• Opposition 2019 de Jupiter : la Grande Tache Rouge perturbée

    La planète Jupiter passera à l'opposition le 10 juin 2019. Il s'agit d'une période très favorable pour son observation car elle correspond au moment où la distance entre la géante gazeuse et la Terre sera minimale pour cette année (tout de même 641 millions de kilomètres). Certains astronomes amateurs sont déjà à l'affut de détails visibles à la surface de son disque planétaire d'une taille apparente de 45,95" d'arc. 

    La planète Jupiter est très lumineuse, on la repère très facilement entre les constellations du Scorpion et du Sagittaire

     

    Une opposition peu favorable pour les observateurs de l'hémisphère nord 

    L'opposition de 2019 se produira sur une partie très australe de l'écliptique, entre les constellations du Scorpion et du Sagittaire. De ce fait en France métropolitaine la planète géante gazeuse ne culminera qu'à une vingtaine de degrés au dessus de l'horizon là où l'atmosphère plus épaisse risque de générer une turbulence accrue ainsi que du chromatisme dégradant la qualité des observations. Les observateurs de l"hémisphère sud seront par contre bien placés pour en profiter car sous l'équateur Jupiter culminera non loin du Zénith.

     

    Aide à l'observation

    Les filtre colorés peuvent être très utiles pour améliorer la perception des détails dans l'atmosphère gazeuse de Jupiter. Les filtres vont permettre de rehausser le contraste en faisant ressortir des formations de teintes peu nuancées. En effet, les objets très brillants comme Jupiter occasionnent une perte conséquente de contraste car les fines nuances de luminosité à leur surface sont souvent noyées dans la clarté générale de la planète.

    Grace à la transmission lumineuse réduite et sélective des filtres colorés, ceux-ci réduisent de manière significative l’éblouissement, et par là même occasion, la fatigue des yeux.  

    La grande tache rouge et les bandes nuageuses foncées ressortent efficacement avec les filtres N°82A bleu léger, 80A bleu, ou 38A bleu foncé.

    Les festons et les ponts de matière de couleurs bleu/gris situés dans la zone équatoriale et aux niveaux des bandes équatoriales nord et sud apparaissent plus facilement avec l’emploi d’un filtre N°21 orange, 23A rouge léger, ou 25 rouge.

    Les régions polaires gagnent en contraste avec les filtres N°12 jaune, ou 8 jaune léger. Ce dernier serait assez efficace selon quelques observateurs expérimentés pour percevoir les nodules à faible contraste des régions tempérées sud. Le filtre N°11 jaune vert peut aussi faire l’affaire.

     

    Pour contrer les effets néfastes du chromatisme dû à la réfraction atmosphérique il existe également un correcteur optique appelé ADC (pour Atmopheric Dispersion Corector). Afin de pouvoir l'utiliser de façon optimale il vaut mieux utiliser un instrument présentant un rapport F/D de 10 ou plus. Sinon il faudra utiliser une lentille de Barlow pour allonger la focale.

     

     

    Se repérer dans les formations nuageuses de Jupiter

    Même avec de petits instruments on remarque facilement que la surface de Jupiter est couverte de bandes claires et foncées. Les deux plus bandes sombres les plus évidentes sont la NEB et ma SEB, les bandes équatoriales nord et sud. les régions polaires nord et sud (NPR et SPR) présentent également un obscurcissement évident.  Avec un instruments de plus de 100 mm, avec de bonne conditions sans turbulences atmosphériques, il est possible de distinguer de nombreuses autres bandes plus fines, et mêmes des tourbillons dont le plus imposant est la Grande Tache Rouge (GRS).

     

    Qu'arrive t'il à la grande Tache Rouge de Jupiter ?

    Pour cette opposition une surprise attend déjà les observateurs passionnés par l'activité nuageuse de la géante : Un énorme panache de matière orange de près de 10000 km de long se détache de la célèbre Grande Tache Rouge ! Cette tache est suivie par les astronomes depuis près de 300 ans et elle est considérée comme un anticyclone permanent. Cette formation tourbillonnante a déjà montré un rétrécissement au fil du temps ainsi que des changements de teinte, mais jamais d'éjections de ce genre. La Tache Rouge donne l'impression de se dérouler, serait-ce un signe de la fin du plus grand tourbillon nuageux du Système Solaire ?

    La Grande Tache rouge de Jupiter imagée par la sonde Juno en mai 2019. © Nasa/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Kevin M. Gill

     

     

     

    « Une belle et froide nuit au pied du massif du MontdenierL'opposition 2019 de Jupiter en dessins »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Mai à 11:00

    le jet de la grande tache Rouge est passé de l'autre côté à cause de la rotation de la formation nuageuse :

    http://alpo-j.asahikawa-med.ac.jp/kk19/j190525z.htm

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :