• Ce soir je retourne faire des images de la Lune avec la lunette de 125 mm et la caméra Inova PLB-C2. Notre satellite naturel est devenu le meilleur ami de l'astronome confiné car elle est facilement accessible en ville quand on a un balcon bien orienté pour la voir ! En ce 4 mai 2020 on s'approche petit à petit de la pleine Lune, je vais donc visiter les reliefs de la frange ouest de la face visible. Malheureusement l'atmosphère est encore agitée ce soir, à moins que ce soit la terrasse qui ait chauffé durant la journée ensoleillée qui a précédé, toujours est-il que la turbulence est encore sensible. Ce n'est pas grave, je vais faire avec, et je commence la promenade dans l'hémisphère sud avec la belle plaine murée de Gassendi.

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Je me lance dans une nouvelle soirée d'imagerie lunaire alors que notre satellite naturel présente une phase gibbeuse. Pour cette occasion la turbulence atmosphérique est encore sensible mais moins catastrophique qu'avant hier. J'ai amélioré le setup avec l'ajout d'une bague allonge à l'arrière de la lunette et je commence à bien me familiariser avec les paramètres d’acquisition de la caméra CCD Inova PLB-C2 ainsi qu'avec les logiciels de traitement. Cela me permet d'exploiter au mieux le potentiel de la lunette TS photoline de 125 mm qui se soir à donner de bons résultats en terme de résolution. Je commence la promenade par l'hémisphère nord avec une belle vision du cratère Platon.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Alors que les astronomes sont focalisés sur le destin de C/2019 Y4 ATLAS, dont la fragmentation au mois d'avril a ruiné les espoirs qu'elle puisse devenir la prochaine belle comète, une nouvelle comète prometteuse est prête à la détrôner : C/2020 F8 SWAN. Découverte le 25 mars 2020 par l'australien M. Mattiazzo en étudiant les images de la caméra SWAN qui équipe la sonde spatiale SOHO (Solar Heliospheric Observer), cette comète est apparue la mi-avril en sursaut d'activité en présentant une forte émission d'hydrogène. Si elle parvient à maintenir un bon niveau d'activité sans se fragmenter elle pourrait atteindre la magnitude 4 à la fin du mois de mai et ainsi devenir visible à l'oeil nu sous un bon ciel.

    Lire la suite...


    9 commentaires
  • Comme la Lune est de retour dans le ciel du soir j'ai eu envie de refaire une ballade en images parmi les reliefs de notre satellite naturel qui cette nuit présente une phase en premier quartier. Je ressors la lunette de 125 mm et ma vieille caméra Inova PLB-C2 pour vous proposer quelques visions de la riche géographie lunaire. Malheureusement après une journée assez venteuse la turbulence atmosphérique était vraiment gênante, mais j'ai essayé de composer avec elle. A 975 mm de focale native je garde une vue assez large de la Lune, voilà une vue de l'hémisphère nord axée autour des chaines de montagne des Appenins et du Caucase qui séparent Mare Imbrium et Mare Serenitatis.

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • Le confinement continue et l'observation au balcon aussi. Voilà la seconde nouvelle Lune du confinement qui est arrivée et j'ai hâte de retrouver un ciel noir et sans pollution lumineuse. Malheureusement ce ne sera pas pour ce soir et j'essaye de me concocter un programme d'observation adapté au ciel illuminé de la cité phocéenne. Je renonce aux observations vers le sud car les lumières de la ville sont vraiment trop gênantes. Par contre mon balcon nord m'offre une vision moins éclairée vers les collines de la chaine de l’Étoile et de ce côté là le ciel reste exploitable. Après minuit, la constellation du Cygne devient accessible vers le nord-est, donc je vais essayer de partir explorer quelques amas ouverts et nébuleuses planétaires de cette zone riche située en pleine Voie Lactée.

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • L'astéroïde 52768 (1998 OR2) a été découvert le 24 juillet 1998 par NEAT à l'observatoire du Haleakalā. il appartient à la famille des "Amor" qui croise la trajectoire de Mars et s'approche par moment de l'orbite de la Terre sans la croiser. Il fait actuellement l'actualité car le 29 avril 2020 il se trouvera dans les parages de la Terre et même s'il est considéré comme un astéroïde potentiellement dangereux, je vous rassure tout de suite, aucun choc avec notre planète n'est à prévoir cette année. En effet 52768 (1998 OR2) passera à 6,3 millions de kilomètres de la Terre et même si c'est un saut de puce à l'échelle du Système Solaire, cela représente tout de même près de 16 fois la distance qui sépare la Terre et la Lune !

    Lire la suite...


    6 commentaires
  • Toujours en confinement, j'ai improvisé un petit observatoire sur mon balcon nord afin de tenter d'observer les comètes qui font parties de l'actualité céleste du moment, C/2019 Y4 ATLAS et C/2019 Y1 ATLAS. Les conditions d'observation ne sont vraiment pas optimales avec la pollution lumineuse de Marseille mais grace au filtre Lumicon Swan Band les comètes restent accessibles. Puis, pour augmenter mes chances de les voir, j'ai choisi d'observer avec mon Travel Dobson Sumerian Optics de 254 mm plutôt que la lunette de 125 mm.

    Lire la suite...


    6 commentaires
  • La brillante planète Vénus passe ces jours-ci à côté du célèbre amas ouvert des Pléiades dans la constellation du Taureau. Un spectacle déjà observable à l'oeil nu dès la tombée de la nuit en regardant vers l'ouest et qui demeure magnifique à admirer dans des jumelles. De mon côté j'en ai profité pour faire quelques photos le 2 avril depuis mon balcon nord (qui est devenu mon petit observatoire citadin ...), puisque nous sommes toujours en confinement. Pour tirer le portrait de ce beau rapprochement apparent j'ai utilisé le Sony A7s équipé d'un vieil objectif Tamron 200 mm, l'ensemble était installé sur une monture Skywatcher Star Adventurer.

    Vénus - pléiades 02-04-2020

    Conjonction entre Vénus et les Pléiades. Image réalisée avec un Sony A7s à 800 iso en 3x6s de pose sur un télé de 200 mm

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Le 27 mars 2020

    Après une semaine de nuits nuageuses j'ai profité de quelques trouées pour observer l'un des astres phares du moment qui brille puissamment vers l'ouest dans les lueurs du crépuscule (magnitude de -4,4), il s'agit de la planète Vénus. J'ai pris soin de sortir la lunette TS Photoline de 125 mm  près d'une heure avant l'observation pour laisser à l'optique le temps de se mettre en température. Ainsi lors de l'observation entre 19h et 19h30 l'image restait peu turbulente, même à 162x. Vénus présente une phase correspondant à un quartier décroissant légèrement dépassé, son diamètre apparent de 14,3" d'arc fait que cette phase est facilement perceptible même à faible grossissement. Par contre l'atmosphère nuageuse de la seconde planète du système solaire réfléchit particulièrement bien la lumière du Soleil et se révèle très brillante et peu détaillée au premier abord. Des filtres colorés comme le violet (W47) atténuent son éclat trop puissant et permettent de saisir quelques subtiles nuances de clair obscur dans sa dense couche nuageuse.

    Vénus le 27-03-2020

    Vénus le 27 mars 2020 à 19h30
    Lunette TS photoline de 125 mm à 162x (Ethos 6 mm + filtre W47)
    Marseille (13)

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Initialement pour cette nouvelle Lune du mois de mars je devais me rendre dans le Verdon avec mon dobson de 508 mm pour son baptême de ciel noir. Malheureusement l'épidémie de coronavirus en a décidé autrement et comme un bon nombre d'astronomes amateurs en France je me suis retrouvé confiné dans mon appartement dans une grande ville où la pollution lumineuse règne en maître. Une situation d'autant plus frustrante que la météo est actuellement au beau fixe, aucun nuage en vue, le ciel est parfaitement dégagé ! Qu'à cela ne tienne, je ne vais pas me résigner comme çà ... Ma soirée d'observation aura quand même lieu, mais avec ma lunette TS photoline de 125 mm depuis la terrasse !

    Lire la suite...


    17 commentaires