• Quelques heures d'observation entre les nuages

    Les limitations de déplacements dues au troisième confinement sont enfin terminées ! Nous pouvons à nouveau repartir observer sous le beau ciel du Verdon, même si les prévisions météorologiques nous annoncent un temps plutôt maussade pour le long week-end de l'ascension qui se profile. Il faut dire qu'en se début d'année 2021 il faut être particulièrement patient et philosophe pour faire de l'astronomie d'observation, entre les heures de couvre-feu qui interviennent toujours avant le crépuscule astronomique, les restrictions kilométriques qui nous cloitrent dans la pollution lumineuse des grandes villes et la météo très arrosée ou venteuse de ce printemps nous ne sommes vraiment pas gâtés !

    Dobson Taurus 20"

    Au final nous sommes tellement en manque d'étoiles et de grands espaces naturels que les annonces de journées pluvieuses ne nous font même plus peur, quoi qu'il arrive le week-end astro aura lieu ! De toute façon dans nos "RAGBR" le "G" (pour gastronomie) a son importance et si jamais il ne fait pas beau nous aurons de quoi nous consoler dans l'assiette.

    Les gros dobsons sont une fois de plus de sortie, mais ceux des copains qui sont arrivées quelques jours plus tôt sont bâchés à mon arrivée. De mon côté je m'estime déjà chanceux de pouvoir installer le Taurus 508 mm sous un beau Soleil inespéré.

    Taurus 20"

    Je prépare le télescope dans une ambiance sonore et olfactive inhabituelle, aujourd'hui des moutons paissent paisiblement juste en contrebas du site d'observation. Leur présence contribue avec bonheur à couper avec la vie citadine, il n'y a plus de doutes je suis bien à la campagne !

    moutons

     Ce bel après-midi donne des envies de promenade, dans ce coin du Verdon les paysages sauvages sont magnifiques.

    Alors que la nuit s'installe le ciel semble dégagé mais il paraît un peu laiteux. Cette sensation se confirme l’œil à l'oculaire, les objets du ciel profond manquent de contraste. Bon, je ne vais pas faire le difficile, le ciel est quand même suffisamment correct pour rendre visite aux comètes du moment. Je n'en ai plus observé depuis le mois d'octobre 2020, j'ai hâte de faire avancer un peu mon compteur à l'approche du cap des 100 comètes observées depuis mes débuts d'astronome amateur.

    Je commence par rendre visite à C/2020 T2 Palomar qui, ce soir, est en conjonction avec le bel amas globulaire M3 des Chiens de Chasse. Grace à sa proximité apparente avec cet objet Messier je la repère assez rapidement. Je note qu'elle est assez lumineuse, à 165x je remarque son noyau brillant et sa coma légèrement étirée. Elle présente un aspect assez classique mais sa brillance en fait une cible intéressante.

    C/2020 T2 palomar

    C/2020 T2 Palomar - Comète dans les Chiens de Chasse
    Télescope Taurus de 508 mm à 165x (APM HDC 13 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,73

    Je décale maintenant le télescope vers la zone située entre le Lion et la Chevelure de Bérénice pour rechercher la comète C/2020 R4 ATLAS. Le manque d'étoiles brillantes pouvant servir de repère dans ce recoin du ciel fait que je galère un peu plus pour la trouver. En plus la qualité du ciel a encore baissé, la transparence devient très moyenne, ce qui ne m'aide pas dans cette recherche. A l'oculaire je découvre une boule diffuse collée à une étoile. Une queue discrète est légèrement perceptible mais la piètre qualité du ciel n'aide pas à percevoir des détails.

    C/2020 R4 ATLAS

    C/2020 R4 ATLAS - Comète dans le Lion
    Télescope Taurus de 508 mm à 215x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,73

    Le ciel continue à se dégrader, des bancs de cirrus zèbrent le ciel et les zones vraiment exploitables se réduisent comme une peau de chagrin ...

    Je profite d'une légère éclaircie dans le secteur de la Vierge pour tenter une des galaxies de mon programme d'observation, il s'agit de NGC 4452 (11,9m - 2,7'x0,6'). Je l'ai sélectionné car elle est visible par la tranche et elle est assez fine. A 215x je la découvre sous la forme d'un petit fuseau nébuleux assez brillant et clairement étiré dans le sens NE/SO. Son noyau est petit et discret, de part et d'autre de ce dernier il me semble deviner deux très légères condensations lumineuses ressemblant à deux petits renflements. Je note également qu'une autre galaxie plus faible est observable dans le même champ de vision. En effet, à 7'NO de NGC 4452 se trouve IC 3381 (13,4m - 1,0'x0,9').

    C/2020 T2 palomar

    NGC 4452 et IC 3381 - Galaxies dans la Vierge
    Télescope Taurus de 508 mm à 215x (Ethos 10 mm)
    Le Poil (04) - SQM 21,73

    La voûte étoilée est désormais presque intégralement voilée, nous jetons l'éponge. La moisson astronomique aura été mince cette fois-ci, mais les occasions d'observer le ciel profond se font tellement rares en ce moment que je savoure quand même mon plaisir. Et puis j'ai la satisfaction d'avoir pu pointer mes 93ème et 94ème comètes !

     

    « AR2822 : De nouvelles grandes taches sur le limbe du SoleilL'éclipse partielle de Soleil du 10 juin 2021 observée à Marseille »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 23 Mai à 23:37

    Vous pouvez retrouver l'ensemble de mes observations de comètes sur le lien suivant :

    http://splendeursducielprofond.eklablog.fr/les-cometes-p2604474

    j'attends avec impatience la comète Léonard qui devrait être intéressante et brillante à la fin de l'année. J'aurais l'occasion de la présenter en détails dans un article qui lui sera consacré.

    2
    Benjamin
    Samedi 29 Mai à 20:30
    Salut Laurent !
    Encore une belle sortie même si c'était limité. J'ai hâte d'être parmi vous a nouveau !
    3
    Samedi 29 Mai à 20:39

    Salut Benjamin !

    Oui c'était un beau week-end, mais plus pour l'ambiance entre copains et pour profiter de la nature. Côté astro c'était quand même très limité ...

    J'espère aussi qu'on pourra se voir bientôt, çà fait longtemps. Peut-être pour la nouvelle Lune de juillet ? Je sais que tu attends d'être vacciné pour être plus tranquille, de mon côté çà sera fait, j'attends ma seconde dose en juin.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :