• Observation lunaire

    La Lune est un astre bien gênant pour l'observation du ciel profond car elle reflète intensément la lumière du Soleil et éclaire tout le ciel lorsqu'elle est levée. Mais d'un autre côté c'est une cible de choix pour tout les amateurs de belles images car elle dévoile très facilement une foule incroyable de détails. Peut-être même un peu trop de détails pour les dessinateurs car ses reliefs particulièrement complexes demandent beaucoup de patience, de minutie, et quelques séances d'entraînement pour être restitués de manière fidèle sur le papier. De ce fait, la Lune est certainement l'un des astres les plus compliqués à dessiner.

     

     19 octobre 2013 : L'albedo clair Rainer Gamma

    La Lune recèle de bien des trésors cachés. Parmi ceux-ci il y en a un que j'aime beaucoup : Reiner Gamma dans l'Océan des Tempêtes.

    Il s'agit d'une étrange et mystérieuse formation particulièrement claire qui se situe à proximité du cratère Reiner (30 km de diamètre). Son albédo lumineux et son motif assez géométrique attire l'oeil mais son origine reste une énigme. Les astronomes ont remarqué que cette tache est associée à une très forte anomalie magnétique capable de générer une mini magnétosphère de 360 km autour d'elle ! Comme les particules solaires sont connues pour assombrir le sol lunaire et qu'elles sont déviées par ce mini bouclier il se pourrait bien que le champ magnétique du lieu ait permis de conserver intacte la clarté du sol. Dans la lunette de 80 mm à 151x j'ai trouvé que sa forme rappelait celle d'un colibri les ailes déployées vers l'avant, avec tout ses mystères ce site me fait penser à une sorte de Nazca lunaire !


    L'albedo clair Rainer Gamma
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 151x (Ethos SX 3,7 mm)
    Marseille (13)

     drapeau UK This drawing represents the area of ​​the clear formation of Reiner Gamma in Oceanus Procellarum, which is near the crater Reiner (30 km diameter). The origin of the bright spot of Reiner Gamma isn't well known, astronomers have just noticed it corresponds  with a strong magnetic anomaly.

     

    14 octobre 2013 : Le cratère Clavius

    La Lune est de retour dans le ciel du soir. En la regardant j'ai eu envie de sortir ma lunette de 80 mm histoire d'explorer ses reliefs et d'observer un peu. Bien que l'image était assez turbulente j'ai poussé le grossissement à 151x avec l'Ethos de 3,7 mm pour voir un peu mieux ses cratères. Evidemment j'ai rapidement éprouvé le besoin d'aller chercher un crayon et de me lancer dans un dessin. J'ai jeté mon dévolu sur le grand cratère Clavius (225 km) car j'aime bien l'enchaînement de petits cratères qui le parsème et qui dessinent une sorte de grand "fer à cheval". Notons également que sa muraille est perforée par les cratères Porter (52 km) au nord-ouest et Rutherfurd (48x54 km)au sud-ouest. Le plus petit craterlet perçu est Clavius JA, il mesure environ 7 km.

    Le cratère Clavius
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 151x (Ethos SX 3,7 mm)
    Marseille (13)

     

    23 août 2010: Le pôle sud de la Lune et les Monts Cabeus

    En cette soirée de pleine Lune les reliefs de notre satellite sont inondés de lumière et complètement estompés. Seule la région du pôle sud présente de beaux jeux de lumière et comporte quelques formations géologiques bien marquées. On y découvre surtout une succession de monts assez imposants comme ceux qui bordent le cratère Cabeus (ici masqué car la libration peu favorable ce soir apporte une vision trop rasante de la région). Cabeus est devenu célèbre depuis quelques temps car c'est sur un versant de ce cratère (qui est abrité du rayonnement solaire) que l'on a mis en évidence de petites réserves de glace d'eau.

      

    Le pôle sud de la Lune
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 143x (nagler 3,5 mm)
    A Marseille (13)

     

    22 août 2010: Le cratère Hévélius sort de l'ombre

      

          

    Un jour avant la pleine Lune la lumière rasante du Soleil commence à révéler les remparts du cratère Hévélius (106 km) et quelques reliefs élevés situés dans son enceinte. Il est bordé au nord par le cratère Cavalerius (58 km).

      

    Dessin du cratère Hévélius
    Lunette Skywatcher Equinox de 80 mm à 83x (Ethos 6 mm)
    A Marseille (13)

     

    7 février 2004: Le cratère Petavius

    Le cratère Pétavius mesure 177 km de diamètre, il présente des remparts élevés en gradins. Son fond comporte des zones sombres au SE et NE et une petite faille qui apparaît plus claire.

     

     Dessin du cratère Petavius   
    Télescope Skywatcher Maksutov de 127 mm à 143x (XL10,5 mm)  
    A Aubagne (13)

     

     28 janvier 2004: Le site d'Apollo 11

    site apollo 11

      

      

      

      

      

      

      

      

      

     

    Dessin du site d'Apollo 11
    Télescope Skywatcher Maksutov de 127 mm à 143x (XL10,5 mm)
    A Aubagne (13)

      

    Petite ballade dans la Mer de la Tranquilité dans la région du duo de cratères Sabine (30 km de diamètre) et Ritter (31 km de diamètre). C'est dans cette zone que les astronautes américains de la mission Apollo 11 NeilArmstrong et EdwinAldrin se sont posés pour la première fois de l'histoire de l'humanité sur la Lune le 20 juillet 1969. C'est une visite symbolique car évidemment mon instrument n'est pas assez puissant pour voir quoi que se soit de la plateforme de décollage ou du drapeau américain (le site est marqué par la croix noire). Pour donner une idée de la résolution atteinte, le tout petit cratère situé en haut à droite de la croix s'appelle Armstrong, il mesure 4,6 km de diamètre.

     

    10 janvier 2004: Le cratère Fracastorius

    Fracastorius est un grand cratère de 124 km de diamètre grandement ouvert sur la Mer du nectar. Le côté ouest de son enceinte est déformée par le petit cratère Fracastorius D.

     Observation lunaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dessin du cratère Fracastorius
    Télescope Skywatcher Maksutov de 127 mm à 100x (WA15 mm)
    A Aubagne (13)

      

    3 janvier 2004: le cratère Gassendi

     

    Gassendi est un très beau cratère de 110 km de diamètre légèrement ouvert au sud sur la mer des humeurs. Il possède trois pics centraux et son arène est parcourue d'une mince faille (rimae Gassendi). La résolution ce soir n'est pas mauvaise pour un télescope de seulement 127 mm car j'ai pu percevoir un tout petit cratère de seulement 2,4 km (Gassendi M) nichée tout près de la faille.

     Observation lunaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dessin du cratère Gassendi
    Télescope Skywatcher Maksutov de 127 mm à 136x (LVW22 mm + barlow apo Antarès 2x)
    A Aubagne (13)