• RAGBR 73 : Une longue soirée d'hiver riche en observations

    Le beau temps est revenu sur la Provence et nous comptons bien en profiter. Surtout que cela faisait bien longtemps qu'une nuit claire n'avait pas été annoncé pour un samedi soir ! Il n'en fallait pas plus pour lancer la 73ème RAGBR et se donner rendez-vous sur notre terrain d'observation habituel à Rians la Verdière. Nombreux sont ceux qui ont répondu à l'appel et dès l'après-midi les télescopes commencent à fleurir sur le terrain, principalement des Dobsons et quelques setups dédiés à l'astrophotographie.


    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Avant que le Soleil se couche Christophe nous propose de jeter un coup d’œil au Soleil avec son Orion Skyquest de 254 mm équipé d'un filtre pleine ouverture fixé à l'avant du télescope. Même si le Soleil est bas l'image offerte par le Dobson est belle et fine, il y a deux groupes de taches solaires clairement détaillables.

    Ce soir je vais pouvoir tester le Canopus de 381 mm sur la plateforme équatoriale de Sumerian optics. Elle m'a donné satisfaction avec le Travel Dobson de 254 mm, je vais voir ce que donne le suivi avec le gros 15" qui est plus lourd et plus encombrant.

     

    La nuit commence à tomber et nous sommes prêts pour l'observation. Malheureusement des voiles de cirrus passent dans le ciel, on croise les doigts pour qu'ils se dissipent rapidement.

    Avant d'ouvrir la pause tant attendue de l'apéro nous jetons un coup d’œil à la brillante planète Vénus qui se dévoile sous la forme d'un grand croissant qui laisse entrevoir un beau dégradé de lumière le long du terminateur.

     

    Nous nous rassemblons autour des tables pour partager un moment de convivialité mais comme il commence à faire bien sombre, certains d'entre nous délaissent les victuailles pour retrouver les télescopes. En effet, la fin du crépuscule correspond au meilleur moment pour tenter d'observer la comète périodique 2P/Encke qui se situe sous Vénus, à une faible hauteur sur l'horizon ouest.

    Après une période de recherche un peu délicate parmi les étoiles de la constellation des Poissons je finis par tomber dessus. 2P/Encke se révèle brillante, sa coma comporte un noyau lumineux et semble présenter des irrégularités en vision décalée. Ce n'est pas évident de distinguer clairement de fins détails dans un astre qui se trouve dans les basses couches atmosphériques mais il me semble bien deviner une extension diffuse qui doit correspondre à une queue ainsi que plusieurs petites excroissances qui ressemblent à des jets. C'est le troisième passage de cette comète que j'observe et je dois dire que celui-ci est le plus intéressant, je ne pensais pas que cette périodique usée pouvait révéler autant de détails.

    2P/Encke

       La comète 2P/Encke
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,31

    Je retourne à table histoire de grignoter un peu puis je relance mes recherches cométaires, direction la 41P/ Tuttle Giacobini Kreusak située ce soir dans la constellation du Lion. Dans le 381 mm à 171x elle se révèle parfaitement en vision directe, sa magnitude doit tourner autour de 11m. Sa coma est toujours circulaire, elle entoure une région centrale plus brillante.

    41P Tuttle Giacobini Kresak

       La comète 41P/Tuttle Giacobini Kresak
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,31

    Je mets entre parenthèse mes explorations cométaires pour observer quelques galaxies de saison. J'oriente maintenant le Dobson vers la spirale NGC 3184 (9,9m - 7,4'x6,9') située dans les pattes de la Grande Ourse. Cette galaxie est vue de face, à 171x elle apparaît large et peu contrastée. En auscultant la zone plus attentivement je note la présence d'une région centrale plus brillante, mais je distingue aussi deux bribes de bras spiraux, celui qui s'étend sur le bord nord étant le plus visible. Dans le bras sud j'observe également une petite condensation lumineuse très compacte qui correspond à une région HII. Elle porte dans le New General Catalog une référence pour elle toute seule, il s'agit de NGC 3181.

    ngc 3184 galaxy

      NGC 3184 -  Galaxie dans la Grande Ourse
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,31

    Le froid commence à vraiment s'installer, la température chute à -3°C ... Les télescopes se retrouvent seuls, les astronomes s'affairent autour des tables pour tenter de trouver un peu de réconfort avec des boissons chaudes.

    Un nouveau voile de cirrus fait son apparition sur l'horizon est, du coup je me dépêche de pointer une autre cible au cas où se soit la dernière ... Je pointe un duo galactique méconnu dans les Chiens de Chasse à savoir les spirales NGC 4618 (10,9m - 4,2'x3,4') et NGC 4625 (12,5m - 2,2'x1,9'). NGC 4618 est une galaxie atypique qui comporte un énorme bras spiral disproportionné qui est parfaitement visible à 171x, je devine même dans sa structure une petite condensation lumineuse compacte qui correspond vraisemblablement à une région HII. NGC 4625 est plus petite et moins brillante, elle présente elle aussi une forme irrégulière avec un noyau décentré vers le bord nord-est de son disque galactique.

    ngc 4618 galaxy

     NGC 4618 et NGC 4625 -  Galaxies dans les Chiens de Chasse
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,31

    Finalement nous avons de la chance, les filaments nuageux restent vers l'est. Le froid semble figer l'atmosphère car la turbulence à l'oculaire commence à se faire discrète. Je décide alors de reprendre mon périple cométaire pour rendre une visite à la discrète mais jolie C/2015 V2 Johnson qui est localisée dans la constellation d'Hercule. A 171x je découvre une comète bien visible, avec une queue bien dessinée dont le bord nord est plus rectiligne et contrasté que le bord sud.

    C/2015 V2 johnson

    La comète C/2015 V2 Johnson
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,31

    La température continue à baisser et il fait désormais -5°C. Il commence à être tard et la fatigue se fait sérieusement sentir. Comme la planète Jupiter a pris de la hauteur nous sommes nombreux à orienter les télescopes vers la géante gazeuse.

     

    Bien nous en a pris car l'image est magnifique, la turbulence est très discrète et nous distinguons pas mal de détails dans ses bandes nuageuses. J'apprécie d'avoir le suivi motorisé de la table équatoriale pour avoir le temps se scruter attentivement son atmosphère agitée. Je remarque que la NEB (bande nord) se révèle plus large que d'habitude, elle est bordée au nord par une mince bande orangée. Le bord sud de la NEB est très irrégulier, marqué par la présence de tache blanches entourées de filaments bleu foncés et de régions sombres. C'est magnifique !

    Jupiter 26 février 2017

    Jupiter vers 1h00 avec Io près de la SEB
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
      Rians la Verdière (83)

    Nous achevons la soirée sur cette belle vision planétaire. Ce soir nous n'avons pas de route à faire pour rentrer car nous campons à la fraîche pour ne pas dire très fraîche ... Le terrain couvert de givre au petit matin en témoigne !  Même si on s'est gelé, nous savourons le plaisir d'avoir pu profiter d'une longue nuit d'observation partagée entre amis.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    « Un début d'année 2017 riche en comètesLa prometteuse comète 41P/Tuttle Giacobini Kresak »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    gilou
    Mardi 28 Février à 22:02

    Merci Laurent pour ce partage d'un bon moment d'astro entre amis. Ici en Creuse ciel pourri ce mois, et j'espère que l'on pourra aussi profiter de belles observations cométaires également bientôt.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 1er Mars à 18:52

    Salut Gilles !

    Merci pour ton message. Oui c'était une belle soirée, çà faisait longtemps qu'on avait pas eu de samedi soir dégagé pour bien en profiter. Bon séjour en Creuse, j'ai un ancêtre qui vient de là bas ;) A bientôt au gîte Poil, je pense qu'on se régalera avec les comètes sous le beau ciel du 04 !

    3
    pascvale13
    Jeudi 2 Mars à 09:31

    Bravo Laurent

    Ton CROA retransmet fidèlement nos soirées RAGBR, bonne ambiance et belles observations

    Jupiter m' a vraiment subjugué avec moult détails à sa surface.

    Merci encore pour la ta passion communicative car tu as toujours un objet qui sort des sentiers battus.

    Pascal

     

    4
    Vendredi 3 Mars à 00:21

    Salut Pascal !

    Espérons qu'on aura plein d'autres beaux week-end d'observation à venir, à commencer par celui du Poil qui arrive, j'ai vu que tu t'étais inscrit et t'as bien fait. Tu vas voir le ciel est bien meilleur qu'à Rians et on pourra faire un marathon de galaxies de printemps en dehors des sentiers battus, il y a tant de choses à voir dans le ciel avec nos gros Dobsons ! Et puis j'ai encore une bouteille de Pisco du Chili en réserve, avec çà on se croira dans l'Atacama :)

    A bientôt !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :