• 2004, île Maurice

    Devant partir neuf jours à l'île Maurice en voyage de noce avec ma douce et tendre, je n'ai pas résisté à glisser dans mes valises ma petites lunette Takahashi FS 60 mm histoire de profiter un ou deux soirs des beautés du ciel  austral.

    L'hôtel "La Pirogue" où nous avons choisi de séjourner est situé sur la côte est de l'île, près du village de Flic en Flac, dans la localité de Wolmar. A notre arrivée nous découvrons un cadre idyllique implanté dans une palmeraie verdoyante, accompagnée d'une somptueuse plage de sable fin et d'un lagon aux eaux cristallines. Une véritable carte postale!

     

    Enregistrer

    Ce cadre devient particulièrement propice à la contemplation lorsque le Soleil vient à se coucher sur l'océan Indien car à cet instant le lagon devient vraiment paisible et il se pare de belles lueurs colorées.

    Je m'aperçois au fil des jours que cette observation crépusculaire est une sorte de rituel pour les habitués de l'hôtel car au coucher du Soleil je me retrouve entouré de pleins d'autres appareils photo. Personnellement j'ai essayé de distinguer le fameux rayon vert qui accompagne les derniers rayons du Soleil à travers notre atmosphère, et il me semble bien avoir réussi à saisir une lueur verdâtre juste avant que l'astre du jour disparaisse. A vous de juger sur l'image.

    Mon séjour s'étant effectué en période de pleine Lune (pour le voyage de noce c'est plus romantique!), j'ai dû me résoudre à ne viser que quelques cibles brillantes. En fait le ciel de l'île Maurice s'est révélé très transparent, mais ne bénéficie pas de conditions climatiques très intéressantes pour pratiquer l'astronomie, du moins en cette saison (fin de l'hiver austral). En effet, le ciel est balayé en permanence de nuages épars venant de l'océan et qui s'accrochent aux reliefs de l'île. Étant en bord de mer, le vent m'a tout de même assuré d'intéressantes fenêtres d'observation qui m'ont permis de retrouver avec bonheur, un an après mon voyage au Chili, la merveilleuse Croix du Sud et l'impressionnant Scorpion au zénith.

    La Croix du Sud (au centre en bas) surmontée de la tache sombre du Sac à Charbon. Au centre en haut brillent Alpha et Bêta du Centaure. L'ensemble se détache sur le fond légèrement lumineux de la Voie Lactée australe qui transparaît malgré l'éclat éblouissant de la pleine Lune.

    La Croix du Sud se couche sur le lagon. La petite tache floue dans le coin en haut ç droite correspond à l'amas globulaire Oméga du Centaure.

    Malheureusement l'éclairage de l'hôtel et la pleine Lune ont eu raison de la Voie Lactée que je n'ai qu'entre aperçu. Malgré la lumière j'ai passé d'agréables moments à flâner parmi les quelques brillants amas ouverts du sud, confortablement installé sur la plage de sable fin, abrité des lumières par quelques cocotiers bienvenus.

    Voici deux découvertes sympathiques: Les amas ouverts NGC 6067 et NGC 6087 qui sont localisés dans la modeste constellation de la Règle. Même si les conditions d'observation n'étaient pas optimales, je n'ai pas résisté à les dessiner.

    NGC 6067 (5,6m - 12') est un amas ouvert qui apparaît assez fourni, il est étiré dans le sens NE/SO. Plus d'une vingtaine d'étoiles sont perçues entre 8 et 10m. L'étoile la plus lumineuse de la partie dense de l'amas (V0340 de 8,46m) est une belle double, mais sa nature binaire ne se révèle qu'à 44x.

    ngc 6067 open cluster

    NGC 6067 (Règle)
    Lunette Takahashi FS 60 mm à 24x (WA 15 mm)
    Wolmar, île Maurice

    NGC 6087 (5,4m - 12') est un amas étiré dans le sens ENE/OSO, il se compose de deux groupes d'étoiles relativement brillantes dominés par l'éclat de S Normae (6,53m). Une douzaine d'étoiles sont perçues, mais il y en aurait certainement plus à découvrir sans la présence de la Lune. A noter qu'une composante de 9,81m apparaît à 35"SSO de S Normae, avec le faible grossissement elle semble collée à cette dernière.

    ngc6087 open cluster

    NGC 6087 (Règle)
    Lunette Takahashi FS 60 mm à 24x (WA 15 mm)
    Wolmar, île Maurice

    NGC 6025 (5,0m - 14' ) est un très bel amas ouvert situé dans la constellation du Triangle Austral. A 24x je perçois un joli groupe d'une vingtaine d'étoiles serrées dont l'aspect global rappelle un trapèze étiré dans le sens S/N. on note la présence d'une double lumineuse à l'extrémité SSE de l'amas, la plus brillante des deux étoiles est MQ TrA. Le dessin ci-dessous a été réalisé en deux fois, à partir d'observations réalisées à l'île Maurice et à Vado Morillos au Chili.

    ngc 6025 open cluster

    NGC 6025 (Triangle Austral)
    Lunette Takahashi FS 60 mm à 24x (WA 15 mm)
    Wolmar, île Maurice et au Chili

     

    Un peu de tourisme !


    Mais les attraits de cette île ne sont bien entendu pas tous dans le ciel, loin de là! En effet, en plus des plages incontournables, Maurice regorge d'attraits historiques, géologiques, et de paysages sauvages de toute beauté.

    http://ekladata.com/X1edCmEVLwDOpLh9JYYWb1i9rZs/maurice-maison-coloniale.jpg

    Maison de style colonial

    L'île Maurice est une île d'origine volcanique. On y trouve quelques curiosités géologiques liées à cette histoire comme le pic du Rempart accompagné du massif des "trois mamelles" qui culminent à près de 600m d'altitude. Il s'agirait du vestige d'une ancienne grande caldeira effondrée et érodée.

    Le trou au cerfs fait aussi parti de ces lieux qu'il ne faut pas manquer de visiter. On peut y observer un cratère volcanique inactif de 300m de diamètre et de 80m de profondeur dans lequel s'est formé un lac.

    Cela dit les plus beaux paysages sauvages de l'île se trouvent principalement dans la partie sud de l'île qui comporte un grand parc naturel.

    Fougère arborescente dans le parc naturel.

    Le parc des gorges de rivière noire a été crée en 1994, seulement 10 ans avant notre voyage. Il couvre près de 6500 ha et vise à protéger une région de l'île dont la végétation est particulièrement luxuriante. Le parc abrite pas moins de 163 espèces végétales différentes. 

     Chute d'eau dans le parc national des gorges de Rivière Noire.

    Dans ce parc vivent des macaques que les mauriciens appellent "zako" en créole. Ces primates sont très respectés sur l'île car les hindous les assimilent au dieu singe Hanumân.

    Les macaques guettent les touristes pourvoyeurs de biscuits depuis le belvédère des gorges de Rivière Noire.

    Dans la région sud-ouest de l'île Maurice se trouve également les très belles chutes d'eau de Chamarel. Cette cascade est alimentée par les rivières St Denis et Viande salée et fait environ 100 mètres de haut.

    Non loin des chutes spectaculaires se trouvent les terres colorées de Chamarel. Ces terrains volcaniques mis à nus par l'érosion révèlent une multitude de teintes dues à la présence dans le sol d'oxyde de fer (pour l'anthracite et le rouge) et d'aluminium (bleu violacé et vert).

    Les terres colorées de Chamarel résultent du refroidissement de roches volcaniques à différentes températures.

     

    Quant au nord de l'île, il est un peu moins attrayant. J'y retiens surtout le beau jardin de Pamplemousse crée par le botaniste français Pierre Poivre au 18ème siècle, un lieu où poussent de nombreuses espèces végétales exotiques.

     

    Les mauriciens appellent cette fleur le "feu de la forêt".

     


     

    Pour préparer son voyage :

     

    Afin de ne rien rater des objets du ciel austral pensez au tome 5 des Splendeurs du Ciel profond !

    couv SDCP austral

     

    Enregistrer

    « Nuage irisé sur Peira Cava2005 : La comète C/2004 Q2 Machholz visible à l'oeil nu ! »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :