• Une belle et froide nuit au pied du massif du Montdenier

    En ce début du mois d'avril nous repartons en quête de ciel noir, direction le massif du Montdenier dans le parc naturel régional du Verdon. Si le printemps est arrivé depuis longtemps dans la région marseillaise, il en est tout autrement au pied des pré-Alpes à mille mètres d'altitude. C'est bien emmitouflés dans nos anoraks et nos bonnets que nous montons les instruments en espérant que le ciel soit dégagé à la nuit tombée.

    Les prévisions météorologiques n'annoncent rien de très réjouissant pour les observations astronomiques, ce qui explique que pour cette sortie nous sommes peu nombreux. Les courageux qui ont bravé les annonces de froid, de nuages, de pluie et de vent se sont dit qu'il est toujours agréable d'aller prendre un bol d'air dans la nature et puis après tout on ne sait jamais, parfois la météo se trompe ... Et il faut bien le reconnaître, l'endroit est plutôt joli, même avec un temps maussade !

    panorama Montdenier

    Quelques éclaircies nous laissent quand même quelques espoirs de profiter du ciel étoilé, donc nous prenons quand même le temps de monter les télescopes.

    Les gros Dobsons sont de sortie, mon Canopus de 381 mm et accompagné de deux 400 mm et d'un 355 mm.

    Gilles et son télescope Sud Dobson de 400 mm

    Un nouveau télescope est venu enrichir le parc instrumental de nos RAGBR, le très élégant Sud Dobson de 355 mm de Gisèle. Et bien sûr, pour ne pas déroger à la tradition, tout nouveau matériel est accompagné comme il se doit de son mauvais temps rituel !

    Mais il commence déjà à faire sombre, il est temps de rejoindre notre intérieur chauffé pour lancer les réjouissances et savourer un apéro bien venu. 

    Vers 21h nous mettons le nez dehors et l'alerte est rapidement donnée : Il y a des étoiles ! Branle bas de combat, tout le monde à son poste, en un temps record nous voilà prêts pour les observations !

    De mon côté je commence par faire quelques images avec le Sony A7s. Vers l'ouest on devine la lueur blanchâtre de la lumière zodiacale qui s'étire au dessus du camping car en direction des Pléiades et de la planète Mars. Puis, au bout de quelques minutes, c'est la Station Spatiale Internationale (ISS) qui s'invite dans le tableau. Son déplacement est visible comme un trait de lumière sur le cliché.

    Je continue à suivre l'avancée de la station à travers la voute étoilée. Elle devient très lumineuse en gagnant de la hauteur puis elle finit par passer dans l'ombre de la Terre et par disparaître progressivement. Actuellement l'expédition 59 est en place. Trois astronautes américains, un astronaute canadien et deux cosmonautes russes sont à bord !

    ISS

    Il est temps pour moi de rejoindre mon télescope. Par chance les nuages commencent à se disperser et le ciel me paraît gagner en noirceur. Le Sky Quality Meter m'indique une valeur de 21,69, ce qui n'est pas mal du tout.

    Je vais profiter de la qualité de cette nuit pour me lancer dans un projet de dessin de longue haleine car j'aimerais essayer de détailler M101 (7,5m - 28,8'x26,9'), la belle et grande spirale vue de face qui se situe dans la Grande Ourse. Cette galaxie présente un diamètre apparent très important et il est impératif de bénéficier d'un ciel noir pour qu'elle dévoile sa structure. Comme c'est le cas ce soir je parviens à deviner ses bras spiraux dès 86x ! En passant à 171x avec l'Ethos de 10 mm je découvre tout une foule de détails peu lumineux mais néanmoins bien visibles. Plusieurs bras spiraux s'élancent de part et d'autre de la région centrale et de nombreuses régions HII ou associations d'étoiles jeunes de type OB ponctuent certains d'entre eux en apparaissant comme de petites nodosités. La vision est tellement passionnante que je vais passer pas moins d'une heure à scruter les méandres de cette galaxie !

    M101 galaxy

    M101 - Galaxie dans la Grande Ourse
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Montdenier (04) - SQM 21,69

    Je passe maintenant à un objet bien moins esthétique mais qui demeure très intéressant pour ce qu'il représente, à savoir le blazar Markarian 421. Il s'agit d'une galaxie dont le noyau très actif apparaît extrêmement lumineux par rapport au reste du disque galactique. Son noyau renferme probablement un trou noir supermassif alimenté en gaz et rejetant une partie de cette matière sous la formes de jets intenses. Markarian 421 est situé à près de 400 millions d'années-lumière de la Terre. Dans le Dobson de 381 mm à 286x je le découvre sans aucune difficulté sous la forme d'un petit point brillant à la magnitude 13,5m. L'objet reste stellaire, je ne parviens pas à distinguer de disque nébuleux autour de lui, mais il faut dire que de l'humidité est en train de se déposer légèrement sur les optiques du télescopes et que toutes les étoiles commencent à présenter un léger halo diffus ... Markarian 421 n'est peut-être pas aussi esthétique que la belle M101 mais cela fait toujours drôle de se dire que le petit grain de lumière qui tape dans mon œil au moment où je l'observe est parti de là bas durant la période du Dévonien alors que les insectes venaient juste d'apparaître sur Terre !

    Markarian 421 blazar

    Markarian 421 - Blazar dans la Grande Ourse
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 285x (Ethos 6 mm)
    Montdenier (04) - SQM 21,69

    Le ciel est désormais bien dégagé mis à part sur les horizons, c'est une aubaine, les prévisions météo ne nous laissaient pas en espérer autant ! Malgré la buée qui commence également à se déposer sur la lentille de l'objectif Zenitar de 16 mm qui équipe le Sony A7s, je parviens à réaliser une image où l'on commence à deviner faiblement le pont zodiacal. Il s'étire tout au long de l'écliptique de la Vierge jusqu'aux Gémeaux (sur le cliché il apparaît en diagonale du coin en bas à gauche jusqu'au coin en haut à droite).

    Heureusement un léger vent vient chasser l'humidité et la buée tend à disparaître. Par contre le vent apporte une belle sensation glaciale désagréable. Mais on ne peut pas tout avoir !

    Je remarque sur l'atlas interstellarum que sous le blazar Markarian 421 se situe deux petites galaxies en interaction, il s'agit de NGC 3545A et B (13,9m - 30"x30"). Je tente le coup même si le duo semble faible et j'ai bien fait puisqu'à 286x je les distingue parfaitement en vision décalée. Je parviens même à distinguer deux petits noyaux galactiques empêtrés dans un même halo diffus étiré dans le sens NE-SO. Je remarque également la présence d'une autre galaxie localisée à seulement 3'O du couple, il s'agit de NGC 3542 (14,2m - 48"x18"). Elle est donnée plus faible que NGC 3545 et pourtant le la distingue tout aussi bien. Elle apparaît même clairement allongée et présente une condensation centrale. Après un gros travail de recherche en vision décalée, je devine aussi la présence dans le champ de PGC 33856 (15,4m - 39"x18"). Mais cette dernière est beaucoup plus difficile à percevoir, là j'atteins les limites de ma vue de quarantenaire et de mon télescope, elle ne se révèle que par à-coups et ne me montre à priori que son noyau ...

    ngc 3545 A et B galaxies

    NGC 3545 A et B, NGC 3542 et PGC 33856 - Galaxies dans la Grande Ourse
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 285x (Ethos 6 mm)
    Montdenier (04) - SQM 21,69

    Il est déjà 1h du matin et à l'image de mes compagnons d'observation je commence sérieusement à fatiguer. Observer le vendredi soir après la semaine de boulot n'est jamais simple, on manque clairement d'énergie ... Malgré cela je me lance quand même dans un dernier dessin. Direction la constellation du Lion cette fois-ci et sa belle galaxie NGC 2903 (8,7m - 12,6'x6,0'). En voilà un bel objet, à 286x je découvre une longue barre galactique s'étendant de part et d'autre d'un noyau lumineux. Depuis les extrémités de la barre s'élancent de petits bras spiraux arqués.

    ngc 2903 galaxy

    NGC 2903 - Galaxie dans le Lion
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 285x (Ethos 6 mm)
    Montdenier (04) - SQM 21,69

    Voilà une belle soirée d'observation qui s'achève, on est content d'avoir pu en profiter. Malheureusement le lendemain la météo est devenue cataclysmique, elle nous a contraint à écourter notre séjour au Montdenier. C'est sous les flocons de neige et un vent à décorner les bœufs que nous décidons finalement de rentrer avant l'heure sur Marseille.

    « Balade autour des galaxies M81 et M82 de la Grande OurseOpposition 2019 de Jupiter : la Grande Tache Rouge perturbée »

  • Commentaires

    1
    etoilesdesecrins
    Mardi 9 Avril à 13:31

    Salut Laurent,

     

    une bien belle occasion qui se présentait mal, c'est toujours ça de pris même si le séjour dans cette belle région a été écourté !

    Tu m'as paru à l'aise sur des galaxies de mag > 14, en plus de l'observateur et du diamètre, le ciel de là-bas doit y être pour quelque chose !

    Bravo aussi pour la PGC de mag 15.4. Au 300 il semblerait que je bute sur le mur des 15 points de magnitude en ciel profond ...

    Tes galaxies en interaction me font penser aux Souris vues hier soir au T300, faibles mais accessibles en VI presque en continu à 270 X. Par contre aucune trace de la queue, même si la galaxie d'où part la queue était plus faible et diffuse que l'autre, plus mal définie.

     

    Bon ciel quand même malgré le retour de la lune

     

    etoilesdesecrins

    2
    Mardi 9 Avril à 19:17

    Salut !

    Oui sous ce ciel de qualité les galaxies autour de 14m étaient faisables sans trop de difficultés. Celle de 15,4m par contre c'était limite, visible 30% du temps en vision décalée on va dire et il me semble que je n'ai perçu que le noyau. Celle là elle m'a quand même posé des difficultés ...

    Pour le couple NGC 3545 A et B c'est vrai qu'elles rappellent un peu les souris mais en plus petit et plus faible. Sinon je confirme que la queue des souris est très difficile à percevoir, la seule fois où je l'ai vu c'était dans le T1000 de Stellarzac !

    Bon ciel à toi aussi !

    Amitiés

    Laurent

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :