• Une nuit dans la vallée de la Blanche

    Après un été presque privé d'étoiles je retrouve avec bonheur le chemin des merveilles du ciel nocturne. J'ai un petit créneau de deux heures pour profiter du beau ciel de la vallée de la Blanche avant que la Lune ne se lève. Je m'installe à la lisière d'un bois sur les hauteurs du Grand Puy (près de Seyne les Alpes) avec ma lunette Skywatcher Equinox de 80 mm et attend patiemment la nuit noire. 

    Une belle Voie Lactée ne tarde pas à se dessiner, elle déploie sont long ruban argenté à travers les constellations du ciel d'été. J'installe d'abord le Sony A7s sur la petite monture Omegon Mini Track LX2 qui a la particularité de proposer un suivi motorisé mécanique et donc sans piles ! Je la teste rapidement avec mon Zenitar de 16 mm et des poses de 30s (le temps de pose maximum offert par le Sony) en mode APS-C. D'ordinaire les étoiles commencent à nettement s'étirer avec cette durée d'exposition alors qu'avec la petite Mini Track elles restent toutes parfaitement ponctuelles.

    Omegon mini track LX2

    Le ciel est pas mal ce soir, le Sky Quality Meter m’indique une valeur de 21,67, par contre il y a pas mal d'humidité. Je ne m'attarde pas trop sur les tests photos car la Lune va se lever vers minuit et j'aimerais bien profiter de la lunette pour faire un peu d'observation à grand champ.

    J'oriente la Skywatcher Equinox en direction du triangle d'été pour rendre visite aux Dentelles du Cygne. A 12x dans l'oculaire Erflé 40 mm et un filtre UHC Lumicon je découvre avec étonnement que l'ensemble du rémanent de supernova est parfaitement visible ! Le filament ondulant de NGC 6960 qui passe sur l'étoile 52 du Cygne, le grand arc structuré de NGC 6992-5, le crochet de IC 1340 et même la faible nébulosité triangulaire de Pickering. Tout y est ! Une magnifique vision rendue possible par la courte focale de la lunette et le faible grossissement obtenu avec l'oculaire de 40 mm. Il est rare de pouvoir admirer ce rémanent en entier d'un seul coup d’œil.

    dentelles du Cygne

    NGC 6960 - NGC 6992-5 - rémanent de supernova dans le Cygne
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 12x (Erflé de 40 mm + filtre UHC) - SQM21,67

    Je reste dans le Cygne et me décale en direction de Deneb. A seulement de cette étoile brillante je repère la nébuleuse de l'Amérique du Nord (NGC 7000). Elle est très bien visible à 12x avec le filtre UHC, elle apparaît entourée par de gros nuages sombres et elle est bordée par la délicate nébulosité du pélican (IC 5070). Cet ensemble offre un contraste remarquable, l'Amérique du Nord est parfaitement dessinée surtout dans la région du golfe du Mexique et du bras lumineux de la Floride. Un régal pour les yeux !

    North America nebula

    NGC 7000 - IC 5070 - nébuleuses dans le Cygne
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 12x (Erflé de 40 mm + filtre UHC) - SQM21,67

    Le ciel s'éclaircit déjà, la Lune approche. Il est temps de remballer le matériel, la soirée d'observation fut courte mais les deux observations des Dentelles et de l'Amérique du Nord à grand champ valait clairement le coup. Je ne m'attendais pas à en voir autant. Comme quoi on peut déjà bien s'amuser avec une lunette de 80 mm !

    « C/2018 W2 Africano : Une comète pour la fin de l'étéUne fin d'été étoilée au Poil »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    kry99
    Mercredi 4 Septembre à 12:39
    Superbes dessins Laurent!
    North America est splendide!
    2
    Mercredi 4 Septembre à 17:08

    Salut Christophe !

    Merci pour ton message. Les dessins en grand champ çà change, en tout cas ils ont eu du succès aussi sur astrosurf où je les ai posté.

    http://www.astrosurf.com/topic/129337-la-r%C3%A9gion-de-north-america-en-grand-champ-%C3%A0-la-l80/

    Le dessin de NGC 7000 m'a demandé du boulot tellement il y avait à voir à l'oculaire. Mais ce champ méritait vraiment un dessin, c'était un régal à étudier visuellement. Et puis j'ai voulu rendre justice à la beauté des nébuleuses obscures qui participent grandement à l'esthétique de ce coin du ciel et qui ne sont que rarement dessinées ou seulement représentée par l'absence d'étoiles alors que celle qui sépare North America et le pélican est vraiment sombre comme du charbon, c'est un objet intrinsèquement intéressant.

    A bientôt !

    3
    Jeudi 5 Septembre à 16:32

    Superbe dessin de la nébuleuse North America !

     

    4
    Vendredi 6 Septembre à 00:18

    Merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :