• La planète Uranus passe à l'opposition

    La 7ème planète du Système Solaire passe à l'opposition, elle est actuellement au plus près de la Terre à 2,8 milliards de kilomètres. Son grand éloignement fait qu'elle est difficile à percevoir à l'oeil nu (5,7m) mais les observateurs expérimentés bénéficiant d'un bon ciel peuvent s'amuser à la rechercher sans instrument. Uranus se trouve dans la discrète constellation des Poissons, juste au sud de la modeste étoile d Psc (4,4m).

      

    La vision classique d'Uranus

    Dans un petit instrument d'astronomie à faible grossissement la géante gazeuse apparaît plutôt lumineuse mais demeure petite, très petite, son diamètre apparent de seulement 3,7" d'arc fait qu'elle ressemble à une étoile. Mais en grossissant plus de 150x on devine assez rapidement son petit disque planétaire ainsi qu'une subtile teinte bleutée.

    Uranus le 4 octobre 2014 vers 2h00 HL
    Télescope Intes de 150 mm à 250x (Ethos de 6 mm)
    Marseille (13)

      

    La chasse aux satellites

    Avec un instrument de plus de 250 mm il est possible de rechercher les principaux satellites naturels de la planète géante. Oberon (14,7m) et Titania (14,4m) sont des cibles assez faciles d'accès car se sont les plus détachés de la planète. Si la nuit est peu turbulente et que le ciel est bien noir, un observateur aguerri pourra également tenter de rechercher Umbriel (15,3m) et Ariel (14,7m) mais ceux-ci sont très proches du disque brillant de la planète, leur perception est un véritable challenge.

    Uranus, Obéron et Titania le 5 octobre 2013 
    Télescope Obsession de 381 mm à 462x (Ethos SX 3,7 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,22

      

    Percevoir des détails sur Uranus

    Uranus est une planète avare en détails, sa surface semble perpétuellement homogène. Pourtant certains observateurs particulièrement chevronnés parviennent à saisir quelques nuances de brillances et des bandes ténues dans l'atmosphère de la géante.

    Voici quelques liens vers des observations étonnantes :

    Des détails sur Uranus dans un télescope de 300 mm

    Des nuances atmosphériques dans un télescope de 200 mm

    Les télescopes géants des professionnels montrent bien que la planète connaît par moment une activité de surface, mais celle-ci se révèle surtout sur les images prises dans des longueurs d'onde de l'infrarouge. 

    Les astronomes amateurs s'y sont mis également et commencent à réaliser des images d'une qualité surprenante, avec un luxe de détails encore impensable il y a quelques années.

    Image infrarouge prise avec un C14 montrant une tempête sur Uranus

    La tempête d'Uranus imagée en IR avec un 300 mm

    Les images d'Uranus en couleur d'Anthony Wesley

      

    Carte de repérage précise

    Voici une carte permettant un repérage précis d'Uranus au télescope : 

    « Belle sortie consacrée au SoleilNouvelle découverte : Fe 8, un anneau caché dans Cassiopée »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :