• Observation des comètes 2013 - 2016

    Les comètes sont de petits corps de roche et de glace qui orbitent dans le système solaire sur des trajectoires généralement elliptiques. Lorsque les comètes se rapprochent du Soleil leur glace se sublime et libère ainsi tout un tas de poussières et du gaz. D'un point de vu observationnel les comètes se rapprochent beaucoup des objets du ciel profond car elles présentent un aspect diffus. Avec leur noyau brillant et leur halo diffus elles ressemblent tout à fait aux amas globulaires lorsqu'ils ne sont pas résolus ou à des galaxies elliptiques. Comme pour les objets du ciel profond, les comètes nécessitent un ciel bien noir et sans Lune pour dévoiler un maximum de détails. Un observateur attentif pourra noter dans de bonnes conditions la présence d'une ou plusieurs queues et des jets de matière. D'un point de vue personnel, j'aime beaucoup les comètes pour leur aspect changeant, on ne sait jamais trop à l'avance si elles vont présenter des détails ou non, et comme elles se déplacent, trouver des comètes rend la séance d'observation plutôt ludique.

     

    drapeau UK I present to you my observations and sketches of comets. Comets are balls of rock and ice that lose material approaching the sun. They develop a diffuse halo called "coma" and when they pass from the inner Solar System one or more tails appear. The observation of comets is very pleasant because their appearance and their level of activity still offer surprises.

     

    drapeau-espagne.jpg En esta pajina yo presento mi observaciónes y dibujos de los cometas. Los cometas son bolas de roca y hielo que pierden material acercarse al sol. Desarrollan un halo difuso llamado "coma" y una o más colas cuando pasan en las partes internas del Sistema Solar. La observación de los cometas es muy agradable, su aspecto y su nivel de actividada menudo ofrecen sorpresas.

     

    22 décembre 2016 : la comète 45P/ Honda Mrkos Pajdusakova

    Je profite du Dobson de 300 mm pour jeter un coup d’œil à cette comète prometteuse et découvre au premier abord une belle boule diffuse plus brillante en son centre. Elle est plutôt facile à voir, sa magnitude doit être proche de 7,5m ou 8m. Le fond du ciel est assez clair et ma vue n'est pas encore bien acclimatée à l'obscurité et pourtant je devine déjà une faible extension allongée dans une direction, serait-ce la trace d'une éventuelle queue ? Vincent me confirme qu'il décèle la même chose et au fil des minutes ce détail revient me titiller le coin de l’œil avec insistance, il n'y a pas de doute, la 45P/ Honda Mrkos Pajdusakova nous montre bien une queue. Et même plus car en insistant nous percevons un jet supplémentaire qui semble être perpendiculaire à la queue, sa vision est un peu limite mais il paraît bien réel.

    45P Honda Mrkos Pajdusakova

    La comète 45P/Honda Mrkos Pajdusakova
    Télescope Orion Optics de 300 mm à 100x (Nagler 13 mm)

    Pichauris (13)  - SQM 19,30

     

    4 mai 2016 : la comète 252P/ Linear

    Vers l'est la constellation d'Ophiucus commence à gagner de la hauteur, je décide donc de tenter le pointage de la comète 252P/Linear qui se trouve dans la partie nord de l'astérisme. D'après les données du site aerith de Seiichi Yoshida elle arbore encore une magnitude proche de 7. Cela devrait permettre de la repérer facilement, mais c'est sans compter qu'elle est très large et diffuse ... A 57x je peine à la distinguer, pourtant j'ai bien repéré le champ stellaire où elle doit se trouver. En consultant une carte détaillée je finis par la trouver, elle apparaît pâle, large et peu contrastée. Sa région centrale se distingue légèrement par une petite zone un peu plus lumineuse.

    http://ekladata.com/HwJOEdEJiaNYfbqusaebaFoPPsU/252P-Linear-T254-md.png

    252P/Linear - Comète dans Ophiucus
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 57x (Nagler 22 mm)

    Pichauris (13) - SQM 20,38

    5 avril 2016 : la comète 252P/ Linear

    Nous repartons ensuite vers la comète 252P/Linear. C'est à nouveau Florian qui se charge du repérage puisqu'il a bien le champ de la carte de pointage en tête. Notre astre chevelu n'a pas changé d'aspect, par contre on note qu'elle se rapproche progressivement de l'amas globulaire M14 d'Ophiucus. A 23x les deux objets sont perceptibles dans le même champ de vision. Notre amas du catalogue Messier apparaît bien petit comparé à la comète, de ce fait nous mesurons toute l'étendue de son impressionnante coma.

    252P Linear et M14

    La comète 252P/Linear et l'amas globulaire M14
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 23x (Nagler 22mm)

    L'Entre-Deux, la Réunion (974)

    2 avril 2016 : la comète 252P/ Linear

    Après quelques minutes passées à essayer de reconnaître la constellation d'Ophiucus à l'envers (nous sommes à la Réunion dans l'hémisphère sud ...) Florian débusque la comète 252P/Linear. A l'oculaire nous conservons un grand champ car la comète se révèle particulièrement large et diffuse. Cette Linear ressemble à une grande nébulosité circulaire possédant en son cœur une condensation lumineuse discrète.

    http://ekladata.com/OV0Q32IK50BTvOkPLWKf6LHglBQ/252P-Linear-L80-md-02-04-2016.png

    La comète 252P/Linear
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 23x (Nagler 22mm)

    L'Entre-Deux, la Réunion (974)

     

    2 janvier 2016 : la comète C/2013 X1 Panstarrs

    Une fois le matériel installé, je pointe la lunette vers Algenib, une étoile du carré de Pégase, afin de cheminer vers ma première cible : la comète C/2013 X1 Panstarrs. J'ai déjà rendu visite à ce petit astre de roche et de glace lors de mes deux sorties précédentes mais ce soir l'observation est gratifiée d'un petit plus puisque la comète est en conjonction avec la galaxie NGC 7817 (11,7m - 3,5'x0,9'). La question que je me pose est : Vais-je arriver à distinguer les deux protagonistes avec ma modeste lunette de 80 mm ...?

    Au bout de quelques minutes de recherche je parviens à localiser le bon champ stellaire. A 23x avec le Nagler 22 mm je ne distingue rien d'évident, peut-être une toute petite tache floue à l'emplacement de la comète. En grossissant à 83x avec l'Ethos de 6 mm les choses deviennent plus claires, C/2013 X1 Panstarrs est parfaitement vue, la modeste tache floue dévoile sa coma et une région centrale non ponctuelle plus brillante. En vision décalée je devine également un début de queue visible comme un léger allongement de la coma. Le mystère reste par contre la galaxie, car je ne perçois rien de très évident à sa localisation. En faisant de petits déplacements du champ observer en vision décalée, je finis par deviner une très faible lueur ronde. En insistant, la pâle nébulosité me parait finalement plutôt étirée dans le sens NE/SO. La mission est donc accomplie, je n'ai pas manqué le rendez-vous même si la perception de la galaxie fût plutôt difficile ! Heureusement avec le vent la transparence était de mon côté !

     

    http://ekladata.com/BflGtrSHFswGqCyXdizaUgrRcsU/C2013X1-Panstarrs-ngc7817-L80-02-01-2016-md.png

    La comète C/2013 X1 Panstarrs
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 83x (Ethos 6 mm)
      Pichauris(13)

     

     12 décembre 2015 : la comète C/2013 X1 Panstarrs

    Je trouve la comète assez rapidement et comme le ciel est assez clair dans sa direction l'image reste intéressante. Avec l'Ethos de 10 mm et un grossissement de 127x je perçois très nettement sa région centrale nichée tout près d'une étoile de 9,6m. En vision décalée je devine une queue qui semble un peu incurvée dans la direction du NE.

    C/2013 X1 Panstarrs

    La comète C/2013 X1 Panstarrs
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 127x (Ethos 10 mm)
    Rians la Verdière (83)

     

      12 décembre 2015 : la comète C/2013 US10 Catalina

    Conscient que la météo n'annonce rien de très bon pour la soirée des 70ème RAGBR, je décide de commencer ma journée astronomique dès le matin à 6h pour observer la belle comète C/2013 US10 Catalina. Malheureusement cette observation se déroule à Marseille ce qui n'est pas l'idéal compte tenu de la pollution lumineuse générée par la ville, mais comme le ciel matinal est relativement transparent en ce moment et que la comète est annoncée brillante, j'ai bon espoir de pouvoir la détailler.

    Comme escompté, malgré la pollution lumineuse de la ville je la trouve assez facilement avec la lunette de 80 mm dans la direction de la constellation de la Vierge et de la planète Vénus. Il faut dire que cette Catalina est plutôt brillante (autour de 5 ou 6m) et au premier regard j'ai l'impression d'observer un bel amas globulaire non résolu du catalogue Messier. En effet, la comète présente une coma bien ronde entourant un noyau lumineux et compact. Avec le filtre Swan Band le fond de ciel s'assombrit et en vision décalée je perçois par moment ce qui ressemble à une queue qui s'étire vers le NO. Sans filtre je devine vaguement une autre queue assez courte vers le SE. L'observation de ces queues relève plus de perceptions fugaces répétitives que d'une vision assurée car ces détails sont vraiment très faibles, mais le fait est que ces "glimpses" reviennent toujours aux deux mêmes endroits. Après vérification par rapport à des photos prises le même jour, je me suis aperçu que j'ai placé les deux queues au bon endroit ! Ma vision subliminale fonctionne donc plutôt bien ! Je note que le filtre Swan Band Comet m'a permis d'aller chercher la queue de gaz (ce qui est logique compte tenu de sa couleur bleue-verte) alors que la queue de poussières jaune n'était pas du tout visible avec le filtre et ne ressortait que fantômatiquement sans le filtre à cause de la piètre qualité du ciel.

    C/2013 US10 Catalina

      Comète C/2013 US10 Catalina
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 23x (Nagler 22 mm+ filtre Swan Band Comet)

    Marseille (13)

     

     13 novembre 2015 : la comète C/2013 X1 Panstarrs

    Pour les observations réalisées au télescope c'est le Dobson de 300 mm de Vincent qui est mis à contribution. Nos cibles sont les comètes C/2013 X1 Panstarrs dans Persée et C/2014 S2 Panstarrs dans le Dragon.

    La première est rapidement trouvée à proximité de Kappa Persei, elle n'est pas très lumineuse (probablement autour de 10,5m - 11m), elle dévoile une région centrale entourant le noyau plutôt bien visible bien que petite et une queue très discrète de forme évasée, comme un éventail.

    http://ekladata.com/-ZN0quGPxNxdhpNcsDNU6x_OoMU/C2013X1-Panstarrs.pngLa comète C/2013 X1 Panstarrs
    Télescope Orion Optics de 300 mm à 170x (Ethos 8 mm)
      Blieux (04) - SQM 21,40

     

     13 novembre 2015 : la comète C/2014 S2 Panstarrs

    C/2014 S2 Panstarrs est plus brillante, plus large, elle est évidente, son éclat apparent semble approcher 9,5m. Celle-ci présente une double queue inégale en luminosité.

    http://ekladata.com/5bjEgXllYDYzQcr_wsq78oqpv-M/C2014S2-Panstarrs-T300-md.pngLa comète C/2014 S2 Panstarrs
    Télescope Orion Optics de 300 mm à 170x (Ethos 8 mm)
      Blieux (04) - SQM 21,40

     

    10 octobre 2015 : la comète C/2014 S2 Panstarrs

    Le Dobson Sumerian Optics de 254 mm est vite monté, collimaté, et sans perdre de temps je vise l'étoile Polaire. Je glisse ensuite vers Delta de la Petite Ourse où m'attend la comète C/2014 S2 Panstarrs. Cette dernière est vite repérée car même si elle est petite elle demeure assez lumineuse (autour de 10,5m). En vision décalée je devine assez facilement la présence d'une queue, tandis que la coma me semble irrégulière, un peu évasée, elle donne l'impression qu'elle en s'étend pas dans le même sens que la queue.

     C/2014 S2 Panstarrs

    La comète C/2014 S2 Panstarrs
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 127x (Ethos 10 mm)
    Pichauris (13) - SQM 20,30

     

    18 juillet 2015 : la comète C/2015 F4 Jacques

    C/2015 F4 Jacques est facilement repérée sous les deux étoiles de la Flèche. La comète est assez lumineuse (autour de 11m), sa coma est compacte, et elle présente une forme évasée, un peu en éventail. En vision décalée je distingue même une discrète queue pas très difficile à mettre en évidence.

    C/2015 F4 jacques

    La comète C/2015 F4 Jacques
    Télescope Sumerian Optics Canopus de 381 mm à 285x (Ethos 6 mm)
    Saint-Jurs (SQM 21,31)

     

    18 avril 2015 : la comète C/2014 Q2 Lovejoy

    Je la trouve très rapidement car à ma grande surprise elle est toujours très lumineuse (près de 6,5m). En vision décalée je devine sans trop de difficultés sa queue et perçois même une autre queue plus courte et perpendiculaire à la première. Voilà une vision très intéressante !

    C/2014 Q2 Lovejoy

    C/2014 Q2 Lovejoy
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 50x (Ethos 10 mm)
    Pichauris (13) - SQM 20,17

     

    17 janvier 2015 : la comète C/2014 Q2 Lovejoy

    Bien décidé à la détailler je file rejoindre mon Dobson et place le Nagler 22 mm dans le porte oculaire. Le spectacle est tout à fait intéressant, la coma de Lovejoy est particulièrement brillante et étendue. Une queue discrète est perçue, elle dépasse les limites du champ de vision. Un petit coup d'oeil dans le chercheur 9x60 mm me révèle sa chevelure dans toute sa splendeur, elle apparait fine et très longue. Je retourne à l'oculaire du Canopus et parviens à distinguer des détails dans la coma, entre autre un jet qui part sur le côté et forme presque un angle droit avec la queue.

    C/2014 Q2 Lovejoy

    C/2014Q2 Lovejoy - Comète dans le Taureau
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 78x (Nagler 22 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,15

      

    12 janvier 2015 : la comète C/2014 Q2 Lovejoy

    Nouvelle observation de la comète C/2014 Q2 Lovejoy le 12 janvier au soir depuis Marseille. Elle se déplace désormais dans la constellation du Taureau et apparaît bien haute dans le ciel, ce qui permet de s'affranchir un peu de la pollution lumineuse de la ville. Dans la lunette de 80 mm à 23x la comète apparaît très lumineuse et comporte une condensation centrale compacte et très contrastée. En vision décalée il me semble déceler un étirement de la coma et même un début de queue. Je décide de grossir à 50x et d'utiliser le filtre Swan Band Comet, ce dernier augmente sensiblement la visibilité de la coma et en assombrissant le fond du ciel il me permet de déceler de façon plus claire une queue un peu évasée et une autre qui ressemble à un long jet discret.

    C/2014 Q2 Lovejoy

      Comète C/2014 Q2 Lovejoy
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 50x (Ethos 10 mm)
    Marseille (13)

     

     30 décembre 2014 : la comète C/2014 Q2 Lovejoy

    La comète C/2014 Q2 Lovejoy est devenue assez brillante pour être visible en ville avec de petits instruments. Son éclat apparent est actuellement proche de 5,0m, de ce fait certains observateurs l'on même observé à l'oeil nu depuis des sites dénués de pollution lumineuse. De mon côté j'ai pu la discerner très clairement sous la forme d'une belle boule diffuse depuis Marseille avec la lunette Skywatcher Equinox de 80 mm alors qu'elle se trouvait dans les parages de la jolie étoile jaune orangée de type K4III Epsilon Leporis (3,19m). Se sera mon dernier dessin de l'année 2014 !

    C/2014 Q2 Lovejoy

      Comète C/2014 Q2 Lovejoy
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 23x (Nagler 22 mm)

    Marseille (13)

     

    20 décembre 2014 : la comète C/2014 Q2 Lovejoy

    Se sera sans doutes la star de l'hiver, son éclat apparent atteind déjà 6m et il devrait culminer à près de 5m en janvier. Pour l'instant cette Lovejoy est encore très basse sur l'horizon dans la constellation de la Colombe. Pour la débusquer je suis obligé de coucher le Dobson à l'horizontale et de viser au niveau de la cime des arbres. Dans le chercheur 9x60 mm je perçois à travers les brachages une petite boule diffuse ronde et brillante, çà y est je la tiens !

    Dans le Canopus de 381 mm la comète est évidente, même au raz de l'horizon elle se présente comme une boule diffuse vraiment lumineuse que j'estime entre 5,5m et 6,0m. En vision décalée je devine une très faible queue vers PA=25° et après vérification cela correspond bien à la direction opposée du Soleil.

    C/2014 Q2 Lovejoy

    La Comète C/2014 Q2 Lovejoy
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 78x (Nagler 22 mm)
    Rians la Verdière (83)

     

     23 novembre 2014 : la comète C/2014 Q3 Borisov

     La comète C/2014 Q3 Borisov est située dans la constellation du Dragon ce soir, elle se trouve ce soir à proximité de la jolie galaxie NGC 6503. Cette dernière est parfaitement visible, ce qui n'est pas le cas de notre comète ! On a beau scruter le champ de vision, nous ne percevons rien qui ressemble à la Borisov. Au bout de quelques minutes je finis par déceler une sorte de petite nébulosité entourant une étoile faible. Vincent confirme la présence d'un petit halo diffus autour de l'astre ponctuel. En grossissant à 171x il n'y a plus de doute, il y a bien une nébulosité dans ce secteur. En fait la comète est en train de passer devant une étoile et c'est ce qui nous a posé de souci de repérage. Au bout de quinze minutes nous notons même un déplacement de la tache diffuse vers la droite de la petite étoile, il n'y a plus de doute nous tenons notre comète ! Par contre elle paraît plus faible que les estimations que j'ai pu trouver ces derniers jours, je dirais qu'elle est autour de 12m à 12,5m.

    C/2014 Q3 Borisov

    La Comète C/2014 Q3 Borisov
    Télescope Sumerian Optics de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Les Rayes (04) - SQM 21,26

     

    21 août 2014 : la comète C/2014 E2 Jacques

    Observation au col de Restefond. La constellation de Cassiopée gagne de la hauteur vers le nord-est et j'en profite pour pointer la comète C/2014 E2 Jacques qui se trouve ce soir juste à côté de l'étoile Epsilon Cassiopée (3,3m). Je découvre une belle boule diffuse au coeur plus brillant et au bord diffus. Elle semble être de 7m, elle est donc bien lumineuse, par contre je n'ai perçu aucune queue.

    C/2014 E2 Jacques

    La comète C/2014 E2 Jacques
    Télescope Sumerian Canopus de 381 mm à 171x (Ethos 10 mm)
    Restefond (05) - SQM 21,60

     

    6 août 2014 : la comète C/2014 E2 Jacques

    Il est 2 heure du matin et la constellation du Cocher commence à se lever vers le nord-ouest et c'est dans cette direction que se trouve la comète C/2014 E2 Jacques. Je ne mets pas longtemps à la repérer car elle est plutôt lumineuse, à 50x elle ressemble à une petite boule diffuse plus brillante vers son centre. J'estime sa brillance apparente à 6,8m, c'est un bel objet. Par contre j'ai beau insister, je ne parviens pas à percevoir la queue de la comète, même avec l'aide du filtre Swan Band.

    C/2014 E2 Jacques

     

     30 avril 2014 : la comète C/2012 K1 Panstarrs

    La comète C/2012 K1 Panstarrs qui se situe très haute dans le ciel aux abords de l'étoile Alkaïd de la Grande Ourse est plutôt brillante. Notre petit "astre chevelu" est parfaitement visible dans le Canopus de 381 mm, il révèle une coma lumineuse légèrement étirée qui semble donner naissance à une petite queue très discrète et une autre queue diffuse bien plus longue et légèrement courbe.

    C/2012 K1 Panstarrs

      La comète C/2012 K1 Panstarrs
    Télescope Canopus de 381 mm à 78x (Nagler 22 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,40

      

    8 décembre 2013 : la comète C/2013 R1 Lovejoy

    Le spectacle est au rendez-vous, dans le Dobson de 254 mm elle présente un noyau quasi-ponctuel très brillant entouré d'une coma large et lumineuse. De cette dernière s'élance une très longue queue qui traverse le champ de l'oculaire Nagler 22 mm à 58x. En vision décalée je devine de part et d'autre de la queue de faibles éjections dont une qui forme une sorte de seconde queue assez courte.

    C/2013 R1 Lovejoy

    La Comète C/2013 R1 Lovejoy
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 58x (Nagler 22 mm)
    Pichauris (13)

     

    6 décembre 2013 : la comète C/2013 R1 Lovejoy

    En ce moment le ciel est relativement dégagé sur Marseille à la faveur d'un fort mistral glacial. De ce fait j'ai décidé de tenter une observation matinale de la comète Lovejoy depuis mon balcon. A 5h30 je sonde la météo, le ciel est parfaitement clair mais le vent souffle beaucoup et il fait très froid. Je décide donc de ne sortir que les jumelles Rocktrail 10-30x60 mm pour faire une observation rapide et bien m'en a pris. A 10x je repère rapidement la Lovejoy comme une boule diffuse et contrastée nichée dans la zone entre le Bouvier et la Couronne Boréale. En vision décalée se découvre une très longue queue qui traverse une bonne partie du champ de vision. Je suis étonné de voir que la comète est si belle alors que j'observe depuis la ville, son éclat doit être au moins à 4m. Avec le zoom des jumelles je monte à 30x et devine cette fois-ci une petite queue latérale.

    C/2013 R1 Lovejoy

    La Comète C/2013 R1 Lovejoy
    Jumelles Rocktrail 10-30x60 mm
    Marseille (13)

     

    20 novembre 2013 : la comète C/2012 S1 ISON

    Ce matin une courte éclarcie m'a permis de repartir à la recherche de la comète C/2012S1 ISON. Celle-ci s'approche de plus en plus du Soleil et il ne reste que quelques jours avant le périhélie, moment où elle va se frotter à la fournaise solaire. Le réveil est mis à 5h50, je jette un coup d'oeil au ciel depuis mon balcon à Marseille et je découvre un ciel dégagé, enfin ! Je sors la lunette de 80 mm et je m'aperçois que le seul endroit où il y a des nuages, c'est sous la constellation de la Vierge vers l'est où se trouve ISON ... la poisse. Les minutes défilent, les nuages aussi, mais la zone où se trouve la comète reste masquée. Heureusement il n'y a pas que l'horloge qui tourne, la Terre aussi, et la comète finit par apparaître juste au dessus du maudit banc de nuages incrustés sur l'horizon. Le problème c'est que l'aube pointe désormais le bout de son nez, il est 6h40, et le fond du ciel déjà éclairé par une grosse Lune gibbeuse et la pollution lumineuse de Marseille n'est plus du tout noir. A 23x je découvre tout de même une très belle boule verte très compacte et très brillante dont j'estime l'éclat entre 3,5m et 4,0m. En vision décalée je devine une amorce de queue mais rien de très spectaculaire car le ciel est vraiment devenu trop clair. Je suis quand même content d'avoir pu la revoir avant qu'elle ne se confronte au Soleil, un duel à l'issue incertaine qui pourrait très bien lui être fatal.

    C/2012 S1 Ison

    Comète C/2012 S1 ISON
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 23x (Nagler 22 mm)
    Marseille (13)

     

    7 novembre 2013 : la comète 2P/ Encke

    2P/Encke est une comète périodique qui repasse près du Soleil tout les 3 ans et que j'avais déjà eu l'occasion de pointer en 2003. D'après mes observations de l'époque, Encke apparaissait très large et particulièrement diffuse. Je suis étonné de la découvrir à l'occulaire sous la forme d'une belle boule contrastée au noyau brillant dont l'éclat semble dépasser 7m. On dirait que ce n'est plus la même comète. Comme le ciel devient de plus en plus lumineux il est malheureusement déjà trop tard pour essayer de percevoir plus de détails.

    2P/Encke

    La Comète 2P/ Encke
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 70x (Explore Scientific 18 mm)
    Pichauris (13)

     

    7 novembre 2013 : la comète C/2013 R1 Lovejoy

    Celle-ci est très simple à trouver car elle se trouve juste entre l'étoile Delta Cancri (3,94m) et le bel amas ouvert M44. A 4h45 elle était proche du zénith, elle est donc très bien placée pour une observation optimale. Nous sommes surpris par son éclat, d'ailleurs elle est déjà bien visible dans le chercheur 5x25 mm. Au télescope c'est une belle boule diffuse au coeur plus brillant, sa magnitude doit être proche de la fourchette 6,5m - 7m. En vision décalée je perçois une queue discrète vers le nord-ouest.

    C/2013 R1 lovejoy

    La Comète C/2013 R1 Lovejoy
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 70x (Explore Scientific 18 mm)
    Pichauris (13)

     

    7 novembre 2013 : la comète C/2012 S1 ISON

    ISON est très différente de Lovejoy car elle présente une coma bien plus petite et une queue bien plus évidente et longue, un vrai têtard ! Pour être honnête on est bien loin d'être face à la comète du siècle dans l'état actuel des choses... ISON est jolie mais elle reste assez discrète avec une magnitude qui doit être proche de 8,5m - 9m.

    C/2012 S1 ISON

    La Comète C/2012 S1 ISON
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 125x (Ethos 10 mm)
    Pichauris (13)

     

    7 novembre 2013 : la comète C/2012 X1 LINEAR

    Cette comète est une surprise car très loin de la Terre, elle devrait être de 14m. La semaine dernière elle connut un étonnant sursaut d'éclat la faisant subitement passer à 8m ! Ce regain de luminosité résulte probablement d'un choc avec un autre corps et de l'éclatement d'une poche de gaz. Malheureusement notre LINEAR a un peu perdu de sa superbe depuis l'évènement, d'ailleurs elle n'est pas du tout évidente à voir dans la lunette de 100 mm. Au télescope de 254 mm les choses s'améliorent, je perçois sa région centrale petite mais non ponctuelle, elle est entourée d'une large et très très pâle nébulosité circulaire. Cette coma issue de l'"outburst" semble s'étendre et se diluer au fil des jours d'après les images prises par les amateurs, ce qui ne va pas sans rappeler la comète 17P/Holmes qui nous avait offert le même genre de spectacle en 2007, mais à une plus grande échelle.

    C/2012 X1 Linear

    La Comète C/2012 X1 LINEAR
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 70x (Explore Scientific 18 mm)
    Pichauris (13)

     

    1 juillet 2013 : la comète C/2012 F6 Lemmon

    Après avoir illuminer le ciel austral de sa splendeur au mois de mars la comète Lemmon est enfin visible depuis l'hémisphère nord du côté de Cassiopée. Ce soir elle passe à une trentaine de minutes d'arc du bel amas NGC 7789. La vision offerte par le Nagler 22 mm à 78x permet d'embrasser une vue d'ensemble où l'amas et la comète sont situés à chaque bord du champ. La scène est vraiment belle, d'autant plus que cette région du ciel est très riche en étoiles. La comète Lemmon apparaît comme une belle boule diffuse avec un noyau discret bordé par une petite étoile faible. En vision décalée on devine une queue plutôt évasée et ténue.

    C/2012 F6 Lemmon

    C/2012 F6 Lemmon
    Télescope Obsession de 381 mm à 171x (Ethos de 10 mm)
    Rians la Verdière (83) - SQM 21,30

     

    1 juin 2013 : la comète C/2011 L4 Panstarrs

    La comète Panstarrs s'éloigne désormais de la Terre et du Soleil et elle a bien perdu en éclat. Par contre elle présente quelques détails intéressants, entre autres une fine antiqueue longue de plusieurs degrés. Malheureusement à cause du fort mistral qui sévit dans le sud j'ai dû me contenter de l'observer depuis mon balcon à Marseille avec ma fidèle lunette Skywatcher Equinox de 80 mm. La piètre qualité du ciel urbain fait que la comète m'a donné du fil à retordre et pour saisir ses plus fins détails j'ai dû rester scotché à l'oculaire plus d'une heure alors que sous un bon ciel je serais arrivé au même résultat en quelques minutes ... Mais je suis content de l'avoir tenté malgré tout, j'ai pu découvrir sa région centrale et sa queue courte avec l'Ethos de 10 mm, tandis que sa longue et très pâle antiqueue ne s'est révélée qu'à faible grossissement avec l'Uwan 28 mm.

    C/2011 L4 Panstarrs

     La comète C/2011 L4 Panstarrs
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 20 et 56x (Uwan 28 mm et Ethos 10 mm)
    Marseille (13)

     

    20 mars 2013 : la comète C/2011 L4 Panstarrs

    Ce soir le ciel était enfin dégagé ce qui m'a permi de retourner voir la comète Panstarrs. Celle-ci a légèrement gagné en hauteur depuis jeudi dernier et nous pouvons désormais la suivre sur un fond ciel plus sombre. Dans la lunette de 80 mm à 38x elle a révélé une queue un peu plus évasée et plus longue que la semaine dernière. Son noyau est quant à lui toujours aussi brillant. Cerise sur le gateau j'ai enfin pu la percevoir à l'oeil nu un peu avant 20h comme une faible étoile surmontée d'une courte et pâle chevelure diffuse.

    C/2011 L4 Panstarrs

    C/2011 L4 Panstarrs
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 38x (Nagler de 13 mm)
    Marseille (13)

     

    14 mars 2013 : la comète C/2011 L4 Panstarrs

    Ce soir le vent souffle par violentes rafales donc impossible de faire de la photo. Je decide donc de réaliser un dessin de la comète Panstarrs à travers la lunette Skywatcher Equinox de 80 mm et par la même occasion de tester mon nouvel oculaire Explore Scientific de 18 mm. Et je n'ai pas été déçu ! Même si la comète n'est toujours pas visible à l'oeil nu malgré la transparence qui se soir est plutôt bonne, notre astre chevelu est apparu assez détaillé dans l'instrument avec des jets près du noyau, une chevelure assez développée et une belle teinte orangée.

    C/2011 L4 Panstarrs

    C/2011 L4 Panstarrs
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 28x (Explore Scientific de 18 mm)
    Marseille (13)

     

    5 janvier 2013 : la comète C/2012 K5 Linear

    Belle comète dont le noyau et la coma sont bien visibles et ressortent très bien avec le filtre Swan Band Comet. En vision décalée on perçoit assez clairement une queue qui avec un peu d'attention se révèle plus large qu'au premier abord. En fait sa forme est celle d'un éventail dont les deux bords apparaissent renforcés en brillance. Je note également que son déplacement apparent dans le ciel est très rapide.

    C/2012 K5 Linear

    C/2012 K5 Linear
    Télescope Sumerian Optics de 254 mm à 57x (Nagler 22 mm)
    A Pichauris (13)

    Enregistrer