• Quatre comètes sinon rien !

    Voilà deux semaines que j'attendais qu'une éclaircie me permette d'observer les comètes du moment qui sont toutes regroupées dans le ciel du matin. Aujourd'hui à 4h00 le réveil sonne, je jette un coup d'oeil dehors et le ciel est parfaitement dégagé, enfin !! Je file rejoindre mes amis Lionel et Vincent sur le site de Pichauris.

    Je monte le Sumérian Optics Travel Dobson de 254 mm très rapidement et pointe la première cible : C/2013 R1 Lovejoy. Celle-ci est très simple à trouver car elle se trouve juste entre l'étoile Delta Cancri (3,94m) et le bel amas ouvert M44. Un rapprochement que Lionel a superbement immortalisé. A 4h45 elle était proche du zénith, elle est donc très bien placée pour une observation optimale. Nous sommes surpris par son éclat, d'ailleurs elle est déjà bien visible dans le chercheur 5x25 mm. Au télescope c'est une belle boule diffuse au coeur plus brillant, sa magnitude doit être proche de la fourchette 6,5m - 7m. En vision décalée je perçois une queue discrète vers le nord-ouest.

    C/2013 R1 Lovejoy

    La Comète C/2013 R1 Lovejoy
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 70x (Explore Scientific 18 mm)
    Pichauris (13)

    Puis je pointe la star du moment, j'ai nommé C/2012 S1 ISON. Vincent est déjà dessus depuis un petit moment avec sa lunette de 100 mm. Dans son instrument il a déjà perçu une queue étirée. Détail vérifié au 254 mm, ISON est très différente de Lovejoy car elle présente une coma bien plus petite et une queue bien plus évidente et longue, un vrai têtard ! Pour être honnête on est bien loin d'être face à la comète du siècle dans l'état actuel des choses... ISON est jolie mais elle reste assez discrète avec une magnitude qui doit être proche de 8,5m - 9m.

    C/2012 S1 ISON

    La Comète C/2012 S1 ISON
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 125x (Ethos 10 mm)
    Pichauris (13)

    Avec une comète d'avance dans ce véritable marathon, Vincent est passé à C/2012 X1 LINEAR, je lui embraye le pas. Cette comète est une surprise car très loin de la Terre, elle devrait être de 14m. La semaine dernière elle connut un étonnant sursaut d'éclat la faisant subitement passer à 8m ! Ce regain de luminosité résulte probablement d'un choc avec un autre corps et de l'éclatement d'une poche de gaz. Malheureusement notre LINEAR a un peu perdu de sa superbe depuis l'évènement, d'ailleurs elle n'est pas du tout évidente à voir dans la lunette de 100 mm. Au télescope de 254 mm les choses s'améliorent, je perçois sa région centrale petite mais non ponctuelle, elle est entourée d'une large et très très pâle nébulosité circulaire. Cette coma issue de l'"outburst" semble s'étendre et se diluer au fil des jours d'après les images prises par les amateurs, ce qui ne va pas sans rappeler la comète 17P/Holmes qui nous avait offert le même genre de spectacle en 2007, mais à une plus grande échelle.

    C/2012 X1 Linear

    La Comète C/2012 X1 LINEAR
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 70x (Explore Scientific 18 mm)
    Pichauris (13)

    Le fond de ciel semble déjà s'éclaircir, il est grand temps de pointer notre dernière cible en drirection de la constellation de la Vierge. Il s'agit de 2P/Encke, une comète périodique qui repasse près du Soleil tout les 3 ans et que j'avais déjà eu l'occasion de pointer en 2003. D'après mes observations de l'époque, Encke apparaissait très large et particulièrement diffuse. Je suis étonné de la découvrir à l'occulaire sous la forme d'une belle boule contrastée au noyau brillant dont l'éclat semble dépasser 7m. On dirait que ce n'est plus la même comète. Comme le ciel devient de plus en plus lumineux il est malheureusement déjà trop tard pour essayer de percevoir plus de détails.

    2P/Encke

    La Comète 2P/Encke
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 70x (Explore Scientific 18 mm)
     Pichauris (13)

    Voilà une cession d'observation spéciale comète rondement menée ! Il est désormais temps de ranger le matériel. En pliant je réalise qu'avec 3 nouvelles comètes observées (je ne compte pas Encke que j'ai déjà vu en 2003) cela porte mon compteur à 58 astres chevelus différents !

    Nos visages sont déconfits par ce lever très matinal mais ils affichent un large sourire, quatre comètes toutes différentes vues en l'espace d'un peu plus d'une heure d'observation, çà n'arrive pas tout les jours ! 

      

     

    drapeau UK  Friday, November 7 in the morning I saw four comets with my Dobsonian telescope of 254 mm. Lovejoy C/2013 R1 was the most brilliant, high in the sky, it had a large coma and a little discreet tail. ISON C/2012 S1 is smaller, it has a small coma but a longer tail than Lovejoy. LINEAR C/2012 X1 has a bright nucleus surrounded by a wide halo very low created after the outburst of the last week. Finally, I observed 2P/Encke the famous periodic comet that I have seen on a cleared background of sky. His vision was more classic, like a diffuse disk with a more light center.

    « 52ème RAGBR : Séjour aux RayesLa comète ISON : que l'observation commence ! »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 12:27

    Donc,... nous n'étions pas les seuls à nous lever dès potron minet pour voir cet amas de comètes !


    Content que tu as pu les attraper toutes les 4 par la queue, c'était mon but aussi mais je n' ai pu en croquer que deux : Ison et Lovejoy.  Avec les amis d'astroprovence.com nous étions sur un terrain pourtant bien orienté à Néoules, seule la pollution lumineuse de Rocabron nous y a ennuyé un tantinet pour Encke et LINEAR. 


    Lovejoy et ISON le 7 novembre au petit matin


    C'est toujour sympa de naviguer sur ton site, merci Laurent !


     

    2
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 13:33

    Salut Michel !

    Content que tu ais pu en profiter aussi ! Ils sont très sympas tes dessins à grand champ, en tout cas avec l'amas M44 à côté de Loveljoy çà a de la gueule.

    Amitiés

    Laurent 

    3
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 15:20

    Salut Laurent

    cela fait toujours plaisir de rencontrer, même de manière virtuelle, quelqu'un qui à vu la même chose que soi 

    je parle d'Ison (et surtout de sa queue effilée que peu d'observateurs citent) et de Lovejoy

    tout à fait les dessins de Michel, qui a dû les faire le même jour (hier matin)

    bravo pour ton blog!

    4
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 18:22

    Salut Gérard, merci pour ton message !

    Je suis content d'avoir pu enfin les voir ces comètes, tes CROA de webastro m'ont vraiment encouragé à mettre le réveil et à sortir, et je ne l'ai pas regretté ! Chacune de ces comètes est différente, j'ai trouvé très intéressant de les comparer.

    Amitiés

    5
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 20:17

    Voilà, le dessin d'Encke est en ligne, le CROA est complet.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :