• Oppositions des planètes lointaines

    Uranus

    La septième planète du système solaire est une géante gazeuse bien discrète, tout juste perceptible à l’œil nu sous un très bon ciel. Même dans un télescope assez puissant elle reste petite (3,7" d'arc) et reste bien difficile à détailler, d'autant plus que son atmosphère ne présente que très peu de détails. Par contre on peut facilement apprécier sa jolie teinte turquoise et rechercher ses principaux satellites.  

     

    Le 4 septembre 2016 à 2h00HL

    Avec Vincent nous décidons de profiter de la bonne stabilité de l'atmosphère pour observer la lointaine planète Uranus. A 462x dans le 381 mm le disque turquoise de la géante gazeuse est parfaitement reconnaissable, je n'y perçois malheureusement pas de détails probants si ce n'est peut-être un léger éclaircissement d'un des pôles. Par contre je note la présence des satellites Titania (14,4m) et Obéron (14,7m) juste au nord d'Uranus. Dans le télescope de 300 mm de Vincent l'image est également très belle, le miroir super poli offre une image très contrastée. Que se soit dans mon Canopus ou dans le 300 mm nous devinons par moment un faible point lumineux entre Titania et le disque d'Uranus. L'observation est peu évidente car il y a de la diffusion lumineuse autour de la géante et ce petit point furtif est à la limite d'en pâtir. A priori, après vérification de la position sur Stellarium il s'agit de Umbriel, un faible satellite naturel de 15,3m.

    Uranus Titania Oberon Umbriel

    Uranus, Titania, Obéron et Umbriel
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 462x (Ethos SX 3,7 mm)
    Rians la Verdière (83)

     

    Le 4 octobre 2014 à 2h00HL

    Observation en ville avec le télescope Intes de 150 mm. A 250x je perçois une vision assez classique la planète lointaine, soit un petit disque légèrement bleuté. A cause de la clarté du fond de ciel je n'ai pas pu percevoir le satellite Titania.

    Uranus Titania Oberon

    Uranus le 4 octobre 2014 vers 2h00 HL
    Télescope Intes de 150 mm à 250x (Ethos de 6 mm)
    Marseille (13)

     

    Le 5 octobre 2013

    La constellation des Poissons commence à gagner de la hauteur et j'ai envie de tenter la planète Uranus et surtout d'essayer de voir ses satellites. A 171x avec l'Ethos de 10 mm la lointaine planète géante gazeuse se révèle comme un joli petit disque turquoise (diamètre apparent de 3,7"). Je perçois assez facilement à côté d'elle deux petits points, il s'agit de Titania (13,9m) et Obéron (14,1m), ses deux plus grosses "lunes". Je passe ensuite à 467x avec l'Ethos SX de 3,7 mm mais rient y fait, je ne parviens pas à voir les autres satellites. Il faut dire que l'image n'est pas très stable et que çà diffuse pas mal autour de la planète, la buée doit commencer à pointer le bout de son nez ...

    Uranus Titania Oberon

    Uranus, Obéron et Titania
    Télescope Obsession de 381 mm à 462x (Ethos SX 3,7 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,22

     


     

     

    Neptune

    La dernière planète du Système solaire est difficile à détailler car compte tenu de son grand éloignement son diamètre apparent est vraiment très réduit (2,5" d'arc à l'opposition). Elle n'est intéressante qu'à fort grossissement où elle se révèle non plus comme un simple point de 7,5m mais comme un petit disque.

     

    2 octobre 2014

    Observation de Neptune avec l'Intes de 150 mm. A 250x elle ne dévoile qu'un tout petit disque gris bleuté.

    Neptune T150 mm

    Neptune le 2 octobre 2014 vers 20h20 HL
    Télescope Intes de 150 mm à 250x (Ethos de 6 mm)
    Marseille (13)

     

    13 juillet 2009

    Ce soir Jupiter croise la planète Neptune. A 50x toutes les deux sont visibles dans le même champ, seule l'étoile Mu Capricorni (5,08m) les sépare. A ce grossissement Neptune n'apparaît que sous l'aspect d'un discret point lumineux.

    Dessin de Jupiter et Neptune réalisé le 13/07/2009 à 1h00 HL
    Télescope Intes M603 de 150 mm à 50x (LV de 30 mm)
    Marseille (13)

     

    12 août 2002

    Lors d'un séjour à Ceillac dans les Alpes j'ai pu faire une observation de Neptune à fort grossissement avec mon Nexstar 11. J'ai pu découvrir son minuscule disque mais il demeurait bien trop petit pour parvenir à percevoir quelque chose à sa surface ou même une quelconque couleur. Par contre j'ai pu observer son satellite Triton dont l'aspect était celui d'un point de 13,6m.

    la planète neptune

    Dessin de Neptune réalisé le 12/08/2002
    Télescope Celestron de 280 mm à 700x
     Ceillac (05)

     

     


     

     

    Pluton

     

    17 et 18 juillet 2015

    Je file ensuite dans la constellation du Sagittaire rechercher un petit point perdu parmi des myriades d'autres petits points : j'ai nommé la planète naine Pluton ! Alors que le 14 juillet dernier la sonde spatiale New Horizons est passée à proximité de ce petit corps glacé gravitant dans les parties reculées du système solaire, elle nous a révélé pour la première fois dans l'histoire des images détaillées de sa surface. Quel meilleur moment peut-on choisir pour partir nous aussi explorer la lointaine Pluton avec nos télescopes !  Il faut dire que son observation n'est vraiment pas une chose aisée, il faut des cartes de repérage très précises indiquant la position de la planète naine par rapport à des étoiles aussi faibles que la magnitude 14 ...!

    Finalement avec une bonne carte récupérée sur le site de Sky and Telescope je parviens à identifier assez raidement la zone ou Pluton est censée se trouver. Le souci c'est qu'à sa position se trouve une condensation stellaire riche en étoiles de 13 à 15m. Juste sur le bord ouest du regroupement j'identifie deux points qui ne figurent pas sur la carte, l'un est plus brillant que l'autre. Je pense alors que le plus lumineux des deux est Pluton, mais une autre observation réalisée le lendemain révélera le contraire.

    pluton dwarf planet

    La planète naine Pluton
    Télescope Sumerian Optics Canopus de 381 mm à 285x (Ethos 6 mm)
    Saint-Jurs (SQM 21,31)

     

    Impatient de confirmer l'observation de Pluton réalisée la veille, je m'empresse de partir vers le Sagittaire retrouver la planète naine. Je repère facilement la zone concernée avec mon Sumerian Optics de 381 mm et découvre que l'un des deux points suspectés hier c'est bien déplacé, mais à ma surprise il ne s'agit pas du plus lumineux des deux mais du plus faible. Je le retrouve non loin de là près d'un petit triangle d'étoiles faibles qui s'est du coup transformé en quatuor. La mission Pluton est bel et bien accomplie !

    Pluton dwarf planet

    La planète naine Pluton
    Télescope Sumerian Optics Canopus de 381 mm à 285x (Ethos 6 mm)
    Saint-Jurs (SQM 21,47)

     

    http://ekladata.com/splendeursducielprofond.eklablog.fr/perso/dessins%20divers/Pluton-T381-md-deplacement.png