• C/2019 Y4 ATLAS, voilà un nom qui va faire l'actualité de l'astronomie amateur durant ce printemps 2020 ! Cette comète fut découverte par le programme "Asteroid Terrestrial-Impact Last Alert System" (ATLAS) le 28 décembre 2019 alors qu'elle était à la magnitude 19,6. Les calculs de ses éléments orbitaux ont permis de mettre en évidence une similitude avec la trajectoire de la grande comète de 1844 (C/1844Y1) qui brilla à cette époque à la magnitude 1, ce qui permit aux observateurs de l'époque de l'étudier facilement à l'oeil nu. Les astronomes pensent que C/2019 Y4 ATLAS pourrait être un fragment de C/1844Y1, à moins que toutes les deux soient des fragments d'une ancienne comète plus grande. C/2019 Y4 ATLAS sera t'elle aussi brillante que son illustre prédécesseuse ? C'est toujours très difficile à établir compte tenu que l'activité intrinsèque d'une comète reste très variable mais nous ne sommes pas à l'abri d'une bonne surprise. Ce que ses paramètres orbitaux permettent de définir c'est que sa trajectoire va l'amener à seulement 0.262 UA du Soleil (soit 39.2 millions de kilomètres), à l'intérieur de l'orbite de Mercure !  Les estimations d'éclat actuelles prévoient qu'elle pourrait atteindre 4m, voir même 3m au périhélie, ce qui pourrait nous permettre de faire de belles observations alors qu'elle se trouvera au dessus de l'horizon juste après le coucher de Soleil.

    Trajectoire de la comète autour du périhélie. Credit: NASA/JPL

    Lire la suite...


    10 commentaires
  • Le japonais Kochi Itagaki a découvert une supernova le 12 janvier 2020 dans la galaxie elliptique NGC 4636 (9,4m - 5,9'x4,6'). Cette étoile qui est parvenu en fin de vie et qui est en train d'expulser violemment sa matière gazeuse dans l'espace brillait alors à la magnitude 14,9m. Quelques jours plus tard, le 17 janvier, son éclat apparent est passé à 12,8m et il est fort probable que l'astre moribond gagne encore en luminosité. NGC 4636 abrita une précédente supernova en 1939 qui parvint à la magnitude 11,9m et nous pouvons espérer que SN2020ue suive son exemple. Voilà donc une cible intéressante à suivre cet hiver, suffisament brillante pour être observée facilement dans un télescope de 200 mm et même moins.

    supernova 2020ue NGC 4636

    Lire la suite...


    10 commentaires
  • Le Soleil suit un cycle d'activité de 11 ans marqué par une période de maximum où notre étoile se montre très active et une période de minimum où les taches et les protubérances solaires se font plus rares. Durant les années 2018 et 2019 l'activité solaire a été vraiment très discrète (l'an dernier il y a eu 281 jours sans taches solaires !), à tel point que les astronomes commencent à parler d'un "minimum profond". Mais en ce début d'année 2020 le Soleil semble un peu se réveiller pour le plus grand plaisir des observateurs !

    Coronado Solarmax 90 mm

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le 11 novembre 2019 la société SpaceX d'Elon Musk a expédié en orbite basse 60 satellites de télécommunication destinés à permettre un accès mondial à internet. Il s'agit d'une seconde salve car le 23 mai 2019 un précédent lancement avait déjà placé en orbite 60 autres satellites. Mais pour couvrir l'ensemble de la planète le projet Starlink en prévoit beaucoup plus, à terme (en 2027) ce sont pas moins de 12000 satellites qui vont littéralement encercler la planète Terre ! Ce 27 décembre j'ai décidé de me rendre sur les hauteurs de Marseille, au pied du massif de l'Etoile, pour immortaliser le passage de ce drôle de train de l'espace. Entre 18h12 et 18h22 j'ai pu assister à un véritable défilé de satellites passant entre les constellations de la Petite Ourse et de la Grande Ourse. Comme ces engins spatiaux n'étaient pas à la verticale de mon lieu d'observation ils ne brillaient qu'à la magnitude 4, mais ils peuvent occasionnellement devenir bien plus lumineux (jusqu'à -2m). En l'espace de 6 secondes de temps de pose, pas moins de 8 satellites disposés à la queue leu leu vont laisser une empreinte sur la photo présentée ci-dessous ! 

    starlink satellites

    Huit satellites de Starlink photographiés avec le Sony A7s et un objectif Zenitar de 16 mm en 6s de pose à 800 iso.

    Cliquez sur l'image pour bien les distinguer.

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • Privé d'observation par une météo automnale particulièrement pluvieuse et nuageuse, j'ai eu envie de retrouver ne serait-ce qu'un instant le chemin des astres. Ce samedi soir une belle Lune gibbeuse illuminait le ciel, j'en ai profité pour lui tirer le portrait avec la lunette TS Photoline de 125 mm. N'hésitez pas à cliquer sur l'image pour visionner les nombreux reliefs lunaires visibles à proximité du terminateur.

    lune gibbeuse

    La lune photographiée au foyer de la lunette TS Photoline de 125 mm avec un Canon 500S à 1/1000ème de seconde et 400 ISO

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le lundi 11 novembre 2019 se produira un phénomène astronomique remarquable : le passage de la planète Mercure devant le Soleil. Les observateurs en Europe, en Afrique et en Amérique seront bien placés pour profiter du spectacle. Comme Mercure transitera devant le Soleil en passant près du centre de ce dernier le phénomène sera très long, il durera près de 5h30 ! En France il se produira l'après-midi à partir de 13h35 HL et s'achèvera sous l'horizon 19h04 HL, c'est à dire après le coucher du Soleil. Le maximum du transit qui correspond au moment où Mercure se trouvera à "mi-traversée" interviendra à 16h19 HL. Il faudra bénéficier d'un instrument astronomique permettant de grossir pour distinguer le minuscule disque noir de la première planète du Système Solaire, car son diamètre apparent ne sera que de 10" d'arc ! Et bien entendu il faudra obligatoirement se protéger la vue en équipant le matériel d'observation d'un filtre solaire adéquat. Le prochain transit de Mercure ne se déroulera qu'en 2032 donc il vaudra mieux ne pas rater celui-ci !

    Image : Xavier Jubier (http://xjubier.free.fr)

    Lire la suite...


    7 commentaires
  • Sauf énorme surprise, l'année 2019 ne restera pas dans les annales pour ce qui est du spectacle offert par l'observation des comètes ... Les astronomes amateurs passionnés par ces astres chevelus n'ont pas eu grand chose à se mettre sous l'oculaire depuis plusieurs mois mais ils pourront se consoler avec la montée en éclat de C/2018 W2 Africano. Elle ne deviendra certes pas visible à l’œil nu mais elle pourrait atteindre la magnitude 8 à la fin de l'été et en période de disette on s'en contentera !

    C/2018 W2 Africano map

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Jupiter domine de son éclat le ciel de cette fin de printemps. Son atmosphère gazeuse changeante est toujours une attraction plaisante à suivre avec une lunette ou un télescope. Dans ce fil je vais vous proposer de découvrir mes dessins effectués à l'occasion de l'opposition 2019 de la planète géante gazeuse.

     

    30 juillet 2019 à 0h05 HL

    Moins d'une heure après le précédent dessin la Grande Tache Rouge s'est décalée mais un détail supplémentaire rend l'observation intéressante, l'apparition de l'ombre Io sur la bande équatoriale nord (NEB).

    Jupiter 30-07-2019Jupiter
    Lunette Teleskop Service Photoline apo de 125 mm à 162x (Ethos de 6 mm)
    Marseille (13)

     

    29 juillet 2019 à 23h15 HL

    Je ressors la lunette de 125 mm pour observer Jupiter depuis ma terrasse. Ce soir la turbulence n'est pas trop sévère et je parviens à distinguer de beaux détails dont la grande Tache Rouge et beaucoup irrégularités dans la bande sombre qui l'entoure.

    Jupiter 29-07-2019

    Jupiter
    Lunette Teleskop Service Photoline apo de 125 mm à 162x (Ethos de 6 mm)
    Marseille (13)

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le 16 juillet 2019 se déroulera une éclipse partielle de Lune visible depuis la France métropolitaine. Partielle car notre satellite naturel n'entrera pas totalement dans le cône d'ombre de la Terre, seul l'hémisphère nord de la Lune s'assombrira et deviendra rougeâtre. Le spectacle commencera à être intéressant vers 22h au moment de l'entrée dans l'ombre. Le maximum de l'éclipse se déroulera quant à lui vers 23h30, le globe lunaire sera alors éclipsé à hauteur de 65%.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La planète Jupiter passera à l'opposition le 10 juin 2019. Il s'agit d'une période très favorable pour son observation car elle correspond au moment où la distance entre la géante gazeuse et la Terre sera minimale pour cette année (tout de même 641 millions de kilomètres). Certains astronomes amateurs sont déjà à l'affut de détails visibles à la surface de son disque planétaire d'une taille apparente de 45,95" d'arc. 

    La planète Jupiter est très lumineuse, on la repère très facilement entre les constellations du Scorpion et du Sagittaire

    Lire la suite...


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique