• Nouvelle tentative d'observation du massif du Canigou se détachant devant le soleil. Ce jeudi 8 février 2018 le phénomène est visible depuis le parvis de la chapelle Notre-Dame du Château à Allauch. Toujours équipé de mon fidèle Lumix FZ 200 je guette le coucher du Soleil et au moment où il entre en contact apparent avec l'horizon je découvre avec bonheur la silouhette sombre du massif du Tres Vents et le sommet du Roc Nègre qui se découpent devant le disque rougit de notre étoile.

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Voici venu un moment très attendu des Marseillais : La période où l'on peut guetter depuis la cité phocéenne l'apparition de la silhouette du massif pyrénéen du Canigou se détachant devant le Soleil couchant. Ce mercredi 7 février je n'ai pu rejoindre le site d'observation de la Batarelle haute qu'au dernier moment. A mon arrivée le Soleil était déjà en train de se coucher et j'ai juste eu le temps de sortir le Lumix FZ200 pour réaliser quelques images sous un vent glacial. Avec le puissant zoom du bridge j'ai rapidement repéré le pic sombre du Canigou qui est apparu étonnamment amoindri, le reste du massif restant quand à lui parfaitement invisible (mis à part le sommet du Barbet présent juste à sa gauche). Ce soir la turbulence atmosphérique calamiteuse et la réfraction très basse ont rendu la vision du phénomène très modeste. Mais peu importe, l'observation est réussie !

    canigou devant le Soleil

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Samedi 27 janvier le Soleil montrait une belle activité sur le bord de son disque avec de grandes protubérances aux formes variées. Par contre sa surface visible depuis la Terre ne montrait aucun détails majeurs, ni taches solaires, ni zones claires. Voici un dessin du Soleil tel que j'ai pu l'observer en H alpha avec la lunette PST vers 15h45.

    Soleil en H alpha

    Le Soleil dessiné avec une lunette PST et un Ethos de 10 mm le 27 janvier 2018 vers 15h45

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je commence 2018 avec la découverte d'une nouvelle candidate au rang de nébuleuse planétaire qui apparaît comme un petit disque nébuleux orangé sur les images du DSS de Skymap.org. Ce petit objet est plongé dans une région riche en poussières obscures, il est probablement lui même obscurci par cette matière interstellaire opaque.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Les amateurs de comètes vont pouvoir profiter des longues nuits d'hiver pour partir en quêtes de deux discrètes visiteuses chevelues : C/2016 R2 Panstarrs et C/2017 T1 Heinze. La première se déplace dans la constellation du Taureau tout au long du mois de janvier et présente un éclat discret d'environ 11m. Elle se révèle toutefois intéressante car elle a manifesté à plusieurs reprises une forte activité de dégazage qui mérite d'être surveillée comme en attestent les images de l'astrophotographe autrichien Michael Jager.

    cliquez sur l'image pour obtenir la carte imprimable en pdf

    Lire la suite...


    12 commentaires
  • Le temps est dégagé pour cette nouvelle Lune de décembre et malgré le froid hivernal nous trouvons la motivation pour rejoindre notre traditionnel site d'observation de Rians la Verdière. Après une journée bien chargée je n'ai pas eu le courage de sortir le Canopus de 381 mm, ce soir c'est le Travel Dobson de 254 mm qui va m'accompagner, c'est à son tour de recevoir un peu des photons en provenance de l'Univers.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le géocroiseur 3200 Phaéton est passé au plus près de la Terre le 16 décembre 2017. C'était l'occasion d'essayer de mettre en évidence le déplacement parmi les étoiles de ce petit corps rocheux de 5 kilomètres de diamètre. Samedi c'était le jour J, notre comète presque éteinte transitait dans la constellation d'Andromède et j'ai fait le déplacement jusqu'à notre site de Rians pour tenter de le photographier et de l'observer. Vers 23h HL j'ai lancé des poses photos avec le Sony A7s équipé d'un objectif Pentacon de 135 mm et j'ai pu découvrir Phaéton comme un petit point lumineux très rapide. Son mouvement apparent était clairement visible sur les images prises à quelques minutes d'écart.

    3200 Phaéton

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Cette semaine j'ai eu l'opportunité de passer quelques jours à Trondheim, dans la province du Sør-Trøndelagen en Norvège. Ce petit séjour dans le nord de l'Europe va être l'occasion de découvrir cette jolie ville universitaire située au milieu du pays et même si en ce début de mois décembre les conditions météorologiques sont assez mauvaises, j'ai également le secret espoir de profiter d'une éclaircie nocturne pour partir chasser les aurores boréales.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Voilà un nouveau week-end de nouvelle Lune qui se profile et la météo annoncée semble clémente. Bien décidés à en profiter notre petit groupe d'astronomes des RAGBR se donne rendez-vous au gîte du Poil, notre repère isolé dans la Provence profonde, loin de la pollution lumineuse. Je quitte Marseille vendredi soir et prend la route du Verdon, j'ai hâte de retrouver la nature et d'oublier un peu les turpitudes de la vie citadine mais Marseille a décidé de me retenir au maximum, à cause d'une grève des transports en commun le réseau routier est saturé ... Après avoir mis près d'une heure rien que pour sortir de la citée phocéenne je parviens au gîte vers 22h, bien après mes camarades, alors que la nuit a déjà commencé depuis longtemps. Mais la récompense est là, au bout de près de 3 heures de route, je lève les yeux vers le ciel et découvre avec enchantement la belle Voie Lactée qui se dresse au dessus du gîte.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • 3200 Phaéton est catalogué comme un astéroïde de la famille Apollo, c'est à dire qu'il passe régulièrement à proximité de la Terre. Il a été découvert par Simon Green  et John K. Davies au moyen du télescope spatial infrarouge IRAS le 11 octobre 1983. Ce corps rocheux de 5,1 km possède une orbite très elliptique qui l'amène à se rapprocher à seulement 0,139 UA du Soleil (près de deux fois plus près que Mercure !), cela rappelle fortement la trajectoire de certaines comètes. Soumis à une température de 750°C à chacun de ses passages près de notre étoile il se pourrait bien que Phaéton soit une ancienne comète vidée de ses substances volatiles et qui a fini par s'éteindre. Toutefois des observations attentives de ce petit corps mystérieux ont réservé quelques surprises puisque en 2009 et 2012 l'astéroïde a montré une activité cométaire en développant une petite queue projetée à l'opposé du Soleil ! Finalement elle ne serait pas complètement inactive ! Le 16 décembre 2017 Phaéton sera au plus près de la Terre, à une distance de 0,068 UA. A cette occasion il devrait atteindre la magnitude 10, les astronomes amateurs auront là une opportunité à ne pas rater pour épier le comportement de ce petit corps assez atypique !

    3200 Phaéton

    Lire la suite...


    4 commentaires