• Un magnifique week-end d'observation qui tombe pile Poil

    Pour ce long week-end de l'ascension je prends la route du gite du Saule Mort situé sur le trajet du village ruiné du Poil où je dois rejoindre mes amis observateurs des RAGBR. Depuis notre précédent séjour effectué en ces lieux lors du mois de mars dernier je n'ai presque pas pu observer, donc j'espère que cette fois-ci la chance sera de notre côté et que nous aurons enfin de belles et longues nuits étoilées.

    Les retrouvailles entre amis sont toujours très joyeuses, l'ambiance est garantie lors de nos sorties ! La prise de kilos fait également partie des certitudes tellement on y mange bien. Petits plats gastronomiques, apéros et barbecue sont une nouvelle fois de mise et en fin de séjour les ventres sont bien arrondis.

    Côté météo je suis plutôt mitigé car ce vendredi les nuages défilent, le vent souffle, et le Soleil se fait rare ... Bon, il ne pleut pas c'est déjà çà ! En fin d'après midi quelques éclaircies nous incitent à monter les télescopes dans le petit champ qui surplombe la gîte.

    A la nuit tombante les éclaircies s'élargissent et les étoiles font leur apparition. L'amélioration est encourageante, l'espoir d'observer ce soir est bien réel.

    Mais il va quand même falloir attendre près de 23h30 pour lancer la soirée car c'est seulement à ce moment que le ciel s'est enfin complètement dégagé. C'est donc parti pour une balade dans les galaxies !

    Première cible ce soir, la belle spirale M61 (9,3m - 6,5'x5,9') de la Vierge. Dans le Canopus de 381 mm à 171x la vision à l'oculaire est tout à fait intéressante. En effet, autour de son brillant noyau galactique les détails sont nombreux. Je distingue très clairement sa longue barre centrale d'où s'étirent deux bras spiraux assez nets. Rien de tel qu'un bel objet du catalogue de Charles Messier pour débuter la soirée d'observation car je voulais profiter de l'occasion pour rendre hommage à ce célèbre astronome français disparu en 1817, donc il y a tout juste 200 ans !

    M61 galaxy

     M61 et NGC 4301 -  Galaxies dans la Vierge
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,70

    Je remonte un peu le télescope pour pointer une autre galaxie de la Vierge, il s'agit M49 (8,4m - 9,0'x7,5'). Cette galaxie elliptique est vraiment brillante à l'oculaire, elle apparaît légèrement ovalisée et présente un petit noyau presque ponctuel entouré d'une zone périphérique très lumineuse et d'un grand halo vaste et diffus. Plusieurs petites galaxies sont visibles dans le champ de M49 dans l'Ethos de 10 mm, au nord je repère NGC 4470 (12,2m - 1,3'x0,9'), au sud c'est NGC 4464 (12,8m - 0,9'x0,7') qui se distingue. Juste à l' ouest de la grande elliptique l'observe plus difficilement la minuscule et faible galaxie NGC 4467 (13,8m - 24"x18"), elle est particulièrement discrète et ne se révèle qu'en vision décalée.

    M49 galaxy

     M49, NGC 4470, NGC 4464 et NGC 4467 -  Galaxies dans la Vierge
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,70


    Le ciel n'est pas trop mal, la Voie Lactée qui se lève progressivement est bien dessinée. Le Sky Quality Meter confirme cette bonne impression en affichant une valeur de 21,70 ! Le seul bémol de la soirée reste le petit vent continu qui à la longue nous procure une sensation de froid plutôt désagréable alors qu'en fait la température est plutôt douce.

    Je poursuis mes explorations célestes en visant un groupe de galaxies surnommé "l'amas de la boîte", il s'agit de Hickson 61 dans la Chevelure de Bérénice. Ce groupement compact englobe dans un espace de seulement 3,8' d'arc quatre galaxies disposées en rectangle. Deux des galaxies apparaissent clairement à 171x, se sont NGC 4169 (12,2m - 1,8'x0,9') et NGC 4174 (13,5m - 48"x19"). NGC 4169 est compacte, assez lumineuse et ovalisée dans le sens E/O. NGC 4174 est plus compacte, elle est légèrement étirée dans le sens N/S. NGC 4175 (13,4m - 1,8'x0,4') est un peu moins brillante mais elle n'est pas très difficile à percevoir, on la reconnaît parfaitement à sa forme en fuseau allongé. Le quatrième membre de l'amas est plus difficile à distinguer à cause de sa faible magnitude surfacique. En effet, NGC 4173 (12,7m - 5,0'x0,7') est très large et pâle, le manque de contraste de son disque galactique fait qu'on l'observe surtout en vision décalée. Elle se présente elle aussi sous la forme d'un fuseau nébuleux, elle s'étire dans le prolongement de NGC 4175, les deux fuseaux presque alignés confèrent à l'ensemble un aspect assez esthétique.

    Hickson 61

     Hickson 61 -  Galaxies dans la Chevelure de Bérénice
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,70

    Vers le sud-est la constellation du Scorpion commence à gagner de la hauteur. Je vise l'étoile supergéante rouge Antarès qui va servir de point de départ à un cheminement stellaire menant à la discrète comète 71P/Clark. A 171x je parviens à la distinguer assez nettement à l'oculaire même si elle est petite et moyennement lumineuse. J'estime sa magnitude à environ 11,5m. Sa forme générale me semble étirée, la comète possède visiblement une courte queue.

    71/P Clark

     La comète 71/P Clark
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,70

    Je remonte désormais le tube du télescope vers le zénith où m'attend une autre comète bien plus éclatante, à savoir la jolie C/2015 V2 Johnson. Déjà visible dans le chercheur 9x60 mm elle se révèle brillante dans le télescope de 381 mm. Sa coma est large et une queue bien développée est visible vers l'. Le détail le plus surprenant que j'ai pu percevoir en vision décalée c'est la présence d'une anti-queue qui s'étire dans le sens opposé de la queue principale.

    C/2015 V2 Johnson

    La comète C/2015 V2 Johnson
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,70

    Il est maintenant près de 3h du matin, la fatigue commence à se faire sérieusement sentir ... Je me motive pour pointer une dernière cible et je pars rendre visite au discret duo de galaxies constitué de NGC 5595 (12,0m - 2,1'x1,3') et de NGC 5597 (12,0m - 2,1'x1,9'). Ces spirales se situent dans la constellation de la Balance. NGC 5595 présente une structure légèrement irrégulière, ce qui trahit certainement la présence de sa structure spirale. NGC 5597 apparaît plus uniforme et large, elle possède un petit noyau discret.

    ngc 5595 galaxy

      NGC 5595 et NGC 5597 -  Galaxies dans la Balance
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,70

    Cette fois-ci j'arrête là. Après avoir bâché soigneusement le Canopus je m'en vais rejoindre le petit dortoir pleinement satisfait de cette belle nuit d'observation. Les paupières sont bien lourdes mais je m'endors le sourire accroché aux lèvres.

     

    Un autre jour arrive

    Le lendemain matin le Soleil est radieux, c'est une belle journée qui s'annonce ! Contrairement à notre séjour du mois de mars, nous ne sommes pas enfermés dans le gîte à cause des intempéries et nous profitons pleinement des beaux paysages sauvages de cette Provence profonde qui nous entoure.

    Dans cette nature encore préservée il arrive assez souvent d'apercevoir des animaux. D'ordinaire se sont des chevreuils qui détalent devant nos voitures lorsqu'on s'approche du gîte, cette fois-ci nous découvrons des rapaces très haut dans le ciel, vraisemblablement un vautour et deux buses.

    Le barbecue rituel nous mets du baume au cœur, nous sommes tellement bien dans le jardin au grand air que les discussions autour de la tablée vont s'étendre jusqu'à tard dans l'après midi. On refait le monde et on rêve en évoquant la perspective prochaine d'un futur voyage au Chili.

    La douceur du moment nous incite à rester prendre l'apéro dehors en compagnie des propriétaires du gîte qui sont venus passer un moment avec nous. Nous admirons les derniers rayons de Soleil qui disparaissent derrière les montagnes autour d'un verre de l'amitié.

    Au dessus de nos têtes le ciel est bien dégagé, nous distinguons vers l'ouest le fin croissant de Lune qui est de retour dans le ciel du soir.

    Puis la brillante planète Jupiter fait son apparition vers le sud-est. C'est l'occasion de rejoindre les télescopes pour faire découvrir à nos hôtes la splendeurs des cratères lunaires et les bandes nuageuses de la géante gazeuse.

    Alors que le ciel s'assombrit progressivement le petit vent qui a soufflé toute la journée a la bonne idée de se calmer. A cet instant l''atmosphère se fige et les images à l'oculaire deviennent merveilleusement détaillées. Dans le Canopus de 381 mm à 171x je me régale à ausculter méticuleusement Jupiter, riche de nombreuses bandes nuageuses. Je note tout de suite la présence de la grande tache rouge ainsi que de nombreux filaments, taches brillantes ou sombres nichées dans les deux bandes équatoriales. Mais un petit détail m'interpelle, il s'agit d'une discrète tache foncée (mais pas sombre) qui se détache au niveau dans la région polaire nord. Après quelques recherches j'ai découvert qu'il s'agit du disque de Ganymède, le plus gros satellite naturel de Jupiter. J'ai déjà observé à de multiples reprises les ombres noires des satellites sur la géante gazeuse mais c'est la première fois que je distingue directement le disque planétaire d'un satellite lui même devant les nuages joviens.

     Jupiter 27-05-2017

    Jupiter vers 21h30 avec Ganymède transitant devant la région polaire nord (en bas)
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
      Le Poil (04)

    La nuit s'installe est le ciel nous semble encore meilleur qu'hier. Le Sky Quality Meter va dans notre sens puisqu'il affiche ce soir un beau 21,77 ! Mais ce qui m'intéresse pour mon programme d'observation c'est que l'horizon sud apparaît correctement transparent et bien dégagé. Je vais donc en profiter pour sonder les constellations très basses à la recherche d'objets peu observés à nos latitudes françaises métropolitaines.

    Je commence très bas, vraiment très bas sur l'horizon ! Direction l'étoile Iota du Centaure, jusqu'au dessus de la cime des montagnes environnantes. Il faut dire que nos discussions de l'après-midi concernant notre prochain voyage au Chili m'ont rendu nostalgique du ciel austral !

    Ma première cible de la soirée est située à seulement 17'NE de Iota Centauri (2,76m), il s'agit de la galaxie NGC 5102 (9,5m - 9,3'x3,5'). A 171x elle est parfaitement visible, je distingue son disque galactique étiré dans le sens NE/SO ainsi que sa région centrale lumineuse comportant un noyau ponctuel.

    dessin à venir !

    Je remonte à partir du Centaure pour atteindre la région de la queue de l'Hydre. Dans cette zone je repère un petit groupe de galaxies assez méconnu dominé par NGC 5150 (11,9m - 1,3'x1,0'). Cette dernière est légèrement ovalisée dans le sens NO/SE. A 5'SE se trouve un duo de galaxies en interaction formé par NGC 5153 (11,9m - 2,0'x1,4') et NGC 5152 (12,5m - 2,1'x0,7'). NGC 5153 ressemble à une petite tache nébuleuse presque circulaire, elle jouxte NGC 5152 qui - elle - apparaît plus faible et plus discrète. Elle est légèrement allongée et se distingue surtout pas son petit noyau bordé au nord par une faible étoile de 15,5m. En vision décalée je devine également une quatrième galaxie, il s'agit de la très faible PGC 47224 (15,1m - 50"x42"). Elle me semble étirée mais elle demeure vraiment petite et trop fantomatique pour être détaillée.

    ngc 5150 galaxy

     NGC 5150, en duo NGC 5152 et NGC 5153 -  Galaxies dans l'Hydre
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,77

    A 2°30' vers le NO se situe une galaxie plus évidente, il s'agit de NGC 5078 (11,2m - 4,0'x1,9'). Cette lenticulaire est intéressante à l'oculaire car elle révèle en vision décalé un bord beaucoup plus tranché que l'autre ce qui trahit la présence d'une longue bande sombre. NGC 5078 est une sorte de mini galaxie du sombrero. A 2'SO je note également la présence d'une toute petite galaxie sans détails nommée IC 879 (13,2m - 1,4'x1,2'). La brillante galaxie NGC 5101 se trouve dans les parages mais je ne vais pas avoir le temps de la dessiner car la zone concernée passe derrière les arbres ...

    ngc 5078 galaxy NGC 5078 et IC 879 -  Galaxies dans l'Hydre
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,77

    Je fais une petite pause pour admirer la Voie Lactée qui gagne de la hauteur. A l’œil nu le spectacle est splendide, on distingue très bien ses méandres brillants et sombres. Autour de moi les copains s'affairent autour des télescopes, tout le monde savoure ce beau ciel et les visions fabuleuses des galaxies diverses et variées qui défilent dans les oculaires.

     

    J'oriente maintenant le Canopus en direction de la Chevelure de Bérénice pour explorer en détails la très belle galaxie NGC 4725 (9,3m - 10,7'x7,6') alias l'astérohache de Goldorak ! A 171x la vision offerte par cet objet est tout à fait intéressante. Pour commencer la galaxie est grande, sa région centrale est brillante, elle est nichée au cœur d'une longue barre centrale. Aux extrémités de la barre les spires dessinent deux sortes de grands croissants irréguliers. Je remarque aussi la présence d'une galaxie voisine en bord de champ, à savoir NGC 4712 (12,5m - 2,3'x0,9'). 

    ngc4725 galaxy  NGC 4725 et NGC 4712 -  Galaxies dans la Chevelure de Bérénice
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,77

    Il commence à se faire tard mais je me motive pour attaquer mon challenge du week-end. En effet, j'avais prévu avant de partir de réaliser un dessin de l'amas coma (Abell 1656) en espérant pouvoir observer de nombreuses galaxies rassemblée dans le champ de vision. Et bien je n'ai pas été déçu, à 171x je découvre à l'oculaire pas moins d'une vingtaine de galaxies réparties autour des deux galaxies dominantes NGC 4874 (11,9m - 1,9'x1,9') et NGC 4884 (11,5m - 2,8'x2,0').

    Abell 1656  Abell 1656 -  Amas de galaxies dans la Chevelure de Bérénice
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,77

    Je regarde ma montre et il est 4h du matin, il est temps d'aller dormir car demain il faudra reprendre la route. Encore une belle nuit, décidément nous aurons été gâtés cette fois-ci, çà fait du bien au moral de mettre un terme à une succession de sorties plus que moyennes, gâchées par le mauvais temps où une pollution lumineuse de plus en plus envahissante.

     

    « Nouvelle observation de JupiterCourte nuit étoilée dans la merveilleuse vallée de la Gordolasque »

  • Commentaires

    1
    Rémi
    Mercredi 31 Mai à 22:12

    Pour le gros rapace pris en photo, je confirme ma première impression sur place : ce doit être un vautour fauve. Les 2 autres seraient tout simplement des buses variables, mais je suis moins sûr.

    2
    Jeudi 1er Juin à 08:26

    Salut Rémi ! Oui le gros doit être un vautour, sur une autre photo l'aspect de l'oiseau est encore plus ressemblant. Pour les petits rapaces qui sont avec lui je te fais confiance :)

    3
    capricorne 47
    Mercredi 7 Juin à 16:41

    Bonsoir Laurent,

    Quel plaisir d'approfondir votre dernier résumé,lors de votre déplacement ,w.end Ascencion,avec vos amis astro!

    Il est vrai qu'avec le temps capricieux,que nous connaissons,réussir nos observations, relève d'un coup de "bol"!

    Avec quelques membres de mon club,nous sommes retournés à Aspres- sur- Buech,où le ciel est généralement bon...

    nous avons pu faire notre marathon Messier,enfin presque!!!

    Nos amis" astrophoto"http://www.cala.asso.fr/?CPRA17-Le-classemen.....ont étés lauréats .

    Ils continuent à nous faire partager...Abell2151,amas de galaxies dans Hercule,nébuleuse du Papillon dans le Cygne,et AR12661.Soleil.

    Ce soir,nous allons assister à une initiation dessin(cela vous parle,cher Laurent!)

    Nous venons d'accueillir un membre,récemment muté à Lyon,et ce garçon dessine le ciel!

    Je me suis empressée d'aller lire votre rubrique"dessin astronomie."

    Mon problème "mécanique"à mon épaule droite est loin d'être résolu,mais je reste confiante,ce sera long m'ont dit les médecins!!

    J'ai toujours besoin d'aide,au quotidien.

    Voilà je vous ai tout dit,pour aujourd'hui.Bonne suite pour vous,en vous espérant en bonne forme.

    A très  bientôt .

    Astro-amitiés.

    Chantal.

    4
    Jeudi 8 Juin à 23:22

    Bonsoir Chantal !

    je suis heureux de vous lire et de voir que vous aussi vous avez pu profiter de cette fenêtre de temps clair pour partir observer sous un beau ciel avec vos amis.

    C'est un bonne idée que votre nouveau membre vous présente l'intérêt du dessin astronomique, le seul moyen à mon goût de vraiment mémoriser l'aspect des objets car on passe beaucoup de temps directement avec eux. Face à l'Univers, c'est aussi le meilleur moyen de communier avec lui.

    En tout cas je vous souhaite un bon rétablissement ! Ce genre de problème demande beaucoup de temps de rémission et je comprends que vous ayez hâte que tout reviennent dans l'ordre. J'espère de tout cœur que tout s'arrangera très vite pour vous.

    Amitiés,

    Laurent

    5
    Jeudi 15 Juin à 00:40

    Voilà, les dessins sont en ligne, il n'en manque plus qu'un !

    6
    Gisèle
    Jeudi 15 Juin à 11:57

    Coucou Laurent!

    Je n'avais pas encore eu le temps de venir voir le blog. Quelle moisson! Les dessins fabuleux comme d'hab, et le plaisir de retrouver la bonne ambiance de nos sorties.

    Bises, Gi.

    7
    Jeudi 15 Juin à 23:10

    Merci Gisèle ! C'est sûr que c'était un super week-end et de très beaux souvenirs sur tout les plans. A bientôt !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :