• 2009, Chili, des étoiles et des gros télescopes

    Fort du succès de notre aventure chilienne 2003, d'autres compagnons de voyage sont venus étoffer notre équipe de "chiliens" version 2009.

    Enregistrer

    De gauche à droite: Franck Lamic, Lionel Ruiz, Moi-même, Jacques Ardissone, Alexandre Renou, Rémi Bleynat, et Denis Verney.


    La destination de ce séjour au Chili version 2009 est à peu près la même qu'en 2003, à savoir la région IV du "Chico Norte" qui correspond à l'extrême sud du désert de l'Atacama.

    Lorsque l'avion commença a s'approcher de Santiago nous avons découvert depuis le hublot un paysage très enneigé tout juste éclairé par les lueurs de l'aube, signe que cette année l'hiver semble plutôt rude.

    survol des andes

    route panaméricaine

    Nous retrouvons avec bonheur la route panaméricaine et les grands espaces chiliens

    Au cours de ce voyage nous aurons  l'occasion de découvrir de nouveaux endroits à vocation astronomique dont l' hacienda des étoiles crée par des français et l'Observatoire professionnel du Cerro Tololo et son grand télescope de 4m.


    Hacienda des étoiles

    C'est l'hiver à l'hacienda des étoiles

     

     J'ai découvert les cités d'or !

     

    L'hacienda des étoiles (également appelée Canelilla) est un lieu formidable pour découvrir le ciel austral et pour se reposer. Située dans le désert, loin de la pollution lumineuse, le ciel y est magnifique, notamment la Voie Lactée qui s'y révèle dans toute sa splendeur.

    Photo du ciel de l'hacienda des étoiles prise par Lionel RUIZ à l'aide d'un objectif fish eye. La Voie Lactée traverse le ciel et le centre galactique était près du zenith. On remarque également une autre bande claire plus discrète qui traverse la voûte étoilée, il s'agit des poussières du système solaire qui reflètent la lumière du Soleil, c'est ce qu'on appelle la lumière zodiacale.

    L'hacienda possède son propre observatoire et propose de découvrir les merveilles du ciel austral avec -entre autres- un C14 (355 mm!) et un dobson de 300 mm.

    coupole C14 hacienda des étoiles

    Le C14 de l'hacienda des étoiles

    Les deux premières nuits ont été gâchée par une météo abominable et inhabituelle pour cette région du Chili, nous avons eu droit à une vague de pluie torrentielle et même à la neige ! Heureusement le mauvais temps s'en est allé le 3ème jour et le reste du séjour nous n'avons eu que du ciel bleu et les observations ont pu commencer !

    La belle nébuleuse planétaire annulaire Shapley 1 (12,6m - 80") de la constellation de la Règle vue avec le télescope de 355 mm. Son étoile centrale AG 82 188 est de 14m.

    Shapley 1 planetary nebula 

    Le télescope de 355 mm est idéal pour détailler les belles galaxies du ciel austral comme la magnifique spirale barrée NGC 1365 (9,6m - 11,2'x6,2') de l'amas du Fourneau.

    NGC 1365 galaxy

    La jolie nébuleuse planétaire annulaire NGC 6337 (12,3m - 49"x45") du Scorpion également détaillée avec le C14.

    NGC 6337 planetary nebula

    Le rémanent de Wolf Rayet NGC 6164-5 (PK336-0.1) dans la Règle. Cette nébuleuse est émise par une étoile géante bleue très massive nommée HD 148937 (type O6e).

    NGC 6165 wolf rayet remnant

    Le quartette de Robert formé par les galaxies NGC 87, 88, 89 et 92 dans le Phénix. Situées à 160 millions d'années-lumière toute les quatre sont en interaction.

    ngc 87 - 88 - 89 - 92 Robert's quartette

    J'ai également emmené pour l'occasion mon télescope Intes 150 mm avec lequel j'ai pu également découvrir de beau objets. L'un des challenges que je m'étais fixé consistait à faire un dessin du complexe amas ouvert NGC 3532 de la Carène, un des plus beaux amas du ciel.

    NGC 3532 open cluster

    Le fourmillant amas ouvert NGC 3532

    Parmi les plus beaux objets du ciel austral figure aussi la nébuleuse de la Tarentule (NGC 2070). Cette nébuleuse tentaculaire est tout simplement incroyable de brillance et de complexité ! Et dire qu'elle se trouve dans une autre galaxie (elle appartient au Grand Nuage de Magellan) à près de 160 000 années lumière de nous.

    NGC 2070 tarentula nebula

    La Tarentule (NGC 2070) porte bien son nom !

     

    Avec l'Intes de 150 mm j'ai également eu de belles surprises avec des objets moins brillants, notamment avec la belle galaxie spirale barrée NGC 6744 du Paon.

    NGC 6744

    Durant la journée les environs de l'hacienda offrent l'opportunité de faire quelques belles randonnées et de s'oxygéner. Ces balades sont l'occasion de faire de belles découvertes comme des forêts de cactus géants, des condors des Andes, ou même un magnifique point de vue sur l'Observation du Cerro Pachon, qui abrite le grand télescope de 8m du Gemini South.

    cerro quisco

    condor des Andes

    Le condor nous surveille...

    cerro pachon

    Les coupoles du Cerro Pachon


    Dans la deuxième partie de notre séjour nous avons quitté la vallée d'Hurtado pour celle touristique de Pisco Elqui.

    Prêt pour le départ de l'hacienda des étoiles

    Une dernière photo souvenir

    ( Si vous êtes intéressés voilà le lien vers le site de l'hacienda: http://astrochili.free.fr/ )

    Passage épique sur le chemin du Romeral

    Sur la route, les magnifiques paysages chiliens se révèlent, surmontés du mythique ciel bleu qui nous a fait un peu défaut les premiers jours...
     

    paysage des andes

    C'est à partir du fond de la vallée del Elqui et de notre nouvelle base établie à l'hosteria de Los Datiles que nous comptons aller visiter la ville de la Serena et l'Observatoire américain du CerroTololo.

    cabañas los datiles chili
    Les bungalows de Los Datiles

    colibri picaflor chili

    Un petit colibri Picaflor.

    L'hosteria Los Datiles s'est révélé être un endroit très agréable, verdoyant, mais malheureusement très éclairé la nuit. Grace à la pureté du ciel la diffusion de la lumière restait très limitée et nous avons tout de même pu réaliser de belles observations.

    Avec l'Intes de 150 mm j'ai consacré du temps au Grand Nuage de Magellan. Cette petite galaxie satellite de notre Voie Lactée est située à seulement 160 000 années-lumière. Cette proximité la rend facilement visible à l’œil nu et fait qu'elle est très facile à détailler même dans un instrument de diamètre modeste. En effet sa surface est ponctuée de nombreuses petites condensations brillantes qui se révèlent être autant d'amas et de nébuleuses !

    ngc 1763 nebula

    Le complexe de NGC 1763, 1765 dans Le Grand Nuage de Magellan

    ngc 1936-7-8 nebula in LMC

    Le complexe de NGC 1935, 1936 et 1937 qui ressemble à une petite patte de chat.

    Le premier jour passé dans la Vallée de L'Elqui est consacré à la visite de la ville balnéaire de la Serena. Nous en avons profité pour passer au bureau du NOAO pour récupérer les pass nécessaire à la visite de l'observatoire de Cerro Tololo.

    paysage vallée del elqui

    La très belle vallée del Elqui.

    En se rapprochant du bord de mer le ciel bleu est remplacée par la brume côtière. C'est l'hiver austral ici, même s'il fait très doux l'eau de mer est glaciale, ce qui n'empêche pas les plus téméraires de tremper les pieds dans l'océan Pacifique.

    coquimbo chile

    La ville de Coquimbo sort de la brume en face du rivage de la Serena.

    Le lendemain le réveil sonne à l'aube, direction l'observatoire ! Au bout d'une longue route de terre tamisée nous commençons à voir briller les coupoles.   

    observatorio Cerro Tololo

       Au programme: Visite du télescope de 1,5m, et du géant de 4m!
     

    Le télescope Blanco de 4m

     

    L'observatoire offre un point de vue magnifique sur les Andes. Au loin l'océan Pacifique est masqué par les nuages.

    Nous ne sommes pas seuls à admirer le grandiose panorama car à proximité plane toujours le seigneur des Andes, le condor.

    Sur la photo suivante on découvre également les coupoles du réseau de télescopes qui ont servi à réaliser la cartographie du ciel infrarouge du 2MASS.
     

    Au loin nous percevons également la coupole du Gemini Sud sur le majestueux Cerro Pachon, un télescope de 8,1 mètres que nous n'aurons malheureusement pas l’occasion de visiter.

    Avant de quitter l'observatoire nous découvrons dans le ciel la présence d'un beau halo parhélique dû à un passage de cirrus devant le Soleil. Ainsi nous aurons pu faire une observation céleste au Cerro Tololo!

    chili2009-halo

    Pour clore cette magnifique journée de visite nous faisons une halte repas dans la jolie petite ville de Vicuña. Nous pourrons y déguster d'excellentes empenadas. Hummmm!

    Hotel halley Vicuña

    Sur la route du retour vers Santiago, on n'a pas résisté à aller faire une dernière "trempette" dans le Pacifique. L'eau était glaciale, mais comme on dit chez nous on craint "dégun"!

    Jacques Ardissone a crée un site qui détaille toute notre aventure, n'hésitez pas à le consulter, il est très riche en photos, avec pas mal d'images du ciel qu'il a réalisé avec sa lunette Megrez 72 mm.

    http://chile2009.free.fr/

     


    Pour préparer son voyage :

     

    Afin de ne rien rater des objets du ciel austral pensez au tome 5 des Splendeurs du Ciel profond !

    couv SDCP austral

    « 2009 : Jupiter croise Neptune2009 : Une petite éclipse pour le réveillon ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :