• Blieux 2015 : belles observations sous le ciel noir du Verdon

    Pour cette nouvelle Lune de novembre le temps est presque estival en Provence, cette météo inespérée pour la saison nous a donné envie d'aller faire un tour sous un beau ciel étoilé. Cette fois-ci c'est le gîte de la Castelle à Blieux qui va accueillir notre équipe d'astronomes le temps d'un week-end. En plus des objets classiques du ciel profond d'automne et d'hiver nous espérons observer de nombreuses étoiles filantes de l'essaim des Taurides qui s'illustre en ce moment par l'apparition de spectaculaires bolides très lumineux.

    http://ekladata.com/VIohzl2KruELjRO3kDveXk7Tfv8/blieux-2015-taurides-sur-le-gite.jpgUn brillant météore de l'essaim des Taurides Nord photographié au dessus du gîte de la Castelle

    Enregistrer

    Enregistrer

    Avec Denis nous arrivons de nuit au gîte, nous apprécions dès l'ouverture de la portière de la voiture un beau ciel très étoilé malgré quelques bancs de cirrus qui zèbrent la voûte céleste. Nous rejoignons nos camarades déjà bien installés. Il est déjà tard et ils nous ont attendu pour passer à table et servir la bolognaise, le premier repas de retrouvaille est toujours un grand moment de bonheur !

    http://ekladata.com/veGE_bLIw-SJexZ1gO5M13h-x4c/blieux-2015-tablee-vendredi.jpg 

    Après ce très bon repas concocté par Florian, nous enfilons les combinaisons de ski et autres anoraks car si cet automne est clément en journée, les nuits sont assez froides ... Ce soir il fait 1°C. Pendant que les amis se préparent je sors rapidement la monture Star Adventurer et le Canon 500D histoire de faire une photo du gîte avec le beau ciel étoile et là un somptueux météore très lumineux vient strier mon premier cliché de la soirée ! Coup de bol, voilà ma première Tauride du séjour ! (voir la photo plus haut).

    Le ciel est bien, les voiles de nuages s'espacent et laissent apparaître de belles fenêtres de ciel dégagé et une Voie Lactée bien dessinée.

    http://ekladata.com/kqEj8QTZC5FjklAJ4OmQ_tJgmME/blieux-2015-ciel-etoile.jpg 

    Nous partons rejoindre les instruments installés dans un champ situé en contrebas du gîte. Comme la nuit est déjà bien avancée et que la fatigue de la journée de travail commence à peser sérieusement sur mon état de forme je décide de ne pas monter le Dobson de 381 mm ce soir.

    Je sors une carte du ciel imprimée sur laquelle je note toutes les étoiles filantes que je parviens à observer à l'oeil nu. L'essaim des Taurides Nord est bien présent ce soir même si on est loin d'une pluie active. Sept météores sont relévés.

    http://ekladata.com/eMu_gnc1oQ28WrDQJ56AoeQ_KaA/Taurides-Nord-14-11-2015.pngLes sept Taurides Nords observées en l'espace de 1h30 et reportées sur une carte éditée avec Stellarium. Notez la présence de deux bolides colorés : un jaune filant vers le sud-ouest qui était entouré d'un nuage de fumée et un rougeâtre traçant vers le nord. Les Taurides Nord appartiennent à un essaim assez pauvre, pour avoir une idée de ce que donne une pluie d'étoiles filantes jetez un coup d'oeil à titre comparatif à mon relevé des Géminides de décembre 2004

    Pour les observations réalisées au télescope c'est le Dobson de 300 mm de Vincent qui est mis à contribution. Nos cibles sont les comètes C/2013 X1 Panstarrs dans Persée et C/2014 S2 Panstarrs dans le Dragon.

    La première est rapidement trouvée à proximité de Kappa Persei, elle n'est pas très lumineuse (probablement autour de 10,5m - 11m), elle dévoile une région centrale entourant le noyau plutôt bien visible bien que petite et une queue très discrète de forme évasée, comme un éventail.

    http://ekladata.com/-ZN0quGPxNxdhpNcsDNU6x_OoMU/C2013X1-Panstarrs.png 

    La comète C/2013 X1 Panstarrs
    Télescope Orion Optics de 300 mm à 170x (Ethos 8 mm)
      Blieux (04) - SQM 21,40

     

    C/2014 S2 Panstarrs est plus brillante, plus large, elle est évidente, son éclat apparent semble approcher 9,5m. Celle-ci présente une double queue inégale en luminosité.

    http://ekladata.com/5bjEgXllYDYzQcr_wsq78oqpv-M/C2014S2-Panstarrs-T300-md.png 

    La comète C/2014 S2 Panstarrs
    Télescope Orion Optics de 300 mm à 170x (Ethos 8 mm)
      Blieux (04) - SQM 21,40

    Voilà une première nuit qui s'achève avec de belles observations tournant autour de la thématique des astres chevelus avec ces deux Panstarrs et les poussières de comètes que sont les Taurides.

     

    Samedi

    Le réveil du samedi est ensoleillé, le temps est magnifique pour une mi-novembre, c'est incroyable de sortir en tee-shirt à cette saison.

    http://ekladata.com/Br_F4T6bTxTU5nohPyi4mlQ3NrE/blieux-2015-gite-la-castelle.jpg

    Les paysages montagneux des environs sont somptueux, parés des belles couleurs de l'automne.

    http://ekladata.com/yGIluU6C0HE58yD7eTiJeY3miPI/blieux-2015-paysage-montagneux.jpg

    http://ekladata.com/-exaToH_0xPNP1bcZCIcR3oTMBI/blieux-2015-paysage-village.jpg

    Sur l'un des sommets qui surplombe la Castelle nous devinons à l'oeil nu la présence d'une construction. Il s'agit de l'observatoire du Mont Chiran (1905 m) avec sa coupole qui abrite un télescope équatorial de 300 mm géré par l'association ABCDE.

    http://ekladata.com/1nyFcBXwspyTbDfZ3vBOOdmmSUY/blieux-2015-observatoire-chiran.jpg

    Le beau temps est propice aux ballades mais aussi aux observations du Soleil. Vincent propose d'observer la photosphère en binoculaire et l'image obtenue dans son télescope de 300 mm est vraiment très fine. Quelques petites taches solaires sont discrètement visibles, rien de très spectaculaire malheureusement. Par contre nous notons facilement la présence d'une texture très granuleuse sur toute la surface du Soleil trahissant les mouvements des cellules convectives de gaz qui la tapisse.

    http://ekladata.com/dbzR2ttk0FcTg_g1J-jmlrLqLQI/blieux-2015-T300-vincent-Soleil.jpg

    Même le repas du midi est pris en plein air sur la terrasse ensoleillée. Le boeuf carotte concocté par Vincent est délicieux, voilà un moment des plus agréables.

    http://ekladata.com/w0j1EN1qAgiRMVrrPEZu9fscSUg/blieux-2015-repas-samedi-midi.jpg

    Samedi après-midi, il est grand temps pour moi de monter le Dobson de 381 mm et de préparer la seconde soirée d'observation. J'installe mon télescope à proximité immédiate du gîte afin de pouvoir aller me réchauffer entre deux dessins dans la maison. Le propriétaire a eu le bon goût de mettre des rideaux rouges opaques aux fenêtres, ce qui va me garantir de ne pas être ennuyé par la lumière du salon. 

    http://ekladata.com/b6sXBYE3F_0pz7g03eB8vt3f8G8/blieux-2015-canopus-381-mm.jpg

    Alors que la nuit tombe peu à peu un fin croissant de Lune se distingue dans les lueurs colorées du crépuscule vers l'ouest. La nouvelle Lune est terminée, mais notre satellite ne sera pas bien gênant pour l'observation ce soir car le croissant va vite aller se coucher derrière l'horizon. Ce qui est plus ennuyeux c'est que des voiles plus ou moins épais de cirrus envahissent progressivement le ciel et réduisent sérieusement nos espoirs d'observer ...

    http://ekladata.com/-91IccgF40D0nTiMA2reeJ5HQx8/blieux-2015-croissant-de-Lune-dans-le-couchant.jpg

    Ce que l'on redoutait arriva, le ciel finit par se boucher entièrement et seule les étoiles les plus brillantes parviennent à transpercer le rideau nuageux. Qu'à cela ne tienne, nous déclarons l'apéro ouvert et gardons le moral. Pendant la préparation d'un mojito d'anthologie David passe en cuisine, il nous a préparé une recette chilienne, un charquican, histoire de nous remémorer une nouvelle fois les bons souvenirs de la Terre Sainte astronomique.

    http://ekladata.com/nA9z17WY_HT7C84xKxQX8B6fh4o/blieux-2015-repas-samedi-soir.jpg

    Le ciel va rester obstrué jusqu'à minuit passé puis petit à petit des fenêtres de ciel clair vont faire leur apparition. Il est temps de rejoindre les télescopes. Dans les trous le ciel est pas mal du tout, le Sky Quality Meter indique un beau 21,45. Les conditions d'observations sont d'autant plus intéressantes qu'en plus de la noirceur du ciel l'humidité est très discrète.

    Les conditions sont suffisamment bonnes pour m'attaquer à une cible faible, large et diffuse. Pour commencer j'ai choisi de dessiner la nébuleuse de l'âme IC 1848 dans Cassiopée. Cette dernière est très étendue, elle couvre une zone de 110'x50'. Pour l'englober dans toute sa superficie je suis obligé d'utiliser mon oculaire Erflé 42 mm que j'équipe d'un filtre UHC. A ma grande surprise la partie principale de la nébuleuse est plus facile à percevoir que ce que je pensais. En fait c'est surtout son contour qui apparaît renforcé, comme une grande bulle ovalisée présentant un bord morcelé. Au centre de la bulle plusieurs étoiles forment un amas ouvert plutôt pauvre. Juste à l'est de la grande partie principale se trouve une extension dessinant une sorte de bulle diffuse ronde et faible dans laquelle se distinguent quelques marques sombres.

    IC1848 nebula

    IC 1848 - Nébuleuse dans Cassiopée
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 41x (Erflé 42 mm + UHC)
      Blieux (04) - SQM 21,40

    Ce dessin couvrant une grande zone m'a demandé beaucoup de temps (pas loin de 1h30 ...) mais aussi beaucoup de concentration. Du coup je choisis de poursuivre mes observations avec une nouvelle cible plus petite et plus simple à dessiner, il s'agit de la nébuleuse planétaire Abell 10 (12,7m - 35") dans la constellation d'Orion. Cette dernière est assez vite repérée avec le filtre UHC, elle se présente comme un petit disque nébuleux peu lumineux dont la surface paraît homogène. Cette fois-ci le dessin est vite fait mais je suis content de compléter un peu plus ma collection de nébuleuse planétaire du catalogue d'Abell.

    http://ekladata.com/1_6qojH3V3hTGOateW373Rgx3GM/Abell-10-T381-md.png

    PK197-14.1 (Abell 10) - Nébuleuse planétaire dans Orion
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 178x (Ethos 10 mm + UHC)
      Blieux (04) - SQM 21,40

    Vu que j'ai commencé l'observation assez tard dans la nuit je suis complètement crevé. Le fait de beaucoup faire travailler la vision pour saisir toutes les nuances subtiles de la nébuleuse IC1848 m'a lessivé et je décide d'arrêter là. 

    Un bon week-end entre amis, de bons instants gastronomiques partagés, deux comètes trouvées, des Taurides qui assurent le spectacles, et pour finir deux nébuleuses dessinées que je n'avais jamais observé jusqu'à présent. Je pars me coucher satisfait de ces quelques jours d'évasion passés loin des turpitudes de la vie moderne. De tout petits bonheurs simples partagés entre copains amoureux des étoiles et de la nature, il n'en faut pas plus pour donner le sourire. Mais pour terminer, j'aimerais avoir une pensée pour tous ceux qui comme nous aspiraient juste à profiter d'un bon moment de détente entre amis ce week-end à la terrasse d'un café, à un concert à Paris, et qui malheureusement ne rentreront jamais chez eux. Quelle tristesse ...

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    « Grande boucle éruptive sur la surface du SoleilGigantesque arche éruptive sur le Soleil »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    capricorne.69
    Mercredi 18 Novembre 2015 à 09:11

    Bonjour Laurent,

    Chouette ,ce r-v sous la voûte céleste semble vous avoir réussi!

    Je vais me régaler à  parcourir les notes de votre blog,mais je tiens à vous faire partager ce que nous avons vécu,avec notre club:6jours de météo favorable....et nos astrophotographes nous ont entraînés,dans leur débauche d'images!!

    Un jour viendra ,je saurai vous faire partager quelques uns des sublimes clichés de nos "passionnés".

    Je vous communique,un de nos échanges....Bolide aperçu.oops

    Si avant le repas, il y avait un voile nuageux gênant, après le repas il avait disparu, passé minuit côté Ouest il y avait un léger voile mais côté Est c'était excellent. Des étoiles filantes régulières, a priori il s'agit des Taurides du Nord et du Sud et des Andromédides.
    D'ailleurs, quand il ne restait que Reynald et moi vers 2H, on a eu droit à un bolide : éclair dans le ciel (comme un orage) et on a vu une trainée présente encore une dizaine de secondes.

    Je donnerai suite à ce "coucou"astro.
    Bonne journée,cher Laurent .
    Astro amitiés.
    Chantal.



     

    2
    Jeudi 19 Novembre 2015 à 19:55

    Bonjour Chantal !

    je suis content de savoir que vouq avez pu également profiter de cette mi novembre aux conditions météo estivales ! Ces Taurides constituent vraiment la bonne surprise du moment, il n'y a pas beaucoup d'étoiles filantes visibles mais cet essaim nous garantie la vision de magnifiques bolides très lumineux avec flashes, couleur, et même de la fumée.

    Amitiés,

    Laurent

    3
    gilou
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 15:27

    Bonjour Laurent.

    Beau week-end que vous avez passer entre amis avec de belles observations.

    Pour ma part, c'est seul que j'ai pu également observer dans de bonnes conditions ma liste de cataclysmiques et dessiner la nébuleuse du croissant que j'ai vu pour la première fois, avec de nombreuses étoiles filantes dans le ciel creusois et peu ou pas d'observateurs sur le terrain; c'est pourquoi, il est bon de voir que le partage de la même passion entre amis est enrichissant pour tous le monde et procure de merveilleux instants de bonheur simple.

    Continuez a me faire rêver.

    Gilles.

    4
    Mardi 24 Novembre 2015 à 21:41

    Bonsoir Gilles,

    Il m'arrive aussi d'observer seul, la soirée s'en trouve plus méditative car on se retrouve dans un moment d'échange intime avec l'Univers et on communie avec la nature qui nous entoure. Mais observer avec des amis crée une bonne émulation, on partage nos idées d'observation, nos techniques, on s'amuse, on discute. çà nous fait des souvenirs en communs que l'on pourra se remémorer avec bonheur plus tard.

    D'après ce que tu expliques tu suis les étoiles variables, c'est un domaine passionnant.

    amicalement,

    Laurent

    5
    Samedi 28 Novembre 2015 à 10:15

    Voilà, tous les dessins sont en ligne !

    6
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 09:22

    Ah  oui, jolis croquis Laurent.  

    Il est trop génial hein le ciel du Verdon, un très bon compromis entre accessibilité et pollution lumineuse, en tout cas pour le moment.  Notes qu'entre l'Est de l'OHP et le Chiran il y a une ligne qui longe le Verdon où il y a au moins 5 observatoires privés tous actifs, et on en profite bien.

    Michel

    et pour Gilles : DMIB.

    7
    Lundi 30 Novembre 2015 à 20:19

    Salut Michel !

    Oui c'est super d'avoir le Verdon pas trop loin, toute la zone située derrière le Chiran offre une ciel bien noir, puis les paysages sont magnifiques. C'est sûr on y retournera !

    Amitiés,

    Laurent

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :