• Une soirée mal engagée sauvée par la belle planète Mars

    Pour la Nouvelle Lune de juin nous sommes une poignée d'observateurs motivés à décider de nous rejoindre sur le site de Rians malgré les risques d'orages annoncés sur l'arrière pays provençal. Alors que sur Marseille le temps est plutôt ensoleillé, au fil de ma progression vers le Var les nuages bourgeonnants s'épaississent et noircissent ... J'avoue que je me pose la question de l'intérêt de poursuivre le trajet, mais on a déjà eu a plusieurs reprises des débuts de soirée pluvieux qui se sont transformés en nuits dégagées alors pourquoi pas tenter le coup. Arrivés sur le terrain nous nous retrouvons sous une belle ondée mais heureusement les éclaircies font leur apparition et à la nuit tombée de belles trouées vont nous permettre d'au moins de profiter des planètes.

    http://ekladata.com/Ni1f1ShGUT5-00EwE1DKNZ2t4rk/Rians-04-06-2016-Mars-et-Saturne.jpgLes brillantes planètes Mars et Saturne vont animer cette soirée humide et nuageuse

    Malgré l'état du terrain complètement détrempé, nous décidons de monter les instruments. L'humidité ambiante et les voiles nuageux très présents ne nous laissent pas trop d'illusions, ce soir nous aurons du mal à faire des observations du ciel profond ...

    http://ekladata.com/zRHn6uCU_0ke433o-SedB5fhJLU/Rians-04-06-2016-observation-1.jpg

    Seules les planètes parviennent à se distinguer clairement à travers les voiles. Mars brille de tout son éclat (-1,93m) vers le sud-est car en ce moment elle est proche de la Terre (0,505 UA soit 75,8 millions de kilomètres). Je la pointe avec la travel Dobson de 254 mm mais comme il sort tout juste de la voiture l'image reste assez turbulente. Quelques formations sombres sont devinées mais il va falloir attendre un peu de temps pour que le télescope se mette en température et que l'image se stabilise, c'est une étape cruciale en observation planétaire.

    Après avoir jeté un coup d’œil à l'amas globulaire M13, à la planète Saturne, après avoir également tenté d'observer en vain la faible comète C/2015 WZ Panstarrs qui circule en ce moment dans le Cygne, je reviens sur la planète rouge.

    http://ekladata.com/KC-k4fk09D2kaPc6sSJQhtKqU2k/Rians-04-06-2016-Gilles-T254.jpgGilles profite de la belle vision de Mars dans le Dobson de 254 mm.

    Et là la vision est devenue bien plus intéressante, le disque de Mars de 19" d'arc apparaît désormais relativement stable, par contre il est très lumineux. Pour augmenter le contraste des détails sombres je visse à l'arrière de l'oculaire un filtre orange n°21 qui se révèle particulièrement efficace. Nous nous succédons devant l'Ethos de 6 mm pour découvrir les formations sombres de Mare Acidalium (en bas), Mare Erythraeum (En haut) et Sinus Sabeus (à gauche). Une foule de petits détails sont perceptibles, de fines extensions, des zones renforcées ou plus claires comme la région polaire sud (en haut), c'est magnifique !

    Mars 4 juin 2016

    La planète Mars
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 212x (Ethos 6 mm)

    Rians la Verdière (83)

     

    « La comète 81P/Wild 2 approche de l'amas M44Nouveau regard sur la planète Mars »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :