• Mes découvertes officielles

    A l'heure actuelle j'ai pu faire valider et cataloguer par les astronomes professionnels treize de mes découvertes .

    drapeau UK  In this page you will find my discoveries of deep sky objects cataloged and validated by professionnal astronomers.

    drapeau-espagne.jpg  En esta página usted podra encontrar mis descubrimientos de objetos de cielo profundo catalogados y validados por astrónomos professionnales.

     

    Liens directs vers les objets que j'ai découvert :

    Fe 1 - nébuleuse planétaire

    Fe 2 (KnFe 1) - nébuleuse planétaire

    Fe 3 - possible région HII

    Fe 4 - nébuleuse planétaire

    Fe 5 - possible nébuleuse planétaire ou galaxie atypique

    Fe 6 - nébuleuse planétaire

    Fe 7 - possible nébuleuse diffuse, région HII ?

    Fe 8 - possible nébuleuse planétaire

    FeMul 1 - nébuleuse planétaire ou galaxie ?

    Ferrero 1 - amas ouvert

    Ferrero 10 - amas ouvert

    Ferrero 11 - amas ouvert

    LFR 1 - étoile double

     

    D'autres astronomes amateurs français recherchent aussi des nébuleuses planétaires :

    Les découvertes de Pascal Le Dû

    Les découvertes de Nicolas Outters

    La découverte de Stéphane Zoll

    Les découvertes de Lionel Mulato 

    Les découvertes de Thierry Demange, Richard Galli et Thomas Petit

     


     

    Une nébuleuse planétaire dans l'Aigle : Fe 1

     

    Mars 2012. En consultant l'image du champ où se trouve la petite nébuleuse Parsamyan 21 à partir du site internet de Sky-map.org je remarque au sud de l'objet une faible tache colorée. Intrigué je grossis sa région pour regarder l'objet plus en détails tout en me demandant s'il ne s'agit pas de l'un des nombreux artefacts visibles sur ces plaques originaires du DSS2. Mais la forme que je perçois montre des détails caractéristiques qui me pousse à penser que l'objet est bien réel: un anneau ovalisé et rougeâtre entourant une région vaguement bleutée. Je me suis dit que cela ressemblait beaucoup à une nébuleuse planétaire, surtout qu'en y regardant de plus près l'anneau enserrait une toute petite étoile bleutée : une naine blanche centrale ?

    Fe1 planetary nebula DSS

                             Image de Fe 1 telle qu'elle apparaît sur les images du DSS compilées par Sky-map.org

     

    Pour en savoir plus je décide alors de consulter mes atlas cartographiques mais il ne montre aucun objet à côté de Parsamyan 21. Tiens, étrange ... Comme ces logiciels ne sont pas exhaustifs et n'ont pas toujours des catalogues à jour je me dit qu'il serait plus judicieux de consulter une base de donnée professionnelle et je pars faire mes recherches sur le site internet du CDS (Centre de Données de Strasbourg). Rien n'apparaît dans les données de Vizier, rien non plus sur la cartographie d'Aladin. Ce site étant vraiment une référence en matière de catalogues je finis par me dire que j'ai peut-être trouvé quelque chose de non répertorié !

                                      Carte de localisation de la possible nébuleuse planétaire Fe 1 (Atlas Taki)

     Avant de déclarer quoi que se soit à un astronome, je songe qu'il serait bien de faire une dernière vérification du côté de la base de donnée des nébuleuses planétaires récemment trouvées par les observateurs du Deepskyhunters. Mais là non plus, aucune découverte ne correspond à un objet situé aux coordonnées de ma candidate.

    De ce fait, je décide de franchir le pas et de soliciter l'avis d'une spécialiste en la matière, l'astronome Agnès Acker de l'Observatoire de Strasbourg, que je connais déjà un petit peu car j'ai eu le plaisir de converser plusieurs fois avec elle à l'occasion des rassemblements de professionnels des planétariums (APLF) dont elle fût la présidente durant de nombreuses années. Ce que je trouve formidable avec agnès c'est qu'elle demeure très disponible et pour peu qu'on la sollicite en ayant fait soi même de solides recherches au préalable, elle nous prend tout à fait au sérieux et nous aide à progresser dans nos démarches. Elle m'apprend notamment que les professionnels utilisent une autre source de données récente appelée IPHAS (INT/WFC Photometric Ha Survey of the Northern Galactic Plane) qui pourrait répertorier mon objet, et qu'un article concernant la découverte de nouvelles nébuleuses planétaires a été récemment publié et qu'il serait bien d'y faire aussi une recherche pour voir si "mon" objet ne s'y trouve pas.

    Finalement, nous ne trouvons rien non plus, donc l'objet reste bien non répertorié. L'étape suivante consiste désormais à prouver qu'il s'agit bien d'une nébuleuse planétaire, pour cela l'astrophysicienne a besoin d'images prises dans différentes longueurs d'ondes (OIII, H-alpha et SII). Et c'est là que çà coince pour moi car je ne fais que très peu d'astrophotographie, et à grand champ de surcroit avec une monture Astrotrac et un téléobjectif de 400 mm, ce qui est bien insuffisant pour imager un objet aussi petit et aussi faible ! Un peu dépité, je me demande bien comment je vais réussir à lui fournir ces images compte tenu que même sur la plaque du DSS prise avec un gros télescope professionnel l'objet n'est que très faiblement visible ...

    La solution me vient en me rappelant qu'un autre astronome amateur français, Nicolas Outters, était déjà passé par cette procédure et qu'il a déjà quatre découvertes d'objets de ce type à son actif, je décide alors de prendre contact avec lui. Il me fait parvenir une réponse rapide et enthousiaste et paraît assez intéressé par le challenge que je lui propose de relever, de ce fait cela me redonne l'espoir de voir aboutir ma démarche.


    Je suis d'autant plus heureux que je craignais de l'importuner, vu que pour faire les images demandées par Agnès il va falloir réaliser des poses de plusieurs heures à travers les différents filtres, et que c'est toujours délicat de monopoliser les nuits de nouvelle Lune d'un autre astronome amateur quand on sait que celui-ci a déjà son propre programme à suivre. Pour cela je lui suis infiniment reconnaissant, un grand merci pour son aide et sa disponibilité !

    Au fil des nouvelles Lunes Nicolas commençait à accumuler les poses et une chose s'imposa : l'objet est vraiment très faible ! D'ailleurs, parallèlement à Nicolas, un autre astronome amateur -Marc Breton- mis au fait de la découverte par mon ami Bertrand Laville me proposa son aide et malgré les multiples poses CCD en h-alpha qui se succédèrent à l'arrière de sa lunette de 175 mm rien n'apparaissait à côté de Parsamyan 21. Pendant un temps, le spectre de l'artefact de la plaque du DSS ressurgit, m'étais-je fourvoyé ?... puis du côté de Nicolas les efforts commencèrent à payer et un semblant d'anneau finit enfin par se dévoiler, surtout au travers du filtre OIII: çà y est, elle est là, il y a bien un objet à cet emplacement ! 

    Septembre 2012, Nicolas me fait parvenir une image couleur SHO qui révèle parfaitement la structure annulaire de l'objet, on y découvre même de petites extensions et surtout une condensation brillante sur l'anneau assez intrigante.

    Fe1 planetary nebula Outters

                                                             Image SHO de Fe 1 par Nicolas Outters

    Je décide à ce moment là de reprendre contact avec Agnès Acker. Je lui donne quelques infos que Nicolas m'avait transmis au fur et à mesure de la progression de ses prises vues, comme quoi la nébuleuse ressort très bien en OIII mais que par contre le signal en H-alpha est plutôt faible. Agnès semble vouloir en savoir plus et maintenant que l'on est sûr que l'objet est bien réel elle m'apprend qu'il faudra réaliser un spectre de l'objet afin de confirmer définitivement son statut de nébuleuse planétaire.

     

    En attendant elle me confirme dans un message que l'objet est désormais catalogué comme la "possible" nébuleuse planétaire Fe 1 même si entre temps elle en a trouvé la trace dans les données IPHAS exploitées par Laurence Sabin. Je suis très honoré qu'Agnès m'en attribue quand même la primauté, c'est comme une incitation à en trouver d'autres ! Me voilà comblé !

     

    News 22 juin 2013 : Jean-Pierre Guinot, un astronome amateur des Alpes Maritimes a réalisé une nouvelle image de Fe 1. Un grand bravo à lui car l'objet est très faible et difficile à mettre en évidence ! Jugez plutôt, l'image a nécessité 11h35 de pose avec le filtre OIII et 4h30 avec le filtre Ha.

    Fe1 planetary nebula Guinot

      

    News 24 novembre 2013 : Un spectre de Fe1 a été réalisé par Laurence Sabin et il confirme que l'objet est bien une nébuleuse planétaire ! Voilà la première confirmation. Ci-dessous une belle image de la nébuleuse tirée de l'IPHAS.

    Fe1 planetary nebula Iphas

     

    Info 25 février 2014 : ajout des images infrarouges issues de la survey de WISE.

     

    drapeau UK  In March 2012 I discovered a low diffuse spot near the nebula Parsamian 21. After much research I realized that the object was not listed and therefore I contacted Agnes Acker, astrophysicist specialized in planetary nebulae. With the help of Nicolas Outters, famous astrophotographers, I could prove that the object existed. Now a recent spectroscopical analysis confirm that Fe1 is a true planetary nebula. Fe1 is my first object confirmed !

    drapeau-espagne.jpg  En marzo de 2012, descubrí un pequeño objeto cerca de la nebulosa difusa Parsamian 21 sobre las imagenes del POSS 2. Después de mucha investigación encontré que el objeto no se ha catalogado. Así que me puse en contacto con el astronomo Agnes Acker, especialista de las nebulosas planetarias. Con la ayuda del astrofotógrafo Nicolas Outters pudiera probar con nuevas imagenes que el objeto realmente existió. Ahora un espectro fue realizado y tengo la confirmacion que Fe1 es una verdadera nebulosa planetaria. Este es mi primer objeto confirmado !

     

    retour


     

    Une nébuleuse planétaire dans Céphée : KnFe 1 ( Fe 2)

    Une bonne nouvelle n'arrive jamais seule : Une autre candidate soumise à l'astrophysicienne Agnès Acker est désormais répertoriée comme nébuleuse planétaire Fe 2 ! (rebaptisée finalement KnFe 1 pour Kronberger-Ferrero 1). Cette petite nébuleuse située dans la constellation de Céphée (20h38m09s et +61°55'05") est plus évidente que Fe 1 car plus compacte et contrastée.

     

    Carte de localisation de la nébuleuse planétaire KnFe 1 (Atlas Taki)

    Elle apparaît sur les images de Sky-map.org comme une petite boule bleue possédant en son coeur une faible étoile bleuté, probablement une naine blanche.

                                         Image de la nébuleuse planétaire KnFe 1 tirée de Sky-map.org

     

    Info 19/11/2012 : Cet objet a également été repéré par l'observateur autrichien Matthias Kronberger et porte dans ses références le nom de Kn 48. Mais il n'est pas encore officiellement enregistré dans la base de donnée de Strasbourg (CDS) d'où le fait qu'il soit apparu non répertorié lors de mes recherches. Matthias a très aimablement proposé de partager la découverte et de nommer notre possible nébuleuse planétaire commune KnFe 1 en attendant que les astronomes définissent sa nature physique et que l'objet soit enregistré au CDS.

     

     drapeau UK I found on Sky-map.org a second object resembling a planetary nebula. A small nebulous disk centered on a discrete small blue star. This object must be analyzed by spectroscopy to determine its true nature as it could also be a reflection nebula. Meanwhile, astrophysicist Agnes Acker considers this object as a possible planetary nebula Fe 2. As the object was independently discovered by Matthias Kronberger, the name of this nebula should become KnFe 1.

    drapeau-espagne.jpg Encontré en el sitio Sky-map.org un segundo objeto parecido a una nebulosa planetaria. Un pequeño disco nebuloso centrado en una discreta estrella azul. Este objeto debe ser analizado con un espectro para determinar su real naturaleza física. Pendiente el astronomo Agnes Acker considera el objeto como una nebulosa planetaria posible Fe 2. Pero como la nebulosa también ha sido descubierto por Matthias Kronberger de manera independiente el nombre final debe ser KnFe 1.

     

    Info 25 février 2014 : ajout des images infrarouges issues de la survey de WISE.

     

    Info 15 août 2016 : Un spectre de KnFe 1 réalisé par Pascal Le Dû a confirmé sa nature véritable il s'agit bien d'une nébuleuse planétaire !

    spectre KnFe 1

    spectre KnFe 1

    retour


     

    Une nébuleuse mystérieuse dans le Grand Chien : Fe 3

     Alors que Fe 1 et KnFe 1 devraient bientôt faire l'objet d'une étude spectroscopique afin de déterminer leur nature véritable, j'ai décelé un troisième objet nébuleux dans la constellation du Grand Chien (07h19m03s et -17°59'00"). Celui-ci est complètement inconnu, non seulement il n'est pas répertorié dans le CDS mais l'astronome Quentin Parker m'a également confirmé qu'elle ne figure ni dans l'IPHAS, ni dans le MEN (Miscellaneous Emission Nebulae). Pour cet astronome il pourrait s'agir d'une sphère de Stromgren, c'est à dire une bulle de gaz ionisée entourant une jeune étoile bleue très chaude. Je suis assez d'accord avec lui compte tenu que la nébuleuse semble entourée d'un complexe poussiéreux et qu'une autre petite nébulosité similaire se trouve juste au nord de Fe 3.

     

    Fe3 nebula DSS

                                                   Image de la possible nébuleuse Fe 3 tirée de Sky-map.org

                                            Carte de localisation de la possible nébuleuse Fe 3 (Atlas Taki)

    Fe 3 fait partie de la liste de 3 objets que j'ai transmis à Agnès Acker afin que leur nature véritable soit précisée par un spectre. Ces études devraient être réalisées en 2013. Merci à Agnès et Quentin pour leur aide inestimable dans l'analyse et le référencement des objets que j'ai découvert.

      

    Info 25 février 2014 : ajout des images infrarouges issues de la survey de WISE :

     

    drapeau UK  Fe 3 is a nebula I discovered in the constellation Canis Major. Even if it looks like a planetary nebula, the astronomer Quentin Parker rather think it is a Stromgren sphere, a bubble of gas ionized by a young star.

    drapeau-espagne.jpg  Fe 3 es una nebulosa que descubrí en la constelación Canis Major. Aunque se ve como una nebulosa planetaria, el astrónomo Quentin Parker piensa que es una esfera de Stromgren, una burbuja de gas ionizado por una estrella joven. El análisis espectroscópico alcanzará durante 2013 para determinar su naturaleza física real.

     

    retour


     

     Une nébuleuse planétaire dans l'Aigle : Fe 4

    Et de quatre ! Voici ma dernière découverte débusquée sur les plaques couleurs du Digitized Sky Survey qui sont accessibles sur le site Sky-map.org. L'objet est situé aux coordonnées suivantes : 19h46m31s et -09°21'18". Il mesure 25" d'arc et apparaît très bleu sur le POSS 2 couleur, il apparaît sur les images bleu et rouge individuelles. Il englobe une étoile bleue de 15,75m qui ressort "violemment" sur l'image UV de Galex. Avec un tel flux de lumière bleue intense il s'agit probablement d'une naine blanche !

     

    Fe4 planetary nebula DSS

                                    Carte de localisation de la possible nébuleuse planétaire Fe 4 (Atlas Taki)

    drapeau UK  Fe4 is a small object of 25" found on the DSS plates. It looks like a small disk surrounding a star nebulous 15.75 m. This star has a very strong UV flux as shown in the image Galex . Maybe a white dwarf ? this object was analyzed iby spectroscopy in 2015  and its status has been determined, it's a planetary nebula.

    drapeau-espagne.jpg  Fe 4 es un pequeño objeto de 25 "de arco que he encontrado en las placas DSS. Parece un pequeño disco alrededor de una estrella nebulosa 15,75 m. Esta estrella tiene un flujo UV muy grande, como se muestra en la imagen Galex . Tal vez una estrella enana blanca ? Este objeto se analizó mediante espectroscopia y su estado se ha determinado, es una nebulosa planetaria. 

     

     info Juillet 2013

    Fe4 planetary nebula NOAO

     

    Fe 4 est une sérieuse candidate au rang de nébuleuse planétaire. J'ai découvert cet objet en étudiant les vieilles plaques photographiques du Digitized Sky Survey compilées sur le site Sky-map.org. Sur ces images on ne perçoit de la nébuleuse qu'une petite tache bleutée entourant une étoile centrale qui se révèle très brillante sur les images UV prises par le satellite Galex (rayonnement typique des naines blanches).

    Grace à mon ami Matthias Kronberger et Di Harmer de l'Observatoire américan de Kitt Peak (NOAO) la candidate Fe 4 a pu être photographiée au mois de juin à l'aide d'un télescope de 2,1 mètres ! Le résultat est de toute beauté et l'aspect de l'objet confirme bien l'idée qu'il s'agit d'une réelle nébuleuse planétaire, même si on attend toujours le spectre de confirmation pour une validation définitive.

    credit : D.Harmer, NOAO/AURA/NSF,KPNO 2,1m

    drapeau UK   Fe 4 is an object that looks like a planetary nebula. I found this object on the old Digitized Sky Survey images where we could see just a small hazy patch surrounding a central star. Thanks to Matthias Kronberger and Di Harmer, Fe 4 was photographed with the 2.1 m telescope of the Kitt Peak Observatory (NOAO) in the United States. The result is very interesting, Fe 4 really looks like a planetary nebula. It remains to make a spectrum of the object to confirm this status.

     

    drapeau-espagne.jpg   Fe 4 es un objeto que se parece a una nebulosa planetaria. Encontré este objeto en las antiguas imagenes del Digitized Sky Survey  donde pudimos ver una pequeña nebulosa que rodea una estrella central. Gracias a Mathhias Kronberger y Di Harmer, Fe 4 fue fotografiada con el telescopio de 2.1 m del Observatorio de Kitt Peak (NOAO) en los Estados Unidos. El resultado es muy interesante, Fe 4 realmente parece una nebulosa planetaria. Queda hacer un espectro del objeto para confirmar su estado.

     

    Info 25 février 2014 : ajout des images infrarouges issues de la survey de WISE :

     

     Info 25 juillet 2016 : Fe 4 est confirmée comme nébuleuse planétaire par analyse spectroscopique !

    Je vous propose également une nouvelle image de Fe 4 réalisée par Volker Wendel et l'équipe de CHART 32 utilisant un télescope de 800 mm installé au Chili. Un grand merci à eux d'avoir choisi d'imager ma petite nébuleuse planétaire !

    Fe 4 planetary nebulacredit : www.chart32.de

    retour


      

    Une autre possible nébuleuse planétaire dans l'Aigle : Fe 5

     

    En préparant des cartes pour la soirée d'observation, j'arpentais les champs stellaires de la constellation de l'Aigle à partir du site Sky-map.org et je suis tombé par hasard sur une petite tache diffuse localisée à quelques minutes au sud d'une petite galaxie vue par la tranche (PGC 63471). Cette tache m'a intrigué de part sa forme circulaire tranchée et j'ai voulu en savoir plus, je suis allé sur le site du CDS et j'ai consulté les bases de données "Simbad" et "NED" et je n'ai rien trouvé. Après d'autres vérifications dans divers catalogues d'objets récemment catalogués, l'objet est resté non répertorié. Il n'en fallait pas plus pour que je transmette l'information à Agnès Acker, spécialiste des nébuleuses planétaires, et elle l'a retenu comme possible candidate sous le nom de Fe 5.

    Son aspect général semble être celui d'une nébuleuse planétaire mais on ne pourra se faire une idée précise de sa nature véritable qu'après une étude spectroscopique.

    Fe 5 est localisée aux coordonnées suivantes : 19h39m05s et +08°44'35". Elle mesure 32" d'arc.

     

    drapeau UK  I found in the images of the Digitized Sky Survey a small nebulosity unlisted in the professionnal catalogs. This object looks like a planetary nebula and was selected as the possible candidate named Fe 5 by the astrophysicist Agnes Acker. It's necessary to make a spectroscopic analysis of this object to know its true nature.

    drapeau-espagne.jpg Vi en las imágenes del Digitized Sky Survey una pequeña nubosidad  de 32" arco de diámetro aparente  que no es catalogado por los astrónomos profesionales. Este objeto situado en la constelación de Aquila se parece a una nebulosa planetaria y fue catalogado por el astrofísico Agnes Acker como la posible nebulosa Fe 5. Es necesario hacer un análisis espectroscópico de este objeto para conocer su verdadero tipo.

     

    Info 25 février 2014 : ajout des images infrarouges issues de la survey de WISE. La réponse dans les bandes 3 et 4 existe mais elle est assez faible, le statut réel de Fe 5 reste assez confus.

     

    retour


       

    Une nébuleuse planétaire dans Cassiopée : Fe 6

     

    J'ai mis à profit le mauvais temps actuel pour continuer ma recherche de nébuleuses planétaires non répertoriées sur les plaques du Digitized Sky Survey et j'ai débusqué un nouvel objet intéressant. Situé dans la constellation de Cassiopée, cette nébuleuse n'apparaît pas dans la base de données professionnelle du CDS, il s'agit d'une bulle gazeuse de 3' d'arc possédant deux renforcements lumineux en forme d'arc à ses extrêmités sud et nord ce qui lui confère une structure un peu symétrique. Cette bulle entoure une petite étoile très bleue évoquant fortement une étoile centrale de type naine blanche. Présentée à l'astrophysicienne Agnès Acker, ma nouvelle candidate a été jugée suffisamment intéressante pour ériter du nom de Fe 6. Afin de confirmer qu'il s'agit bien d'une nébuleuse planétaire il faudra bien évidemment réaliser un spectre.

    Coordonnées : 01h56m25s et +65°28'29".

    Image SDSS III - SLOAN Digital Sky Survey

     

    drapeau UK  I have taken advantage of the current bad weather to continue my search of planetary nebulae on the plates of the Digitized Sky Survey and I have found a new interesting object which is not cataloged. Located in the constellation of Cassiopeia, this nebula does not appear in the professional database of the CDS, it's a gas bubble of 3' arc with two bright arc-shaped reinforcements to its south and north ends. This bubble is centered on a small blue star wich suggests that it's a white dwarf. Presented at the astrophysicist Agnès Acker, my new candidate has obtained the name of Fe 6. A spectrum realized by Laurence Sabin has confirmed the status of planetary Nebula of this object.

     

    Info janvier 2014 : Sur la base d'un spectre SPM réalisé par Laurence Sabin l'objet Fe 6 est confirmé comme étant une véritable nébuleuse planétaire. Une très belle image de Fe 6 vient d'être réalisée par l'astrophotographe Jim Shuder, elle est bien meilleure que celle tirée des plaques du DSS sur laquelle j'ai repéré l'objet !

    Fe 6 planetary nebula

    Image de Fe6 réalisée par Jim Shuder avec une caméra CCD Lab’s Q285M installée sur un C9 à F/D10 .

    drapeau UK  On the basis of a spectrum produced by Laurence Sabin the object Fe 6 is confirmed as a true planetary nebula. In the same time a very beautful image of Fe 6 was also performed by the american astrophotographer Jim Shuder. This is the link to discover his gallery.

     

    Info 25 février 2014 : ajout des images infrarouges issues de la survey de WISE :

     

    Info 15 août 2016 : Une nouvelle image grand champs de Fe 6 a été réalisée par Franck Slotosch.

    Fe 6 planetary nebula

     

    Info 7 novembre 2016 : Uwe Glahn a réalisé un dessin de la nébuleuse planétaire Fe 6 ! L'observation a été réalisée avec un télescope de 27" à 113x avec un filtre OIII. Il s'agit de la première observation visuelle d'une de mes nébuleuses.

    http://ekladata.com/_OW6sp5Zo8GtvJlEPrOCbTM9Rxw/Fe-6-dessin-uwe-glahn.png

     

    retour

     


     

    Une étrange nébulosité entourant une étoile UV: Fe 7

      

    Nouvelle découverte effectuée en explorant les champs stellaires de Skymap.org. Cet objet situé dans la constellation de Cassiopée est intriguant car il est constitué d'un anneau nébuleux partiel de 6'x4' entourant une faible étoile très bleue nommée LAN 2 et qui est répertoriée comme un astre émettant beaucoup d'UV. Cette nébuleuse a été retenue pour étude par l'astrophysicienne Agnès Acker et porte désormais le nom de Fe7 bien que sa nature véritable reste assez floue (région HII ?). Fe 7 est située à 01h03m27s et +69°46'55".

     

    drapeau UK New discovery made by exploring the stellar fields of skymap.org. This object of the constellation Cassiopeia is intriguing because it consists of a partial nebulous ring 6'x4' surrounding a very faint blue star named LAN 2 wich is listed as a star emits much UV. This nebula was selected for study by astrophysicist Agnes Acker and now it have the name of Fe7 even if its true nature remains unclear (region HII). Fe 7 is located at 01h03m27s and +69°46'55".

     

    retour


     

    Une belle nébuleuse annulaire dans cassiopée : Fe 8

     

    Lors d'une prospection réalisée sur les champs étoilés de la constellation de Cassiopée consultables sur le site Sky-map.org j'ai découvert une discrète nébuleuse en forme d'anneau, une structure qui rappelle fortement celles qu'arborent les nébuleuses planétaires. Cet objet de 50" d'arc n'est pas répertorié, il est absent de la base de données du CDS et porte désormais le nom de Fe 8. Une étude spectroscopique sera nécessaire pour trancher sur sa véritable nature physique.

    Fe8 est localisée dans Cassiopée, juste au nord de l'étoile HD 13035 de 8,2m.

     

    Info 19 décembre 2016 : L'astrophotographe Jim Shuder a réalisé une image de la belle et intrigante Fe 8.

    Fe 8 planetary nebula

    retour


     

     

    Une étrange nébulosité : FeMul 1

     

    Voici un nouvel objet que j'ai conjointement découvert avec Lionel Mulato et que l'astrophysicienne Agnès Acker a répertorié sous le nom de FeMul 1. Il s'agit d'une nébulosité mystérieuse de 1,2' d'arc nichée derrière un rideau de faibles étoiles et dont la nature véritable est inconnue. Elle se trouve au coordonnées suivantes : 23h02m29.69 et +58° 57'55.6".

    Elle pourrait faire penser à une galaxie irrégulière riche en gaz du style de IC10 mais sa signature sur les images infrarouges de WISE est particulièrement proche de celles de certaines nébuleuses planétaires avec une forte réponse sur les bandes 3 et 4. FeMul 1 reste pour Agnès Acker "un objet spécialement intriguant".

     

    drapeau UK Here's another object I discovered jointly with Lionel Mulato. The astrophysicist Agnes Acker listed this one under the name of FeMul 1. It is a mysterious nebulosity of 1,2 'arc of diameter hidden behind numerous faint stars. It's true nature is unknown.
     

     

     

    L'amas ouvert FERRERO 1 dans le Sagittaire

     Ferrero 1 est le premier objet de mon catalogue, il a été découvert en 2001.

    Mes découvertes officielles

                                           Image Ferrero 1: Desktop Universe / Main Sequence Software

     Je l'ai repéré par hasard en recherchant deux amas globulaires du Sagittaire (NGC 6624 et 6569) avec mon ancienne lunette Takahashi FS 60 mm depuis Aubagne (13), où la pollution lumineuse demeure bien présente. Comme quoi, pas besoin d'avoir un très gros diamètre et un ciel très noir pour pouvoir faire des découvertes intéressantes!

     Mes découvertes officielles

                                              Carte de localisation de Ferrero 1 (Atlas Taki)

     L'objet présentait un aspect très apparent à l'oculaire car il il rassemble cinq étoiles plutôt lumineuses (8,4m à 9,4m) et proches les unes des autres (7,5' d'arc). La configuration dessinée par cet ensemble rappelle vaguement la constellation du Dauphin en miniature.

    Ferrero 1 open cluster

    Ferrero 1 (Sagittaire)
    Lunette Takahashi FS 60 mm à 27x
    Aubagne (13)

    Des recherches ultérieures ont montré qu'il était absent des bases de données professionnelles. Pourtant la consultation du logiciel Guide a révélé que ses étoiles les plus lumineuses étaient toutes de type spectral B8 ou B9 (encore jeunes et chaudes) et que leurs mouvements apparents semblaient former un courant stellaire. Des indices qui ne trompent pas!

    Rapidement, Bruno Alessi astronome de la liste Yahoo "Deepsky hunters" m'a confirmé qu'il s'agissait d'une découverte intéressante. Depuis il a été étudié en détails par les professionnels et Ferrero 1 s'est révélé être un véritable amas ouvert, sa distance est évaluée à 2400 années-lumière et son âge approcherait les 100 millions d'années. Il est aujourd'hui intégré dans la base de donnée professionnelle du DAML02.

    Voici le catalogue intégral de Wilton Dias où l'on peut retrouver l'ensemble des amas ouverts répertoriés à ce jour dans notre galaxie. Ferrero 1 se trouve aux coordonnées suivantes: 18h20m13s et -32°21'06".

    http://www.astro.iag.usp.br/~wilton/clusters.txt

     La découverte d'un véritable amas ouvert avec une simple lunette de 60 mm n'étant pas banal, cela m'a valu une interview et un article dans l'Astronomie Magazine de janvier 2006: "Ferrero 1: l'amas d'un amateur" (N°75, p68 et 69).

     Mes découvertes officielles

     

    drapeau UK The cluster Ferrero 1 is the first deep sky object I discovered in 2001. I found it visually with a small telescope takahashi FS 60 mm, it has a few young and blue bright stars of type B9 and A0. Professionals have determined that it was a real star cluster older than 100 million years and distant from 2400 light years away.

     

    drapeau-espagne.jpg  El cumulo abierto Ferrero 1 es el primer objeto de cielo profundo que descubrí (en 2001). Encontré visualmente con un pequeño telescopio Takahashi FS 60 mm, tiene pocos estrellas azules jóvenes y brillantes de tipo B9 y A0. Los profesionales han determinado que fue un verdadero cúmulo abierto de estrellas, tiene más de 100 millones de años y su distancia es de 2.400 años luz.

     

    retour


     

    L'amas ouvert FERRERO 10 dans la Licorne

     Ferrero 10 s'est révélé être un véritable amas ouvert après une étude approfondie de ses composantes. Ce groupement de la constellation de la Licorne est constitué d'étoiles jeunes de type A0 ou B9. Il est aujourd'hui intégré dans la base de donnée professionnelle du DAML02 gérée par l'astronome brésilien Wilton Dias.

    L'astronome amateur finlandais Jaakko Saloranta en a fait un dessin avec son télescope de 203 mm:

    http://www.kolumbus.fi/jaakko.saloranta/Deepsky/Extra/Ferrero10.gif

    Voici le catalogue intégral de Wilton Dias où l'on peut retrouver l'ensemble des amas ouverts répertoriés à ce jour dans notre galaxie. Ferrero 10 se trouve aux coordonnées suivantes: 07h00m27s et -03°00'36".

    http://www.astro.iag.usp.br/~wilton/clusters.txt

    Mes découvertes officielles

                                                   Image:Desktop Universe / Main Sequence Software

     Mes découvertes officielles

                                                       Carte de localisation de Ferrero 10 (atlas Taki)

     

    drapeau UK Ferrero 10 is a small group of a few young and blue stars of type B9 or A0 located in the constellation of Monoceros. It has been studied and recognized as an open cluster by astronomer Brazilian Bruno Alessi.

     

    retour


     

    L'amas ouvert FERRERO 11 dans Orion
     

    Ferrero 11 a été découvert en consultant les cartes du logiciel Guide 8 en 2004.

    Mes découvertes officielles

                                        Image de Ferrero 11: Desktop Universe / Main Sequence Software

    Ce petit groupe d'étoiles localisé à la limite entre les constellations d'Orion et de la Licorne m'a rapidement interpellé et après vérification il se trouvait qu'aucun catalogue professionnel n'y faisait référence.

    Mes découvertes officielles

                                            Carte de localisation de Ferrero 1 (atlas Taki)

    Je l'ai recherché ensuite avec mon télescope et j'ai pu observer un petit groupement d'étoiles de 9m à 11m bien détaché du champ environnant.

    Mes découvertes officielles

                                                                          Ferrero 11 (Orion)
                                           Télescope Celestron Nexstar 5i de 127 mm à 58x (LVW 22 mm)
                                                                              Riboux (83)

    Cet objet a depuis été étudié par l'équipe d'astronomes de Deepskyhunters, et il en est ressorti que Ferrero 11 est un véritable amas ouvert. Il englobe plusieurs étoiles jeunes blanc-bleuté de type B9 ou A0 et sa distance est estimée à 4900 années-lumière. Son âge a également été déterminé, il approche 200 millions d'années, ce qui pour un amas n'est pas très vieux. Notons aussi que Philipp Teutsch a découvert juste à côté de Ferrero 11 un autre amas nommé Teutsch 164. Tout les deux formeraient une sorte de double amas comme celui, très célèbre, qui se trouve dans Persée (NGC 869 et 884).

    Voici le catalogue intégral de Wilton Dias où l'on peut retrouver l'ensemble des amas ouverts répertoriés à ce jour dans notre galaxie. Ferrero 11 se trouve aux coordonnées suivantes: 06h14m33s et -00°38'30".

    http://www.astro.iag.usp.br/~wilton/clusters.txt

    drapeau UK Ferrero 11 was discovered on the sky's mapping software Guide 8 in 2004. It has been studied by astronomer Brazilian Bruno Alessi and confirmed as open cluster. It is located at 4900 light years and older is 200 million years. A neighbor small group of stars called Teutsch 164 is linked to Ferrero 11, the two groups form a double cluster.

     

    retour


     

    L'étoile double LFR 1 dans la constellation de l'Hydre Mâle

      

    Durant l'année mondiale de l'astronomie en 2009, j'ai découvert par hasard une étoile double non répertoriée aux coordonnées suivantes: 03h45m01s et -69°59'09".

                                 L'étoile double LFR1 est au centre de cette image tirée du logiciel Desktop Universe.

    En travaillant sur le volume austral de Splendeurs du ciel Profond j’ai remarqué à la frontière entre la constellation de l’Hydre Mâle et celle du Réticule un beau duo formé par les étoiles HD 24062 (7,41m) et HD 24085 (7,56m).

    Mes découvertes officielles

                                                Carte de localisation de l'étoile double LFR1 (atlas Taki)

    Celui-ci est assez intriguant car il s'agit d'un couple plutôt brillant et bien apparent et il n'est pas inclus dans le WDS de 2001 (la référence que je possède). Sur les logiciels de cartographie les deux composantes apparaissent séparées de 1,3′ d'arc ce qui est plutôt large pour une binaire, mais leurs paramètres astrophysiques font penser à un couple réel :

    - Les distances données par Hipparcos sont assez semblables : 179,5 et 170,3 années-lumière, et si on tient compte des marges d’erreur de mesure de ce satellite il est tout à fait possible qu’elles soient réellement très proches.


    - Les étoiles ont presque le même éclat apparent et possèdent les même types spectraux (G0V), ce qui indique qu’elles sont vraiment à la même distance.


    - Leurs mouvements apparents dans le ciel indiquent qu’elles se déplacent à la même vitesse et dans la même direction. HD 24062 (-11 et -97 milliarcsecondes en alpha et delta) et HD 24085 (-9 et -97 milliarcsecondes en alpha et delta).

    Après soumission de ces données aux spécialistes du Washington Double Star Catalog, l'astronome Brian Mason a décidé d'inclure mon étoile double dans la base de donnée professionnelle, elle sera cataloguée sous le nom de LFR1.

    Voici le lien vers ma publication officielle dans le journal américain JDSO (Journal of Double Star Observation)

    drapeau UK  English version is avalaible in this link for the double star LFR 1:
    http://www.jdso.org/volume5/number4/Ferrero.pdf

    drapeau-espagne.jpg Este objeto es una estrella doble que descubrí en 2009. Las dos estrellas tienen magnitudes y tipos espectrales iguales lo que significa que están a la misma distancia. Astrónomo Brian Mason, del Washington Double Star Catalog ha validado mi  estrella doble y catalogado con el nombre LFR1. Esta situada en la constelación de Hydri, en el cielo del sur.

     

    retour 


     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer