• Petite soirée venteuse à Pichauris

    Une belle soirée était annoncée pour ce samedi soir, enfin un répit parmi tout ces jours de mauvais temps, c'était donc l'occasion de ressortir un peu les télescopes. La Lune devant se lever vers 1h45 nous avons opté pour une sortie rapide vers notre site de Pichauris.

    La soirée commence bien car en montant les instruments nous avons droit à la chute d'un très brillant météore qui va traverser le ciel de l'ouest vers le sud en se désintégrant lentement. Pendant une dizaine de secondes nous suivons l'évolution d'une petite boule verte à l'éclat intense qui déploya une trainée courte mais très lumineuse et un peu rougeoyante. Par contre pas de fumée, pas de fragmentations ni de son. J'ai essayé d'en faire un dessin de mémoire mais dommage que les appareils photo n'étaient pas encore installés !

     

    Au premier coup d'oeil dans les télescopes nous découvrons des images plutôt stables malgré un petit vent qui sévit insidieusement. Ma première cible est la galaxie M82, cela me permet de constater que la supernova est toujours visible, elle semble avoir perdu une magnitude et brille maintenant vers 11,5m.

    Comme les images sont stables j'en profite pour diriger le Canopus 15" vers la petite nébuleuse planétaire IC 418 dans le Lièvre. A 462x je parviens à détailler son petit disque nébuleux qui m'apparaît plutôt ovalisé. Son coeur est marqué par la présence d'une étoile centrale bien visible qui est entourée d'une petite zone très lumineuse. Je note également que le disque de la nébuleuse planétaire révèle un petit halo diffus plus faible, je me demande si ce n'est pas le liseré orange visible sur les photos car nos yeux sont peu sensibles au rouge la nuit et il serait normal que cette frange ressorte moins bien que le reste du disque qui lui est plutôt bleuté.

    IC418 planetary nebula

    IC 418 - nébuleuse planétaire dans le Lièvre
    Télescope Canopus de 381 mm à 462x (Ethos SX 3,7 mm)
    Pichauris (13)

    Rémi a pointé Jupiter avec son Mewlon 180 mm et propose d'observer la sortie du passage de Callisto  devant le disque de la planète géante gazeuse.

    Puis nous décidons de tester le nouvel oculaire Explore Scientific de 20 mm à 100° de champ de Benjamin sur mon télescope ouvert à 4,5. Nous pointons la nébuleuse d'Orion qui se révèle magnifique, le champ de 100° nous permet de la saisir dans son intégralité jusqu'aux faibles ramifications qui s'étendent loin du coeur de la nébuleuse. L'image est très lumineuse, piquée sur 70% du champ observé et potable sur 85 %. Par contre sur les bords les étoiles se déforment très nettement et présentent du chromatisme. Mais avec un Paracorr pour corriger la coma, l'oculaire devrait déployer tout son potentiel, le problème c'est que cela fait rajouter du poids à cet oculaire qui est déjà très lourd, il faudra donc prévoir des contrepoids à l'arrière du télescope.

    David pointe les Pléiades pour tester le champ de l'ES 20 mm installé sur le Canopus 15"

    Durant le test le vent s'est intensifié et voilà qu'il devient même fort et génant. Le télescope vibre, le froid s'intensifie et démoralise l'équipe ... Il nous paraît incroyable de ne plus arriver à bénéficier d'une nuit tranquile sans nuages, sans humidité ruisselante ou sans vent ! Nous évoquons notre prochain voyage au Chili prévu pour février 2015 et nous languissons de pouvoir observer dans de bonnes conditions. Foutue météo française ...

    Nous terminons la soirée en jetant un coup d'oeil aux beaux amas M67 dans le Cancer et M46 de la Poupe avec sa belle nébuleuse planétaire NGC 2438. Mais les images ne sont pas stables, le télescope vibre trop, à contrecoeur il est temps de plier. 

     

    « Réunion spéciale consacrée aux nouvelles NP à l'IAPRetour sous le ciel capricieux des Rayes »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    etoilesdesecrins
    Lundi 24 Février 2014 à 10:45

    Salut Laurent !

    où va-t-on si même dans le sud la météo empêche d'observer ?!!

    C'est vrai que depuis plus d'un an c'est à se demander si la dégradation climatique n'est pas tout d'un coup exponentielle ?! Le mauvais temps constant ne semble plus lié au hasard (même si scientifiquement, il l'est forcément)

    D'autant que je viens de relire mes notes d'observations de 2011-2012, par exemple la quantité de galaxies de printemps observée était hallucinante, le temps était donc bien meilleur je pense.

    Courage, on recommence à avoir de bons créneaux avec le printemps qui pointe déjà son nez, le programme galactique printannier s'annonce chargé !

    2
    Lundi 24 Février 2014 à 12:58

    Salut !

    oui ici aussi la météo est éxecrable ...! On a battu tout les records de pluviométrie et lorsqu'il ne pleut pas c'est parce qu'on a du vent. j'espère que çà va finir par s'améliorer !

    Amitiés

    3
    Christophe
    Dimanche 2 Mars 2014 à 09:22

    Super la Photo de M 82, habitant st malo je me demandais si on voyait toujours la Supernova SN 2014J au Visuel ? Je possède un Dobson Orion xt10i ( 254mm ).

    4
    Lundi 3 Mars 2014 à 17:43

    Bonjour,

    La supernova de M82 est toujours accessible dans un 254 mm mais elle n'est plus très brillante, sa magnitude a chuté à 11,7m.

    5
    Christophe
    Lundi 3 Mars 2014 à 17:47

    A Ok Merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :