• 3200 Phaéton, une comète presque éteinte à proximité de la Terre

    3200 Phaéton est catalogué comme un astéroïde de la famille Apollo, c'est à dire qu'il passe régulièrement à proximité de la Terre. Il a été découvert par Simon Green  et John K. Davies au moyen du télescope spatial infrarouge IRAS le 11 octobre 1983. Ce corps rocheux de 5,1 km possède une orbite très elliptique qui l'amène à se rapprocher à seulement 0,139 UA du Soleil (près de deux fois plus près que Mercure !), cela rappelle fortement la trajectoire de certaines comètes. Soumis à une température de 750°C à chacun de ses passages près de notre étoile il se pourrait bien que Phaéton soit une ancienne comète vidée de ses substances volatiles et qui a fini par s'éteindre. Toutefois des observations attentives de ce petit corps mystérieux ont réservé quelques surprises puisque en 2009 et 2012 l'astéroïde a montré une activité cométaire en développant une petite queue projetée à l'opposé du Soleil ! Finalement elle ne serait pas complètement inactive ! Le 16 décembre 2017 Phaéton sera au plus près de la Terre, à une distance de 0,068 UA. A cette occasion il devrait atteindre la magnitude 10, les astronomes amateurs auront là une opportunité à ne pas rater pour épier le comportement de ce petit corps assez atypique !

    3200 Phaéton

    3200 Phaéton commencera à devenir intéressant début décembre car il atteindra alors une magnitude de 12,5m. Entre le 7 et le 12 décembre il traversera la constellation du Cocher, il sera donc idéalement placé dans le ciel pour les observateurs de l'hémisphère nord. Dans la nuit du 10 au 11 décembre il transitera à 1,2° au sud de la brillante étoile Capella (0,01m).

    3200 phaéton mapcliquez sur l'image pour obtenir la carte imprimable en pdf

    A partir du 12 décembre l'astéroïde pénétrera dans la constellation de Persée alors que son éclat apparent atteindra 11m. Le 14 décembre il se trouvera à 13,3 millions de kilomètre de la Terre, Phaéton commencera à se rapprocher de nous et son mouvement apparent dans le ciel augmentera sensiblement.

    3200 phaeton mapcliquez sur l'image pour obtenir la carte imprimable en pdf

    Dans la nuit du 13 au 14 décembre 2017 surveillez le ciel à l’œil nu, vous apercevrez certainement des étoiles filantes de l'essaim des Géminides. Il se trouve que cette pluie d'étoiles filantes est justement associée à l'orbite de 3200 Phaéton, les petits grains de matière qui vont se consumer dans l'atmosphère de la Terre ce soir là ont été éjectés dans le passé par notre comète moribonde !  Les Géminides constituent l'un des plus beaux essaims d'étoiles filantes de l'année avec au maximum de l'activité près de 80 météores observable à l'heure (le pic est fixé le 14 décembre au matin vers 6h30 TU).

    geminid radar stripImage radar montrant la direction de provenance des débris de 3200 Phaéton qui vont entrer dans l'atmosphère de la Terre à la vitesse de 35 km/s. Les météores semblent provenir de la direction de la constellation des Gémeaux, d'où le nom de Géminides.

    Le 16 décembre 3200 Phaéton arrivera dans les parages de la Terre, il se trouvera à près de 10,4 millions de kilomètres de la planète bleue. Sa magnitude devrait atteindre un pic de 10,5m, ce qui le rendra accessible dans les plus petits instruments des astronomes amateurs. Notre petit corps rocheux transitera alors dans la constellation d'Andromède.

    cliquez sur l'image pour obtenir la carte imprimable en pdf

    « Une belle fin de nuit au Montdenier dans le Verdon

  • Commentaires

    1
    GF KEMPER
    Vendredi 10 Novembre à 11:20

    Bonjour,

    Je vous signale la présence d'un astérisme au coeur même de NGC 869 (double amas de Percée). Six étoiles formant un petit "parachute" :

    5 en demi cercle et une plus brillante à l'opposé. 

    Je n'en ai trouvé aucune trace sur Internet.

    Cordialement

    2
    Vendredi 10 Novembre à 23:30

    Bonjour,

    Il arrive que les amas ouverts présentent une forme particulière qui leur confère un surnom (M50 c'est l'étoile de mer, NGC 2264 l'arbre de Noël ...). Pour le double amas de Persée je n'ai jamais entendu parlé d'une forme évocatrice pour la disposition de ces composantes. Mais avec de l'imagination tout est possible !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :