• 2010, observation en Andorre

    Nous voilà partis pour un court séjour dans le petit pays pyrénéen d'Andorre. Au programme ballades, détente, shopping, et un peu d'astro. Ayant plus envie d'être dans un cadre agréable et champêtre que dans l'agitation et la ferveur commerçante de la capitale nous avons choisi un hôtel dans la petite vallée de la Massana, plus précisément dans le village d'Arinsal.

    architecture escaldes

                                       Centre thermoludique Caldea à Escaldes Engordany, près de la capitale

    sculpture monter molle Dali andorre

    La capitale Andorre la Vieille et l'une de ses très nombreuses sculptures modernes. Ici une "montre molle" inspirée du tableau de Salvador Dali "Persistance de la mémoire". L'anecdote marrante raconte que l'idée d'une texture molle est venue à l'artiste après qu'il ait rêvé de camembert fondu!

     

    La situation d'Arinsal paraît pratique sur les cartes car ce village se trouve au pied d'une route qui mène à la station de ski de Vallnord d'Arinsal à 1850 mètres d'altitude pour l'observation, et en même temps on reste à seulement 10 minutes de route du conglomérat urbain d'Escaldes-Engordany et Andorre la Vieille.

    arinsal                                   Arinsal devant les cimes enneigées du parc de Valls de Comapedrosa.

    hotel princesa

     Notre hôtel à Arinsal. Chambres magnifiques, personnel très aimable, et buffet à volonté.Je le conseille vivement.

     

    Pour ce qui est des sites d'observation il y a aussi la possibilité de rejoindre assez rapidement la station de Vallnord Pal en passant par le petit village de Pal. Mais je vais laisser tomber cette option car même si on prend de l'altitude on se rapproche de la vallée d'Andorre la Vieille et donc de ses lumières.

    Pal                                           Le village de Pal et son église romane de Sant Climent

    Pic de casamanya

                                                         Vue sur le pic de Casamanya (2740m)

    Malheureusement le temps n'est pas vraiment au beau fixe les deux premiers soirs, il me faudra atteindre la troisième nuit pour profiter d'un temps clair. La visite dans la journée du monastère de Meritxell m'aura peut-être attiré les faveurs du dieu de la méteo...!

    meritxell1

    meritxell2

    Le sanctuaire très contemporain de Meritxell fut restauré en 1994 par l'architecte catalan Ricard Bofill après avoir été ravagé par un incendie en 1972. A la base romane, l'architecture est aujourd'hui inspirée par de multiples influences, de l'islam aux chateaux médiévaux, son style est assez éclectique. En tout cas il vaut vraiment le coup d'oeil!

    Vers 21h du 3ème jour je décide donc de monter à la station de Vallnord Arinsalmais une fois atteinte je m'aperçois qu'elle est très éclairée, ce qui me surprend assez compte tenu qu'en cette saison il n'y a pas encore de neige. C'est dommage car juste avant la station se trouve un belvédère qui offre une vue intéressante sur l'horizon sud-est et sud, et en plus on y trouve des tables et chaises en bois pour s'installer confortablement. Mais tant pis pour le confort et le bel horizon, le coin est vraiment très éclairé. Il faut dire également que la vue donne directement sur la vallée de la Massana qui elle aussi génère une luminosité conséquente. Je décide donc de redescendre un peu et de sacrifier un peu d'horizon sud (celui qui m'intéresse par rapport à mon programme d'observation) au profit d'un peu plus d'obscurité. Au final je m'installe avec l'Intes 150 mm au bord de la route, c'est moins douillet mais à l'abri de la lumière.

    vallnord observation

    Mon premier réflexe est d'estimer la qualité du ciel, à vue d'oeil le sud paraît correct mais souffre de la pollution lumineuse éloignée de la vallée d'Andorre la Vieille, le zénith et le nord sont par contre très sombres. La première valeur de SQM me donne 20,80, mais la Lune qui vient juste de se coucher derrière les cimes du parc naturel de valls de Comapedrosa répend encore sa lumière. A la fin de la soirée d'observation la valeur sera plus élevée et atteindra un correct 21,15.

    cassiopée Vallnord

    Le ciel vers le nord et l'ouest était vraiment très sombre. Ici le couché de Cassiopée et Andromède. (Canon 500D, 20s de pose à 1600ISO)

    Ma première cible c'est la nébuleuse planétaire NGC 246 de la Baleine. Elle est déjà bien visible à 50x sans filtre. Elle ressemble à une nébulosité entourant plusieurs étoiles qui dessinent un petit astérisme compact. Pour la détailler il faut grossir, mais le problème c'est que la nébuleuse qui est large et diffuse perd rapidement en contraste. Du coup je rajoute un filtre UHC ce qui me permet de distinguer quelques détails, une fine bordure renforcée, et une échancrure sombre assez nette vers l'est.

                                                       La nébuleuse planétaire NGC 246 de la Baleine
                                             Télescope Intes M603 de 150 mm à 94x (Wide Scan de 16 mm)
                                                                       Vallnord Arinsal (Andorre)

    J'enchaîne avec la galaxie NGC 1232 de l'Eridan que je n'avais jamais pointé auparavant. Avec le 150 mm bizarrement je n'arrive pas à la percevoir et le champ me semble anormalement pauvre en étoiles... Petite vérification de l'instrument... et ô mauvaise surprise, le ménisque de l'Intes est plein de buée. Un petit essuyage précautionneux me permettra ensuite de la voir, déjà large à 50x, de forme ronde, avec un noyau discret.

      

    Je passe ensuite à NGC 1300, une autre galaxie de l'Eridan que je rêvais d'observer à cause de sa belle structure spirale barrée. Malheureusement l'humidité devient trop présente sur l'instrument et il me faudrait un sèche cheveux pour la chasser correctement. Il faut dire qu'à Ténérife et au Chili je n'ai pas eu ce problème là, l'atmosphère était vraiment très sèche. Je vais donc tacher de me trouver un sèche cheveux de voyage qui se branche sur prise allume cigare pour la prochaine fois, cela m'évitera de renouveler cette déconvenue.  

     

    Finalement le ciel de ce coin du nord de l'Andorre souffre encore de pollution lumineuse, même s'il demeure tout à fait correct pour le citadin que je suis. Je pense que l'on doit pouvoir trouver un ciel plus sombre dans la belle vallée d'Ordino qui est plus profonde et qui permet de s'éloigner un peu plus des lumières de la vallée centrale. Par contre elle est un peu plus encaissée et l'ayant visité je pense qu'il ne doit pas être évident de trouver un bélvédère avec des horizons très dégagés surtout vers le sud. Pour les randonneurs, le parc naturel du Vall del Madriu (classé à l'Unesco) qui longe la frontière espagnole est également à essayer. Là l'horizon sud devrait être bien sombre.

    ordino                                                            Le joli village d'Ordino

    vallée ordino2

                                          La vallée d'Ordino qui mène à la station de ski de Vallnord Arcalis

    Pour conclure sur ce court séjour, je dois dire que j'ai agréablement été surpris par ce petit pays aux contrastes prononcés où le très moderne cotoie facilement le très ancien, en particulier au niveau de l'architecture. C'est bien sûr aussi l'occasion de faire des affaires, puisque l'Andorre est principalement connu de tous pour ses commerces détaxés. Mais je pense qu'il est important de ne pas s'arrêter à cela, le pays mérite d'être exploré plus attentivement.

    alien andorre

    L'art s'invite même dans les magasins pour des emplettes un peu plus ludiques qu'à l'ordinaire! Vous aurez certainement reconnu la sculpture de l'Alien de Ridley Scott réalisée en ferrailles de récupération. Avec un gardien aussi effrayant je ne suis pas étonné que le rayon jouet situé juste derrière soit désert

    « Nuit d'automne fructueuse à PichaurisHalo irisé autour de la Lune »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :