• 2005, Ceillac, le pays où les coqs picorent les étoiles

    Ceillac est un magnifique village niché au fond d'une petite vallée isolée du Queyras. C'est un endroit verdoyant et paisible où la famille de Yann Pothier (astronome amateur fondateur de la revue Ciel Extrême) y possède un chalet. Nous y avons fait un séjour merveilleux sur tout les points de vus, pour le cadre enchanteur de ce coin des Alpes, pour le ciel magnifique, mais aussi et surtout pour l'accueil chaleureux de la famille Pothier.

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Maxime Spano, Denis Verney, et Yann Pothier prêts pour l'observation

    Ambiance conviviale à l'heure du repas, arrosé d'un p'tit vin chilien !

    La météo assez clémente nous a permis de profiter du beau ciel de montagne qui nous est offert. A cette altitude le ciel est très transparent et ne diffuse pas la lumière du village situé pas très loin du chalet. La Voie lactée notamment s'y révèle magnifique.

    Parmi les objets observés figure la belle nébuleuse planétaire du Dragon NGC 6543 surnommée "l'oeil de chat". Dans le C11 à 127x elle apparut petite et très contrastée. Avec le filtre OIII elle dévoila un faible halo diffus qui triple ses dimensions. Entre l'étoile de 9,77m située à 2,7'NO de NGC 6543 et le halo externe de la nébuleuse planétaire j'ai pu observer en vision décalée une faible tache diffuse isolée qui correspond à l'objet IC 4677. Il s'agit d'un renforcement lumineux qui se trouve en réalité sur le bord extrême du halo. Le coeur de NGC 6543 présente une structure spiralée qui entoure l' étoile centrale de 11,14m.

    ngc 6543 planetary nebula

    La nébuleuse NGC 6543 (Dragon)
    Télescope Celestron Nexstar 11 de 280 mm à 127x (LVW 22 mm) avec filtre OIII
    Ceillac (05)

    Cible suivante : NGC 7479. Il s'agit d'une belle galaxie qui se présente comme un long fuseau nébuleux assez pâle dont les extrémités révèlent deux départs de bras spiraux bien recourbés. Sa forme générale rappelle celle d'un "S".

    ngc 7479 galaxy

    La galaxie NGC 7479 - Pégase
    Télescope Celestron de 280 mm à 175x (Wide Scan 16 mm)
    Ceillac (05)

      

    Après nos grasses matinées de récupération, Thérèse (la mère de Yann) nous a fait découvrir de beaux sentiers de randonnée, en particulier celui du Rabinoux.

     

    Thérèse nous fait découvrir des espèces végétales montagnardes.

    Des Edelweiss, une espèce protégée.

    Enregistrer

    Enregistrer

    « 2005 : La comète C/2004 Q2 Machholz visible à l'oeil nu !2005 : Eclipse partielle à l'Observatoire de Marseille »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 08:22

    Bonjour Laurent, en observant un objet du ciel profond j'utilise très souvent ton blog comme référence.  Quelle richesse Laurent !  Merci de nous offrir cela !!!

    Hier entre les nuées moches, après Uranus, j'ai enfin pu pointer NGC6543, l'oeil du chat dans la constellation du Dragon.  Et cette fois, après trois tentatives en un mois, sans trop de turbulence.  Elle est très belle dans le T620 de l'OAB, colorée à souhait.

    A propos de NP chapeau pour ta FE8!

    Amicalement

    Michel Deconinck

    astro.aquarellia.com 

    asod.aquarellia.com 

     

    2
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 13:34

    Salut Michel !

    Merci pour ton message :-) Elle n'est pas évidente à détailler NGC 6543 car elle est trop contrastée, les détails sont faiclement noyés dans la forte clarté de la nébuleuse. Mais avec un T620 mm l'image devait être intéressante. il faudrait que j'essaye de plus la détailler avec mon 381 mm, je vais la mettre au programme de mes prochaines sorties :-)

    Amitiés

    Laurent

     

     

    3
    Dimanche 19 Octobre 2014 à 07:29

    Merci Laurent, 

    je me suis permis de parler de ta réalisation sur le forum local :

    http://www.astroprovence.com/t1838-loeil-du-chat-ngc6543

    amicalement 

    Michel 

    4
    Dimanche 19 Octobre 2014 à 15:09

    salut Michel,

    Merci pour le lien, comme çà j'ai pu voir ton dessin. Très chouette ton rendu, j'aime bien la couleur et la luminosité du halo, par contre tu n'as pas vu la petite condensation détachée entre le halo et l'étoile voisine ? Mais c'est vrai qu'elle est très discrète et si on ne sait pas qu'il faut la chercher on peut facilement passer à côté !

    En tout cas tu m'as donné envie de retourner voir cet objet :-)

    5
    Dimanche 19 Octobre 2014 à 15:44

    Ah tu l'as vu aussi, et tu as bien raison. Je t'en explique les raisons.

    Comme toujours je ne m’applique pas à réaliser un croquis qui sera techniquement le plus ressemblant à un cliché, autant dessiner d'après une photo.  Je ne m’inspire pas non plus de ces superbes photos faites de ces objets, là autant faire une photo.  Je veux reproduire ce que je vois, sans jamais faire confiance à ma mémoire.  Au bout de mon œil, c’est ma main qui doit faire le travail.  C'est aussi pour ça que j'adore dessiner des comètes, dans ce cas on ne peut pas savoir à l'avance ce qu'on va apercevoir. 

    Après l’observation, de retour à l’atelier je me dis souvent, tiens, ça j’aurais pu le voir, ça j’aurais dû le dessiner. 

    Je ne compte plus, de retour à l'intérieur, les heures de recherche que j’ai passées avec mes croquis… Tiens j'ai pas vu cette étoile elle doit être variable ? Tiens ce cratère est plus bas, il doit être dans l’ombre de celui-là etc…

     

    J’ai déjà eu beaucoup de surprises comme ça, toujours passionnantes, un jour peut-être je t'en parlerai, ou mieux, une nuit sur le terrain.  

    Mais tu as tout à fait raison.  Et la prochaine fois que je pointerai une lunette vers cette NP je rechercherai ces zones oubliées.  

    Allez, une autre tâche nous attend, une bien belle tache solaire, ici aussi ça évolue !

    Merci pour tes commentaires, ils sont toujours sympas et très avisés mon cher Laurent!  

    Michel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :