• 2009: Ténérife, observation au pied du Teide

    L'île de Ténérife fait partie de l'archipel des Canaries, qui se situe au large des côtes marocaine, dans l'océan Atlantique. Cette île est dominée par un volcan, le Teide (3715 m), et son immense caldeira de 20 km de long.

    Teide roque de garcia

    Enregistrer

    La caldeira est classée en parc naturel, on y découvre des paysages minéraux absolument splendides dont la teinte orangée donne l'impression d'être sur la planète Mars!

    caldeira las Cañadas

    Anciennes coulées de lave aujourd'hui pétrifiées

    Il y a d'ailleurs un impressionnant contraste entre la caldeira volcanique désertique et la côte verdoyante que l'on rencontre sur la façade ouest et le nord de l'île. L'hôtel San Antonio où nous avons séjourné était justement situé dans la zone verte de ténérife, au niveau de la belle ville touristique de Puerto de la Cruz. Cette ville est un point stratégique pour l'astronome car elle se trouve juste au pied de la route qui permet d'accéder au parc du Teide au bout d'une quarantaine de minutes de route.

    Valle la Orotava

     Puerto de la Cruz et la vallée de la Orotava, dominées par l'imposant volcan Teide

     

    balcon canarien Puerto de la Cruz

    Balcon canarien traditionnel 

    hotel San Antonio Puerto de la Cruz

    Le luxuriant hôtel San Antonio à Puerto de la Cruz

    C'est justement aux abords du parc naturel que se situe l'observatoire solaire du Teide, dans une localité nommée Izaña. Je n'ai pas eu l'occasion de le visiter, par contre c'est près de lui que j'ai décidé d'installer mon télescope pour observer à la tombée de la nuit, plus précisément au belvédère de Corral del Niño (2200 m).


    observatorio Teide Tenerife

    Ce belvédère offre plusieurs avantages, à savoir des horizons bien dégagés notamment vers le sud et l'ouest, une vue intéressante à l'est sur l'Observatoire, et grâce à l'altitude le ciel y est bien transparent.
     

    L'astuce consiste ici à rejoindre ce site d'observation avant le couché de Soleil. Vous aurez l'agréable surprise de découvrir vers l'ouest une magnifique mer de nuages sur laquelle semble flotter les sommets de l'île de La Palma visible au loin. A l'est les coupoles de l'Observatoire changent de teinte en reflétant la lumière dorée des derniers rayons de Soleil.

    Tenerife mer de nuages

                                                        L'île de la Palma dépasse de la mer de nuage


    Lorsque l'obscurité s'installe, on remarque rapidement un énorme cône lumineux remplaçant les lueurs crépusculaires vers le couchant, il s'agit de la lumière zodiacale, c'est à dire des poussières situées dans le plan de circulation des planètes du système solaire et qui apparaissent éclairées par le Soleil.


    Au dessus de moi le ciel se rempli d'étoiles, et autour de moi c'est le silence qui s'installe. L'impression générale est celle d'un beau ciel, mais j'ai été surpris en sortant mon Sky Quality Meter que la valeur affichée n'était que de 21,13. C'est correct, mais je m'attendais à un peu plus. En tout cas cette estimation n'a pas de quoi entamer mon enthousiasme et je me lance à l'assaut de mes premières cibles dans les constellations des Voiles, puis de l'Hydre et du Centaure.

    A cette latitude (+28°N) elles apparaissent beaucoup plus hautes que chez nous, en France. Elles sont donc visibles dans de biens meilleures conditions. En témoigne ce dessin de la galaxie spirale M83 qui en observation prolongée (je suis rester scotché à cet objet près d' une heure!) commence à révéler sa structure alors que mon instrument n'est que de 150 mm de diamètre.
     M83 galaxy


    Autre dessin réalisé là bas, l'amas globulaire Oméga du Centaure, qui se révèle déjà correctement résolu et ressemble à un énorme tapis de fines étoiles. Cet objet "phare" est invisible depuis la France car depuis chez nous il est placé sous l'horizon.
     
    NGC 5139 omega centauri

    J'ai réalisé d'autres dessins au cours de cette mémorable soirée que vous pourrez retrouver dans le volume austral de Splendeurs du ciel profond. Je vous propose un petit objet très intéressant, il s'agit de la nébuleuse planétaire IC 4406 du Loup qui dévoile déjà pas mal de détails structurel au 150 mm à 94x, notamment un cœur brillant de forme annulaire. Avec le filtre UHC des extensions latérales plus faibles deviennent perceptibles. A noter également qu'une petite étoile de 14,6m est visible tout près de l'extension E. Atteindre la magnitude 14,6 avec un télescope de 150 mm de diamètre ce n'est pas banal, cela prouve la qualité du ciel de la caldeira du Teide!

    IC4406 planetary nebula

    Autre belle nébuleuse planétaire de la constellation du Loup, NGC 5882. A 94x elle s'est révélée comme un petit disque nébuleux rond et contrasté. Ce dernier semble entouré d'un petit halo moins lumineux.

    NGC 5882 planetary nebula

      

    Finalement, j'ai passé de très agréables moments à observer au pied du Teide. je suis d'autant plus satisfait que lorsque j'ai quitté Puerto de la Cruz en début de soirée, sur la côte le temps était largement couvert! Ici il suffit de prendre de l'altitude pour se retrouver au dessus du rideau nuageux qui stagne autour de 1500- 1800m! Au bout du compte, peu importe la météo, lorsqu'on part rejoindre la caldeira on sait qu'en haut il y a de bonnes chances pour que l'on puisse observer!


    Ténérife présente de multiples attraits pour ceux qui s'intéressent à la nature d'une manière générale avec bien sûr un très beau ciel pour l'astronomie, mais aussi des sites géologiques impressionnants que je qualifierais de premier ordre, et des espèces végétales variées de toute beauté (c'est le paradis des plantes grasses et de certaines cactées!),dont certaines endémiques aux îles Canaries comme l'étrange dragonnier ou la très fleurie Vipérine de Wildpret (ou echium).

    drago millenario Icod los vinos

     Le Drago Milenario d'Icod de los Vinos. Un spécimen âgé de plus de 500 ans qui est classé monument national depuis 1917!

     tenerife-viperine2b

     Des Vipérines photographiées dans le petit village de Vilaflor , elles peuvent atteindre 3 mètres de haut!

     

    Certains sites valent le détour pour leur beauté tout simplement. Allez jeter un coup d’œil aux imposantes falaises de Los Gigantes au sud de l'île, mais surtout faite un détour jusqu'au magnifique petit village perché de Masca qui est situé dans la même région.

     Les falaises de Los Gigantes

     

    Masca, le Machu Picchu canarien

    Ce village tout en hauteur et aux accès réduits fait vaguement penser à une sorte de "Machu Picchu" entouré de falaises sombres, abruptes, et verdoyantes qui rappellent un peu les cirques réunionnais. En vous baladant à Masca, arrêtez-vous chez Arlette, un bar restaurant crée par une française qui propose toutes sortes de jus fait maison que vous pourrez siroter dans un cadre chaleureux tout en profitant de magnifiques points de vue.

    Enregistrer

    « 2009 : Blieux, ciel noir au pied du Mont Chiran2009 : Jupiter croise Neptune »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Septembre 2014 à 06:26

    À en perde le souffle, c'est assurément un endroit que je veut, plutôt, que je vais aller voir. Le ciel est juste tout simplement majestueux. Merci énormément pour ces belles photos. J'ai hâte d'aller voir par moi même, je n'en croix mes yeux comment le tapis d'étoile est superbe. Si vous avez quelques photos de ce ciel, j'apprécirais d'en voir d'avantage. 

    Cordialement, Marc-Olivier.

    2
    Samedi 27 Septembre 2014 à 11:02

    Bonjour !

    Merci pour votre message. L'île de Ténérife est un endroit merveilleux, même si le sud a subi un bétonnage à l'espagnole, il y a encore beaucoup de beaux espaces d'une grande beauté naturelle (la caldeira du Teide, Masca, le massif de Anaga).

    Je n'ai malheureusement pas de photos du ciel car malheureusement je n'avais pris avec moi que mon appareil photo bridge qui n'est pas adapté pour la photo à longue pose. Mais le ciel de la caldeira était très beau, j'ai été impressionné par la vision de la lumière zodiacale après le coucher de Soleil, elle était très contrasté. Question noirceur de ciel j'ai vu mieux, mais c'était tout de même un très beau ciel. Ce qui m'a surtout plu là haut c'est le calme absolu et cette ambiance minérale tout autour de moi, j'avais l'impression d'observer sur la planète Mars ! Cela m'a laissé un très bon souvenir.

    Cordialement,

    laurent 

    3
    Samedi 27 Septembre 2014 à 16:39

    J'ai pu voir cette environnement paisible et ces montagne à Masca qui me donne envie d'escalader ces parois pour aller voir du plus hais sommet le paysage sous mes pieds. Et bien évidemment la mer de nuage c'est tous simplement magique je ne saurais en dire plus. J'avais jamais vue cela aussi exceptionnel, moi chui du Québec de Mont-Tremblant et du haut de la montagne nous ne voyons pas autant de nuage, mais nous pouvons observer le parc du mont-Tremblant. C'est assurément un endroit que je vais aller voir de mes propre yeux. 

    Merci pour vos photos, cela fait rêver bien des gens.

     

    Cordialement, 

     

    Marc-Olivier.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :