• Belle soirée estivale à Rians

    Le beau temps semble s'être enfin installé dans le sud, j'en ai donc profité pour organiser une nouvelle soirée d'observation avec les quelques volontaires disponibles pour sortir en semaine. Le site choisi est cette fois-ci le terrain de Rians.

    Cette fois-ci c'est le Dobson Obsession de 381 mm qui est de sortie, il est rapidement accompagné de l'Orion XT de 250 mm de Florian et du C8 de Gilles. Vu que la nuit tombe très tard on a tout notre temps pour monter les instruments, et même pour organiser un apéro histoire de ne pas déroger à la tradition des RAGBRs.

     

    Entre temps Denis nous rejoint, l'équipe est au complet pour ce soir. L'apéro est très agréable, la température est idéale, il n'y a pas une once de vent, les observations promettent d'être belles.

    A l'ouest l'éclatante Vénus se couche dans les lueurs du crépuscule tandis que tout autour de nous les étoiles commencent à apparaître, notamment la magnifique et rougeoyante Antarès du Scorpion bien visible vers le sud.  

    Dans les fourrés quelque chose s'agite et nous distrait un temps, on entend que çà renifle le sol ...Grouiiik, les sangliers sont de retour ! Nous nous sentons de suite moins sereins, mes compagnons comprennent pourquoi j'ai déserté le site de Pichauris hier. Notre sanglier semble avoir jeté son dévolu sur Florian ce soir, et toute la nuit il va faire quelques tentatives de rapprochement, visiblement attiré par l'envie de goûter à un Dobson XT10, à moins que se ne soit la faute des chips laissés sur la table juste derrière lui.

    Je commence mes observations par un très discret amas globulaire d'Ophiucus (situé dans la même zone que les trois amas dessinés hier), il s'agit de NGC 6355 (8,6m - 5'). Celui-ci est assez pâle dans l'ensemble, mais il est tout de même clairement perçu. A 285x il n'est pas résolu, il présente un noyau détaché révélant un soupçon d'irrégularité en vision décalée. Je note également la présence d'une étoile près de son bord nord.

    ngc 6355 globular cluster

                                                            NGC 6355 - Amas globulaire dans Ophiucus
                                                   Télescope Obsession de 381 mm à 285x (Ethos de 6 mm)
                                                                  Rians la Verdière (83) - SQM 21,30

    Je me décale ensuite légèrement vers la frontière avec le Sagittaire pour pointer un superbe duo constitué par l'amas globulaire NGC 6440 (9,3m - 5,4') et la nébuleuse planétaire NGC 6445 (11,2m - 2,8'x0,9'). Les deux objets sont parfaitement visibles et apparaissent dans le même champ de vision à 78x. NGC 6445 est de toute beauté, à 285x avec le filtre OIII je cromprends mieux d'où vient son surnom de "paté en croûte" avec sa structure un peu rectangulaire, un peu annulaire et irrégulière.

    ngc 6445 planetary nebula

                                                       NGC 6445 - nébuleuse planétaire dans le Sagittaire
                                               Télescope Obsession de 381 mm à 285x (Ethos de 6 mm + OIII)
                                                                   Rians la Verdière (83) - SQM 21,30

    NGC 6440 est un amas globulaire qui offre une vision tout à fait classique un centre brillant entouré d'un halo diffus. A 462x en vision décalée, le pourtour de l'amas semble très légèrement granuleux.

    ngc6440 globular cluster

                                                           NGC 6440 - Amas globulaire dans le Sagittaire
                                             Télescope Obsession de 381 mm à 462x (Ethos SX de 3,7 mm)
                                                                   Rians la Verdière (83) - SQM 21,30

    Je poursuis mon périple céleste vers les profondeurs du Sagittaire, très bas sur l'horizon, en direction du bel amas NGC 6520 (7,6m - 6') bordé par l'opaque nébuleuse obscure Barnard 86, alias "la tache d'encre".

    NGC 6520 est vraiment un bel amas car il est très compact et assez riche. Près d'une vingtaine d'astres sont perçus autour de deux étoiles dominantes de 9m. B86 est une tache sombre qui se révèle assez contrastée car dans cette région proche du centre galactique le fond de ciel est très lumineux. En fait l'amas et la nébuleuse de poussières se distinguent sur un tapis de milliards d'étoiles faibles et imperceptibles visuellement, se sont elles qui génèrent cette douce clarté. Je note que Barnard 86 a globalement une forme de papillon, c'est un objet assez intéressant.

                                    

         NGC 6520 et B86 - Amas ouvert et nébuleuse obscure dans le Sagittaire
              Télescope Obsession de 381 mm à 285x (Ethos de 6 mm)
                      Rians la Verdière (83) - SQM 21,30

    A ce moment de la nuit l'humidité commence à se faire un peu trop présente. La lame de Schmidt du C8 à Gilles est embuée, le secondaire du Canopus de 450 mm subit le même sort car Denis a beaucoup pointé vers le zénith. De mon côté j'y échappe car j'ai passé la soirée au raz des paquerettes, quant au télescope de Florian il tient le coup car son tube fermé est bien hermétique.

    Avec la fatigue les astronomes sont eux un peu moins étanches, la fraîcheur nous envahit, le sanglier revient à la charge et continue à faire des frayeurs à Florian, puis la Lune ne va pas tarder à faire son apparition, je crois qu'il est temps de conclure la soirée. 

    Histoire de terminer en beauté nous filons voir la comète Lemmon du côté de Cassiopée. Ce soir elle passe à une trentaine de minutes d'arc du bel amas NGC 7789. La vision offerte par le Nagler 22 mm à 78x permet d'embrasser une vue d'ensemble où l'amas et la comète sont situés à chaque bord du champ. La scène est vraiment belle, d'autant plus que cette région du ciel est très riche en étoiles. La comète Lemmon apparaît comme une belle boule diffuse avec un noyau discret bordé par une petite étoile faible. En vision décalée on devine une queue plutôt évasée et ténue.

    C/2012 F6 Lemmon

                                                   C/2012 F6 Lemmon - La comète transite dans Cassiopée
                                                 Télescope Obsession de 381 mm à 171x (Ethos de 10 mm)
                                                                   Rians la Verdière (83) - SQM 21,30

    Voilà une bien chouette soirée estivale qui s'achève, il est temps de rentrer. Nul doute que nos astronomes feront de beaux rêves cette nuit.

    « Nuit à Pichauris : Des globulaires et des sangliersRetour à Rians: une troisième soirée sinon rien ! »

  • Commentaires

    1
    L'appât du sanglier
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 11:37

    Merci pour cette belle première avec mon instrument! C'était le top!

    2
    laurent13 Profil de laurent13
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 19:47

    Salut !

    mdr ton pseudo

    je pense que ton XT10 a encore de belles soirées devant lui, c'est un bel instrument, tu dois être content de ton acquisition.

    A bientôt !

    3
    C8 on the rain
    Jeudi 4 Juillet 2013 à 12:47

    Excellent ton CROA Laurent ! Les sangliers, l'apéro, le bonheur de se retrouver dans cette belle nature paisible. Et enfin, un bon ciel pour se régaler.


     

    4
    laurent13 Profil de laurent13
    Jeudi 4 Juillet 2013 à 18:37

    Merci pour ton message ! J'espère qu'on pourra remettre çà très bientôt. j'aime bien faire des CROAs pour les sorties, c'est sûr que çà prend tu temps à réaliser mais çà fera pleins de souvenirs à relire lors des longues soirées nuageuses l'hiver et je pense qu'on sera content de pouvoir revivre ces moments dans quelques années.

    Amitiés

    5
    Spica
    Samedi 6 Juillet 2013 à 15:09
    Bien sympa le croa. J'eusse aime participer!
    J'ai bien connu aussi un sanglier une nuit solitaire de fevrier a la caire. J'en menais pas large mais j'ai quand meme ramene en trophe le coeur d'orion.
    6
    laurent13 Profil de laurent13
    Mardi 9 Juillet 2013 à 00:09

    Salut Laurent !

    J'espère que tu auras pu profiter d'un beau ciel dans les Alpes. A bientôt !

    7
    Spica
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 20:06

    Bonsoir Laurent,

     

    oui j'ai fait des observations bien sympas, près de Névache, avec mes beaux-frères et beaux-parents qui étaient ravis, samedi soir dernier.

    C'était brumeux en début de soirée au point de distinguer à peine la Voie Lactée puis le ciel est devenu merveilleux vers minuit. Nous n'avons fait que du très classique mais avec un plus gros télescope et un bon ciel c'était un nouvel émerveillement: M13, 20, 8, 16, 17, 24, 57, 27, les dentelles + une grosse orange et une grosse bleue à dix branches (Vega et Antares), cadeau de mon araignée unique en son genre. Le 355 + la qualité du ciel ont vraiment fait la différence sur M51 et M20. Les branches de la galaxie commençaient à se dévoiler (quand même pas le pont) alors qu'elles étaient inaccessibles au C9; il m'aurait cependant fallu plus de temps et un crayon pour mieux appréhender les détails , mais nous étions 5 à regarder dans le même oculaire! Sur M20 il me manquait un lobe au C9,il est vrai sous un ciel moyen et qui est maintenant évident.

    Il est regrettable que dans une aussi belle vallée perdue des alpes, un vendeur de lampadaire ait pu sévir à ce point : 1 lampadaire tous les 10m autour de Névache. Il nous a donc fallu s’échapper en voiture dans les champs alentours et se planquer tant bien que mal derrière une bute pour ne pas se retrouver en ligne directe avec les maudites lampes.

     

    Dimanche soir, tout était à nouveau prêt dans le coffre de la voiture. J’avais repéré à la faveur d’une randonnée , un bout de la vallée inaccessible au susdit vendeur. Probablement une zone sans électricité, ni eau courante : un pur bonheur. Par ailleurs, la nuit précédente ayant eu raison des forces du public de la veille, je me serais retrouvé seul avec crayons et papier. Mais sieur Cumulonimbus ne l’a pas vu du même œil. Bien dommage.

     

    J’ai aussi repéré un gîte et refuge vers 2200m, un peu sous le Lac Lamaron, accessible en 4x4, orienté plein sud, avec terrain plat et un horizon suffisamment bas pour être exploité confortablement. Là, le vendeur de lampadaires ne songerait même pas à s’y rendre. Il y a bien cependant un groupe électrogène :-(  mais qui ne sévit que jusqu’à 22h :-) Bref un chouette coin pour une virée astro. Le fromage blanc aux myrtilles y est fort bon.

     

    Astroamicalement.

     

    Laurent II.

    8
    C8 on the rain
    Jeudi 11 Juillet 2013 à 12:21

    Hello Laurent 1 et Laurent 2, et tous les autres,


    Près de Névache, il s'agit sans doute du lac Laramon. L'an passé, j'y ai effectivement pas croisé un lampadaire mais un loup au crépuscule. Névache est très (trop) éclairé. Mais le bout de la cette vallée est magnifique !


    A+, Gilles

    9
    Spica
    Jeudi 11 Juillet 2013 à 18:35

    Oui Gilles, j'ai mélangé le m et le r du lac.

    Entre un loup et un sanglier, comme ça là hop,  juste à choisir...ben un sanglier.

    Laurent II

    10
    laurent13 Profil de laurent13
    Jeudi 11 Juillet 2013 à 22:34

    Punaise un loup !

    çà c'est la classe :-) Mais bon, j'imagine que seul on ne doit pas en mener large ... quoique bientôt tu auras droit aux hyènes ;-)

    11
    Spica
    Jeudi 11 Juillet 2013 à 23:18

    Ah.....

    12
    laurent13 Profil de laurent13
    Vendredi 12 Juillet 2013 à 00:20

    Ah ben t'as eu un loup, maintenant tu ne crains plus rien !

    Les hyènes c'est C. Lehenaff qui en parlait, mais il n'a fait que les entendre pousser des cris au loin une nuit dans le parc en namibie, il parlait des chacals aussi, c'est déjà plus mignon ;-)

    13
    Florian le Padawan
    Dimanche 4 Août 2013 à 15:45

    C'est clair que tes CROA sont au top! C'est un régal de revivre nos soirées grâce à ton blog, un pur plaisir!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :