• 51ème RAGBR : fallait pas hésiter !

    Ces 51ème rencontres s'annonçaient comme celle de tout les records de fréquentation avec plus d'une trentaine d'inscrits sur le forum webastro. Un vrai succès ! Mais à quelques jours de la soirée tant attendue la météo s'annonce très capricieuse et un violent orage se déclenche même la veille au soir. Nous voilà le jour "J", les prévisions météo annoncent le retour du beau temps vers 17h mais l'humidité prévue et les multiples passages nuageux en journée auront raisons des velléités d'une partie de nos astronomes. Beaucoup hésitent longuement à faire le déplacement mais finalement nous serons tout de même près d'une vingtaine à rejoindre le terrain de Rians.

    Enregistrer

    A mon arrivée le ciel est strié de larges bandes de cirrus mais de beaux pans de ciel bleu laissent penser que les choses vont s'améliorer.

    Les nuages ont parfois du bon, voilà un joli parhélie.

    Petit à petit les instruments sont montés et les discussions vont bon train.

    Vincent, son Dobson de 300 mm, et son oeil apo tout neuf ;-)

    Benoît, son père, et leur bel Orion de 350 mm.

     

    Jacques et sa flatfield camera.

    Laurent et son travel Dobson de 300 mm surnommé le "mikado", tout deux reviennent d'une escapade magique sous le ciel de Namibie !

    Le ciel commence à s'assombrir, des télescopes se braquent vers Vénus. Puis la table est dressée, nous savourons quiches, saucissons, fromages et autres victuailles sous une belle et prometteuse Voie Lactée.

    La saison des repas nocturnes est de retour !

    Au dessert nous avons droit à une originale et délicieuse tarte chocolat-carambar, merci Julie ! Il est désormais temps de rejoindre les instruments, les étoiles sont au rendez-vous, un petit vent a achevé de nettoyer le ciel et retarde l'apparition de l'humidité. Ce début de nuit est au top !

    La Voie Lactée entre Altaïr de l'Aigle et Véga de la Lyre. Image Canon 500D et objecif Zenitar de 16 mm ouvert à 2,8.

    Première cible : la nova Delphini 2013 que je m'amuse à suivre dans sa fatale baisse d'éclat. Avec l'Obsession de 381 mm je parviens à la retrouver, je l'identifie par sa teinte rougeâtre et l'estime à 9,5m. Comme à mon habitude je passe au filtre réseau 200 traits pour observer son spectre, je constate que la nova est devenue trop faible pour qu'il présente des couleurs franches. Par contre il est encore suffisamment brillant pour dévoiler des petites condensations d'émission. La raie du Hb est toujours là, je perçois également à l’extrémité du bleu (à droite) ce qui semble être du Hg, et de l'autre côté (bord gauche) dans le rouge le Ha. Vers le centre du spectre je perçois quelques petits "grumeaux" qui correspondent probablement aux raies du fer (FeII). Compte tenu de la faiblesse de la nova je réalise que c'est peut-être la dernière fois que je pourrais détailler son spectre ...

    Dessin du spectre de nova Delphini 2013 réalisé avec le télescope de 381 mm et le réseau Baader.

    Benoît me fait remarquer que les Pléiades se lèvent entre les arbres. Et hop ! une petite photo souvenir.

    La constellation des Poissons commence à gagner de la hauteur et j'ai envie de tenter la planète Uranus et surtout d'essayer de voir ses satellites. A 171x avec l'Ethos de 10 mm la lointaine planète géante gazeuse se révèle comme un joli petit disque turquoise (diamètre apparent de 3,7"). Je perçois assez facilement à côté d'elle deux petits points, il s'agit de Titania (13,9m) et Obéron (14,1m), ses deux plus grosses "lunes". Je passe ensuite à 467x avec l'Ethos SX de 3,7 mm mais rient y fait, je ne parviens pas à voir les autres satellites. Il faut dire que l'image n'est pas très stable et que çà diffuse pas mal autour de la planète, la buée doit commencer à pointer le bout de son nez ...

    Uranus planetUranus, Obéron et Titania
    Télescope Obsession de 381 mm à 462x (Ethos SX 3,7 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,22

    Je fais un petit tour du côté des autres instruments. J'observe la galaxie NGC 404 d'Andromède (10,2m - 3,5'x3,5') dans l'Orion 350 mm, elle est bien visible tout près de l'éclatante étoile Mirach, puis je passe au 300 mm de Vincent qui n'a pas dérogé à la tradition : observer le challenge qui "tue" les yeux et que l'on a choisi au préalable pour la cession. Ce soir c'était NGC 100 (13,5m - 5,5'x0,7'), un faible fuseau galactique des Poissons. Je dois dire que celle là elle est dure ... je regrette de ne pas avoir pris un dopage à la vitamine E pour m'aider avant d'avoir mis l'oeil à l'oculaire ! Mais Vincent prépare bien ses observations, il a imprimé une carte précise qui permet de savoir exactement où chercher et, au bout d'un moment ... ah ... on dirait qu'il y a quelque chose là ... une mince tachouille allongée à la limite de la vision. Mission accomplie !

    Du côté du Mewlon de 180 mm de Rémi c'est la grande nébuleuse planétaire NGC 7293 alias "Helix" qui s'offre à l'oculaire. La nébuleuse apparaît comme un large disque diffus et plutôt circulaire et révèle un net assombrissement central en vision décalée. Cela me donne envie de la pointer dans le 381 mm et je retourne donc à mon instrument.

    Un coup d’œil au chercheur et je ne vois rien ... aï ... la buée est arrivée. La voilà la sournoise et redoutée humidité, le petit vent s'est calmé et elle en a profité pour s'installer. L'atlas est également trempé mais peut importe le télescope lui est toujours fonctionnel. Je parviens tant bien que mal à localiser la nébuleuse et à travers le Nagler 22 mm équipé d'un filtre Lumicon UHC je retrouve les détails perçus au Mewlon mais en plus brillant. J'entreprends alors un dessin et c'est là que se révèle tout l'intérêt de cette discipline : l’œil travaille et des détails apparaissent. Voilà deux bords renforcés, de faibles extensions latérales, des petites zones plus brillantes dans l'anneau qui se dévoilent, et l'objet prend tout à coup une autre dimension ! Un conseil mes amis : faîtes du dessin !

    ngc 7293 planetary nebula

    NGC 7293 - nébuleuse planétaire dans le Verseau
    Télescope Obsession de 381 mm à 78x (Nagler 22 mm+UHC)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,22

    Vers la fin du dessin je note que l'image se dégrade sensiblement. J'allume la lampe rouge et je me rends compte que l'oculaire et embué sur ses deux faces et que le miroir secondaire et lui aussi atteint. Il est 0h30 et mes observations s'achèvent. J'ai eu 4 bonnes heures d'observation et je suis très satisfait de ma soirée. Un petit coup de Sky Quality Meter pour terminer: 21,22. On a connu mieux, mais avec la météo capricieuse de ces derniers jours on ne va pas se plaindre. C'est sûr, ce soir il ne fallait pas hésiter à sortir.

      

    Enregistrer

    « Gros orage sur MarseilleBelle conjonction Vénus - Lune dans le crépuscule »

  • Commentaires

    1
    Dédé de St-Fé
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 20:08
    Dédé de St-Fé

    C'est un bien beau récit ponctué de belles photos d'ambiances ......

    j'aime surtout la photo d'Uranus !

     

    Dédé

    2
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 20:36

    Salut Dédé ! Merci pour ton message. Pour Uranus il s'agit d'un dessin réalisé avec le logiciel Paint Shop pro. S'il ressemble à une photo c'est qu'il est bien réussi alors :-) 

    3
    Dédé de St-Fé
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 20:40
    Dédé de St-Fé

    Woaouuuuu, un dessin ?

    C'est plus que réaliste !!!

    Dédé

    4
    Lundi 7 Octobre 2013 à 19:13

    Hop ! voilà le dessin du spectre de la nova Delphini 2013. Après se sera le tour du dessin de la nébuleuse hélix.

    5
    Jeudi 17 Octobre 2013 à 23:01

    çà a pris du temps mais voilà, le dessin de NGC 7293 (helix) est arrivé !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :