• Le 8 mai 2003 la petite planète Mercure passait entre la Terre et le Soleil. Nous avons profiter du jour férié du 1er mai pour fabriquer nos filtres solaires avec du papier Mylar dans une ambiance studieuse mais conviviale.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Tout les ans lors de la nuit du 18 novembre la Terre passe sur la trajectoire poussiéreuse de la comète Tempel Tuttle. Les poussières rencontrées vont se consumer en traversant à grande vitesse l'atmosphère de notre planète en laissant dans le ciel de fugaces petites traînées lumineuses, il s'agit des étoiles filantes.


    Cette année la Terre va traverse un sillon dense de la trajectoire de 55P/Tempel Tuttle ce qui nous promet une pluie d'étoiles filantes spectaculaire,on nous annonce près de 3000 météores à l'heure !


    Pour profiter de ce sursaut d'activité de l'essaim des Léonides nous nous donnons rendez-vous en deuxième partie de nuit sur notre terrain de Riboux. Malgré l'heure d'observation incongrue nous sommes assez nombreux à vouloir immortaliser l'évènement. Les appareils photos montés sur trépied ou sur des montures motorisées sont équipés d'objectifs offrant un grand champ qui permettent de couvrir une zone du ciel plus large.


    Par chance quelques étoiles filantes sont passées dans la zone que j'ai photographié autour de la constellation du Lion, là où se trouve le radiant de l'essaim.

    léonides 2002

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Nuit du 17 au 18 Août 2002, un astéroïde géocroiseur nommé 2002 NY40 passe à proximité de la Terre. Il a été découvert le 14 juillet 2002 par le télescope du LINEAR au Nouveau Mexique (Etats-Unis). Denis, Jean-Luc et moi même nous sommes donnés rendez-vous dans mon jardin à Aubagne pour tenter de l'immortaliser. Le matériel choisi pour l'occasion est le C8 de jean Luc car son suivi est très bon, par contre comme l'astéroïde aura un déplacement apparent très rapide il nous faudra un instrument offrant un grand champ pour avoir une chance de le localiser, pour cela le Tamron de 500 mm fera l'affaire. Il sera installé en parallèle avec la caméra CCD Starlight Xpress MX516.

    EGA-2002HY40-CCD-c8et210mm.jpg

    Enregistrer

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L12 février 2001 les membres de l'astroclub Aubagnais s'étaient donnés rendez-vous juste avant le coucher de Soleil dans la massif de la Sainte-Baume au belvédère du Col de l'Espigoulier. Les conditions météorologiques étaient parfaites, il n'y avait pas un nuage sur l'ensemble du golfe du Lion pour nous empêcher de percevoir la silhouette sombre du massif du Canigou.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Cette tache solaire (AR9169) reste à ce jour la plus grande qu'il m'ait été donné d'observer et  ce fut l'une des plus grandes du précédent cycle solaire de 11 ans. Une image avait été publiée à l'APOD. La plus grande tache jamais observée sur le Soleil apparut le 7 avril 1947, elle était deux fois plus grande que celle-ci !

    Dessin réalisé avec une lunette Atlas de 120 mm à 143x (Nagler 7 mm)


    votre commentaire
  • 11 août 1999 : une date mythique attendue par tous les astronomes amateurs depuis des décennies, c'est celle de l'éclipse totale de Soleil visible en France ! Un véritable évènement pour toute une génération de passionnés puisque la dernière eu lieu en 1961 et que la prochaine ne se déroulera qu'en 2081 ...

    Malheureusement celle-ci n'est pas visible depuis Marseille, la bande de totalité passe au nord de Paris. Mais à l'Astroclub Aubagnais les distances ne nous font pas peur et nous organisons un voyage vers le nord, direction Anizy Le Chateau en Picardie. Nombreux sont les volontaires car nous sommes bien conscient que l'on ne reverra pas de si tôt un tel spectacle.

    Enregistrer

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • C'est à l'occasion de l'éclipse de Lune du 4 avril 1996 que je vais réaliser mes premières photos de ce type d'évènement céleste. Je n'avais malheureusement pas les accessoires nécessaires pour installer l'appareil photo au foyer de mon newton 114/900 mm donc j'avais tenté de coller l'objectif à l'oculaire du télescope. Même si ces prises de vue à main levée ne permettaient pas de prendre des images offrant une bonne résolution cela m'a permis de garder quelques souvenirs de cette éclipse.

    Image prise à travers l'oculaire kellner 20 mm de mon télescope 114/900 mm. Pose 1/8s sur pellicule Ektar 1000 iso.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Juillet 1994, les médias s'emballent pour un évènement astronomique inédit : Les fragments d'une comète vont s'écraser sur la planète géante Jupiter ! C'est la première que l'on va pouvoir observer une collision d'une telle ampleur.

    La comète Shoemaker Levy 9 qui s'est un peu trop rapprochée de la planète Jupiter en juillet 1992 n'a pas résisté à la puissante force gravitationnelle de la géante gazeuse et s'est faîte disloquée en une multitude de fragments. D'après les calculs des astronomes nous ne pourrons malheureusement pas observer les explosions en direct car elles se produiront sur la face de Jupiter qui ne sera pas visible depuis la Terre. Les scientifiques ont quand même prévu d'observer Jupiter en infrarouge afin de déceler des flashes près du limbe de la planète. par contre les pévisions sont plutôt pessimistes quant aux détails qui seront perceptibles avec des instruments d'amateurs, tout au plus nous apprend t'on que les flashes des explosions pourront peut-être se refléter sur les satellites naturels de la géante gazeuse et qu'ils augmenteront peut-être légèrement d'éclat lors des impacts.

    Ces flashes n'ont pas été perçus ... par contre les jours suivants les astronomes amateurs du monde entier ont découvert avec stupeur les marques laissées par les crashes successifs des fragments cométaires. Dans l'hémisphère sud de Jupiter des traces compactes et sombres étaient visibles dans mon petit télescope de 114 mm ! Quel spectacle étonnant que ces marques qui apparaissent si petites dans l'instrument et qui en réalité sont aussi grosses que la Terre ...

    Jupiter SL9 impact T114 new

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Mes premières images d'un évènement astronomique remontent au 10 mai 1994. Ce jour là une éclipse partielle de soleil était visible en fin d'après-midi en France et avec quelques membres de l'Astroclub Aubagnais nous nous étions donnés rendez-vous pour l'observer ensemble. Nous nous sommes déplacés vers la colline de Regagnas afin de bénéficier d'un horizon ouest bien dégagé. Le C8 du club a été mis a contribution pour réaliser des clichés sur pellicule argentique. Grace à sa grande focale de 2 mètres et au filtre solaire fixé à l'ouverture, l'instrument a permis de produire de belles images présentant une excellente résolution.

    Lire la suite...


    2 commentaires