• Sun Ferrero 1, une nébuleuse planétaire confirmée

    SuFe 1 est un petit objet nébuleux que j'ai repéré en étudiant les plaques photographiques du Digitized Sky Survey en 2018. Je partage cette découverte avec l'astronome amateur chinois Guoyou Sun qui l'a également répertorié de son côté. Nos deux découvertes indépendantes étant signalées à peu de temps d'écart l'objet a été baptisé de nos deux noms, SuFe 1 pour Sun Ferrero 1. Jusqu'à présent l'aspect visuel de notre petit disque nébuleux ne présentait pas vraiment d'indices permettant d'identifier sa nature avec certitude, l'objet est minuscule (0,1'x0,1'), ne présente pas vraiment de structure apparente, pas d'étoile centrale, une couleur rougie, il pouvait tout aussi bien s'agir d'une galaxie lointaine. Ce qui nous interpella et nous incita à la déclarer c'est sa signature infrarouge sur les images du satellite Wise qui ressemble à celle des nébuleuses planétaires. Mais il fallait une confirmation par étude spectroscopique.

    Sun Ferrero 1 planetary nebula

    C'est chose faite grace à l'astronome amateur Lionel Mulato qui a pu étudier la lumière de Sun Ferrero 1 en 2020. Le résultat de l'étude spectroscopique confirme Su Fe 1 comme étant une véritable nébuleuse planétaire. Le spectre montre notamment les raies de l' [OIII] à 4959 et 5007 A,du Halpha à 6563 A, et le doublet [NII] à 6548 et 6583 A.

    Sun Ferrero 1 spectreImage : Lionel Mulato / planetarynebulae.net

     Sun Ferrero 1 apparaît petite et discrète sur les images du DSS, elle est plongée dans une région riche en poussières obscures, elle est de ce fait probablement obscurcie et rougie par cette matière interstellaire opaque.

    Image de SuFe 1 extraite de Sky-map.org

     

    Sun Ferrero 1 (SuFe 1)

    Découvreurs : Guoyou Sun et Laurent Ferrero en 2018

    Autre nom : PN-G 155.5+5.1

    Magnitude : probablement proche de 18m

    Dimension apparente : 0,1'x0,1'

    Coordonnées  : 04h53'53.9" et +51°57' 45.70".

    Constellation : Cocher

    Publication : Publication: A18-19 O&T86 - A18-19 = L'Astronomie Mars 2019, , vol. 133, No. 125, p.54

    Référence internet : http://planetarynebulae.net/FR/page_np.php?id=325

    « Week-end ciel profond aux Blâches en pleine natureUne nuit de rêve à SQM 22 dans le Verdon »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    gillounet
    Dimanche 7 Mars à 12:30

    Ca va être compliqué de la voir celle-là !

    Bravo Laurent. Oeil de lynx à l'ovulaire et sur le DSS.

    2
    Dimanche 7 Mars à 12:42

    Salut Gilles !

    Effectivement, elle est hors de portée de nos télescopes, même de mon T508 ! j'ai essayer d'estimer sa magnitude, je pense qu'elle est entre 18 et 19m ...! Faudra attendre de pouvoir faire du remote avec Hubble ;)

    3
    Gisèle
    Dimanche 7 Mars à 16:42

    Bien jolie, bravo à toi et à ton co-découvreur. J'ai mis du temps à la retrouver sur l'image de SkyMap!

    Gilles, qu'entends tu exactement par "ovulaire"? Un oculaire pour gynéco?

    Bises!

    4
    Dimanche 7 Mars à 17:19

    Merci Gisèle !

    C'est vraiment le signal infrarouge sur Wise qui m'a mis la puce à l'oreille, sinon dans le visible tu as pu constater qu'elle est vraiment insignifiante, on peut passer dessus sans s'y arrêter en se disant que c'est simplement l'une des innombrables galaxies lointaines anonymes qui peuplent les plaques du DSS  !

    5
    Lundi 15 Mars à 19:17

    Etonnant, fascinant !! Salut Laurent... Tu vas passer à la postérité... smile Bravo !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Mardi 16 Mars à 20:45

    Salut Jean-Pierre !

    Merci, çà fait toujours quelquechose de voir confirmer une de ses découvertes ! Manque plus qu'une petite photo prise par Hubble histoire de voir un peu des détails de sa structure ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :