• Une belle fin de nuit au Montdenier dans le Verdon

    Pour cette nouvelle-Lune d'octobre 2017 nous décidons de retourner observer au pied du Montdenier dans le Verdon. Contrairement à notre sortie du mois dernier je n'ai cette fois-ci qu'une nuit pour en profiter, du coup j'espère que la météo sera de notre côté. A notre arrivée sur le site la nuit est déjà tombée, les copains ont déjà monté leur matériel et le ciel est partiellement dégagé. Nous nous dépêchons de prendre le repas pour profiter de la voûte étoile mais malheureusement une chape nuageuse opaque arrive et envahit tout le ciel ...

    Nous désertons le champ d'observation et prolongeons le repas en surveillant la voûte céleste du coin de l’œil. Mais rien n'y fait, le temps passe et les instruments, délaissés par les astronomes, pointent désespérément un ciel vide d'étoiles.

    Vers minuit le ciel se troue légèrement, des fenêtres étoilées apparaissent enfin. J'en profite pour faire mon premier dessin en visant la galaxie NGC 925 (9,9m - 10,5'x5,9') de la constellation du triangle. Cette spirale plutôt large est globalement peu contrastée mais elle est quand même parfaitement visible à 62x dans le Canopus de 381 mm. Je pousse le grossissement à 171x et découvre un disque nébuleux étirée dans le sens  NO/SE. Son noyau, bien que discret, demeure bien visible. En vision décalée la galaxie devient plus intéressante, je devine un bras spiral bien recourbée partant de l'extrémité NO, il repique vers deux petites étoiles de 14,5m et 14,5m. A l'extrémité SE une autre bras se dessine plus difficilement, il ressemble à un prolongement un peu arqué du disque galactique.

    ngc 925 galaxy

    NGC 925 -  Galaxie dans le Triangle
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Montdenier (04)

     Les trouées finissent vers 1h du matin par aboutir à une large éclaircie, nous ne pensions pas devoir attendre une heure aussi tardive pour pouvoir commencer sérieusement la soirée d'observation ! Surtout que le vendredi soir, après une longue semaine de travail, nous ne sommes pas dans une forme olympique. Mais bon, nous ne bondons pas notre plaisir de retrouver un beau ciel étoilé.

    Je profite de la qualité du ciel pour revenir sur la comète C/2017 O1 ASASSN. J'avais tenté de l'observer sans succès dimanche dernier depuis le site de Pichauris où le ciel n'était pas très bon. J'espère cette fois-ci pouvoir l'observer et en faire un dessin. C'est David qui se charge du pointage, direction la constellation de la Girafe. Nous découvrons à l'oculaire une tache diffuse circulaire possédant un petit noyau, elle est située à proximité d'un joli astérisme d'étoiles. En vision décalée la coma me paraît finalement un peu ovalisée, je pense même observer un départ de queue mais j'ai l'impression que la présence de nombreuses étoiles faibles à côté de la comète m'induisent en erreur.

    C/2017 O1 ASASSN

    La comète C/2017 O1 ASASSN dans la Girafe
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Montdenier (04)

    Il y a près d'une semaine la comète ASASSN passait à côté de la petite nébuleuse NGC 1624 (11,8m - 3') de Persée. Cela m'a donné envie de lui rendre une petite visite. Dans le télescope de 381 mm à 171x avec un filtre UHC je découvre une petite nébulosité doublée d'un amas d'étoiles. Le centre de l'amas est représenté par une étoile triple dont la composante principale est de 11,6m. La nébuleuse apparaît légèrement étirée dans le sens SE/NO, elle épouse la forme de l'amas.

    NGC 1624 -  Nébuleuse et amas ouvert dans Persée
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm + UHC)
    Montdenier (04)

    Je passe maintenant à la large nébuleuse diffuse NGC 281 (35'x30') que je vais dessiner en grand champ avec l'oculaire TS XWA de 20 mm et un filtre UHC. La vision offerte à 62x avec les 100° de champ est vraiment très intéressante, la nébuleuse apparaît étendue, détaillée, entourée d'un beau champ étoilé. La forme générale de NGC 281 rappelle bien son surnom de "pac-man".

    ngc 281 nebula

    NGC 281 -  Nébuleuse dans Cassiopée
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 62x (TS XWA 20 mm + UHC)
    Montdenier (04)

    L'heure avance, il est déjà 3h du matin. La fatigue se fait bien sentir mais je réunis mes forces pour tenter un dernier objet. Comme l'horizon sud est bien dégagé je pars vers la limite entre les constellations de l'Eridan et du Fourneau pour pointer la grande nébuleuse planétaire NGC 1360 (9,4m - 6,4'). A 62x l'objet est déjà visible sans filtre mais avec l'UHC sa vision s'améliore sensiblement. Sa forme est très clairement ovalisée dans le sens NE-SO et son étoile centrale de 11,4m est parfaitement observable. Je note également que son côté NE est plus brillant.

    ngc 1360 planetary nebula

    NGC 1360 -  Nébuleuse planétaire dans le Fourneau
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 62x (TS XWA 20 mm + UHC)
    Montdenier (04)

     C'est sous une belle Voie Lactée que je pars me coucher, pleinement satisfait de ces quelques heures d'observation.

    Ceux qui ont un écran lumineux noteront que l'on devine très discrètement le pont zodiacal qui part presque à la verticale au dessus des Pléiades et même la tache brillante du gegenschein dans la constellation des Poissons.

    Le lendemain c'est dans une ambiance d'été indien que nous nous réveillons. Le cadre sauvage du massif du Montdenier est vraiment très agréable et vu la qualité du ciel je pense que ce site devrait remplacer à terme celui de Rians où la pollution lumineuse est malheureusement devenue trop présente. Voilà probablement le nouveau cadre des RAGBR !

    Montdenier

    Le petit-déjeuner laisse vite place au déjeuner car tout le monde s'est levé tard après cette nuit d'observation particulièrement tardive. Le repas est toujours un moment de convivialité très apprécié mais aujourd'hui c'est aussi l'occasion de fêter l'anniversaire de l'un des nôtres qui pourra tester la nuit prochaine si la météo le permet sa toute nouvelle paire de jumelles 11x70 mm !

    Ceux qui restent pour une deuxième nuit profitent de l'après-midi pour peaufiner le réglage de leur instrument. Malheureusement pour moi je ne peux pas rester avec mes camarades et il est déjà temps de rentrer sur Marseille ... Vivement la prochaine nouvelle Lune pour qu'on remette çà !

    « Une petite soirée pour tester l'oculaire TS XWA de 20 mm à 100°3200 Phaéton, une comète presque éteinte à proximité de la Terre »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :