• Observation des comètes du moment depuis Marseille

    Toujours en confinement, j'ai improvisé un petit observatoire sur mon balcon nord afin de tenter d'observer les comètes qui font parties de l'actualité céleste du moment, C/2019 Y4 ATLAS et C/2019 Y1 ATLAS. Les conditions d'observation ne sont vraiment pas optimales avec la pollution lumineuse de Marseille mais grace au filtre Lumicon Swan Band les comètes restent accessibles. Puis, pour augmenter mes chances de les voir, j'ai choisi d'observer avec mon Travel Dobson Sumerian Optics de 254 mm plutôt que la lunette de 125 mm.

     

    Le 15 avril 2020 à 0h30 HL : C/2019 Y1 ATLAS

    C/2019 Y1 ATLAS traverse actuellement la constellation de Cassiopée qui est placée au raz de l'horizon une bonne partie de la nuit. Même si elle est estimée à une magnitude de 9m avec les brumes et la pollution lumineuse elle demeure difficile à voir depuis Marseille. J'ai précédemment fait quatre tentatives d'observation qui ce sont soldées par des échecs avant de parvenir à la voir clairement ce matin du 15 avril 2020. Il faut dire qu'elle a un peu gagné en hauteur ces derniers jours et çà m'a pas mal aidé. L'autre aide précieuse c'est le filtre Swan Band Comet, sans lui je n'ai pas réussi à la percevoir. Avec le filtre elle s'est révélée clairement à 127x comme une boule diffuse entourant un noyau assez contrasté. C'est ma 89ème comète !

    C/2019 Y1 ATLAS

    C/2019 Y1 ATLAS - Comète dans cassiopée
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 125x (Ethos 10 mm)
    Marseille (13)

     

    Le 12 avril 2020 à 1h00 HL : C/2019 Y4 ATLAS

    Retour sur la comète C/2019 Y4 ATLAS quelques jours plus tard. Le ciel était bien plus transparent que ces dernières nuits lors desquelles je ne suis pas parvenu à observer la comète. Finalement j'ai réussi à la revoir avec le Dobson de 254 sur mon balcon. Le halo diffus est toujours détectable avec le filtre Swan Band Comet mais il s'est fortement réduit en taille. Le noyau et la queue sont mieux vus sans filtre mais depuis Marseille tout ces détails ne sont perceptibles qu'en vision décalée. Elle est donc toujours là malgré la désintégration progressive de son noyau mais elle est désormais devenue faible, elle doit être de 10 ou 11m ...

    C/2019 Y4 ATLAS

    C/2019 Y4 ATLAS - Comète dans la Girafe
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 125x (Ethos 10 mm)
    Marseille (13)

     

    Le 5 avril 2020 : C/2019 Y4 ATLAS

    Je chemine à partir de l'étoile Omicron de la Grande Ourse pour filer dans la constellation de la Girafe dont les faibles étoiles sont parfaitement invisibles en ville. Après une bonne succession de sauts d'étoile en étoile je finis par localiser l'emplacement où est censée se trouver la prometteuse C/2019 Y4 ATLAS. Et bien je suis déçu car au premier abord je ne perçois rien du tout à 62x ! Pour une comète qui est censée approcher la magnitude 7 c'est quand même étrange, même si la pollution lumineuse et la Lune dégrade la noirceur du ciel je m'attendais quand même à deviner quelque chose. Par désespoir je sors l'arme ultime de ma mallette, à savoir le filtre Lumicon Swan Band Comet. Et d'un coup le miracle fut, je devine une vague tache diffuse pâle et uniforme, elle est là ! Je décide de ne pas en rester là, je grossis à 162x avec l'Ethos de 6 mm tout en gardant le filtre. A ce grossissement le halo très diffus disparaît presque, à la place je perçois faiblement la région de son noyau à partir de laquelle s'étire une queue de poussières assez longue. Au bout de cette observation prolongée j'ai quand même pu observer et détailler cette comète, mais je reste quand même surpris par son aspect général fantomatique.

    C/2019 Y4 ATLAS 5 avril 2020

    C/2019 Y4 ATLAS - Comète dans la Girafe
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 162x (Ethos 6 mm)
    Marseille (13)

    Cette nouvelle session d'observation urbaine s'achève, j'ai fini par aboutir à mes fins mais que ce fut dur, vivement que l'on puisse retourner observer ailleurs qu'en ville !

     

     

    « Vénus croise l'amas des PléiadesL'astéroïde 52768 (1998 OR2) passe près de la Terre »

  • Commentaires

    1
    Pascal p
    Jeudi 9 Avril à 13:35
    Salut Laurent. Merci de nous faire partager tes observations de passionné invétéré. Bon d'accord, y a confinement, mais observer en pleine ville, depuis le balcon par pleine lune c'est pas ce qu'on conseille en général. Pourtant tu nous rappelle que l'astronomie ça se pratique sans modération comme tu nous le montre brillamment. J'ai tenté la comète hier avec mon 400 en périphérie de Toulouse. Je constate en effet qu'elle est bien faiblarde par rapport aux nuits précédentes cette atlas.
    2
    Pascal P
    Jeudi 9 Avril à 13:53

    As-tu la place de mettre ton Taurus 508 sur le balcon ? ^^

    3
    Jeudi 9 Avril à 16:16

    Salut Pascal,

    Content d'avoir de tes nouvelles, j'espère que tu vas bien. C'est sûr qu'en ce moment avec le confinement on rêve d'être sous le beau ciel du Restefond mais à défaut on fait comme on peut avec le ciel de ville ! Le comble c'est qu'en plus en ce moment il fait très beau, çà fait râler mais j'essaye d'en profiter quand même. Mais pas avec le T508 mm, il ne passerait pas la porte fenêtre du balcon ... Puis j'essaye de rester discret sur le balcon et de ne pas attirer l'attention des voisins ;)

    4
    Pascal P
    Jeudi 9 Avril à 17:30

    Ton 508 ne passerait pas inaperçu en effet !!!  he

     

    5
    Vendredi 10 Avril à 10:45

    Salut !

    Par rapport à mon ciel citadin j'ai bien l'impression que l'observation de la comète ATLAS du 5 avril était la dernière ... Hier soir j'ai refait une tentative et même en insistant et en utilisant le filtre Swan Band je n'ai rien vu avec certitude. Visiblement la comète a encore faibli. Je referai une tentative quand il n'y aura plus la Lune et que le ciel sera moins laiteux.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Dimanche 12 Avril à 11:16

    Salut !

    Le ciel était bien plus transparent hier soir, finalement j'ai réussi à la revoir avec le T254 sur mon balcon. Le halo diffus est toujours détectable avec le filtre Swan Band, et le noyau et la queue mieux vue sans filtre. Elle est toujours là malgré sa dislocation mais désormais c'est du faiblard, elle doit être de 10 ou 11m ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :