• A l'heure ou la comète 41P Tuttle Giacobini Kresak s'éloigne de la Terre, que la C/2017 E4 Lovejoy a vu sa magnitude chuter brutalement, les regards des astronomes amateurs se portent désormais vers la belle mais discrète C/2015 V2 Johnson.  Découverte en novembre 2015 par Jess Johnson du Catalina Sky Survey, cette comète est placée sur une trajectoire hyperbolique qui la renverra dans les parties les plus reculées du Système Solaire et même plus loin après le périhélie. Début mai elle progresse lentement dans la constellation du Bouvier avant d’accélérer son mouvement apparent à l'approche de la Terre début juin. A cette période elle se trouvera à 0,81 UA de notre planète et sa magnitude devrait approcher 6m.

    C/2015 V2 Johnson

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Hier soir le ciel était légèrement voilé mais l'atmosphère était très stable ce qui m'a permis d'observer Jupiter dans de très bonnes conditions avec la lunette de 80 mm depuis ma terrasse à Marseille. Il n'y avait pas la tache rouge mais un grand nodule blanc au niveau de la bande équatoriale sud. Pas mal d'autres détails étaient également visibles et j'ai entre autre noté que le pôle nord de la géante gazeuse était très sombre.  En tout cas cette observation fait du bien tant la météo de cette dernière semaine a été calamiteuse. Jupiter assure le spectacle en attendant la prochaine nouvelle Lune fin mai.

    Jupiter 30-04-2017

    Jupiter le 30 avril 2017 vers 0h20
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 135x (Ethos SX 3,7 mm)
      Marseille (13)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dans la nuit du jeudi 19 avril l'astéroïde 2014JO25 passait à 1,8 millions de kilomètres de la Terre, soit à peu près quatre fois la distance qui sépare notre planète de la Lune. J'ai voulu immortaliser cette occasion en essayant de mettre en évidence le déplacement du petit corps rocheux de 1,3 kilomètres de diamètre à l'aide d'un objectif de 135 mm fixé sur mon Canon 500D. Un temps de pose d'une cinquantaine de secondes aura suffit pour distinguer la petite trainée lumineuse laissée par l'astéroïde au fil de sa progression devant le fond étoilé.

    2014JO25 asteroid

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Ce 19 avril 2017 un astéroïde de 1,3 kilomètres de diamètre nommé 2014JO25 va passer à 1,8 millions de kilomètres de la Terre. Les astronomes vont profiter de ce passage rapproché pour effectuer des observations radar avec les antennes de l'observatoire de Goldstone en Californie ou d'Arecibo à Porto Rico, cela permettra de déterminer avec précision sa taille et son profil. Mais les amateurs ne seront pas en reste puisque cette nuit, lorsqu'il sera au plus près de la Terre, l'astéroïde atteindra une magnitude comprise entre 10,5m et 11m. Cela permettra de le repérer avec un instrument de 80 mm et plus sous la forme d'un petit point se déplaçant rapidement parmi les étoiles de la constellation des Chiens de Chasse.

    2014JO24 asteroid mapcliquez sur l'image pour obtenir la carte imprimable en pdf

    Lire la suite...


    8 commentaires
  • La comète C/2017 E4 Lovejoy fut découverte par l'australien Terry Lovejoy le 9 mars 2017. Alors que sa magnitude de 14m lui assurait un bel anonymat ce petit corps glacé s'est manifesté de façon impressionnante en passant son éclat apparent à 7m ! Avec une telle luminosité la comète devient visible dans une simple paire de jumelles. Reste à savoir désormais quel aspect la Lovejoy va montrer dans les prochains jours, est-ce que le sursaut va se prolonger et aboutir à une hausse durable de son éclat ? Mystère, le suspense est complet ! Les observateurs pourront contribuer à suivre l'évolution de son comportement, par contre il faudra être matinal pour étudier cette comète surprise car elle transite actuellement dans la constellation de Pégase qui est visible plein est juste avant l'aube. 

    C/2017 E4 Lovejoy

    cliquez sur l'image pour obtenir la carte imprimable en pdf

    Lire la suite...


    11 commentaires
  • Pour cette nouvelle Lune du mois de mars nous avons choisi de retourner observer depuis le gîte du Poil, un havre de paix niché dans un environnement sauvage et loin de la pollution lumineuse. Malheureusement, comme c'est souvent la cas lors de nos sorties en week-end, le mauvais temps a décidé de jouer les troubles fêtes et les prévisions météos annoncées sont assez catastrophiques. Mais notre motivation est infaillible et nous sommes prêts à braver les intempéries de toutes sortes en espérant seulement que notre persévérance finisse par être récompensée, quelques heures de ciel étoilé suffirait à notre bonheur.

    gite du Poil

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Une brillante supernova baptisée SN2017cbv est apparue dans la galaxie spirale NGC 5643 (10,7m - 4,6'x4,0') de la constellation du Loup. Découverte depuis l'observatoire de Las Campanas au Chili le 10 mars 2017 à la magnitude 15m, l'éclat apparent de la supernova n'a cessé de gagner en luminosité au fil des jours pour attendre fin mars 11,5m, ce qui la rend accessible aux instruments de petits diamètres. Malheureusement la galaxie NGC 5643 est située à une basse déclinaison (-44°08'), si théoriquement elle est accessible depuis un site situé à +45° de latitude nord, il faut tout de même compter qu'elle passe à au moins 10° de hauteur au dessus de l'horizon pour espérer la distinguer clairement, ce qui rend la tache surtout réalisable pour les observateurs placés à moins de +36° de latitude nord.

    SN2017cbs map

    Hauteur de la galaxie NGC 5643 et de la SN2017cbv à la latitude de Marseille

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Suivant une analyse méthodique des images infrarouges du télescope spatial WISE (Wide-Field Infrared Survey Explorer) il est désormais possible de découvrir des objets ponctuels non répertoriés qui, du fait de leur signature lumineuse particulière, pourraient se révéler être des nébuleuses planétaires. Je partage la découverte d'une nouvelle candidate avec Khadija El Kanbi, celle-ci est répertoriée sous le nom de KanFe 1. Cet objet est parfaitement ponctuel et au premier regard rien ne le distingue des étoiles. Cependant ce point de 16m situé dans la constellation de l'Ecu présente en infrarouge de bonnes réponses sur les plaques W3 et W4 de WISE et apparaît presque invisible sur les plaques W1 et W2 ce qui pourrait être le signe qu'il s'agit d'une nébuleuse planétaire non résolue. Seule une analyse spectroscopique détaillée permettra de trancher la nature véritable de ce point discret car d'autres interprétations du signal sont également possibles (proto-nébuleuse planétaire ou étoile à enveloppe circumstellaire de type OH/IR par exemple) .

    KanFe 1 planetary nebula candidate

    Image : PanSTARRS-1 Image Access

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Alors que les télescopes sont actuellement braqué vers la comète 45P/Honda Mrkos Pajdusakova, une autre visiteuse glacée s'approche lentement et sûrement de la Terre et devrait faire parler d'elle dans les semaines à venir, il s'agit de la périodique 41P/ Tuttle Giacobini Kresak. Découverte par Horace Parnell Tuttle le 3 mai 1858 et re-découverte indépendamment par Michel Giacobini et Ľubor Kresák respectivement en 1907 et en 1951, cette comète devrait se distinguer grace à un passage à proximité de notre planète bleue. En effet, le 5 avril 2017 elle se trouvera qu'à 0,15 UA de la Terre, soit une distance de 22 millions de kilomètres. Cela paraît beaucoup mais à l'échelle du Système Solaire nous parlons d'un saut de puce. D'ailleurs, grace à cette relative proximité, la 41P/ Tuttle Giacobini Kresak devrait atteindre la magnitude 5,5m et devenir faiblement perceptible à l’œil nu sous un bon ciel.

    Note : article mis à jour avec de nouvelles cartes imprimables en PDF allant jusqu'à la fin du mois de mai

     

    41P/Tuttle Giacobini Kreusak

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Le beau temps est revenu sur la Provence et nous comptons bien en profiter. Surtout que cela faisait bien longtemps qu'une nuit claire n'avait pas été annoncé pour un samedi soir ! Il n'en fallait pas plus pour lancer la 73ème RAGBR et se donner rendez-vous sur notre terrain d'observation habituel à Rians la Verdière. Nombreux sont ceux qui ont répondu à l'appel et dès l'après-midi les télescopes commencent à fleurir sur le terrain, principalement des Dobsons et quelques setups dédiés à l'astrophotographie.


    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite...


    4 commentaires