• Balade autour des galaxies M81 et M82 de la Grande Ourse

    Lorsqu'on revient d'un séjour d'observation sous un ciel magistral comme celui du désert marocain, il est très compliqué de renouer avec l'observation du ciel profond dans la région marseillaise qui est baignée de pollution lumineuse et d'humidité diffusante. On se dit que tout ce que l'on pourra voir ici sera évidemment moins beau que ce que l'on a pu observer là bas ... Pourtant ce soir le temps est dégagé et l'envie d'aller taquiner les galaxies de printemps se fait tout de même ressentir, du coup je rejoins quelques amis sur notre site de Riboux, au pied du massif de la Sainte-Baume.

    Je monte le Dobson de 381 mm et examine un peu l'état du ciel du coin de l’œil. Il y a quand même beaucoup de pollution lumineuse à l'ouest à cause d'Aubagne et Marseille et à l’est à cause du circuit du Castellet et de Toulon mais l'horizon nord est relativement sombre. Le zénith est lui aussi assez exploitable donc je vais me focaliser sur une zone du ciel proche de ce secteur.

    Une petite mesure effectuée avec le SQM me donne une valeur de 20,82 ... C'est correct mais quand on est atteint d'une belle cielnoirdite aiguë c'est dur à vivre ! A tel point qu'on passe la première partie de la soirée à bouder les télescopes, nous préférons évoquer notre beau voyage au Maroc, sa lumière zodiacale impressionnante, son gegenschein visible à l’œil nu ... tout çà nous remplit de nostalgie, c'est grave docteur ?

    Mais le meilleur remède au manque de ciel noir et encore de ne plus examiner les défauts du ciel et de se lancer en mettant l’œil au télescope ! Je choisis ce soir de partir dans la Grande Ourse puisque cette constellation est haute et qu'elle est dans un recoin pas trop contaminé par les méfaits de la lumière artificielle.

    Je vise le beau duo M81 et M82 pour me donner de l'allant et effectivement, çà le fait bien ! Dans le TS de 20 mm à 100° de champ les deux galaxies sont magnifiques, lumineuses, détaillées, la vision est vraiment plaisante. Je devine des bribes de spirales dans la périphérie de M81 et de belles bandes sombres dans M82. Les deux belles ont commencé à raviver ma flamme d'observateur.

    Juste à côté du duo se trouve la discrète mais brillante NGC 3077 (10,0m - 5,2'x4,7'). Elle apparaît plutôt petite alors je décide de passer à l'Ethos de 6 mm et d'augmenter le grossissement à 285x. La vision devient intéressante, son disque galactique apparaît ovalisé dans le sens NE/SO et je note quelques irrégularités de brillance dans son halo. Tient, çà y est, j'ai les doigts qui me démangent, il faut que je fasse un dessin ! Je crois que la guérison est en bonne voie.

    ngc 3077 galaxy

    NGC 3077 - galaxie dans la Grande Ourse
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 285x (Ethos 6 mm)
    Pichauris (13) - SQM 20,82

    J'ouvre l'atlas interstellarum pour étudier la zone et je m'aperçois qu'il y a d'autres galaxies à proximité immédiate de M81 et M82, je me lance à leur recherche.

    J'attaque le repérage de la minuscule NGC 2959 (12,9m - 1,3'x1,3'), mon côté ciel extrémiste a parlé, en route pour les tachouilles ! Cette faible galaxie se trouve à près de 1° OSO de M81. Elle apparaît très discrète à 285x, elle semble circulaire et elle possède un petit noyau très compact. Je vois sur l'atlas qu'elle possède une petite voisine. En vision décalée je devine effectivement la présence d'une galaxie particulièrement modeste juste à côté d'elle, il s'agit de NGC 2961 (14,9m - 48"x12"). Heureusement que l'atlas signalait sa présence car cette dernière est vraiment faible, je perçois surtout sa région centrale. En insistant je décèle par moment son petit disque galactique étiré dans le sens SE/NO.

    ngc 2959 galaxy

    NGC 2959 et NGC 2961 - galaxies dans la Grande Ourse
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 285x (Ethos 6 mm)
    Pichauris (13) - SQM 20,82

    Juste au sud de ce duo j'observe la jolie NGC 2976 (10,9m - 5,9'x2,7'). Celle-ci est brillante et large, surtout comparée aux deux galaxies précédentes. A 286x j'observe au premier abord un large disque nébuleux plutôt uniforme et clairement ovalisé dans le sens SE/NO. Après une observation attentive en vision décalée je devine une discrète région centrale et quelques nodosités qui doivent être des régions HII. 

    ngc 2976 galaxy

    NGC 2976 - galaxie dans la Grande Ourse
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 285x (Ethos 6 mm)
    Pichauris (13) - SQM 20,92

    L'heure avance et je me dis que quitte à me lancer dans un dernier dessin, autant que se soit pour l'une des deux stars du secteur. Je jette mon dévolu sur M82 (8,6m - 11,2'x4,3'), l'une des galaxies les plus esthétiques du ciel de part les détails qu'elle présente à l'oculaire. En effet à 285x le spectacle offert est fabuleux. Elle apparait comme un fuseau brillant et lumineux fendu de plusieurs bandes obscures de poussières et rehaussé de quelques condensations lumineuses qui sont autant de régions HII ou d'associations d'étoiles jeunes de type OB.

    M82 galaxy

    M82 - galaxie dans la Grande Ourse
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 285x (Ethos 6 mm)
    Pichauris (13) - SQM 20,92

    Il est temps de plier le matériel. Finalement cette soirée m'aura permis de faire quelques belles observations, même si le ciel n'était pas d'une noirceur de rêve.

    « Maroc 2019 : Superbes nuits étoilées aux portes du SaharaUne belle et froide nuit au pied du massif du Montdenier »

  • Commentaires

    1
    capricorne 47
    Mardi 2 Avril à 18:19

    Bonsoir Laurent,

    Un résumé, parlant,au cours de votre soirée d'observation,entre amis, au pied de la Ste Baume....

    après lecture,j'en déduis que mettre l’œil  au télescope,fait l'effet d'un médicament "sans contre indications!!"

    une vraie potion magiqueyes

    pour  moi,je suis toujours transportée ,lors des courtes soirées,lorsque le ciel clair de Chaponnay nous permet de sortir le T400,

    avec voyage dans Orion,dans la grande Ourse,et nouveau pour moi:la nébuleuse de l'Esquimau,dans les Gemeaux!

    Je crois savoir que la météo se fera plus capricieuse,mais on a besoin d'eau

    Voilà Laurent,une fois encore,j'apprécie ces échanges sur votre blog.

    Astrobises.

    Capricorne 47. Chantal.

    2
    Samedi 6 Avril à 19:31

    Avec toi Laurent le mot "observation" prend tout son sens… On aurait tendance à l'oublier d'ailleurs dans ce nouveau monde d'images… Cheers

    3
    Samedi 6 Avril à 23:07

    Bonsoir !

    @ Chantal : C'est toujours un plaisir de vous lire et d'avoir de vos nouvelles. J'espère que vous aurez eu beau temps ou sortir avec votre club de Chaponnay lors de ce week-end de nouvelle Lune.

    Nous au RAGBR on a tenté d'aller dans le Verdon et nous avons pu observer un soir, puis nous avons écourté le séjour à cause d'un vent à décorner les bœufs et de la neige qui commençait à tomber ...

    Mais on ne va pas se plaindre, on a pu observer deux soirs et entre temps çà fait du bien à la nature d'avoir un peu d'eau après une période de sécheresse de deux mois !

    @ Jean-Pierre : Oui, il y a tant de choses à découvrir de ses propres yeux dans cet Univers, que je ne me lasserai jamais de mettre l’œil à l'oculaire et de dessiner ce qui s'offre à moi. J'ai bien essayé de faire de l'imagerie CCD à une époque, je n'ai pas supporté que la caméra observe à ma place pendant que j'étais devant un écran, j'étais jaloux d'elle ! ;)

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :