• Avec l'arrivée du froid les brumes laiteuse de l'automne se sont estompées et le ciel a enfin repris sa transparence, laissant apparaître à nouveau les étoiles dans le ciel de Marseille. Ce soir le ciel est suffisamment correct pour me permettre de faire quelques observations du ciel profond depuis ma terrasse citadine, car entre le confinement et le couvre feu à 20h, il est très difficile de partir loin pour observer sous un ciel noir. Avec de telles mesures nous pouvons constater que les astronomes subissent un confinement sévère et injuste de leur passion ... Heureusement ma terrasse orientée vers le sud me permet de bénéficier d'une belle fenêtre sur les constellations d'hiver vers minuit, une fois que le voisinage a éteint ses lumières. Ce soir je vais explorer le secteur allant de la Licorne à la Poupe, en passant par le Grand Chien.

    Lire la suite...


    10 commentaires
  • Le confinement continue et l'observation au balcon aussi. Voilà la seconde nouvelle Lune du confinement qui est arrivée et j'ai hâte de retrouver un ciel noir et sans pollution lumineuse. Malheureusement ce ne sera pas pour ce soir et j'essaye de me concocter un programme d'observation adapté au ciel illuminé de la cité phocéenne. Je renonce aux observations vers le sud car les lumières de la ville sont vraiment trop gênantes. Par contre mon balcon nord m'offre une vision moins éclairée vers les collines de la chaine de l’Étoile et de ce côté là le ciel reste exploitable. Après minuit, la constellation du Cygne devient accessible vers le nord-est, donc je vais essayer de partir explorer quelques amas ouverts et nébuleuses planétaires de cette zone riche située en pleine Voie Lactée.

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Toujours en confinement, j'ai improvisé un petit observatoire sur mon balcon nord afin de tenter d'observer les comètes qui font parties de l'actualité céleste du moment, C/2019 Y4 ATLAS et C/2019 Y1 ATLAS. Les conditions d'observation ne sont vraiment pas optimales avec la pollution lumineuse de Marseille mais grace au filtre Lumicon Swan Band les comètes restent accessibles. Puis, pour augmenter mes chances de les voir, j'ai choisi d'observer avec mon Travel Dobson Sumerian Optics de 254 mm plutôt que la lunette de 125 mm.

    Lire la suite...


    6 commentaires
  • Initialement pour cette nouvelle Lune du mois de mars je devais me rendre dans le Verdon avec mon dobson de 508 mm pour son baptême de ciel noir. Malheureusement l'épidémie de coronavirus en a décidé autrement et comme un bon nombre d'astronomes amateurs en France je me suis retrouvé confiné dans mon appartement dans une grande ville où la pollution lumineuse règne en maître. Une situation d'autant plus frustrante que la météo est actuellement au beau fixe, aucun nuage en vue, le ciel est parfaitement dégagé ! Qu'à cela ne tienne, je ne vais pas me résigner comme çà ... Ma soirée d'observation aura quand même lieu, mais avec ma lunette TS photoline de 125 mm depuis la terrasse !

    Lire la suite...


    17 commentaires
  • Depuis le début de l'automne la mousson s'abat sur la Provence nous privant totalement d'observation. Mais cette semaine une soirée à peu près claire m'a permis de renouer quelques instants avec l'observation céleste et de partir à la recherche de la comète 46P/Wirtanen depuis ma terrasse à Marseille. La comète gagne chaque jour de la hauteur par rapport à l'horizon sud mais avec la pollution lumineuse de la ville il n'a pas été simple de la trouver parmi les faibles étoiles de la constellation de l'Eridan .

    La comète est faiblement visible comme une très discrète tache verdâtre dans la ligne de visée de la lunette

    Lire la suite...


    9 commentaires
  • J'ai profité d'une nuit dégagée (bien qu'humide) pour ressortir mon tube Intes de 150 mm. La constellation de Cassiopée étant bien haute dans le ciel en cette saison et j'ai eu envie de revoir certains de ses beaux amas ouverts. Même si je n'ai pu observer que depuis ma terrasse marseillaise c'est toujours plaisant de retrouver les étoiles !

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Malgré la présence grandissante de la phase lunaire j'ai pu effectuer quelques observations cette semaine depuis ma terrasse avec la lunette Skywatcher Equinox de 80 mm. Parmi les cibles visées le bel amas IC 4665 d'Ophiucus et la jolie comète C/2014 E2 Jacques.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La belle étoile supergéante rouge Antarès de la constellation du Scorpion brille de tout son éclat en milieu de nuit vers l'horizon sud. Je me suis amusé à décomposer sa lumière avec le réseau spectroscopique Baader fixé à l'arrière d'un oculaire Nagler 13 mm afin de tenter d'observer quelques raies d'absorption et ainsi percevoir la signature de quelques uns des éléments chimiques qui la compose.  

    Spectre d'Antarès - Etoile du Scorpion
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 38x (Nagler 13 mm)
    Marseille (13)

    Lire la suite...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique