• RAGBR 60 : on a retrouvé le ciel bleu de Provence !

    Ce samedi 26 juillet est un grand jour : pour la première fois depuis des lustres, vous ne m'entendrez pas pester contre les nuages et les affres de la météo, car aujourd'hui il fait beau ! Sur le trajet qui me mène à Rians j'ai du mal à me concentrer sur la route tellement j'ai envie de lever les yeux vers le haut et admirer ce ciel bien bleu qui est devenu si rare.

    Juste pour le plaisir et le moral des astronomes: voici un beau ciel tout bleu !

    Pour ces 60 ème rencontres le groupe est scindé en deux car certains membres de l'équipe ont profité de leurs congés pour aller aux rencontres estivales de Webastro dans les Alpes. Cela ne nous empêche pas d'être une bonne quinzaine d'observateurs à nous réunir ce samedi sur le terrain traditionnel de Rians.

    Rapidement les télescopes fleurissent dans le champ et les astronomes affichent un grand sourire en pensant au beau ciel nocturne qui s'annonce.

    Les instruments sont variés, Dobsons,lunettes, jumelles, certains vont dessiner et d'autres photographier. Tout un programme !

    Il est déjà 19h passé, il est temps de commencer l'apéro ! Les tables s'alignent, elles se couvrent d'appétissantes victuailles, quiches, pizzas, charcuteries, cake aux olives circulent d'un bout à l'autre du banquet champêtre. Tout le monde se régale.

    En juillet la nuit tarde à tomber, on passe le temps en observant Mars et Saturne mais les images ne sont pas très bonnes,c'est le signe d'une forte turbulence atmosphérique. Des bulles d'air chaud circulent dans le champ, cela n'améliore pas la qualité des observations.

    A 23h le ciel devient à peu près noir et tout le monde s'active. Une mesure prise avec le SQM indique une valeur de 21,30, ce n'est pas trop mal pour la saison compte tenu que le Soleil ne descend pas beaucoup sous l'horizon et que la brillante Voie Lactée est bien haute dans le ciel.

    La Voie Lactée au niveau de la constellation du Cygne

    Ce soir j'ai décidé de me lancer dans un dessin de longue haleine, je compte m'attaquer au rémanent de supernova des Dentelles du Cygne, du moins essayer de représenter la Dentelle qui serpente du côté de l'étoile 52 Cygni (4,20m) et qui porte le nom de NGC 6960.

    Dans le Dobson de 381 mm à 78x avec un filtre UHC le long filament gazeux qui s'étale de part et d'autres de 52 Cygni est magnifique, il est fin et contrasté au nord de cette étoile jaune-orangée (type K0III), presque comme torsadé, alors que dans sa partie sud il s'étale comme un éventail et comporte plusieurs ramifications.

    ngc 6960

    Une Dentelle du Cygne (NGC 6960) - rémanent de supernova
    Télescope Canopus de 381 mm à 78x (Nagler 22 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,30

    Après 1 heure de dessin assidu je décide de changer de cible. Je reste dans le Cygne et file sur une nébuleuse planétaire nommée NGC 7048 (12,1m - 1'). Il s'agit d'une belle bulle de gaz, elle est déjà bien visible sans filtre à 78x.  A 171x avec le filtre OIII la nébuleuse montre un renforcement en brillance sur sa bordure ouest et sud. En vision décalée je devine également deux petits assombrissements dans la moitié est et au centre de la bulle. NGC 7048 est finalement un objet bien intéressant si on décide de vraiment s'attarder sur lui.

    ngc 7048 planetary nebula

    NGC 7048 - Nébuleuse planétaire dans le Cygne
    Télescope Canopus de 381 mm à 285x (Ethos de 6 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,30

    Le ciel est pas mal du tout ce soir malgré un petit vent qui s'est levé vers minuit. j'en profite pour faire un pause dessin et pour faire un petit tour parmi les copains. Vincent s'est lancé dans un dessin grand champ de la belle nébuleuse North America avec sa lunette de 100 mm. Un petit coup d'oeil sur sa feuille me permet de découvrir un rendu particulièrement réussi. Du côté de Florian et de son Dobson Orion de 254 mm c'est le croissant (NGC 6888) qui est pointé. Il ressort particulièrement bien avec le filtre OIII Lumicon.

    Le centre galactique photographié avec le Sigma 28-105 mm réglé sur 28 mm à 3200iso

    Il se fait déjà tard et les premiers départs arrivent, c'est qu'il y a beaucoup de route pour rentrer. Avant de plier à mon tour je tente une dernière cible dont le dessin ne posera aucun problème car il s'agit d'une nébuleuse planétaire d'aspect ponctuel localisée dans la constellation de la Lyre et qui figure dans les catalogues sous le nom de PK68+14.1 ou Sp4-1 (13,7m - 2"). Là je pars sur de l'exotique car cet objet fait très rarement l'objet d'un compte rendu observationnel et peu de monde connaît son existence.   

    A 171x dans le télescope de 381 mm j'ai aucune difficulté à la repérer parmi les étoile car le petit point lumineux de la nébuleuse ressort parfaitement avec les filtres UHC et OIII. En faisant des va et vients avec un filtre intercalé entre l'oeil et l'oculaire PK68+14.1 se met à clignoter. Je remarque qu'elle se situe juste au sud d'une étoile de 10,3m. 

    PK68-14.1 planetary nebula

    PK68+14.1 (Sp4-1) - Nébuleuse planétaire dans la Lyre
    Télescope Canopus de 381 mm à 171x (Ethos de 10 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,30

    Se sera mon dernier dessin et bien que j'aurais aimé continuer à profiter du ciel la fatigue me gagne et il me faut garder des forces et suffisamment de lucidité pour effectuer les 1h10 de route du retour. Je salue les derniers courageux qui continuent à oeuvrer malgré l'heure tardive et entame le chemin du retour le sourire aux lèvres, enrichi par les belles rencontres terrestres et célestes que ces RAGBR nous aurons offertes une fois de plus.

    « Courte sortie improvisée à PichaurisObservations au balcon »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 22:39

    Laurent, merci pour ce compte-rendu. Trop fatigué pour faire la route (surtout au retour), j'ai joué la prudence. Alors cet article me fait certes regretter de ne pas être venu, mais grâce à lui je n'ai pas non plus tout perdu ! Je suis très content que la météo ait joué (enfin) le jeu !

    2
    Lundi 28 Juillet 2014 à 08:28

    Salut Olivier !

    C'est dommage que tu ne sois pas venu, tu nous a manqué, mais c'est sûr que la route du retour fait peur à tout le monde ... Après une grosse semaine de boulot on sait que le retour va être rude, c'est pour çà que je me suis fixé de ne jamais dépasser 2h du mat pour le départ même si en réalité j'aimerais continuer à observer. En septembre se sera déjà mieux car la nuit tombera plus tôt, c'est vrai qu'en se moment il faut attendre 23h et çà raccourci vachement la nuit.

    A bientôt !

    3
    Daube-sonne
    Mercredi 30 Juillet 2014 à 09:29

    Salut Laurent,

    Je découvre ton "Balai de la Sorcière" ; tu as fait du bon boulot ! On peut zoomer dessus tout le long, y a toujours des détails d’observation bien rendus et tout en finesse.

    Pour notre prochaine sortie, j’essaierai de voir tout ça, notamment le petit filet qui part de 52 Cygni ; ça doit pas être simple.

    Bravo pour ce dessin d'envergure !

    Vincent

    4
    Mercredi 30 Juillet 2014 à 20:33

    Salut Vincent !

    Tu as eu une bonne inspiration, le balai de sorcière c'est tout à fait çà ! ;-)

    Le petit filament qui part de 52 du Cygne était visible avec l'Ethos de 10 mm et le filtre OIII, ce n'était pas le détail le plus visible mais maintenant qu'on sait qu'il est là se sera amusant de le tenter au 300 mm.

    Vivement le Restefond, on va bien s'amuser :-) 

    5
    Dimanche 3 Août 2014 à 01:07

    çà y est, les trois dessins sont en ligne !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :