• Oppositions d'Uranus

    La septième planète du système solaire est une géante gazeuse bien discrète, tout juste perceptible à l’œil nu sous un très bon ciel. Même dans un télescope assez puissant elle reste petite (3,7" d'arc) et reste bien difficile à détailler, d'autant plus que son atmosphère ne présente que très peu de détails en lumière visible. Par contre on peut facilement apprécier sa jolie teinte turquoise et rechercher ses principaux satellites naturels.  

     

    Le 2 octobre 2022 à 0h05HL

    Malgré les bourrasques de vent j'ai tenté de réaliser des vidéos de la planète lointaine Uranus. Après empilement des meilleurs images sous Autostakkert et quelques traitements sous Registax j'ai pu mettre en évidence le petit globe bleuté de la planète géante glacée. A cause des mauvaises conditions atmosphériques le disque d'Uranus est mal défini, il faudra retenter avec une meilleure stabilité mais aussi essayer de l'imager en infrarouge. L'opposition de cette planète interviendra le 9 novembre 2022.

    Uranus

    Uranus - Celestron Nexstar SE de 203 mm et caméra Altaïr GPCAM2 224C + barlow Antarès 1,5x

     

    Le 4 septembre 2016 à 2h00HL

    Avec Vincent nous décidons de profiter de la bonne stabilité de l'atmosphère pour observer la lointaine planète Uranus. A 462x dans le 381 mm le disque turquoise de la géante gazeuse est parfaitement reconnaissable, je n'y perçois malheureusement pas de détails probants si ce n'est peut-être un léger éclaircissement d'un des pôles. Par contre je note la présence des satellites Titania (14,4m) et Obéron (14,7m) juste au nord d'Uranus. Dans le télescope de 300 mm de Vincent l'image est également très belle, le miroir super poli offre une image très contrastée. Que se soit dans mon Canopus ou dans le 300 mm nous devinons par moment un faible point lumineux entre Titania et le disque d'Uranus. L'observation est peu évidente car il y a de la diffusion lumineuse autour de la géante et ce petit point furtif est à la limite d'en pâtir. A priori, après vérification de la position sur Stellarium il s'agit de Umbriel, un faible satellite naturel de 15,3m.

    Uranus Titania Oberon Umbriel

    Uranus, Titania, Obéron et Umbriel
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 462x (Ethos SX 3,7 mm)
    Rians la Verdière (83)

     

    Le 4 octobre 2014 à 2h00HL

    Observation en ville avec le télescope Intes de 150 mm. A 250x je perçois une vision assez classique la planète lointaine, soit un petit disque légèrement bleuté. A cause de la clarté du fond de ciel je n'ai pas pu percevoir le satellite Titania.

    Uranus Titania Oberon

    Uranus le 4 octobre 2014 vers 2h00 HL
    Télescope Intes de 150 mm à 250x (Ethos de 6 mm)
    Marseille (13)

     

    Le 5 octobre 2013

    La constellation des Poissons commence à gagner de la hauteur et j'ai envie de tenter la planète Uranus et surtout d'essayer de voir ses satellites. A 171x avec l'Ethos de 10 mm la lointaine planète géante gazeuse se révèle comme un joli petit disque turquoise (diamètre apparent de 3,7"). Je perçois assez facilement à côté d'elle deux petits points, il s'agit de Titania (13,9m) et Obéron (14,1m), ses deux plus grosses "lunes". Je passe ensuite à 467x avec l'Ethos SX de 3,7 mm mais rient y fait, je ne parviens pas à voir les autres satellites. Il faut dire que l'image n'est pas très stable et que çà diffuse pas mal autour de la planète, la buée doit commencer à pointer le bout de son nez ...

    Uranus Titania Oberon

    Uranus, Obéron et Titania
    Télescope Obsession de 381 mm à 462x (Ethos SX 3,7 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,22