• Une nuit de rêve à SQM 22 dans le Verdon

    Et voilà, la nouvelle Lune du mois de Mars est déjà arrivée ! Comme la précédente sortie s'est déroulée au premier quartier de Lune, nous n'aurons pas eu beaucoup de temps à attendre avant de retrouver le ciel étoilé de notre coin perdu favori dans les préalpes du Verdon. Et quel ciel !  C'est une nuit idéale qui s'est offerte à nous vendredi soir, presque pas de vent, pas d'humidité, un ciel stable et une transparence excellente, nous sommes aux anges ! En témoigne la vision exceptionnelle du cône lumineux de la lumière zodiacale visible vers l'ouest. Pour peu nous nous croyons revenu dans le désert marocain lors de notre voyage du mois de février 2019 !

    zodiacal light

    Vers le sud la constellation d'Orion et l'étoile Sirius brillent de mille feu. La bande diffuse de la lumière zodiacale tente de rivaliser avec le beau ruban argenté de la Voie Lactée de l'hiver. 

    C'est justement dans Orion que je vais commencer mes observations. Je pointe le Taurus 508 mm en direction de l'étoile Mu Orionis de 4,12m. Cet astre apparaît très lumineux à l'oculaire du gros Dobson, mais ce n'est pas l'étoile en elle même qui m'intéresse, mais une nébuleuse planétaire pressée contre elle, cachée dans son halo de lumière. Il s'agit de PK198-6.1 alias Abell 12 (13,9m - 37"). A 385x avec le filtre OIII je la distingue assez bien en bordure du halo de Mu Orionis. Elle apparaît parfaitement circulaire et dévoile même quelques traces d'annularité.

    Abell 12 planetary nebula

    PK 198-6.1 (Abell 12) - nébuleuse planétaire dans Orion
    Télescope Taurus de 508 mm à 358x (Ethos 6 mm + OIII)
    Le Poil (04) - SQM 21,67

    La discrète constellation du Petit Lion est bien placée dans le quart nord-est du ciel, dans cette direction l'horizon est très noir, sans pollution lumineuse. Je décide de pointer un objet dans cette zone là.

    J'ai jeté mon dévolu sur la galaxie NGC 3344 (9,7m - 7,1'x6,5') . Cette spirale vue de face est peu contrastée, c'est une cible à réserver pour les plus belles nuits sinon elle risque de ne montrer qu'un vague halo diffus un peu plus lumineux en son centre. Dans le T508 à 215x elle se révèle comme un objet particulièrement large et diffus mais parfaitement visible. Son noyau est brillant mais non ponctuel, au contraire il constitue un beau disque lumineux situé dans un alignement esthétique avec deux étoiles de 10,4m et 11,7m. Le halo galactique de NGC 3344 a beau être diffus, en vision décalée il laisse deviner clairement quelques éléments de sa structure spirale. Notons également la présence d'une étoile de 13,7m visible sur le disque galactique, à ne pas confondre avec une potentielle supernova !

    ngc 3344 galaxy

    NGC 3344 - galaxie dans le Petit Lion
    Télescope Taurus de 508 mm à 215x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,67

    Le qualité du ciel continue à s'améliorer, le Sky Quality Meter parvient à une valeur de 21,89 ! Vers l'est la vague lueur du gengeschein se révèle sur les images prises avec le Sony A7s dans la direction des constellations du Cancer et du Lion.

    C'est justement le secteur entre le Cancer et la "faucille" du Lion que je vais visiter maintenant. J'oriente le télescope vers un trio galactique composé de NGC 2872 (11,9m - 2,1'x1,8'), NGC 2874 (12,6m - 2,2'x0,7') et NGC 2873 (15,4m - 42"x12"). Cette triplette est aussi connue sous le nom de Arp 307. A 358x tous les protagonistes sont visibles en même temps dans le champ de l'oculaire. NGC 2872 et 2874 sont brillantes et très proches l'une de l'autre, elles offrent un joli spectacle. En plus elles présentent des formes différentes, NGC 2872 est une elliptique contrastée au disque galactique ovalisé dans le sens NNO/SSE tandis que NGC 2874 est une spirale vue de côté présentant un aspect très étiré dans le sens NE/SO. Quant à NGC 2873 elle est très discrète par rapport à ses voisines, elle ne saute pas immédiatement aux yeux. Mais quand on sait où elle est on la perçoit sans trop de difficulté en vision décalée. Elle dévoile même sa forme allongée dans le sens SE/NO.

    ngc 2872 galaxy

    NGC 2872 - 2873 - 2874 (Arp 307) - galaxies dans le Lion
    Télescope Taurus de 508 mm à 358x (Ethos 6 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,89

    A seulement 58' NNE se trouve un autre groupement de galaxies catalogué sous le nom de Arp 237. Dans l'atlas Interstellarum les symboles de représentation pour le groupe semblent indiquer qu'il s'agit d'un ensemble très faible. Je tente quand même le coup compte tenu que le ciel est très bon. Et bien m'en a pris, puisque les deux composantes principales sont déjà visibles sans trop d'efforts, il s'agit de UGC 5044A (15,3m - 39"x29") et UGC 5044B (16,0m - 26"x17"). A 358x les deux galaxies apparaissent en contact, elles sont visiblement en interaction. NGC 5044A est une tache légèrement ovalisée et NGC 5044B se dévoile comme une excroissance de cette dernière. En consultant le logiciel Sky Safari 6 pro, je découvre que le duo est accompagné de deux autres galaxies plus faibles. En étudiant le champ de l'oculaire en vision décalée je finis par déceler la faible tache diffuse de PGC 26831 (16,0m - 25"x9"), je la distingue avec certitude et je parviens même à percevoir son allongement dans le sens SSE/NNO. Le quatrième membre du groupe est plus ardu, heureusement que le logiciel m'indique où chercher. Après une observation attentive je parviens à distinguer la faible petite tache diffuse de PGC 26830 (17,2m -0,5'x0,3'). notons que cette dernière galaxie est bien plus éloignée que ses voisines apparentes puisque Sky Safari la situe à 1 milliard d'années-lumière ! UGC 5044 est quant à elle à 410 millions d'année-lumière. Quel plaisir de se promener à dans ces régions lointaines de l'univers, pourquoi j'ai attendu aussi longtemps pour m'offrir ce télescope de 508 mm ! Merci Taurus de proposer de gros diamètres à un prix accessible !!

    Arp 237 galaxies

    UGC 5044 A-B (Arp 237) - galaxies dans le Lion
    Télescope Taurus de 508 mm à 358x (Ethos 6 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,89

    Le plaisir d'avoir un gros dobson c'est aussi de s'en mettre plein la vue sur les objets brillants du catalogue Messier. Je mets le cap sur la belle spirale M65 (9,5m - 9,8'x2,9'), toujours dans le Lion. A 215x elle offre une vision magnifique. Son disque galactique très étiré dans le sens N/S occupe une belle place dans le champ de l'oculaire, sa bordure E présente une fine bande sombre de poussières bien visible. Autour de sa région centrale lumineuse et son petit noyau compact et contrasté, s'étendent deux spires se rejoignant pour former une sorte d'anneau pas tout à fait complet. Quelques nodosités sont également perceptibles, c'est une très belle galaxie !

    M65 galaxy

    M65 - galaxie dans le Lion
    Télescope Taurus de 508 mm à 215x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,89

    Le Sky Quality Meter atteint désormais 21,95 ! Cette nuit du 12 mars 2021 entre dans le panthéon des meilleures nuits que j'ai pu connaître. Avec une telle qualité de ciel çà vaut le coup de tenter un des challenges de ma liste, inspiré d'un article récent de Yann Pothier paru dans Astrosurf magazine, à savoir la diaphane nébuleuse planétaire PK303+40.1 alias Abell 35 (12,0m - 15,6'x10,6'). Cet objet diffus présente le handicap d'être situé bas sur l'horizon, dans la zone sud de la constellation du Corbeau, à la limite avec la queue de l'Hydre. Comme l'objet est très large je reste à l'oculaire de 20 mm. A 107x je la devine déjà sans filtre comme un vague halo diffus très pâle entourant l'étoile LW Hya de 9,6m et une autre étoile plus faible de 11,0m. Avec le filtre OIII le centre du halo diffus se renforce en luminosité dans la zone proche des deux étoiles. En enlevant à nouveau le filtre je m'aperçois que c'est le pourtour du halo qui est le mieux perçu. Challenge relevé ! 

    Abell 35 planetary nebula

    PK 303+40.1 (Abell 35) - nébuleuse planétaire dans l'Hydre
    Télescope Taurus de 508 mm à 107x ( APM 20 mm + OIII)
    Le Poil (04) - SQM 21,95

    Je remonte maintenant vers la partie du nord du Corbeau pour observer le duo de galaxies elliptiques en interaction formé par NGC 4782 (11,7m - 1,8'x1,7') et NGC 4783 (11,7m - 2,3'x2,3'). A 215x la vision est très sympa, les deux galaxies sont très lumineuses, collées l'une à l'autre, avec des noyaux contrastés. Je note également que NGC 4782 est un peu ovalisée dans le sens N/S. Dans le même champ de vision deux autres galaxies plus discrètes sont visibles : NGC 4794 (13,6m - 1,7'x0,7') qui apparaît comme un petite disque ovalisé coincé entre deux étoiles de 12,9m et 14,0m et NGC 4792 (14,2m - 42"x18") qui est faible mais bien visible. Sur Sky Safari 6 pro je repère également une minuscule galaxie supplémentaire située à moins de 3' au sud des deux elliptiques, il s'agit de PGC 117531 (16,3m - 0,3'x0,2'). En cherchant bien vision décalée je parviens à la distinguer clairement bien qu'elle demeure très petite et faible.

    ngc 4782-3 galaxies

    NGC 4782-3 - galaxies dans le Corbeau
    Télescope Taurus de 508 mm à 215x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,95

    Il est pas loin de 4h du matin désormais, je suis complètement fourbu. Je fais une petite pose le temps de refaire une série de mesures avec le SQM. Tendu vers le ciel, le boîtier se lance dans de longues séries de bip bip, preuve que le ciel est noir et qu'il cherche longuement la lumière rémanente, puis le verdict tombe : 22,0 !! Personnellement c'est la première fois que j'observe cette valeur en France, cette magnifique nuit du 12 mars 2021 est bel et bien une nuit exceptionnelle !

    Je ne peux pas aller me coucher sachant que j'ai au dessus de la tête un ciel à SQM 22,0 ... Je réunis ce qui me reste de forces pour dessiner un dernier objet. Je choisis de pointer la galaxie NGC 4731 (11,5m - 6,6'x4,2') située dans la constellation de la Vierge. A 215x cette spirale se révèle large et pâle mais elle demeure visible sans difficultés. Je découvre sans trop forcer une longue barre centrale et à ses extrémités deux bras très ouverts.

    ngc 4731 galaxy

    NGC 4731 - galaxies dans la Vierge
    Télescope Taurus de 508 mm à 215x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 22,00

    Bon cette fois-ci j'arrête là - à contre coeur - mais j'en ai bien profité, la moisson de ciel profond a été bonne !

     

     Le samedi

    Après une nuit pareille on ne peut que se lever avec le sourire et pour ne rien gâcher la matinée est elle aussi au beau fixe. Les conditions sont idéales pour prendre un bon bol d'air et profiter de la nature. Je constate que le sommet du Montdenier (1750m) a perdu une bonne partie de son beau manteau blanc observé il y a trois semaines depuis les Blâches.

    La montagne de Beynes (1601 m) est moins haute que celle du Montdenier mais elle attire l’œil avec son plateau calcaire basculé par la tectonique.

    Comme le fond de l'air reste bien frais aujourd'hui, rien de tel qu'un bon barbecue à midi pour se réchauffer !

    Malheureusement dans l'après-midi un rideau de nuage est progressivement arrivé par l'ouest et a fini par recouvrir la voûte céleste en ne laissant que quelques maigres fenêtres de ciel bleu.

    Le soir venu la bruine s'abat sur la vallée, le ciel étant complètement bouché nous décidons de plier le matériel. Tant pis pour cette seconde nuit d'observation, elle tombe à l'eau. Nous n'avons cependant pas de regrets compte tenu de la qualité de la soirée qui nous a été offerte la veille !

    Le dimanche

    Il est déjà l'heure de repartir, sur le trajet du retour je profite encore des beaux paysages naturels du Verdon avant de retrouver la cacophonie de la métropole marseillaise. Je jette un dernier coup d'oeil à la montagne de Beynes.

    Depuis le plateau de Valensole un belvédère offre une beau panorama sur la vallée de l'Asse.

    Au loin on perçoit également les cimes enneigées du massif des Trois-Évêchés dominé par les sommets de la Tête de l'Estrop (2961m) et la tête des Chabrières (2888m). Ce massif montagneux surplombe la vallée de la Blanche près de Seyne les alpes où j'ai eu l'occasion d'observer au mois d'août 2019.

    Depuis le plateau de Valensole et la route de Puimoisson nous bénéficions d'un horizon parfaitement dégagé en direction du nord et du massif enneigé du plateau de Bure. Là bas aussi j'ai des souvenirs d'observation lors d'un week-end à Montmaur.

    « Sun Ferrero 1, une nébuleuse planétaire confirméeUne nouvelle nova brillante dans Cassiopée »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Pascal PAPIN
    Mercredi 17 Mars à 16:57

    Ben alors,  cela fait vraiment rêver... Merci Laurent.

    Finalement entre le 500 et ton précédent ( 380 mm je crois ? ) y a un gain important. Vive les gros diamètres.

    2
    gillounet
    Mercredi 17 Mars à 22:48

    Ah ! J'attendais impatiemment ton CROA. Il est super, autant que les conditions d'observation de fou que l'on a eu vendredi. Quel pied ce ciel ! Pas loin de 7h d'observations cumulées au top. C'est dans ces conditions météo que chantent les gros diamètres.

    3
    Jeudi 18 Mars à 00:08

    Salut !

    @ Pascal : Et oui, vive les gros diamètres ! Effectivement à force d'utiliser le T508 je m'aperçois de plus en plus de la grosse différence de performance avec le T381, un gain important en magnitude sur les faibles objets (je parviens à voir des galaxies de 17,5m désormais !) mais aussi beaucoup plus de facilité à voir des détails structurels dans les objets. Sans compter que certains détails sont carrément visibles en vision directe comme les spires de M51 ! Bref, je ne regrette pas.

    @ Gilles : oh que oui, on va s'en souvenir de cette nuit d'anthologie ! Qu'est ce qu'on s'est éclatés les mirettes, et je n'ai même pas parlé de la nébuleuse d'Orion, de son centre turquoise et de ses extensions saumonées :)

    4
    Gisèle
    Lundi 22 Mars à 09:04

    Quel beau CROA! J'aime bien toutes les petites tâchouilles, mais ton dessin de M65 les pulvérise!

    C'était bien une nuit à découvrir des nouveautés, mais les grands classiques sous ce ciel étaient aussi à tomber.

    A bientôt, Gi.

    5
    Stéphane
    Lundi 22 Mars à 12:04

    Bonjour Laurent, 

    Merci pour ce magnifique CROA !!


    Ton dessin de M65 m'a aussi fait tomber de ma chaise !! smile

    Pas encore revue cette année... sarcastic vivement que je puisse y retourner !

    En tous cas ce Taurus te va bien !! yes

    6
    Lundi 22 Mars à 22:53

    Salut !

    Merci pour vos commentaires, visiblement le dessin de M65 fait l'unanimité :)

    C'est sûr que l'observation de cette galaxie était spectaculaire sous ce ciel extraordinaire. M66 juste à côté était très belle aussi, les spires étaient bien visibles et il y avait même des détails à l'intérieur des bras. Son dessin sera pour une prochaine fois, en espérant qu'en avril on puisse sortir et qu'il fasse beau !

    7
    Gianfranco
    Mardi 23 Mars à 20:52
    Great!
    Thanks for your report.
    Could you tell where you do the observations and the measurements (ex. Google Maps pointer or coordinates)?
    Hope France will defend and preserve night sky.
    8
    Mercredi 24 Mars à 00:34

    Hi Gianfranco,

    I cannot give the precise location because we were in a private site but I can say we can find an excellent sky with SQM's values between 21,50 to 22,0 in the entire area surrounding the Mont Chiran in the Alpes de Haute Provence (we were installed just to the south of the Mont Chiran). This area is a part of the Verdon Regional Natural Park, the nature is protected there and for the moment it remains well protected from light pollution.

    Best regards

    9
    Laurent II
    Jeudi 25 Mars à 06:25
    coucou Laurent,
    merci pour ce beau reportage: il va nous permettre de ce souvenir de cette belle nuit jusqu'à ce qu'on retrouve notre liberté...je crains.
    J'ai un faible pour ngc3344 et les trio et le quatuor de galaxies. Mais bien sûr M65 n'est pas en reste.
    Perso je garde un souvenir ému de M51 avec ses bras arthritiques
    visibles en vision directe!
    Faut que je me remette au dessin!
    10
    gillounet
    Jeudi 25 Mars à 16:05

    Et moi j'ai hâte de voir ton dessin de 4731, la SBc avec sa jolie barre bien rectiligne et fine, observée à SQM 22... Un régal, entre autres.

    11
    Jeudi 25 Mars à 18:52

    Salut !

    @ Laurent II : Oui avec le covid qui se répand c'est pas gagné pour le prochain week-end astro ... On va effectivement se satisfaire d'avoir pu en profiter en mars. Pour ce qui est des dessins des objets du ciel profond c'est sûr que les Messier çà en jette dans les gros diamètres, mais j'ai moi aussi un faible pour les terrae incognitae, en particulier les petits groupes de galaxies méconnus hors des sentiers battus.

    @ Gilles : Le dessin de NGC 4731 va arriver, j'ai commencé la mise au propre hier mais comme j'ai repris le boulot cette semaine çà a un peu retardé çà finalisation ... C'est une galaxie palôte en visuel mais avec une belle structure effectivement :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :