• Le 16 juillet 2019 se déroulera une éclipse partielle de Lune visible depuis la France métropolitaine. Partielle car notre satellite naturel n'entrera pas totalement dans le cône d'ombre de la Terre, seul l'hémisphère nord de la Lune s'assombrira et deviendra rougeâtre. Le spectacle commencera à être intéressant vers 22h au moment de l'entrée dans l'ombre. Le maximum de l'éclipse se déroulera quant à lui vers 23h30, le globe lunaire sera alors éclipsé à hauteur de 65%.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Jupiter domine de son éclat le ciel de cette fin de printemps. Son atmosphère gazeuse changeante est toujours une attraction plaisante à suivre avec une lunette ou un télescope. Dans ce fil je vais vous proposer de découvrir mes dessins effectués à l'occasion de l'opposition 2019 de la planète géante gazeuse.

     

    10 juillet 2019 à 23h40 HL

    Nouvelle observation de Jupiter Au dobson de 381 mm. L'atmosphère assez stable m'a permis de distinguer pas mal de détails, de nombreuses bandes fines, la Grande Tache Rouge (enfin !), et l'ombre de Ganymède. Cette dernière est beaucoup plus facile à voir que les ombres d'Europe et de Io observées précédemment.

     

    Jupiter et l'ombre de Ganymède
    Telescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos de 10 mm)
    Marseille(13)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La planète Jupiter passera à l'opposition le 10 juin 2019. Il s'agit d'une période très favorable pour son observation car elle correspond au moment où la distance entre la géante gazeuse et la Terre sera minimale pour cette année (tout de même 641 millions de kilomètres). Certains astronomes amateurs sont déjà à l'affut de détails visibles à la surface de son disque planétaire d'une taille apparente de 45,95" d'arc. 

    La planète Jupiter est très lumineuse, on la repère très facilement entre les constellations du Scorpion et du Sagittaire

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Mon catalogue d'amas ouverts et d'astérismes s'étoffe en ce début d'année avec Ferrero 54. Il a été découvert en étudiant la survey dans le proche infrarouge DECaPS, le groupe Deepsky Hunters m'a confirmé qu'il n'était pas encore répertorié. Cet amas d'étoiles apparaît particulièrement riche mais sa vision est altérée par le fait qu'il est caché derrière les filaments de matière du grand rémanent de supernova de la constellation des Voiles. Les étoiles de cet amas sont faibles, au delà de la magnitude 16. Ces critères expliquent qu'il n'ait pas été découvert plus tôt !

    Ferrero 54 open cluster in Vela

    Image : DECaPS

    Lire la suite...


    6 commentaires
  • Le lundi 21 janvier 2019 au matin se déroulera une éclipse totale de Lune. Elle sera visible depuis le nord-ouest de l'Afrique, l'Europe, et les Amériques. Les observateurs devront programmer le réveil pour en profiter car l'entrée de la Lune dans le cône d'ombre de la Terre s’effectuera à 4h33 (heure légale) du matin ! A ce moment là un assombrissement commencera à apparaître sur le bord est de notre satellite naturel. La Lune sera entièrement plongée dans l'ombre de la Terre à 5h41 HL, son éclat sera alors beaucoup moins intense qu'à l'ordinaire et sa teinte deviendra rougeoyante.

    éclipse de Lune 21 janvier 2019

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Durant le mois de novembre j'ai mis à profit les nombreuses nuits nuageuses à explorer les images de la survey DECaPS accessible sur le site du CDS. Cela m'a permis de découvrir une nouvelle nébuleuse non répertoriée dans la constellation de la Poupe. Elle forme une sorte de disque diffus très ovalisé présentant une trace d'annularité, un aspect qui rappelle celui de certaines nébuleuses planétaires. Cet objet a retenu l'attention de Pascal Le Dû qui l'a ajouté à la liste des candidates au statut de nébuleuse planétaire sous le nom de Fe 11.

    Fe 11 planetary nebula candidateImage de Fe 11 tirée de la survey DECaPS

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • La comète 46P/Wirtanen fut découverte le 17 janvier 1948 par l'astronome américain Carl Alvar Wirtanen. Il s'agit d'une comète périodique qui tourne autour du Soleil en 5,44 ans. Le 16 décembre 2018 notre petit corps glacé passera à seulement 0,0777 UA de la Terre, soit environ 11 620 000 km. A l'échelle du Système Solaire il s'agit d'un modeste saut de puce qui équivaut à près de 30 fois la distance séparant la Terre de la Lune. De ce fait nous pouvons espérer un spectacle céleste intéressant, certaines prévisions évoquent une possibilité qu'elle atteignent la magnitude 3 ce qui la rendrait visible à l’œil nu !

    46P Wirtanen

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • J'ai fait une nouvelle découverte en étudiant les surveys accessibles sur le CDS, une petite nébulosité perdue dans les champs stellaires denses de la Voie Lactée au niveau de la constellation du Scorpion. L'objet est non répertorié, il présente une structure semblant montrer des condensations mais le manque de résolution de l'image ne permet pas de préciser sa forme. Quoi qu'il en soit les images infrarouges de la survey WISE indiquent un signal caractéristique des nébuleuses planétaires avec des réponses très faibles en longueurs d'ondes W1 et W2, une bonne réponse en W3 et un signal optimal en W4. Ces données ont permis à cet objet d'être retenu comme candidate au rang de nébuleuse planétaire sous le nom de PreFe 1 (pour Prestgard Ferrero 1) car Trygve Prestgard en a également fait la découverte indépendante. Il faudra attendre une future étude par spectroscopie afin de déterminer avec certitude sa nature véritable.

    Fe 11 planetary nebula candidatePreFe 1 est la nébulosité au centre de l'image tirée de la survey DECaPS.

    Lire la suite...


    7 commentaires
  • Voilà une rentrée riche en découvertes. Après la nébuleuse Fe objet 2 j'ai repéré un petit objet nébuleux très discret et non répertorié dans la constellation australe du Centaure. Il présente sur les images de la survey DECaPS et du télescope infrarouge Spitzer une forme clairement ovalisée et sans condensation centrale pouvant évoquer la forme d'une nébuleuse planétaire.

    Fe 10 planetary nebula candidate

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Vous l'aurez peut-être déjà observée en juillet - août, la comète 21P/Giacobini Zinner est la belle comète du moment. Elle présente un noyau brillant et une queue bien développée, sa magnitude approche 7m à la fin du mois d'août ce qui la rend accessible aux plus petits instruments. Il faudra continuer à la suivre en septembre et octobre car sa trajectoire va l'amener à croiser plusieurs beaux objets du ciel profond. Vous trouverez dans cet article des cartes PDF pour partir à sa recherche.

    21P/Giacobini Zinner

    Lire la suite...


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique