• Le Poil 2017 : Deux heures d'observation sous un ciel de rêve

    Pour cette nouvelle Lune du mois de mars nous avons choisi de retourner observer depuis le gîte du Poil, un havre de paix niché dans un environnement sauvage et loin de la pollution lumineuse. Malheureusement, comme c'est souvent la cas lors de nos sorties en week-end, le mauvais temps a décidé de jouer les troubles fêtes et les prévisions météos annoncées sont assez catastrophiques. Mais notre motivation est infaillible et nous sommes prêts à braver les intempéries de toutes sortes en espérant seulement que notre persévérance finisse par être récompensée, quelques heures de ciel étoilé suffirait à notre bonheur.

    gite du Poil

    Nous nous retrouvons vendredi soir au gîte sous un vent à décorner les bœufs. Impossible d'envisager monter les télescopes avec des bourrasques pareilles, personnellement j'aimerais éviter que mon Dobson de 381 mm chute à nouveau et s'endommage comme l'été dernier ... C'est le problème de notre nid d'aigle perché à 1110 mètres, nous sommes en hauteur et jouissons d'horizons dégagés, mais lorsque le vent souffle nous sommes aux premières loges ! Pour nous consoler de l'incapacité à profiter du ciel étoilé Gilles nous concocte une succulente tartiflette, la convivialité et les plaisirs de la table font aussi partie des bons moments de nos sorties.


    Le vent a soufflé toute la nuit, faisant trembler les volets. Au réveil il s'est un peu calmé et a laissé place à une chape de nuages ... Nous profitons de l'absence de pluie pour aller marcher une heure, bien emmitouflés dans nos polaires et nos coupe-vents. A cette altitude les bienfaits du printemps ne se font pas encore clairement sentir, la nature semble tout juste sortir de sa longue léthargie, en tout cas tout autour de nous c'est le silence.

    village du Poil

    Une partie du village ruiné du Poil est visible sur les hauteurs (1235 mètres)


    Dans ces coins reculés il n'est pas toujours simple d'avoir du réseau donc nous profitons de nos déplacements pour tenter de capter quelques barres à la jauge du téléphone afin de consulter l'actualisation des prévisions météo. Celles-ci s'affichent lentement et au bout d'un long suspense elles nous révèlent qu'une amélioration pourrait survenir durant le début de soirée. Bonne nouvelle, le moral des troupes tient bon !


    Nos ardeurs sont vites calmées en début d'après-midi par l'apparition d'importantes chutes de neige ! Les flocons s'accumulent au fil des heures et le paysage finit par blanchir, c'est joli, mais nous commençons à être inquiet au sujet de l'arrivée de notre éclaircie nocturne ...

    Nous laissons passer le temps bien au chaud dans le salon, confortablement installés auprès du poêle. Certains se lancent dans un atelier de bricolage pour améliorer la fluidité des mouvements d'une plateforme de Dobson un peu trop raide. Les patins sont remplacés par des roulements.



    Avec ce gros plafond nuageux l'ambiance devient rapidement sombre. La nuit commence à tomber, les flocons se font rares et depuis l'une des fenêtres du salon nous découvrons de magnifiques lueurs rougeâtres dans la direction du Soleil couchant. Serait-ce les prémices de notre éclaircie tant espérée !

    Et bien pas tout à fait, nous devrons patienter jusqu'à près de 2h du matin pour voir arriver un ciel étoilé digne de ce nom. Malgré la fatigue et le froid intense nous décidons de profiter de cette fenêtre de ciel clair tardive mais inespérée, il faut croire que dame nature a eu pitié de nous et qu'elle a finalement décidé de récompenser notre persévérance. 

    Le ciel commence à se dégager. La "casserole" trône au dessus du gîte

    Personnellement je n'ai plus la force de monter le Dobson de 381 mm à cette heure tardive mais comme le Skyquest de 254 mm de Florian est déjà prêt nous allons profiter de l'aubaine pour taquiner un peu les comètes du moment.

    La première cible est la 41P/Tuttle Giacobini Kresak qui transite actuellement dans la constellation de la Grande Ourse, donc bien haut dans le ciel. A 53x nous découvrons une belle boule très diffuse entourant un noyau plus lumineux. Avec un peu d'attention je note la présence de deux extensions et d'une fine et discrète queue. Sa magnitude doit être proche de 7,5m.

    41P Tuttle Giacobini Kresak

      La comète 41P/Tuttle Giacobini Kresak
    Télescope Orion Skyquest de 254 mm à 53x (Explore Scientific 24 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,62

    Nous passons maintenant à la comète C/2015 V2 Johnson qui, elle, se trouve dans la constellation d'Hercule. A 91x elle se révèle plus petite que 41P mais elle est plus contrastée. Sa région centrale est évidente, tout comme sa longue queue lumineuse. Une autre petite queue plus discrète est également devinée. Sa magnitude est estimée entre 9 et 9,5m.

    C/2015 V2 Johnson

     La comète C/2015 V2 Johnson
    Télescope Orion Skyquest de 254 mm à 91x (Explore Scientific 14 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,62

    Alors que l'heure avance, le ciel semble vraiment s'améliorer. Le Sky Quality Meter confirme cette bonne sensation et affiche une valeur de 21,62 ! Pas mal du tout. Cela se traduit par des visions plus qu'intéressante des objets du ciel profond à l'oculaire. Une galaxie comme M51 révèle très facilement ses bras spiraux, le contraste est saisissant pour un télescope de 254 mm. Je ne parle même pas de M101 qui montre clairement ses trois bras spiraux ponctués de petites régions HII et autres associations d'étoiles OB. C'est magnifique !

    La Voie Lactée d'été se lève au dessus des montagnes

    Nous continuons à visiter des galaxies de saison alors que le SQM est monté à 21,65 ! Juste à côté de M101 se trouve une galaxie étrange nommée NGC 5474 (10,6m - 4,8'x4,3'). Celle-ci présente un grand disque galactique nébuleux dont le noyau apparait complètement excentré vers le bord nord. Voilà une configuration tout à fait originale ! Je note également la présence d'une petite étoile faible (14,6m) située juste à l'est du noyau de la galaxie.

    ngc 5474 galaxy

    NGC 5474 - Galaxie dans la Grande Ourse
    Télescope Orion Skyquest de 254 mm à 91x (Explore Scientific 14 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,65

    Il est désormais 4h du matin, les paupières commencent à être sacrément lourdes ... Florian propose une nouvelle cible mais pour moi se sera le dernier dessin de la soirée. En route pour la galaxie NGC 4605 (10,9m - 5,8'x2,2'). Cette dernière est méconnue et pourtant elle mérite le détour. Son disque galactique apparaît nettement étiré dans le sens SE/NO et elle semble dès le premier regard présenter des irrégularités de structure. En effet, sa moitié NO est moins lumineuse que sa moitié SE ! Je remarque aussi que sa région centrale comporte deux grandes condensations lumineuses séparées par un fin chenal sombre. Tout çà dans un 254 mm, ce soir c'est clair le ciel est bon !

    ngc 4605 galaxy

     NGC 4605 - Galaxie dans la Grande Ourse
    Télescope Orion Skyquest de 254 mm à 91x (Explore Scientific 14 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,65

    Voilà une courte soirée d'observation qui s'achève, je rejoins le lit pleinement satisfait d'avoir pu profiter de ces quelques heures de ciel cristallin.

    Au réveil l'ambiance est bien différente de ce que nous avons connu les jours précédent. Un magnifique Soleil nous accueille, on dirait que le printemps est enfin arrivé ! La douceur générale fait rapidement disparaître le mince manteau blanc qui couvre les montagnes alentours et la lumière magnifie la beauté des paysages sauvages.

    Le Montdenier (1750m) est encore enneigé

    Bien entendu avec une ambiance pareille le dernier apéro du séjour se fera au grand air, on attendait tous ce moment avec impatience !

    Nous nous donnons rendez-vous au mois de mai pour de nouvelles aventures astronomiques au cœur de la Provence profonde, en espérant avoir un Poil plus de chance en terme de météo, et que nous ayons moins besoin du poêle !

    « Une brillante supernova australe dans la galaxie NGC 5643La comète C/2017 E4 Lovejoy, une belle surpise matinale »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    David
    Jeudi 30 Mars à 20:59
    Salut Laurent, c'est le Montdenier qui est encore bien enneigé sur ta photo.
    2
    Jeudi 30 Mars à 21:38

    Salut David ! Oui tu as raison, je corrige. Merci !

    3
    Tata zize
    Vendredi 31 Mars à 21:59

    Super CROA Laurent, vous avez été bien courageux! Flo ne voudra plus jamais changer de dobson maintenant. C'est vrai qu'il était raide!

    Les dessins sont superbes comme d'hab.

    4
    Samedi 1er Avril à 10:40

    Bonjour Gisèle !

    Merci pour ton message ! Oui le séjour n'a pas été simple côté météo mais bon, l'ambiance était là ! Et puis on a eu cette fenêtre de très beau ciel qui nous a enchanté. J'espère que pour le pont de l'ascension tu pourras te joindre à nous :)

    A bientôt !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :