• Une dernière exploration lunaire pour 2020

    Je vous présente quelques images de Lune prises le 22 décembre 2020. La configuration matérielle est toujours la même : La lunette TS Photoline de 125 mm, une caméra Altaïr GPCAM2 IMX224 et une barlow Televue Powermate 2,5x. Je commence par imager une de mes zones préférées sur la Lune, celles des failles d'Ariadaeus, Hyginus et Triesnecker. Au moment où j'ai lancé les captures de cette région la turbulence était vraiment calme, il en résulte pas mal de finesse dans les détails des fissures et des craterlets.

    triesnecker rilles

    Cette région proche de l'équateur lunaire a fortement été marquée par le volcanisme dans le passé. Les nombreuses failles (appelées rimae) que l'on y trouve en témoigne. Notons que la fissure de Hyginus est entrecoupée d'un cratère qui s'avère être une caldeira volcanique et nom une marque d'impact.

    Au nord je m'intéresse à la zone des monts du Caucase (Caucasus montes) et des beaux cratères Eudoxus (67 km) et Aristoteles (87 km). Les monts du Caucase marquent la bordure est de la mer des Pluies (mare Imbrium). Ce massif montagneux est par endroit très élevé puisque certains pics dépassent 6000 mètres d'altitude, notamment sur le rempart de Calippus C .

    Aristoteles crater

    L'image ci-dessus englobe également la petite région circulaire de lacus Mortis (lac de la Mort). Cette plaine de lave basaltique de 150 km de diamètre entoure le petit cratère Bürg (40 km) et une rainure appelée rima Bürg. 

    Je migre vers le sud en direction de la grande étendue sombre de Mare Tranquillitatis. C'est dans ce secteur que s'est posé le module lunaire Eagle de la mission Apollo 11 le 20 juillet 1969. Pour localiser le site d’alunissage il faut d'abord repérer le double cratère formé par Sabine (30 km) et Ritter (29,5 km) et se décaler un peu vers le sud-est. Sinon cette zone est riche de nombreuses curiosités comme le cratère Dyonysius (17,6 km) qui présente un original système rayonnant de matériaux sombres.

    Apollo 11 landing site

    Les astronautes de la mission Apollo 11 se sont posés à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest du petit cratère brillant Moltke (6,5 km). Dans l'étendue sombre de la mer de la Tranquillité trois petits cratères ont été nommés Armstrong (4,6 km), Collins (2,4 km) et Aldrin (3,4 km) pour rendre hommage aux trois premiers terriens ayant foulé le sol de la Lune. Il faudra que je refasse des images de cette zone un soir où je parviendrai à atteindre une meilleure résolution car la turbulence s'était dégradée lors de la capture.

    Près du limbe sud-est la libration non favorable offre une vue très profilée de Vallis Rheita, je trouve qu'elle est parfaitement bien mise en évidence sous cet angle de vue un peu rasant. Cette longue vallée lunaire érodée par toute une série d'impacts s'étend sur plus de 500 km, son origine serait liée à la formation du bassin d'impact de Mare Nectaris. Notons également la présence du grand cratère Janssen (190 km) sur la photo. Ce dernier est parcouru par une fissure bien visible sur l'image.

    A l'est de Vallis Rheita ne manquez pas de jeter un coup d’œil à l'étrange cratère allongé Rheita E (66x32 km). Il résulte probablement d'un impact rasant. Juste au nord-ouest l'observateur attentif remarquera une petite falaise discrète et rarement mise en avant, il s'agit de Neander Fautl (77 km de long). Sur le limbe j'observe également les taches sombres clairsemées de Mare Australe, mais la libration n'est pas favorable ce soir pour la détailler.

    « Un peu de ciel profond au dessus des lumières de MarseilleLe croissant de Lune exploré en détails au Celestron 6 »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :