubrique. Car dans les sorties,il n'y a pas grandchose, à part le fil des sorties proches de La Ciotat.
    Je me connecte pourtant avec mon compte Spica2000 comme toujours...
    6
    Samedi 25 Juillet à 16:11

    C'est une rubrique spéciale appelée "privé" tout simplement, si tu ne la vois pas c'est que tu n'es plus connecté à cette section mais je peux demander à Florian de t'y remettre car il est administrateur sur le forum.

    7
    Laurent II
    Samedi 25 Juillet à 16:53
    je pense que je n'ai plus accès à la section privée, c'est sans doute pour ça que je ne repère plus vos sorties...
    8
    Samedi 25 Juillet à 16:56

    j'ai contacté Florian et c'est réparé, tu devrais voir la section désormais

    9
    Laurent II
    Dimanche 26 Juillet à 09:34
    merci tout plein d'avoir contacté Florian. Ca marche impec.
    A très bientôt donc.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Lundi 3 Août à 13:15

    Beautiful pictures like always. This comet is amazing I was able to spoted it recently and I am just blown away :)

    11
    Lundi 3 Août à 19:41

    Bravo Laurent !! Oui, cette comète était superbe ! J'en ai profité aussi en allant sur Entrevennes... 15 jours c'est un peu juste pour multiplier les prises de vue et les premiers plans... Hale-Bopp avait duré 2 mois au moins... Mais bon : quelle merveille cette Neowise ! A bientôt wink2

    12
    Lundi 3 Août à 21:08

    @ Aleksandra : I'm happy you could see it,  we don't often see a beautiful comet like NEOWISE ! 

    @ JPP04 : Tu as bien fait de bouger vers un coin plus noir pour en profiter. Même si la période faste à été courte comparé à la longue période de visibilité de Hale Bopp cette NEOWISE nous a tout de même offert un magnifique spectacle qui marquera je pense nos mémoires. Sous le ciel du Verdon elle était fabuleuse à l'oeil nu.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :